Catch

La Vita è Bella

Je ne discute pas de catch avec les femmes. Je le dis parce que c’est mon caractère. C’est comme ça. Qu’elles s’occupent de leurs casseroles et ça ira beaucoup mieux !

Bernard Lacombe, à propos de Total Divas

 

Comme si ça ne suffisait pas de devoir récupérer au pressing la collection de strings « Kaytlin » de Kovax, ou de trier par couleurs le stock de Fruitty Pebbles de Jyskal,  me voila forcé de faire la nalyse de Total Divas. C'est rude la vie de Rookie aux CDC… Manquerait plus que je doive me teindre en blonde…

 

 

En attendant, je vais faire comme les Bella et me remettre une petite coupette ou deux, histoire de me donner du courage liquide.

 

 

Présentation de Total Divas et nalyse de l’épisode 1

 

 

Or donc, Total Divas est un nouveau show produit par la WWE, diffusé tous les dimanches soirs sur E !, une chaîne pionnière dans la vente du temps de cerveau disponible si cher à Patrick Le Lay. Pas vraiment de catch au programme, Total Divas nous invite à entrer dans le quotidien d'un groupe de Divas de la WWE.

 

De mon point de vue, ce show ne s'adresse pas directement au fan assidu de catch. Si vous vous attendez à un documentaire réaliste « hors kayfabe », passez votre chemin. Total Divas se présente comme une émission de télé-réalité typiquement américaine, fortement scriptée, dans la droite lignée des « Osbournes », « Kardashians » et autre « Jersey Shore ». En plus d'une scénarisation à outrance, on a droit à une réalisation typique de ce genre de produit. Le montage est très nerveux  (avec des plans de caméras qui bougent dans tous les sens, des cadrages à l'arrache, du zoom à outrance…). Les séquences, souvent très courtes, s'enchaînent aussi vite qu'un squash des 3MB. On a bien sûr droit aux traditionnelles interviews des protagonistes, histoire d'apporter un semblant de liant à tout ça, et d'approfondir certains passages.

 

Dans tous les cas, cela ressemble beaucoup à une nouvelle tentative « McMahonesque » d'élargir le public de la WWE, une diversification du produit qui pourrait tout à fait s'inscrire dans l'éternel projet de créer un jour une chaîne entièrement dédiée à la fédération de Stamford.

 

 

 

Et bientôt dans votre WWE Shop : les poupées gonflables Nikki et Brie Bella.

 

 

Comme l'épisode a apparemment été monté par une sorte de pokemon épileptique incapable de laisser courir une séquence sur plus de six secondes, je vais tenter de découper cette nalyse afin de présenter les différents arcs scénaristiques. A voir si ce format vous convient pour les prochains épisodes …

 

 

 

Welcome to the jungle

 

La première partie du show se focalise bien évidemment sur la présentation des différents protagonistes. Au programme, pas d'AJ, de Paige ou encore de Kaytlin (NO !!! NO !!! NO !!!). Pas d'Aksana non plus (YES !!! YES !!! YES !!!). Les têtes de gondole de ce show sont très clairement les Bella Twins. Les deux jumelles sont présentées comme des superstars de la compagnie, de retour après plus d'un an d'absence. Mais le catch c'est leur fils, leur bataille, le fruit de leurs entrailles, et elles y croient à mort. Les deux jumelles se distinguent d'entrée de par leurs différences de poitr… euh de caractère. Nikki a un comportement très heel. A son registre « biatch », elle rajoute celui de croqueuse de diamants très matérialiste, comme nous le verrons dans les épisodes suivants. Brie, au contraire, apparaît plutôt sympathique, voire un peu hipster. Elle aime le calme, son chien, la nourriture bio… Une sorte de Bella Tween (ok je sors …).  Elle semble par contre très influençable par sa sœur Nikki, ce qui pourrait amener son lot de problèmes dans la suite de la saison.

 

 

 Brie, c'est qui cette bimbo blonde, ? Encore une rookie qui veut nous piquer notre place ?

 Euh, Nikki, c'est maman.

 Tu en es sûre ? Elle a plus de poitrine que moi, c'est pas normal.

 

 

Après les Bella, les Funkadactyles ont droit à une place d'honneur dans ce show. Elles sont présentées comme des mid-carders pleines d'avenirs, qui ont su conquérir le cœur des fans en l'absence des deux brunettes. Les deux Funkettes apparaissent sous leur vrai prénom (Ariane pour Cameron, et Trinity pour Naomi), Là encore deux tempéraments assez différents : Ariane est une sorte de pile électrique qui saute partout. Trinity, plus calme, est présentée comme la véritable athlète des deux. On a d'ailleurs droit à une séquence décortiquée du « Rear View », son fameux coup de popotin, dont la seule mention fait trembler l'ensemble du roster de la division Divas.

 

 

Ariane, ma fille, va falloir que tu me travailles sérieusement ces fessiers si tu veux que je te transmette un jour le secret de la toute-puissance du « Rear View ».

 

 

Autre Diva à avoir un rôle principal, Natalya Neidhart (Nattie dans le show) joue le rôle de la vétérane confirmée, qui chaperonne un peu tout le monde. Au fil de l'épisode, on s'aperçoit surtout que c'est une fille un peu amer, pour pas dire aigrie. En même temps, elle aurait quelques raisons de l'être… Elle se donne toujours à fond, n'a jamais eu aucun passe-droit de par son appartenance à la Hart Family, bien au contraire. Malheureusement, elle passe un peu pour la fille à qui on refile le sale boulot parce que bon, c'est la gentille Nattie et elle ne dira jamais non. Bref, c'est pas très glorieux, une nouvelle fois…

 

 

Si j'obtiens pas un title shot et un long règne de championne après toutes ces conneries, je vais me faire un carpaccio de divas.

 

 

Les deux dernières protagonistes, Eva Marie et Jojo, sont deux rookies qui vont accompagner les Divas du roster principal pendant cette saison. Eva Marie est  une brunette d'origine italo-mexicaine au tempérament de feu, qui se positionne très rapidement comme une arriviste de première. Bref une sérieuse compétitrice pour les Bella. Jojo quant à elle, est une gentille petite Dominicaine, au sourire rayonnant, qui a pour l'instant l'air de se spécialiser dans le rôle de potiche en arrière-plan. Petite controverse intéressante au passage, notamment pour les suiveurs de NxT : Jojo n'a que 19 ans. Or on sait que la WWE retarde depuis de nombreux mois le passage de Paige dans le roster principal car elle n'a pas encore 21 ans. On pourra toujours justifier tout ça par le fait que Jojo ne catchera certainement pas, mais ça fait un double discours un peu étrange pour le suiveur averti.

 

 

Avant j'étais brune. Mais ça, c'était avant.

 

 

Le premier épisode couvre la semaine menant à Wrestlemania. L'accent est très clairement mis sur l'importance de l’événement pour l'ensemble du roster de la WWE. Les premières séquences post-générique sont d'ailleurs dédiées à la préparation physique des Divas, avec quelques séances d'entraînement des Bella et des Funkadactyles, On a également droit à une Nattie au top de sa forme, enchaînant une belle série de moves avec une sparing partner, sous les yeux de Bill DeMott et de son papounet, Jim « Anvil » Neidhart. Le fil conducteur est posé : les filles travaillent toutes comme des forcenées pour gagner un spot à Mania, mais beaucoup seront laissées sur la touche.

 

 

 

La bonne, le barbu, et la caillera cousin

 

Premier arc scénaristique, l'émission nous offre un aperçu de la vie sentimentale ô combien passionnante des Bella Twins. Il faut dire que les deux jumelles sont respectivement en couple avec deux superstars très en vue de la compagnie : John Cena pour Nikki, et Daniel Bryan (de son vrai nom Bryan Danielson) pour Brie.

 

On apprend ainsi que Daniel Bryan et Brie sont en couple depuis plus de deux ans et demi. Les deux tourtereaux mènent une vie plutôt tranquille en dehors des rings, entre les promenades du chien et le toilettage de Bryan.

 

 

Quand elle n'est pas sur la route, Brie aime bien promener son chien. Et Daniel Bryan.

 

 

Nikki, quant à elle, est en couple avec John Cena, le poster boy de la compagnie, et accessoirement porteur du titre de champion de la WWE (tout du moins à l'époque de l'enregistrement, mais peut-être pas au moment où vous lirez ces lignes… YES !!! YES !!! YES !!!). Tout semble se passer pour le mieux entre les deux, on a notamment droit à une magnifique séquence où John Cena apprend à Nikki l'art de la pêche.

 

 

Alors tu vois, quand le poisson mord, tu tires d'un coup sec pour le sortir de l'eau, tu le chopes à la volée avec un lariat, et tu enchaînes les 5 Moves of Doom. Et s’il bouge encore après ça, un petit STFU, et ça devrait le faire.

 

 

Mais voilà,  Daniel Bryan Danielson s'apprête à passer la bague au doigt de Brie, ce qui amène Nikki à se poser beaucoup de questions existentielles sur l'avenir de sa relation avec John… Ses doutes seront vite balayés par un dîner en tête à tête avec le champion de la WWE, qui lui assurera son amour, même si il ne souhaite pas s'engager totalement pour le moment. N'en doutons pas, le cadre est posé pour une double romance passionnée qui va nous tenir en haleine pendant moult semaines. Ou pas.

 

 

– John, j'aimerais qu'on parle de notre avenir. Tu m'écoutes, là ? Je suis sérieuse, John, regarde-moi dans les yeux

 Je ne peux pas. Les décolletés, c'est ma kryptonite…

 

 

 

You don't funk with Vincent !

 

Les Bella ne sont pas les seules à avoir une vie sentimentale trépidante. Trinity/Naomi est en couple avec Jon, qui n'est autre que Jimmy Uso. Ariane/Cameron est quant à elle en couple avec un certain Vincent, qui s'appelle bien Vincent apparemment.

 

Oui, l'utilisation des noms c'est un sacré bordel dans cette émission. Pour John Cena, ça passe encore, car c'est son vrai nom. Pour les Bella aussi, à la limite, car même si Bella n'est pas leur nom de famille, elles s'appellent bien Nicole et Briana. Pour le reste, la production se retrouve un peu le cul entre deux chaises à devoir jongler entre kayfabe/hors kayfabe, Pour plus de clarté, j'utiliserai les noms kayfabe pour la suite de la nalyse, ça sera plus simple.

 

Vincent, donc, est venu rendre visite à Cameron pendant la préparation de Wrestlemania (et accessoirement assister à la Wrestlemania Week aux frais de la princesse, pas con le gars). Mais à la suite d'un entraînement avec les Tons of Funk, c'est le drame : Cameron revient en pleurs, car Brodus Clay a été plutôt insultant à la fin d'un entraînement. Vincent, touché de voir sa copine dans un tel état, pète littéralement un câble. Il arrache son micro et décide de partir à la recherche de Brodus backstage pour lui expliquer sa façon de penser. Il faut les efforts conjugués de Jimmy Uso, et surtout de Nattie pour réussir à le calmer et l'empêcher de faire une grosse bêtise.

 

 

Tu ne te rends pas encore compte, là, mais je viens de te sauver la vie. Et qu'est-ce que cette bonne action va me rapporter ? Que dalle… Vu comment c'est parti, d'ici la fin de la première saison,  je vais sûrement finir par récurer les chiottes des Bella à la brosse à dents.

 

 

D'après les rumeurs de l'IWC, ce passage serait un des rares moments « non scriptés » de l'émission (à prendre avec des pincettes, bien sûr). Cet événement aura en tout cas des répercussions dans la suite de l'émission, avec notamment des tensions naissantes entre les deux Funkadactyles.

 

 

 

Nattie, ange gardien

 

Et Nattie dans tout ça ? Et bien elle n'a pas de vie sentimentale. Enfin si, mais ça sera pour un prochain épisode…

 

Nattie donc, se prépare pour Mania, en espérant désespérément avoir un spot au Grandest Stage of Them All. Un jour dans son hôtel, elle reçoit justement un coup de fil de la part de Jane, SVP of Talent Relations & Development, rien que ça. Un petit meeting improvisé est mis en place dans un couloir de l'hôtel, avec un autre gars dont je ne me souviens pas mais dont tout le monde se fout.

 

 

Bonjour, je m'appelle Jane Laryngitis, et je suis la Senior Vice President of Talent Relations & Development.

– Ça va, John, enlève la perruque, on t'a reconnu.

– Eh merde…

 

 

Le couperet tombe, Jane annonce à Nattie qu'elle ne catchera pas à Mania. On connaît tous l'histoire : un mix tag team match entre Rhodes Scholars/Bella et Tons of Funks/Funkadactyls est prévu sur l'affiche. La pilule est dure à avaler pour cette pauvre Nattie, d'autant plus que Jane a une autre nouvelle à lui annoncer : en effet, Natalya va devoir servir de baby-sitter à deux nouvelles rookies qui vont se joindre au roster féminin.

 

Dans un timing irréprochable, entrent donc en scène Eva-Marie et Jojo. Après les avoir accueillies comme il se doit, Jane annonce d'entrée à Eva-Marie qu'elle va devoir changer sa couleur de cheveux. On comprend entre les lignes qu'Eva-Marie ressemble trop aux Bella, et qu'il va falloir changer ça vite fait pour la distinguer du lot. La décision est prise : Eva-Marie va devoir se teindre en blonde…

 

 

– Euh dites, je veux pas faire ma bêcheuse, mais je suis un peu blonde moi aussi…

 C'est pas faux… Eh bien pour ne pas te confondre avec Eva-Marie, on va te raser la tête.

– Eh merde…

 

 

Bizarrement, la décision ne plaît pas spécialement à Nattie qui sent une nouvelle fois venir le coup foireux. Les Bella, quant à elles, feront au contraire tout pour convaincre Eva-Marie de se plier aux volontés de la direction. Eva-Marie fera mine de s’exécuter dans un premier temps, mais se décidera finalement à braver les consignes au profit d'une teinture rouge vive particulièrement hideuse.

 

 

– Eva-Marie, tu peux m'expliquer cette couleur de cheveux toute pourrie ?

 Euh… People's Power ?

– Bon, ça ira pour cette fois.

 

 

Mise devant le fait accompli, Jane accepte de passer l'éponge sur l'insubordination de la rookie, mais lui donne quand même un sérieux avertissement. La prise d'initiative n'est pas du goût de tout le monde en tout cas, et Nikki Bella prendra un malin plaisir à persécuter la jeune rookie, qu'elle perçoit comme une compétitrice potentielle.

 

 

 

Attention chérie, ça va couper.

 

L'épisode touche à sa fin, et c'est enfin le grand jour à Wrestlemania. Les Bella se préparent pour leur match. Nikki prend le temps de regarder la performance de son barbu préféré sur un écran. Du côté des Funkadactyles, c'est le drame (le retour) : en effet, à quelques minutes de leur entrée sur scène leurs costumes ne sont pas prêts. Grâce au talent de Sandra la couturière (plus badass que HHH), elles seront finalement prêtes à temps. De son côté, Nattie poursuit son rôle de baby-sitter, et promène les rookies backstage, puis en loge pour assister au match des Divas.

 

 

(soupir) Monde de merde

 

 

Le moment fatidique approche… Et la musique de John Cena retentit. Stupeur dans la loge, Nattie comprend très vite qu'il se passe quelque chose de louche. C'est qu'elle est futée, Nattie… Le casting au complet se retrouve donc dans les vestiaires, où l'on apprend que le match a été annulé, le match précédent ayant pris trop de temps. Au passage, le montage laisse penser que le match incriminé était le Taker vs CM Punk. Or, l'avant dernier match de WM29 était en réalité HHH vs Lesnar (mais bon, on va pas dire que c'est la faute de HHH, hein?). Bref, l'épisode se termine sur ces moments poignants de tristesse, mais aussi de réconfort et de solidarité entre ces jeunes filles.

 

 

Et dans le prochain épisode, les Funkadactyles se mettent en ménage à trois avec Layla. Si c'est pas du teasing, ça…

 

 

 

En conclusion…

 

Comme je le disais en introduction, Total Divas est un produit typique de la télé-réalité américaine, qui obéit à tous les poncifs du genre. Chacun se fera son avis sur ce genre de produit. Personnellement j'étais intrigué sur la façon dont ils allaient gérer le rôle de Cena et Bryan dans tout ça. Avec leur feud pour le titre WWE, ça pourrait être intéressant dans les semaines à venir, même si ça risque d'être très anecdotique. Les personnages principaux ne sont pas spécialement attachants. Les Bella sont exaspérantes au possible, comme on peut s'y attendre, même si Brie semble plus agréable que sa sœur. Cette distinction devrait être encore plus mise en valeur dans les épisodes suivants via les storylines croisées entre Brie/Bryan et Nikki/Cena. On compatit en tout cas sérieusement avec cette pauvre Nattie, qui doit encore ronger son frein en espérant un dénouement plus joyeux pour cette fille dont le talent est tout simplement gâché depuis des mois par la WWE. Il ne faudra pas se plaindre le jour où elle viendra grossir les rangs déjà bien fournis des Knockouts de la TNA…

 

En tout cas, le show a l'air de plutôt fonctionner aux USA. De nouveaux épisodes ont d'ores et déjà été commandés par E ! pour compléter la première saison. Préparez-vous donc à subir encore beaucoup de moments estampillés « Total Divas » dans les shows et PPVs de la WWE dans les mois qui viennent.

 

 

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut