Catch

Des photos et des slips

Quand on est prisonnier de l'image, cela vous donne toutes les audaces.

Robert Doisneau

 

Dimanche, c'est Battleground, ce qui fait que lundi, c'était un go-home show. Du coup, il ne s'est rien passé d'important. C'était donc l'occasion idéale pour faire une nalyse en images.

 

 

Deux nalyses en images de suite ? Il y en a qui n'ont pas peur du ridicule !

 

 

Nalyse de Raw du 30 septembre

♪ ♫ Tatatatata ! Tatatatata ! ♫ ♪

 

 

Youpi bonjour !

 

 

Figurez-vous que Paul Heyman, Ryback, ces gens-là, ils commencent à me courir sur le haricot.

 

 

Ils m'agacent.

 

 

Ils m'horripilent.

 

 

Ils me déplaisent !

 

 

À tel point que, tel que vous me voyez, je me battrais bien contre eux. Comme ça. Là. Hop. Tout inopinément.

 

 

Hola ! Pas si vite, fougueux Punk !

 

 

Tiens ? Mais c'est Brad Maddox. Bonjour, monsieur Maddox !

 

 

Vous affronterez Ryback, mais seulement lorsque dimanche sera venu. Ainsi ai-je dit, ainsi ferez-vous.

 

 

Mais c'est que je suis un impulsif, moi ! Jamais je ne pourrai contenir le torrent d'énergie qui bout en moi tel un cheval au galop !

 

 

Excusez-moi…

 

 

– Monsieur Maddox, puis-je emprunter votre micro ?

– Mais bien volontiers.

 

 

Estimé Punk, si vous cherchez la bagarre, je suis votre homme.

 

 

Ouais.

 

 

Et je le prouve par cette attaque aussi soudaine que brutale.

 

 

Un arbitre ! Faisez venir un arbitre !

 

 

À votre service, monsieur Maddox !

 

 

Ah ah ! Ta maîtrise technique ne suffit pas devant ma force irrésistible, Punk !

 

 

Ah si, finalement.

 

 

Vous avez gagné, monsieur Punk. Votre maîtrise technique a eu raison de la force irrésistible de Big E. Langston.

 

 

Élégance et sensualité !

 

 

Mesdames et messieurs, il est temps d'accueillir ce con de Fandango et sa grognasse. Je me la ferais bien, c'te chienne.

 

 

Merde, j'ai oublié de mettre une culotte. Je vais encore faire ventouse.

 

 

Ouais, bon, c'est Fandango, mais c'est quand même une victoire.

 

 

D'ailleurs, je suis content d'avoir gagné. Même si, ouais, d'accord, ça n'était que Fandango.

 

 

Extinction inattendue des lumières !

 

 

Tiens ? On dirait bien que Bray Wyatt a encore soufflé sur un interrupteur.

 

 

Folie ! Destruction ! Vengeance et retour de bâton ! Discours aussi malsain qu'incohérent !

 

 

Alors pour ton mariage, j'ai une petite surprise… Je vais peut-être arriver à avoir Yvette Horner !

 

 

Excusez-moi si je m'immisce…

 

 

– Mais si je peux me permettre, je vous conseille de célébrer ces épousailles sans tarder. Sinon, c'est un cadavre que tu vas te marier avec, ma petite !

– Monsieur Orton, vous êtes un méchant homme.

 

 

Alors, monsieur Heyman, il paraît que vous avez eu des mots avec CM Punk ?

 

 

C'est exact.

 

 

Avez-vous prévu quelque chose contre lui ? Un piège ? Un traquenard ? Une chausse-trappe ? Une souricière ? Un guet-apens ? Une fourberie ?

 

 

Je dois bien l'avouer, j'ai quelque chose en tête. Car je suis machiavélique. L'aviez-vous remarqué ?

 

 

Méfie-toi, CM Punk !

 

 

 

Olé ! Nous sommes Los Matadores, et nous avons un charisme ébouriffant !

 

 

Mais… Nous ne sommes pas venus seuls ! Laissez-nous vous présenter notre mascotte.

 

 

Olé ! Je suis Tororigolo, le nain taureau ami des enfants !

 

 

Mais quel est ce cocasse énergumène ? Il est parfaitement ridicule !

 

 

Ouais, ben, faut bien payer les factures, hein.

 

 

J'ai bien fait de mettre un masque, au cas où Maman regarde l'émission.

 

 

Finish him !

 

 

Victoire ! Qui garde les oreilles et la queue ?

 

 

Célébrons notre succès avec retenue et sobriété.

 

 

Voilà… C'était… euh… c'était Los Matadores. Et leur mascotte. Allez, la suite. Vite.

 

 

Après le taureau, les mamelles !

 

 

– Boooouuh ! Triple H ! Qu'il est méchant !

– Nan, nous on l'aime bien !

– Bouh !

– Ouais !

– Bouh !

– Ouais !

 

 

Messieurs Rhodes et fils, venez-vous en donc sur le ring. Nous avons à causer. Je garantis personnellement votre sécurité.

 

 

Faisons confiance à Triple H. C'est un homme honnête et impartial. Il l'a prouvé vendredi dernier.

 

 

Tu as vu, chéri, comme il a l'air con, Goldust, maquillé et en costard ?

 

 

Ouais, ben, faut bien payer les factures, hein.

 

 

Messieurs, vous êtes des losers. Des ratés. Des merdes. Le monde entier vous méprise. Aucun de vous n'a été foutu de faire réengager Cody alors que, vous en conviendrez, je vous ai donné un paquet d'occasions de le faire.

 

 

Mais, non content d'être honnête et impartial, je suis aussi un homme bon et généreux.

 

 

Je vais donc vous faire une offre que vous ne pourrez pas refuser. Gody et Coldust, si vous battez les champions par équipes à Battleground, je vous engage. Pas comme balayeurs, hein, bien que ce poste vous conviendrait parfaitement. Non, je vous engagerai comme catcheurs !

 

 

 

Triple H, tu es un gros con. Tu vas voir que mes petiots ne feront qu'une bouchée de tes risibles pantins. 

 

 

Allez, les petiots, nous n'avons plus rien à faire ici. Drapons-nous dans notre dignité et quittons ces lieux hostiles.

 

 

– Tu viens, Goldust ?

– Attends, Cody, j'ai comme le sentiment diffus que quelqu'un s'apprête à me sauter sur le râble.

 

 

Le Shield ! Mes craintes étaient fondées !

 

 

N'ayez pas peur, mes petiots ! Papa vient à votre secours !

 

 

Sapristi ! Il ne m'a fallu que quarante-huit secondes pour monter sur le ring, mais ils ont tout de même eu le temps de me prendre par surprise !

 

 

S'il est agréable de taper les jeunes…

 

 

Rien ne vaut le plaisir de brutaliser des vieux !

 

 

Un poing c'est tout.

 

 

Yo !

 

 

Aaargl !

 

 

Ça, c'est mon Curtis à moi, ça. R-Truth n'a aucune chance, à moins qu'un événement imprévu ne vienne bouleverser le cours du match.

 

 

♪ ♫ Tatatatata ! Tatatatata ! ♫ ♪

 

 

Mais ! C'est la musique de CM Punk !

 

 

Mais ! C'est le thème musical de CM Punk !

 

 

Et pourtant, je ne le vois pas. CM Punk ? Où es-tu ?

 

 

Nous entendons sa musique mais il n'est pas là. C'est bien mystérieux. Je suis désorienté.

 

 

Cette interruption musicale et intempestive est l'occasion idéale pour surprendre Curtis Axel et empocher la victoire !

 

 

Nom d'un petit bonhomme ! Curtis s'est fait avoir comme un bleu.

 

 

Sapristi ! Je me suis fait avoir comme un bleu ! Il faut avouer qu'utiliser de la musique pour me déconcentrer, c'était une sacrée bonne idée originale.

 

 

Jerry, vous allez être content. Voilà des gonzesses.

 

 

Féminité.

 

 

Sensualité.

 

 

Violence.

 

 

Paul, je crois que R-Truth m'a fait mal à la mâchoire.

 

 

Vous inquiétez pas, les vieux gars. On est une équipe et c'est ensemble que nous affronterons l'adversité, comme une chouette bande de joyeux copains.

 

 

 Curtis, je vais t'avouer quelque chose… Tout à l'heure, je vais… hi hi hi… je vais faire ma demande à Ryback !

 

 

Pardon ?

 

 

Alors, monsieur Show, quoi de neuf ?

 

 

Eh bien, je prends des cours de théâtre. En ce moment, je travaille sur l'expression de la colère. Je vais vous montrer.

 

 

Ah !

 

 

Aaah !!

 

 

Aaaaaahh !!!!

 

 

Je me suis énervé tout seul, moi… Je vais casser la gueule à Triple H, ça me fera du bien.

 

 

Tiens ? Le Big Show. Que puis-je faire pour vous ?

 

Où est Triple H ?

– Ah ah ah mais je l'ignore.

 

 

Où c'est qu'il est ???

 

 

Faites attention, je crois que je vais faire pipi.

 

 

Olé !

 

 

Woo woo woo !

 

 

– Ça y est, monsieur Del Rio, il a abandonné, vous pouvez relâcher votre prise.

– Ah oui, pardon.

 

 

Ryback, tu es beau.

 

 

Paul, tu es intelligent.

 

 

Et ta peau est douce.

 

 

Mais… Que nous arrive-t-il ?

 

 

Ryback… Veux-tu…

 

 

Veux-tu… devenir un Paul Heyman Guy ?

 

 

Ah putain, c'était que ça, j'ai eu peur.

 

 

♪ ♫ Tatatatata ! Tatatatata ! ♫ ♪

 

 

Sapristi ! CM Punk !

 

 

Mais où est-il ?

 

 

Hop ! Me voici !

 

Mince, j'ai glissé.

 

 

Il a glissé !

 

 

Putain ouais, j'ai bien glissé, moi.

 

 

Mais oui, on dirait bien qu'il a glissé.

 

 

J'ai glissé et je me suis fait mal au genou.

 

 

Il agit comme s'il avait mal au genou.

 

 

Je souffre atrocement. Du genou. Aïe.

 

 

Se serait-il vraiment fait mal au genou en glissant ?

 

 

Je rusais et n'ai point mal ! Ah ah ah !

 

 

CM Punk, cette fois nous avons fui devant toi comme comme de grosses lavettes, mais la guerre n'est pas finie.

 

 

C'est animés d'un enthousiasme sautillant que nous nous apprêtons à faire équipe avec Dolph Ziggler dans un match sans merci contre le Shield.

 

 

Et bim !

 

 

Zut alors.

 

 

Je vais enlever ma cravate, moi. Je serai plus à mon aise pour casser la gueule à Triple H.

 

 

Arrêtez ! Messieurs les policiers, cet homme ne représente pas une menace !

 

 

C'est un homme brisé. Rendez-vous compte que ses voisins font caca dans sa boîte aux lettres et que les enfants lui jettent des chocolatines dans la rue.  Et tout ça à cause de moi !

 

 

Il est juste un peu à cran. Laissez-le seul afin qu'il se calme.

 

 

Tiens ? Et si j'évacuais ma frustration en frappant cette affiche représentant une version très stylisée de Triple H ?

 

 

Et bim !

 

 

– Monsieur Van Dam, pensez-vous battre Alberto Del Rio dimanche ?

– Oui. Les matchs hardcore, sans me vanter, je m'y connais un brin.

 

 

Dehors les gris et les bronzés !

 

 

Rejoins-nous, Santino ! Pense à Benito ! Il serait fier de toi.

 

 

Yamais !

 

 

M. Marella, vous avez encore gagné. Vos récents succès sont très suspects. Veuillez me suivre pour un contôle anti-dopage.

 

 

Ils n'ont pas de nichons mais je suis quand même content de les accueillir, voici Daniel Bryan et Randy Orton !

 

 

Bonsoir !

 

 

Bonsoir…

 

 

Randy, sache que je suis très déterminé.

 

 

Je le suis davantage.

 

 

Je t'interromps ! Le plus déterminé de nous deux, c'est moi !

 

 

Je t'assure que la détermination est ma caractéristique principale.

 

 

Non !

 

 

Si.

 

 

Ben non.

 

 

Mais si.

 

 

Et voilà ! Notre désaccord nous contraint tous deux à nous engager sur le terrain de la confrontation physique !

 

 

Oh, la barbe !

 

 

Mon amour ! Mon fiancé ! Mon futur époux ! Laissez-le tranquille, brute !

 

 

Je vais le laisser tranquille. Mais dans un instant seulement.

 

 

Et bim !

 

 

Horreur !

 

 

Les enfants, n'oubliez pas : après une bonne séance de sport, il est important de bien s'étirer pour éviter les courbatures et les tendinites.

 

 

13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut