Catch

Le roi des rois

Ecoute un peu ton cœur, il t’apprend la tendresse!

Que désire ton âme, de la délicatesse!

Guns n’Roses, Poésie

 

Au tour de Triple H d’entrer dans la grande sarabande de notre concours visant à récompenser le catcheur le plus influent de tous les temps. Et si le King of Kings a souvent campé un barbare dans les rings, il n’en a pas moins inspiré à son panégyriste des sentiments si doux que seul un poème pouvait les exprimer.

 

 

A la cour de tout roi, il y a des troubadours qui chantent sa gloire.

 

 

Les dix catcheurs les plus influents de la WWE (8/10) :

Triple H

 

 

 

Stone Cold Steve Austin

John Cena

André le Géant

Bret Hart

Hulk Hogan

Shawn Michaels

The Rock

Triple H

Bruno Sammartino

The Undertaker

 

 

Ode au plus Grand

 

Ô toi l'homme au cœur pur. Ô toi guerrier vaillant, dont la musculature et les pectoraux saillants font frémir de peur les adversaires les plus redoutables. Preux chevalier successeur des plus valeureux combattants vikings. Ton apparence et ta force ramènent à celles de ces féroces hommes du Nord. Mais je préfère voir en toi l'héritier des Héraclides, fiers descendants du légendaire Héraclès.

 

Lorsqu'au Royal Rumble 2002 les légions adverses tu terrassas, la plèbe fut en liesse et aux nues elle te porta. Triomphant des légendes répondant au nom d'Undertaker, de Kurt Angle ou de Stone Cold Steve Austin. Cette même foule qui t'avait pourtant spoilé trois années plus tôt lorsque tu conquis le premier de tes treize titres de champion du monde à RAW des mains du sinistre Mankind. Cette même foule t'éleva au rang de héros et depuis elle ne cesse d'honorer ta légende.

 

Grand parmi les plus grands. Véritable roi des rois. Ta splendeur dépasse celle des souverains d'Orient, dont les légendes égayèrent les poètes de l'Ancien Temps. À tes débuts difficiles tu survécus. Tu fus chassé de la WCW où tu incarnais un personnage originaire du pays à la Fleur de Lys. Mais ces vils faquins n'avaient point le sens des affaires. Ne t'avaient-ils point forcé à t’accoquiner avec un soi-disant lord de la Perfide Albion ?

 

Heureusement tu vins à la World Wrestling Federation qui décela en toi un potentiel gargantuesque. Mais alors que tu t’apprêtais à vaincre le plafond de verre, survint le Madison Square Garden Incident. Ton seul tort fut de dire adieu à tes anciens camarades Diesel et Razor Ramon. Mais le terrible Vince McMahon ne supporta point cet affront au kayfabe et te priva de la victoire au King of the Ring 1996, tragique événement où le serpent à sonnettes te spolia de ta gloire annoncée.

 

Tu acceptas néanmoins la sanction sans rechigner et tu ne te privas pas de prendre ta revanche un an plus tard, dénonçant les pratiques honteuses de celui qui se joua de Bret Hart. Ton statut prit une ampleur toute nouvelle lorsque Shawn Michaels abandonna les rings après Wrestlemania. Tu te retrouvais seul meneur de ce qui deviendra le groupe le plus glorieux de l'histoire du catch. À tes côtés, de simples catcheurs tels Jesse James ou X-Pac devinrent des êtres d'exception. Ta gloire rejaillit sur eux tandis que ta classe éblouissait les rings. Même le Rock ne put reconquérir le titre Intercontinental dans un match de l'échelle qui vit s'affronter la D-X et la Nation of Domination.

 

Malgré ces succès, tes comparses te trahirent les uns après les autres. Tel un empereur romain, tu te retrouvas abandonné par ceux qui t'avaient glorifié. Mais ces fieffés couards ne s'en tirèrent point à si bon compte puisqu'ils disparurent tous dans l'oubli. C'est peut-être la seule faiblesse que l'on peut te reprocher Hunter. Toi le roi si bon qui s'entoure de sujet ingrats qui finissent tous par lui tourner le dos.

 

La chose se reproduisit lorsque quelques années plus tard tu pris sous ton aile deux jeunes loups aux dents longues. Trop longues puisqu'ils s'évertuèrent à te priver de ton statut de champion du monde et te combattirent sans relâche.

 

Pourtant grâce à toi ils avaient connu le succès. Même Ric Flair, l'antique Ric Flair, loua ton aura à une époque où il était encore capable d'articuler. Mais ces deux êtres insignifiants, une fois les faveurs de la foule acquise, se retournèrent et te poignardèrent dans le dos. Ils étaient loin de se douter qu'une fois libérés de ton influence, ils finiraient, à leur tour, aux oubliettes tel Marcus Junius Brutus. Mus par un désir vénal ils partirent en quête d'or mais tombèrent dans les limbes. Ils se virent diadoques, mais c'était oublier qu'Alexandre n'avait point succombé au poison.

 

Te réduire à un simple rôle de combattant serait pourtant te faire injure. N'es-tu pas Helmsley le Chasseur de Cœurs ? Ta noble ascendance t'octroya les faveurs de celle qui règne ici bas. Cette dernière se retourna même contre son propre père afin de s'unir à toi. Elle rejeta son compagnon au charisme d'endive tandis que tu en faisais de même avec celle dont on tait le nom.

 

Retiré des rings après que tu aies accepté la difficile tache de prendre le flambeau de la famille McMahon. Tu viens encore de temps en temps saluer les nouvelles têtes d'affiche, quand tu ne t'offres pas un dernier match face au seul être au monde pouvant t'égaler, l'Undertaker.

 

Avec ton illustre compagne, tu règne d'une main de fer sur la fédération même si ton beau-père gesticule encore au point de se casser le bassin. Faisant autrefois preuve d'une redoutable intelligence afin de triompher de tes adversaires, tu mets ton savoir au service de la Main qui te nourrit afin de détecter les stars de demain.

 

Ces apprentis catcheurs savent ce qu'ils te doivent. Et ils n'hésitent pas à prendre modèle sur toi. Vois Cody Rhodes qui s'est laissé pousser une moustache, pensant que tu tires ta forcé légendaire de tes sublimes bacchantes. Vois Bobby Roode qui s'est librement inspiré de tes techniques de combat.

 

Cet hommage se veut franc et dénué de subjectivité. Hunter Hearst Helmsley tu as, à jamais, marqué l'histoire de ce sport. Ceux qui te critiquent ne sont que de sinistres aigris qui jalousent tes succès. À ceux-la tu ne te prives pas de cracher au visage à chaque fois que tu montes sur le ring. Quoiqu'il en soit ces rustres ne sont que de simples roturiers. Des manants qui ne méritent pas d'être évoqués.

 

Comment le pourraient-ils ? Ta magnificence n'a d'égale que ta grandeur. Tu aurais pu dominer le bas peuple, régner sur la populace tel un souverain absolu. Que nenni ! Ton essence de nature divine a beau t'élever au-dessus du rang de simple mortel. Tout au long de ta vie tu as su garder les pieds sur Terre. Mais lorsque tu t'assiéras à la table de l'Olympe, sois sûr de recevoir la consecratio que tu mérites.

 

Les hommes justes élèveront un bûcher en ton honneur. Et un aigle s'envolera à l'horizon tandis que ton enveloppe charnelle se consumera libérant ton esprit divinisé.

 

Ô toi Triple H, âme divine engoncée dans un corps de mortel, de tous c'est bien toi le plus grand.

Hmmm… Il n’a pas dit que j’étais aussi le plus beau. Qu’on lui coupe la tête.

14 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut