Catch

Grognon en enfer

Oui et non sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d'examen.

Talleyrand

 

Ca gueule dans les chaumières : la WWE fait tout mal en ce moment ! La TNA est en crise ! Et Marc Mercier a dit des choses définitives sur le catch français dans nos colonnes. De quoi alimenter un nouvel épisode de notre rubrique abhorrée des joueurs de "ni oui ni non".

 

 

Faites entrer les débatteurs!

 

 

Gros oui ou gros gnon, épisode 17

 

 

La solaire McOcee et le ténébreux Henri Death sont nos invités ce soir, bonjour madame, bonjour monsieur, asseyez-vous et répondez avec votre cœur. L’âge passant avant la beauté, c’est maître Death qui répondra en premier.

 

 

Tant mieux. Comme ça j’aurai le dernier mot.

 

 

 

1. Il n'y a rien à redire aux victoires de John Cena sur Alberto Del Rio à Hell in a Cell puis sur Damien Sandow lors du Raw du lendemain.

 

Henri Death : Gros oui mais grognon.

Pas grand-chose à dire selon moi sur la victoire face à Del Rio. Le Mexicain a eu le malheur de se faire complètement éclipser par la storyline autour de l'autre titre majeur (le seul titre majeur ?), et donner la ceinture à Cena ne pourra que redorer le lustre terni du titre WHC, comme je l'ai expliqué dans ma nalyse du dernier PPV en date.

 

En revanche, je suis beaucoup moins convaincu par le match contre Sandow. Quel intérêt de faire passer le barbu pour un gros abruti en lui faisant encaisser sa mallette dans un moment si inopportun, alors même qu'il sort déjà d'une impressionnante série de défaites ? Si une vraie feud démarre entre eux, le résultat pourrait être finalement positif pour Sandow, mais le début de l'histoire ne le met vraiment pas en valeur. Je n'ai cependant aucun reproche à faire sur le principe de faire perdre le match au vainqueur du MITB : ça renforce l'impression d'une vraie compétition sportive et apporte un peu de suspense à l'avenir si l'on sait qu'un porteur de mallette ne devient pas systématiquement champion.

 

 

McOcee : Grognon.

Bien sûr qu’il y a à redire au sujet de ces victoires du Poster Boy conquises d’une main, principalement celle qui l’a vu s’emparer du titre d’Alberto Del Rio. Un title shot sorti d’on ne sait où après des semaines d’arrêt et une défaite contre Daniel Bryan, un bras convalescent qui résiste à l’Armbreaker du Mexicain, forcément, ça énerve les haters de Cena. Logique, tant il est difficile d’affirmer que le Marine méritait une chance de disputer cette ceinture. Ceci étant dit, est-ce que je regrette ce choix de booking ? Non, pas le moins du monde. D’abord parce que Johnny, n’en déplaise à ses contempteurs, saura redonner du lustre à un trophée qui a en considérablement perdu ; ensuite parce qu’on va tous désormais tirer des plans sur la comète et rêver de réunification à WrestleMania. Et ça, c’est bien kiffant. En revanche, le sort de Damien Sandow m’indiffère totalement. Son run mallette à la main était un échec avant même qu’il n’échoue contre Johnny Boy. Rien à redire à ce sujet.

 

Pff, deux mois d’absence et je dois me coltiner cette ceinture de merde ? Bon, heureusement, c’est que pour six mois, histoire que je l’unifie avec le titre WWE à Mania.

 

 

 

2. Certaines rumeurs font état d'un match d'unification des titres WWE et WHC à Wrestlemania XXX qui opposerait Randy Orton à John Cena. Si cela se confirmait, ce serait une bonne chose.

 

Henri Death : Gros je sais pas.

 Je suis incapable d'avoir un avis tranché, tant mon cœur balance sur ce sujet. D'un côté, je pense que la mise en avant du titre WWE a rétrogradé la ceinture WHC à un rang secondaire. Par conséquent, les titres IC et US sont maintenant des championnats de troisième zone, il m'arrive même régulièrement de devoir réfléchir plusieurs secondes pour me rappeler qui porte ces ceintures. Alors je me dis qu'unifier les titres principaux (et, pourquoi pas, également les ceintures US et IC) pourrait redonner de la valeur à des ceintures qui sont trop souvent uniquement décoratives. Les titres féminin et par équipe ont été unifiés il y a déjà quelques années et ne s'en portent pas plus mal.

 

Mais d'un autre côté, le nombre important de membres du roster peut faire penser qu'avoir plusieurs ceintures n'est pas forcément une mauvaise chose puisque ces différents titres peuvent ainsi mettre en valeur plus de gars, et servent d'intérêt dramaturgique à plusieurs storylines. Je ne ferme donc par complètement la porte à l'idée d'une réunification, mais ça serait un gros risque, sans doute très difficile à gérer, et c'est le genre de chose sur lesquelles on peut difficilement revenir en arrière. Prudence et circonspection. Ouais.

 

 

McOcee : Grognon.

Les rumeurs d’unification, il va falloir s’y habituer. Depuis que John Cena est le titulaire de la ceinture WHC, on a forcément tous cet exploit en tête. Serait-ce pour autant une bonne chose d’en finir avec le titre poids lourds ? A mon avis, non. La WWE se tirerait probablement une balle dans le pied en éliminant ce prestigieux trophée de ses tablettes. Je glisserai sur le passé glorieux de cette ceinture, qu’il me semble difficile de rayer d’un simple trait de booking. J’insisterais plus en revanche sur le côté « tremplin » du titre de Champion du monde poids lourds, parfaite avant-dernière marche pour les grandes stars en devenir, avant de s’attaquer au championnat suprême de Stamford. C’est un instrument qui n’a pas d’égal quand il s’agit de « tester » de potentielles têtes d’affiche et il serait dommage de s’en passer.

 

 

 

Ce qui est bien avec une telle feud, c’est que ça serait du jamais vu.

 

 

Ou alors y a un bug dans la matrice.

 

 

 

3. Vous aimeriez que Shawn Michaels sorte de sa retraite pour un match contre Daniel Bryan à Wrestlemania XXX.

 

Henri Death : Grognon.

Shawn Michaels, c'est l'un des mecs qui m'a fait aimer le catch au début des années 1990 (la première émission de la WWE que j'ai vue, c'est celle qui a suivi sa légendaire séparation d'avec Marty Jannetty), et aussi un de ceux qui m'ont permis de raccrocher lorsque je m’y suis remis après une pause de plusieurs années. J'ai presque chialé à la fin de son dernier match. Maintenant, tout ce que j'espère, c'est qu'il aura la décence de ne pas prendre modèle sur Ric Flair et qu'il ne remettra jamais sa tenue de catch, pour que chacun garde de lui le souvenir d'un départ la tête haute, alors qu'il était encore parmi les très grands de la discipline. En outre, Bryan n'a pas besoin d'une victoire sur une ancienne gloire. Cela dit, je serais ravi que le gamin qui casse des cœurs joue un rôle plus important à la WWE s'il le souhaite. Il serait sans doute un excellent manager.

 

McOcee : Gros oui.

On le sait, la WWE aime sortir ses vieilles gloires de leur bocal de formol quand s’annonce le Biggest Stage of Them All. Parce que c’est bon pour le business. Dès lors, choisir un des meilleurs techniciens du circuit en la personne d’HBK ne serait rien d’autre que la garantie d’assister à un grand duel, à plus forte raison si son adversaire est un mec dont le talent entre les cordes n’est plus à prouver. Une autre raison m’incite à croire qu’un tel choix serait intéressant pour nous autres, les fans qui aiment bien que les faux combats en slip soient enrobés d’une belle histoire : il y a de quoi construire une solide storyline entre les deux artistes : D-Bryan pourrait très bien angler ses attaques sur la piètre qualité de la formation dispensée par Shawn Michaels, en toile de fond de son désir de revanche après les événements de Hell in a Cell. Bref, c’est une feud qui fonctionnerait à plein.

 

 

Avec ton arbalète, tu as abattu des élans, des cerfs et même des ours. Mais face à la puissance de la Chèvre, tu ne peux rien.

 

 

 

4. Il est temps que le Shield se sépare, Rollins et Reigns partant d'un côté, Ambrose de l'autre.

 

Henri Death : Grognon.

Ces types sont encore au top ensemble et les séparations d'équipes, c'est devenu tellement systématique que quand ça arrive, ça n'est plus une surprise. Si on veut renouveler un peu la gestion des équipes à la WWE, pourquoi ne pas imaginer que les membres d'une stable pourraient rester heels, continuer à catcher ensemble lorsque les storylines l'exigent, mais en ayant aussi des matchs en solo régulièrement ? Ça permettrait d'éviter la lassitude de voir toujours les gars ensemble, et ça renforcerait l'impact de leurs réunions, si elles sont plus rares.

 

McOcee : Grognon.

 C’est trop tôt, il faut les garder unis tant que le clan McMahon règne à l’écran sur la WWE. Il s’agit là d’un rebond qui fonctionne à plein après un angle « bouclier de la justice » (aveugle) qui commençait à faire des ronds dans l’eau et lasser le public. Il serait donc assez ridicule de les séparer trop vite, d’autant qu’ils n’ont pas leur pareil en terme d’esprit de groupe. Le split à la première anicroche, cela n’aurait guère de sens. Et quand l’heure sera venue, je verrais bien Roman Reigns devenir face et quitter ses acolytes. Cela pourrait être d’ailleurs une solution intéressante et transitoire : le Samoan délaisse ses potes (il a un beau potentiel de face), tandis que ces derniers se tournent vers le roster de NXT pour recruter un remplaçant. Kassius Ohno tout de noir vêtu, ça aurait de la gueule, non ?

 

 

Try, try, try to separate them… It’s an illusion.

 

 

 

5. Le retour de Kane a été géré d'une façon catastrophique.

 

Henri Death : Gros oui.

Qu'il pète la gueule aux Wyatt pour son retour, c'est assez logique, vu qu'ils ont été méchants avec lui. Qu'il le fasse aussi au Miz, vu qu'il a offert à Stephanie ses services, son masque et ses cheveux, ça peut l'être aussi : Mizou n'est pas forcément très apprécié de la direction kayfabement parlant. Mais pourquoi un retour surprise en PPV ? Un retour annoncé aurait pu attirer quelques spectateurs vers Hell in a Cell ; de la façon dont il s'est passé, je ne vois pas l'intérêt de ne pas avoir fait ça à Raw. Mais je reste fan du personnage et, en ce mardi soir où j'écris ces lignes et où je n'ai pas encore vu Raw, je pense que ce retour raté peut être rattrapé si le talent du bonhomme est bien utilisé dans les semaines à venir.

 

McOcee : Gros oui, du moins pour ce que j’en ai vu.

Kane qui revient en mode badass, pourquoi pas. Cela fait partie du personnage. Et puis, après tout, nous l’avions laissé entre les mains de ces gros tarés de la Wyatt Family, qui peuvent très bien avoir endoctriné le Big Red Monster. Mais le voir se ranger aux côtés de l’autorité et offrir son masque à Stephanie n’a absolument aucun sens. A moins, bien sûr, que l’on nous explique bientôt que Bray Wyatt est aux ordres des McMahon-Helmsley et que c’est lui qui téléguide les mouvements de Kane. Là, oui, je veux bien acheter. Mais pour l’instant, cela tient plus de la catastrophe de booking.

 

 

Arven est contente : Aragorn lui a ramené une belle tête d’Uruk-hai.

 

 

 

6. Les Wyatt roulent pour Paul Heyman.

 

Henri Death : Grognon.

Déjà, je ne vois tout simplement pas quel serait l'intérêt scénaristique, à l'heure actuelle, de leur association. Ensuite, je n'ai pas spécialement envie de les voir associés à Heyman. Autant le Shield, avec son look para-militaire, est tout à fait crédible en milice privée de Triple H, autant les Wyatt gagneraient à garder leur personnage de cinglés fanatiques : les mettre en position de simples hommes de main de quelqu'un d'autre affaiblirait l’aura malsaine qui est leur principal atout.

 

McOcee : Grognon.

Enfin, je n’espère pas. Les échappés de la forêt n’ont absolument pas le profil pour évoluer dans le giron de Paulo, qui ne fait pas dans le genre mystique. Ce que le manager fourbe recherche, c’est du futur Champion, de la graine de Superstar susceptible d’aller décrocher des trophées. La Wyatt Family n’entre vraiment pas dans ce cadre-là et je ne crois pas qu’une association avec Heyman me plairait. Ça me semblerait bien trop saugrenu pour être crédible.

 

 

– Rien de personnel, mec, c’est le démon qui nous a dit de te massacrer.

Le démon, ça serait pas un petit gros avec un catogan ? J’en connais un comme ça qui s’est fait passer pour Satan à Hell in a Cell.

On pourrait pas te dire, on était complètement défoncés à la mescaline, comme d’hab.

 

 

 

7. Il n'y aura pas de dixième Bound for Glory dans un an, parce que la TNA aura mis la clé sous la porte d'ici là.

 

Henri Death : Gros je sais pas.

Bien malin celui qui peut prédire l'avenir de la TNA, tant il paraît incertain. La question est de savoir si la TNA sera fermée ou achetée, et par qui. Et donc, qui peut avoir envie d’acheter la TNA ? La WWE n’en a sans doute pas besoin, tant la différence de statut est grande entre les deux. Un gros groupe pourrait s’intéresser à la fédération et essayer de venir concurrencer la WWE, mais le pari serait risqué. Le mieux pour la TNA serait à mon sens qu’elle soit prise en main par quelqu’un qui aura la modestie de ne pas essayer de jouer la grenouille qui veut devenir aussi grosse que le bœuf, et qui axera le programme sur un booking simple, mais cohérent, et surtout sur le bon catch. La WWE est une fédération pour toute la famille, la TNA pourrait devenir la fédération des smarts.

 

 

McOcee : Grognon.

 La TNA va mal, c’est un euphémisme que de l’écrire, mais je ne l’imagine pas mettre la clé sous la porte. Chercher un nouveau partenaire financier, revendre ou réduire fortement voilure et ambitions, oui. Fermer purement et simplement, je ne peux pas y croire. Cela serait d’ailleurs à mon sens assez mauvais pour le business en général, WWE y compris. Car pour être considérée comme la meilleure des fédérations, il faut avoir de la concurrence ! Et pour nous autres, humbles fans, cela ne serait pas non plus une excellente nouvelle. La compagnie de Stamford n’est jamais aussi efficace que quand on lui mordille les mollets. Seule au monde, elle pourrait se permettre de se relâcher sans en subir pour autant les conséquences. Pour cette raison, je milite pour un repreneur doté de solides capacités financières et disposé à investir un beau paquet de millions dans ce qui reste de l’entreprise de Dixie Carter.

 

 

L’année prochaine, retrouvez-nous dans un programme plus adulte : Bound for Glory Hole.

 

 

 

8. Il vous paraît rigoureusement impossible qu'une fédération de catch française, quelle qu'elle soit, obtienne une émission télévisée régulière dans les cinq ans à venir.

 

Henri Death : Gros oui.

D’abord, il faut être conscient que, pour le grand public français du XXIe siècle, le catch, c’est la WWE. Beaucoup de gens ignorent même qu’il existe d’autres fédérations aux États-Unis, et que le catch se pratique aussi en France. Par conséquent, toute émission de catch sera inévitablement comparée à Raw et Smackdown, des shows pleins de pyrotechnie, dans des salles immenses, avec des segments vidéo top classe toutes les vingt minutes. Je vois mal une société de production ou une chaîne de télévision française mettre en œuvre autant de moyens financiers que la WWE et du coup, une émission de catch française, aussi bons que soient ses catcheurs, risquerait de paraître bien piteuse au grand public, qui ne s’attache pas qu’à la qualité des combats mais aussi à tout le côté « spectacle ». De plus, le catch est un peu passé de mode. La WWE est diffusée à des heures tardives, les classeurs John Cena et les trousses Rey Mysterio se font plus rares dans les salles de classe… Je pense qu’il n’y aurait tout simplement pas assez de public pour une telle émission.

 

 

McOcee : Gros oui !

A moins, bien sûr, qu’Alexia Laroche-Joubert accepte enfin de cracher les 40 millions d’euros que Marc Mercier réclame pour lui céder les droits de sa Catch Academy ! Plus sérieusement, c’est complètement irréaliste. Le catch français traverse de fortes turbulences et le nombre de shows organisés est en chute libre, même chez les grosses fédérations qui officient dans l’Hexagone. Si le milieu a profité à plein du boom lié au retour en grâce du catch US à la télé, cette période dorée est révolue et le public se fait de plus en plus rare. Et lorsque l’on voit la baisse de popularité bien réelle dont souffre la WWE en France, et qui est bien illustrée par les changements horaires de sa diffusion TV, on comprend que c’est l’ensemble de la discipline qui est menacée dans le pays de l’Ange Blanc, et pas simplement sa composante hexagonale. Et puis, les guéguerres qui secouent le business rendent impossible un tel projet. Pour que cela fonctionne, il faudrait déjà que les principales structures se mettent d’accord sur le principe d’une fédération nationale et un titre suprême et unique que se disputeraient les catcheurs, quelle que soit leur compagnie d’origine. A l’instar de ce que faisait la NWA autrefois. Mais vu les ego des intervenants, c’est un vœu pieux. Tant pis pour eux.

 

 

Le paysage audiovisuel français, tourné vers l’excellence et l’intellect, ne consacrera ni temps ni argent à un spectacle aussi grotesque que le catch. Il préfère diffuser Les Ch’tis à Miami et Secret Story.

 

 

 

Merci à nos deux cerveaux, dites ce que vous pensez de ce qu’ils pensent et ce que vous penses vous-mêmes en comms, et à bientôt pour un prochain…

 

 

Gros oui…

 

 

… ou Grognon !

 

10 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut