Catch

NXT, le meilleur show de la WWE

Le futur n’est autre que du présent qui se précipite à notre rencontre.

Frédéric Dard

 

Oui, je le dis haut et fort, NXT est le meilleur show de la WWE depuis des mois, même si Raw est d'excellente qualité en ce moment. Et oui, ce show mérite une nalyse hebdo, mais avant cela, il est nécessaire de faire un point sur ce qui se passe actuellement au sein de la 3e brand de la WWE, l'antichambre du vaisseau amiral. Chaque semaine, NXT c'est l'assurance de voir des bons matchs et pas uniquement en main event : chaque segment ou duel de NXT peut se transformer en quelque chose de très bon. Oui, Wrestling et Entertainment cohabitent parfaitement à Full Sail.

 

 

Illustration

 

 

Présentation de NXT

 

Avant de passer en revue les éléments importants de NXT, il est nécessaire de s'attarder quelques instants sur la NXT Arena et son public qui devient de plus en plus bruyant chaque semaine, pour notre plus grand plaisir. C'est une des forces du show, cette ambiance familiale dans cette petite salle chaleureuse ; il y a une véritable relation particulière entre les fans et les catcheurs. Ainsi, lorsque The Shield ou la Wyatt Family passe à NXT, la salle explose et accueille en héros, les athlètes qu'elle a vu grandir. Il en va de même avec les Superstars de la WWE qui viennent faire des apparitions spéciales, et elles sont de plus en plus nombreuses, ces apparitions. Bien sûr, la NXT Arena a ses favoris parmi les petits nouveaux, mais il y en a un qui fait l'unanimité… contre lui ! C'est le NXT Champion, Bo Dallas.

 

 


– Ladies and gentlemen, the Face of NXT, Bo Dallas !

– Je sais pas si c'est une bonne idée, Hunter…

 

 

Et cette réaction est totalement compréhensible et méritée tellement le Champ Of NXT fait tout pour se faire détester et, ce qui est plus fort, c'est qu'il le fait involontairement. En réalité, Bo est censé être un face, mais depuis sa victoire face à Big E Langston pour le titre, il effectue lentement mais sûrement un heel turn, débuté au moment où il s'est servi du turnbuckle pour remporter le titre. Depuis, Bo tape sur le système de tous les suiveurs de NXT, il arbore toujours un sourire béat lui donnant une tête à claques comme on en a rarement vu à la WWE, il a une légère tendance à placer des Bo-Words dans ses phrases comme Bolievers et autres mauvais jeux de mots avec Bo dedans. Dallas joue son personnage à merveille et est plutôt solide dans le ring même si son finisher laisse à désirer : son spear manque de puissance comparé à un Roman Reigns par exemple et son Scoop Slam a autant d'impact qu'un coup de poing de mouche sur le Big Show. Bref, Bo Dallas est le catcheur qui a la plus grosse heel heat de l'histoire de NXT et le tout sans que les bookers l'aient réellement cherché ; sacré exploit.

 

 


– Je reçois pleins de messages de mes Bolievers qui me trouvent tellement bo avec le NXT Championship, c'est bocoup d'émotion, tu sais…
– Bordel, arrêtes avec tes jeux de bot… mots !
– Je bois pas de quoi tu parles… et au fait, bour ce boir je passe te prendre à quelle boheure avec mon tout noubo…
– Je te préviens Bo, si tu dis bolide, c'est fini entre nous
– J'allais dire coupé, chérie, ce que tu vas imaginer des fois quand même…

 

 

Il y en a un autre qui impressionne particulièrement ces derniers temps : le Québécois Sami Zayn plus connu sous le nom d’El Generico sur le circuit indy. Malgré le fait qu'il ait débuté il y a très peu de temps, celui qui parle autant de langues qu'Antonio Cesaro a déjà marqué les esprits ; les fans de la NXT Arena sont totalement derrière lui et chantent à chaque fois qu'il apparaît le traditionnel « Olé… Olé Olé Olé… ». La référence à Antonio Cesaro n'était pas anodine, car les deux hommes se sont déjà affrontés plusieurs fois depuis l'arrivée de Sami qui, pour ses débuts, a battu Curt Hawkins et… Antonio Cesaro. Le sommet de leur feud est intervenu lorsque ces deux artistes talentueux se sont affrontés dans un 2 out of 3 Falls Match de toute beauté qui a récolté des chants « Match Of The Year » de la part de la foule d'Orlando. À savourer de toute urgence si vous ne l'avez pas vu. Sami a déjà prouvé en l'espace de quelques semaines qu'il pouvait être un catcheur important de la WWE dans les années à venir, excellent dans le ring, il est aussi bon avec un micro. Nul doute qu'il va avoir sa chance au titre NXT dans les semaines qui viennent.

 

 

#Awesome

 

 

Faisons un tour du côté du vestiaire des filles quelques instants, intéressons-nous à la division féminine de NXT où le titre est appelé Women's Championship et non Divas Championship. Ça peut paraître n'être qu'un détail, mais à NXT, les femmes ont une importance et un temps d'antenne supérieurs à leurs homologues de Raw, mais aussi de la TNA. Et la championne est celle qui personnifie cette division depuis le début, Miss Hell In Boots, la Britannique Paige qui a remporté le titre à l'issue d'un tournoi où elle a défait en finale la déjantée Emma. Malgré son jeune âge (elle vient d'avoir vingt et un ans), Paige a déjà tout d'une grande et on sent que le catch coule dans ses veines est dans ses veines depuis toujours ; elle a clairement le potentiel pour devenir une des plus grandes de tous les temps. D'ailleurs, ne vous étonnez pas si l'AntiDiva fait ses débuts à Raw sous peu. Je mise sur une apparition vers la fin de l'année.

 

 


Trust me, that's what is Best For Business…

 

 

Une chose à noter aussi : les femmes à NXT provoquent des réactions et s'il y en a une qui en provoque à la pelle, c'est la danseuse un peu frappée dénommée Emma. La #Emmalution a pris son envol à Full Sail et les fans reprennent joyeusement sa danse aussi particulière que facile à retenir. À tel point que lorsque Dusty Rhodes organise un Dance Contest entre Emma et Summer Rae, la partenaire de Fandango, la Full Sail University se transforme en dancefloor pour nous offrir un excellent moment qui figurera certainement dans le Best Of NXT de l'année. Mais ne croyez pas qu'Emma n'est qu'une danseuse, elle sait se battre et son match face à Paige en finale pour le titre féminin est indéniablement un des trois meilleurs matchs féminins de l'année avec le Last Knockout Standing entre Gail Kim et Taryn Terrell et le match entre AJ Lee et Kaitlyn à Payback.

La Top Heel de cette division, c'est clairement Summer Rae. Celle qui danse tous les soirs avec Fandango n'est pas sans rappeler une certaine Maryse : blonde arrogante qui sait s'exprimer et qui se débrouille plutôt bien dans le ring. Même si je trouve qu'elle est un ton en dessous de Paige et Emma, elle est déjà pour moi au-dessus de filles comme Cameron ou Aksana.

 


Paige et Emma, ce sont les TWOOOOOOOOOOO meilleures de NXT !

 

 

Ces trois filles sont les têtes d'affiche de la Women's Division, mais derrière elles, il y a 3 jeunes pousses aux dents longues :

– Sasha Banks qui a le même âge que Paige et qui se débrouille plutôt bien, mais qui doit encore se perfectionner un petit peu et s'écarter de sa ressemblance avec AJ Lee qui lui nuit grandement tant la geekesse est à un niveau bien au-dessus.

– Bailey qui tient le rôle de la fan absolue de la WWE et qui vit dans un rêve éveillé, elle ne peut s'empêcher de prendre dans ses bras tous ceux qui ont un minimum de notoriété, ce qui la rend assez drôle, il faut le dire.

– Enfin, il y a Charlotte, nulle autre que la fille du Nature Boy, Ric Flair et même si elle a une tenue assez random et un physique plutôt musclé à la Beth Phoenix, elle apporte un vent de fraîcheur dans le ring avec des moves assez innovants mettant en avant son background de gymnaste comme son finisher, un salto avant finissant en facecrusher.

Et dernièrement, la WWE a recruté plusieurs amazones talentueuses du circuit indy qui pourraient faire leurs débuts très rapidement.

 


Les mecs, ce gars-là, Scott Dawson, c'est le futur !

 

 

NXT, c'est aussi une division Tag Team qui, il faut l'admettre, est le petit point faible de ce show, pas d'un point de vue qualité des matchs, mais plutôt en terme d'effectifs. En effet, la Wyatt Family n'a pas vu défiler les challengers pendant son règne : Kassius Ohno & Corey Graves, Adrian Neville & Corey Graves qui les ont dépossédés du titre et c'est à peu près tout. C'est peu, mais l'arrivée d'une nouvelle vague de talents à NXT laisse entrevoir une nette amélioration. Tout d'abord, The Ascension, cette équipe de personnages très sombres et inquiétants composée de Conor O'Brian et désormais de Rick Victor, est de retour et se positionne déjà clairement comme des prétendants sérieux aux ceintures détenues par Neville & Graves. Parmi cette nouvelle vague de talents, on a deux équipes qui se tirent la bourre depuis quelques semaines. La première, Enzo Amore & Colin Cassidy : deux italiens, enfin surtout Amore, qui ne sont pas sans rappeler le duo Robbie E et Robbie T de la TNA, mais contrairement aux Robbies, Amore & Cassidy ont quelque chose en plus, une véritable catchphrase que les fans reprennent de bon cœur avec eux, le : «They're… S-A-W-F-T… SAWFT ! ». Le duo est très intéressant et pourrait d'ici quelques mois détenir les ceintures par équipe.

 

La seconde, c'est Scott Dawson et Alexander Rusev, managée avec brio par notre français, Sylvester Lefort, plus connu sous le nom de Tom La Ruffa. Car, oui, la star de ce trio, c'est bel et bien le manager ! Sylvester n'a pas encore lutté à NXT, mais il s'est déjà fait un nom avec son micro et aussi son look en présentant toutes les semaines Scott Dawson, mélangeant français et anglais, lui permettant d'obtenir de bonnes réactions de la part de la foule. Alexander Rusev, c'est la toute dernière recrue de l'écurie de fighting légionnaires de Lefort et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il en impose. The Bulgarian Brute est une masse avec une présence physique impressionnante, qui, à l'instar d'un Big E Langston, est aussi capable de bouger comme on a pu le voir lors de ses débuts face à Dolph Ziggler (oui, rien que ça!). Scott Dawson est lui clairement le maillon faible du trio, il a tout pour devenir le parfait jobber, il est quelconque dans le ring, son style redneck n'a rien d'extraordinaire et au micro… sur le peu qu'on a vu, Dawson n'a pas volé la vedette à qui que ce soit. Pour moi, le trio devrait se transformer en duo assez rapidement au détriment de Dawson.

 

 


Mais non, je déconnais les mecs !

 

 

NXT, c'est aussi un lieu où l'on teste des gimmicks, où l'on ose des personnages différents de ce qu'on peut voir à l'accoutumée, à l'image de la Wyatt Family ou de The Ascension. Et il y a trois gimmicks qui sortent du lot en ce moment, celles de Xavier Woods, CJ Parker et Tyler Breeze.

Commençons par Xavier Woods aka Consequences Creed à la TNA. Il incarne un danseur funk comme peut l'être Brodus Clay, mais évidemment la comparaison s'arrête là puisque Woods est bien plus qu'un simple danseur, il est aussi quelqu'un de très cultivé. C'est un détail que la WWE apprécie énormément. En effet, celui qui prépare un doctorat en philosophie et possède déjà d'autres diplômes est très apprécié par la direction pour sa culture et il a même eu l'occasion de faire un discours lors de l'ouverture du Performance Center. Et dans le ring ? Xavier Woods est aussi capable de faire de belles choses. Agile, assez technique, avec pas mal d'expérience à seulement vingt-sept ans, un look qui le différencie des autres, charismatique et cultivé, Woods a tout pour réussir à la WWE.


Il a dit que j'étais comme ça !

 

 

CJ Parker vient tout juste de revenir à NXT, on l'avait déjà vu aux débuts de NXT nouvelle génération, puis il a disparu quelque temps pour revenir s'incruster dans les interviews backstages d'autres catcheurs en faisant des grimaces pour le moins hilarantes. Le nouveau CJ Parker est un hippie aux dreadlocks qui est dans un monde à part, très spécial et assez étrange surtout dès qu'il parle, tant ses discours sont particuliers. Évidemment, il y a peu de chances de voir un tel personnage remporter un titre mondial un jour, mais il a un énorme potentiel en tant que comedy wrestler à la Santino Marella.

 

Et l'une des victimes de ses « Photo Lovin », c'est Tyler Breeze, l'ancien Mike Dalton qui avait un temps fait équipe avec… CJ Parker. Breeze est un narcissique qui passe son temps à se regarder, jusque-là rien d'original, beaucoup l'ont fait avant lui comme Ravishing Rick Rude mais Breeze passe son temps à se regarder… dans son iPhone, c'est là, la nouveauté du gimmick de narcissique ; il est entré dans le 21e siècle. À tel point que dès son entrée, Breeze marque les esprits : un Theme Song et un look parfaits, un défilé sur le décor puis un gros plan sur celui qui est mmmGorgeous et sur l'écran derrière… les images que Breeze filme avec son portable dans lequel il s'admire tout le temps, même pendant ses matchs. Certes, on n’a pas encore réellement vu ce qu'il valait dans le ring n'ayant eu que des squashs matchs, mais je ne me fais aucun souci de ce côté-là, Tyler Breeze a un très beau futur devant lui avec ce gimmick qui a parfaitement pris du côté de NXT.

 

 

Oui, après Los Matadores pour Epico et Primo, c'est au tour de Carlito d'avoir un gimmick de « je fais des oreilles de lapin en backstage », gros push en perspective !

 

 

Dans cette période de transition générationnelle à la WWE où l'on voit l'émergence de nouvelles stars telles que Daniel Bryan ou The Shield, NXT prend une importance essentielle. Triple H est en charge de la direction hors gimmick de NXT, c'est un de ses projets les plus importants et lorsqu'on voit les moyens déployés par la WWE pour les rookies de NXT, comme le Performance Center, on peut aborder sereinement le futur à la WWE, futur qui, à n'en pas douter, devrait être brillant avec des garçons comme Daniel Bryan, The Shield, Cody Rhodes, Sami Zayn, Antonio Cesaro, Adrian Neville, Tyler Breeze mais aussi Paige ou encore Emma.

 

NXT, c'est que de l'amour !

 

 

10 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut