Catch

L’idiot de Worcester

The problem with the world is that the intelligent people are full of doubts, while the stupid ones are full of confidence.
Charles Bukowski
 
Le Royal Rumble approche. On ne dévoile pas encore tous les atouts présents dans nos manches mais l’opportunité de participer au match le plus important de l’année (oui, si tôt) à Wrestlemania est dans toutes les têtes. Alors, tandis que la plupart des membres du roster restent discrets, quelques uns s’élèvent dans l’arrogance stupide. On connaissait déjà Alberto Del Rio, voici CM Punk.
 
 
Arrogant hein ? C’est pas Worcester ici, mais Worstever. Hop. Cheap Heat.
 
 
Nalyse de Smackdown du 17 janvier

 
Avant d’évoquer le principal fil rouge de la soirée et autres joyeusetés, un rapide aperçu des autres moments qui ne seront pas détaillés par la suite (mais que ça ne vous empêche pas de les évoquer dans les commentaires):
 
– The Miz est aux commentaires.
– Naomi bat Tamina Snuka.
– Big E Langston bat Fandango.
– Une promo sans intérêt de Paul Heyman interrompue par le Big Show.
– Une vidéo sur Mae Young.
– Une autre sur l’Ultimate Warrior et son entrée au Hall of Fame.
– Une dernière teasant le retour de Batista en montrant les différentes étapes de sa carrière.
 
 
It’s gonna be legend… wait for it… dary.
 
 
Un rapide mot sur le nouvel affrontement entre Alberto Del Rio et Rey Mysterio. Certains peuvent peut-être regretter d’assister au cinquantième combat entre les deux, mais pas moi. Je ne suis jamais fatigué de les voir. L’alchimie est tellement maîtrisée que cette longue rivalité ne devrait pas s’arrêter. Je ne veux, d’aucune façon, assister à une réconciliation et à la construction d’une équipe. Qu’ils se foutent sur la gueule pour toujours. Contrairement à des Kofi Kingston – Miz.
 
Deux matchs tag teams ont également été proposés au public de Worcester, Massachusetts (sûrement un peu plus concerné par la demi-finale NFL New England contre Denver, soit dit en passant): les New Age Outlaws vs les frères Rhodes et les Usos vs les Real Americans. Deux matchs à la physionomie complètement différente.
 
 
Mein Führer… I can walk… Ooops no. It’s a mistake, sorry.
 
 
Si le deuxième nous a proposé un très bon moment de catch, mêlant du burlesque dès l’entrée des extrémistes avec la glissade sur la rampe de Zeb Colter dans son fauteuil roulant (oui, c’est con, mais ça fait sourire), du suspense (oui) et de la grosse qualité, sans contestation le meilleur match de la soirée, le premier, lui a été navrant au possible. Aucun rythme, aucune histoire et un finish totalement moisi dû à la pathétique intervention de Vickie Guerrero.
 
En effet, Vickie a stoppé le match pour nous rappeler quelques règles du Royal Rumble. Elle explique aux frères Rhodes que le Rumble est un match où chacun joue pour soi. Qu’on y voit du “ami contre ami”, “frère contre ami” ou même du “frère contre frère”. Euh, Vickie, ils le savent ça. Ils l’ont vécu l’an dernier. Tu ne t’en souviens plus ? Déjà ? Même que, dès les premières notes du thème musical de Goldust, l’envie d’en découdre se lisait sur le visage de Cody. Ce dernier l’éliminant même plus tard. Tiens, rafraichis-toi, ici.
 
Du coup, parce que le match n’était pas fini, Billy Gunn, celui au caleçon laid, attrape le slip de Cody et pose son petit paquet. Victoire des New Age Outlaws.
 
 
Le baiser sur le slip, symbole ultime des hors la loi.
 
 
Typiquement, certains râlent de voir des anciens revenir et squatter les matchs importants de Wrestlemania. On peut évoquer Triple H, Brock Lesnar, le Rock ou cette année Batista. Mais, si les New Age Outlaws prennent la place (et le titre) d’une tag team plus méritante, je serai encore plus en colère que d’habitude. TDS leur avait consacré un long article dithyrambique (que vous pouvez relire, ici la première partie et ici la seconde) mais cela ne m’empêchera pas de penser que si leur retour s’éternise, ce ne sera pas une bonne chose pour la division tag-team.
 
Si match pour le titre entre eux et les tenants du titre, il doit y avoir, autant le mettre directement sur la carte du Rumble. Un, on n'en reparlera plus. Deux, ça fait fermer la gueule de Vickie.
 
 
Et bien sachez que vous pouvez quand même y aller ! AH ! À vous d’affronter Khali et Tororigolo !
 
 
La promo de la soirée, n’en déplaise à Punk, revient clairement à Bray Wyatt. Après un récapitulatif du dernier Raw et de la pop monstrueuse obtenue par Daniel Bryan, il évoque son histoire. son enfance douloureuse où il n’avait pour modèle qu’un père méprisant (NDLR : Est-ce qu’il parle vraiment de Mike – IRS – Rotunda ?), sa destinée à faire des grandes choses, le secours venu de Sœur Abigail, sa puissance destructrice, sa nouvelle méprise envers Daniel Bryan.
 
Bryan qui, toujours pour Bray, avait l’occasion de marcher avec les démons mais brûlera avec les saints.
 
Damn.
 
C’est, certes similaire à ses précédents discours, mais d’une puissance et d’une intensité assez folles. Autant dire que, concernant leur histoire commune, ça me met l’eau à la bouche pour Raw. Ça et Batista.
 
 
Malheureusement, cette promo fut faite sur le trajet du Boston-Chicago de 21h30 et la Wyatt Family mourut sur le coup.
 
 
Oui, parce que, enfin j’y arrive, je ne m’intéresserai pas à CM Punk. Lundi, nous l’avions laissé trahi par les NAO et spearé par Roman Reigns. Aujourd’hui, nous le retrouvons porté par une arrogance folle, prêt à défier le Shield et les Outlaws lors de deux segments inutiles d’interview de Renée Young.
 
Donc, en fin de représentation, on le retrouve sur le ring, réexpliquant qu’il est venu donner à l’AUTORITÉ ce qu’elle désire. Lui. Car, il est malin et a bien deviné que celui qui lui en veut tant, c’est forcément HHH (pitié non), y a que lui pour le détester autant (et Heyman ?). Alors, il s’offre, tel un masochiste.
 
 
N’insiste pas Punk, je ne te claquerai pas mon micro sur ton membre. Alors, rentre-le.
 
 
Le Shield et les Outlaws (appelés InLaws par Punky. LOL) arrivent et entourent le beau parleur. On va pas croire longtemps à la dérouillée demandée car un homme de l’AUTORITÉ débarque à son tour. C’est Kane.
 
 
J’ai peut-être tabassé un prêtre, violé un cadavre et brulé ma famille, mais je ne te pincerai pas les tétons !
 
 
Initialement, il vient dire à CM qu’il fait fausse route, que personne ne cherche à lui mettre des bâtons dans les roues, qu’ils veulent même le voir main-eventer Wrestlemania, qu’ils savent qu’il est bon pour le business. Un beau discours d'apaisement. D’ailleurs, c’est pour ça que Kane demande aux cinq affreux (les NAO et le Shield pour ceux qui n'ont pas suivi) de quitter les abords du ring. De laisser Punk tranquille.
 
Punk, toujours dans son idée initiale, ne prend pas en compte les remarque du Big Red et le traite de vendu. Boum. Gorge saisie, Chokeslam. Fin du spectacle. Super.
 
 
J’ai cédé à mes pulsions, père. Suis-je toujours un homme sadique alors que je donnais du plaisir à un vieil ami ?
 
 
Comment un catcheur sensiblement plus malin que tout le monde et, souvent à juste titre, autoproclamé best in the world, peut-il se foutre autant dans la panade ? Quelle est l’utilité présente de vouloir combattre l’AUTORITÉ, seul ? Parce que, du coup, en se déclarant invincible et en voyant que la WWE croit en lui pour Mania, il se met une grosse cible sur le dos pour le Rumble match, celle de “chouchou”.
 
Il est vrai qu’il n’était pas un danger suffisant pour tous les autres, mais il aurait, sans aucun doute, eu le soutien de quelques faces n’ayant pas compris la phrase de Guerrero, Kofi Kingston par exemple.
 
 

D’autres pitres pouvant faire des acrobaties lors du Rumble match.

 

 

Oui, c’est un comportement d’idiot arrogant irresponsable. Non, il ne main-eventera pas Wrestlemania. Oui, il y affrontera HHH. DONC, oui,  il va perdre le Rumble alors qu’il était le favori numéro un de quelques pronostiqueurs avisés et oui, on va subir Triple H à la Nouvelle Orléans. Pour tout ça, merci Punk. Tu es vraiment le Best in the world pour me casser les couilles. Parce que, si tout ça fait partie d’un plan génial prévu de longue date, il y a intérêt que le jeu en vaille la chandelle, parce que je doute qu’avec tes petits bras tu puisses mettre en déroute l’AUTORITÉ. Bon courage, mec.
 
Vivement le Royal Rumble car, excepté ce dernier cas, tout est intéressant.
 
 
Toi ! Là ! Commente ! Et je catcherai pour toi.
 
 
20 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut