Catch

Le grand débarquement

Gonna use my stack
It's gotta be Mack
Gonna get me on the track
Got a dragon on my back

Batista à propos de son tatouage Queen, Dragon Attack

La route vers Wrestlemania 30 a commencé officiellement depuis le Raw suivant le Royal Rumble qui aura vu la victoire de Batista aux dépens de Roman Reigns à la fin du combat éponyme. Nous sommes donc en deuxième semaine et le moins que l’on puisse dire, c’est que le public est assez réfractaire à ce qu’il se passe : des chants demandant CM Punk (aux abonnés absents depuis le PPV) pendant tout les segments parlés, d’autres n’ayant rien à voir avec l’action dans le ring pendant les matches. En plus le CDC Universe se déchire sur le forum à propos de la situation du straight edge.

 

Arrête de sourire comme un con, Major. J'en ai marre de votre discussion, je vais au bar. tu me rejoins, Panda?

 

 

Nalyse de Raw du 3 février

 

Dans ce Raw, nous aurons donc eu un heel couard, une Autorité gentille, des catcheurs over, d’autres moins, une première, une salle dissipée et une cage. Beaucoup de choses et finalement si peu puisque les histoires racontées ne changent guère depuis quelques semaines: le champion WWEWHC Randy Orton se plaint du traitement qui lui infligent Triple H et Stephanie McMahon, les deux chefs apparaissent alors pour le tancer, puis organisent un combat où il devra faire ses preuves ou sinon…

 

– Tu vois, Mako, le problème avec les rédacteurs, c’est que ce sont seulement des B+ !

– T’as raison Axl, on va organiser un concours de nalyses, le gagnant aura le droit d’avoir un aperçu du nouveau site !

 

Mais commençons d’abord par un petit récapitulatif des combats du soir. Huit matchs ont été proposés au public d’Omaha, dont un rematch pour le titre par équipes, en cage pour éviter les interventions extérieures, comme celle de Brock Lesnar la semaine dernière.

 

Je suis Bad News Barrett, et j’en ai une pour le Miz ! Il n’a pas de match ce soir !

 

 

Hey Wade ! Toi non plus !

 

 

Nous avons donc vu ceci :

– Le Shield bat l’équipe composée de Rey Mysterio, Big E. Langston et Kofi Kingston. A la fin du match, la Wyatt Family se manifeste sur le titantron.

– Christian bat Jack Swagger (qui voulait se venger de la défaite subie à Smackdown dans un match qualificatif pour la chambre d’élimination). Zeb Colter commence à être énervé par le Real American et lui demande de se concentrer.

– Dans un match en cage comptant pour le titre, les New Age Outlaws parviennent à se défaire des frères Rhodes à la suite d’un Moonsault du haut de la cage de Cody sur Road Dogg (difficilement rattrapé d’ailleurs) qui n’était pas l’homme légal, Billy Gunn en a profité pour porter sa prise de finition, le Famouser, sur le cadet des deux frères, étendu pour le compte de trois.

– Titus O’Neil a pris le meilleur sur Zack Ryder, match notable seulement à cause de l’intervention du Miz au micro, jaloux que l’homme à la bite soit mis en avant et pas lui.

– Sheamus vient à bout de Curtis Axel.

– Dolph Ziggler, R-Truth et Xavier Woods ne parviennent pas à vaincre la famille Wyatt. Dès la fin du match, le Shield rend la pareille aux acolytes du frère de la sœur Abigail (et non aux bêtises de Caen… Bray)

– Naomi bat Aksana malgré un coup mal porté de l’inepte Lituanienne en plein dans l’œil. AJ Lee aux commentaires est toujours aussi douée.

– Le combat final voit Randy Orton se mesurer au toujours aussi populaire Daniel Bryan qui arrive, malgré l’intervention de Kane, à l’emporter. Il ne peut célébrer puisque le gros monstre rouge et la vipère l’attaquent dès la fin du combat.

 

 

J’aurais dû rejoindre Punk à Chicago, je serais dans un jacuzzi avec des actrices pornos maintenant !

 

 

Ensuite, qui dit Raw dit segments parlés, et autres réjouissances non combattantes dans le ring. Ce soir encore, le public du Nebraska en a eu pour son argent, puisque pas moins de quatre interventions se déroulent dans la soirée, ce à quoi s’ajoutent deux promos sur le titantron (les Wyatt puis la réponse du SHIELD), plusieurs bandes annonces pour le futur Network, Ernie Ladd qui est le seul homme à être aux Halls of Fame de la NFL et la WWE (nous sommes en février qui est le mois de l’histoire des Noirs aux USA).

 

 

T’enflamme pas Titus, ton push ne va durer qu’un mois !

 

 

Randy Orton a donc ouvert la soirée sous les huées des travées du public. Il est prêt pour la chambre d’élimination, même s’il sait que personne ne veut le voir gagner puisque les gens préfèrent John Cena, Daniel Bryan voire Christian. Mais ça n’arrivera car il les a déjà tous battus et se demande combien de fois encore il devra les battre pour que le public comprenne qu’il est meilleur qu’eux, qu’il est à un autre niveau. A Wrestlemania XXX, il se voit bien battre Batista. En effet, à l’époque de l’Evolution, les deux étaient au même niveau, mais lui est bien plus haut maintenant.

 

 

Coucou, c’est nous les supers connards ! Ceux avec qui on sait pas sur quel pied danser ! Parfois on est gentils, parfois on est méchants !

 

 

Le couple le plus puissant de la fédération apparait alors et Stephanie lui demande de se calmer. Son plus gros défaut, poursuit-elle, c’est d’être trop nerveux. Hunter reproche à Orton de passer son temps à se vanter d’être le meilleur de sa génération, d’avoir battu tout le monde, etc… mais aussi à se plaindre d’être lésé par les dirigeants. Il se demande du coup s’ils ne doivent pas changer de cheval et prendre quelqu’un d’autre comme visage de la fédération, comme pourquoi pas Daniel Bryan ! Du coup, la billion dollar princess annonce qu’ils organiseront un combat d'Orton contre chaque rival de la chambre avant le PPV, et si l’un d’entre eux gagne, l’Autorité pourrait envisager de lui confier l’honneur d’être le nouveau visage de la compagnie.

 

 

Quelle idée machiavelique mon chéri !

T’as vu ? Je me reconstruit une popularité instantanée ! YES ! YES ! YES !

Après le premier combat, qui opposait le SHIELD à Rey, Big E. et Kofi, la célébration agitée du gang des poings est interrompue par un Yep retentissant et la lumière s’éteignant tout à coup ! En effet, après le match, Roman Reigns, qui saignait de la paupière suite à un coup, est énervé par Dean Ambrose qui lui a volé le tag pour achever Big E. d’un bulldog driver. Rollins doit encore intervenir pour calmer les deux hommes dont les tensions apparaissent de plus en plus fortes. Puis Bray Wyatt, puisque c’était les illuminés du bayou qui sont intervenus, nous raconte, à sa façon illuminée et folle, qu’il a compris le SHIELD. Il sait qui ils sont, comment ils fonctionnent, ils continuent d’avancer jusqu’au jour où ils se sacrifieront eux-mêmes (une immolation au sens figuré). Il leur dit que ce moment est plus proche qu’ils ne le pensent, et que lui va bâtir son royaume en les regardant succomber. Harper intervient alors pour dire que ça vaut le coup et que Bray a toujours été le roi. Rowan conclut en chuchotant : « Cours. »

 

Les mecs, vous ne me faites pas peur, je suis un loup-garou.

Plus tard dans la soirée, le SHIELD interpellera les Wyatt en intervenant via titantron après leur victoire sur Dolph Ziggler, R-Truth et Xavier Woods. Ambrose lance les hostilités en déclarant qu'eux ne vivent pas dans leur monde imaginaire avec masques d'agneau et chaises à bascule. Rollins continue en disant que Bray croît savoir ce qu'il va se passer mais ce n'est que son imagination, et son erreur est de croire qu'ils sont du même acabit qu'eux. Reigns conclut: vous êtes sur notre terrain, et à Elimination Chamber, vous feriez bien de croire en le SHIELD ! Sur le ring, Bray Wyatt, toujours halluciné, accueille à bras ouverts cette proposition en hurlant !

Oui, je suis un fou, je comprends les jeux de mots de Bastoune, alors

si vous croyez que j'ai peur du SHIELD !

On a ici une histoire qui me passionne assez, et la perspective d’un match à six dans trois semaines à de quoi me faire me pourlécher les babines. J'adore les trois hommes en noir depuis leurs débuts, et les Wyatt, après des débuts plus que timides, ont su me convaincre au fur et à mesure; d'abord sur le ring avec Rowan et Harper en équipe, puis Bray lors de son match d'ouverture au Royal Rumble, ensuite leur univers particulier et flippant est vraiment bien mis en valeur lors de leur segments coulisses aussi dérangeants qu'angoissants les uns que les autres. Je pense que leur affrontement peut donner lieu à un combat qui pourrait voler la vedette dans trois semaines.

 

Calendrier Wyatt: mois de février.

 

 

Au cours de la soirée, Batista s'avance vers le ring. A peine ses célébrations d'entrée sont-elles terminées que le thème musical d'Alberto Del Rio se fait entendre. L'homme aux deux couilles dit à l'animal qu'il a des choses en suspens qu'il doit régler avec lui. Batista ne voit pas ce que le Mexicain entend par là (pas grand chose… je pense, vous n'êtes pas d'ac ?) mais qu'il n'a rien contre lui. Son retour n'est en rien lié à Del Rio. Le meilleur produit issu du Mexique lui répond que c'est à lui seul de décider si il y a toujours un problème entre eux. Car pendant que Dave attendait désespérément des offres de rôles pour le cinéma, lui gagnait des titres, et des beaux ! Il continue à le provoquer en le comparant à une petite merde effrayée. Batista ne voit toujours pas le problème alors Bebert l'attaque: l'animal essaye de répondre mais sa tentative de Batista Bomb est esquivée par Del Rio qui quitte le ring, laissant l'animal fou de rage dans le ring.

Hey, j'ai quand même joué dans le Roi Scorpion 3 !

 

 

Dernier segment que je vais évoquer ici, le bataille de danse ! Bon, normalement là, vous vous dites: sérieux, il va nous prendre la tête avec Fandango qui danse contre Tensai ? Heureusement pour moi et pour vous, ça ne s'est pas passé comme ça ce soir là. Santino Marella fait son entrée pour être l'adversaire de Fandango, mais il est gentleman alors il préfère que sa partenaire commence. Comme il n'en a pas, il va en choisir une dans le public. Coincidence troublante, la sémillante blonde australienne que les suiveurs de NXT connaissent bien, Emma, est dans le public (comme depuis plusieurs semaines). Elle entre donc sur le ring, où Summer Ray  est invitée à commencer le concours. Elle danse puis Emma nous interprète sa danse toute bizarre. Santino demande l'avis du public (comme le premier Jacques Martin venu, même s'il ne dessine pas bien) et Emma remporte le concours.

 

On tient la prochaine gimmick des Real Americans si Zeb arrive à lui expliquer quel bras on lève !

 

 

Bon, si l'on s'en tient au segment tel quel, on peut se demander à quoi il sert, à part pour occuper les trois longues heures que le programme a à sa disposition chaque lundi, et qu'il faut bien remplir malgré tout. Mais si on voit un peu plus loin, on a les débuts à Raw d'une Diva issue de NXT qui se sont construits en plusieurs semaines avec des apparitions et des évocations (par JBL aux commentaires surtout) de cette jeune femme. Au moins elle n'apparait soudainement, et n'est pas non plus une des potiches de Total Divas (qui a le mérite d'être mieux scénarisé que l'ile des vérités 3, punaise j'espère ne pas être puni cet été pour la saison 4). En ces temps de vaches maigres pour les divas depuis la mise au placard puis le départ de Kaitlyn, voir la relève de NXT, tant vantée par les suiveurs réguliers qui tiennent à jour la section sur le forum, arriver dans le show principal au compte a de quoi laisser espérer des jours meilleurs pour AJ et nous.

 

Rève pas trop cocotte, ça sera moi la prochaine aspirante au titre papillon !

 

 

Je dois quand même vous parler un petit peu plus de certains matches qui sont plus importants que les autres: le match redonné par Hunter aux frères Rhodes qui n'avaient pas pu (à cause du tabassage que Brock leur a infligé la semaine dernière) espérer regagner leur titre de façon juste et honnête, et le clou du spectacle, l'affrontement entre la vipère et la face de chèvre (Serge, fais gaffe à toi).

 

Pourquoi on parle pas de moi !

 

 

Pour que le match pour le championnat par équipes ne soit pas perturbé par des éléments extérieurs, le match se déroule à l'intérieur d'une cage d'acier (Kim, Courtney ou Chloé de son prénom). Les deux anciens de DX font leur apparition comme des faces, avec cheap pop, et interactions positivement acceptées par un public assez dissident ce soir. Puis les deux frères se présentent à leur tour et on enferme les quatre protagonistes dans la cage. Une précision est apportée par les commentateurs,: on ne peut pas s'échapper de cette cage, le titre se gagnera par tombé ou soumission. Le combat s'engage, et autant les New Age Outlaws sont face en prématch, autant ils sont heels sur le ring, en multipliant les remontrances envers l'arbitre, les coups fourrés, en isolant un membre de l'équipe adverse pour l'affaiblir, jusqu'à la victoire finale du duo de vétérans. On a là des tweeners particuliers, à savoir que leurs deux aspects sont clairement délimités, faces hors matches (même si leurs segments peuvent parfois être limite), et heels pendant les matches.

 

 

Hey Cody, je préférais quand Bastoune ne réfléchissait pas moi !

– Dustin, ça fait mal !

 

 

Autre match que je me dois d'évoquer, car il eut son lot d'interventions, et pose peut-être de nouveaux jalons sur la route qui mène vers le plus grand Paye Pour Voir de tous. Randy Orton a été mis au défi de remporter ses matches contre les cinq combattants qui le défieront dans la chambre d'élimination pour remporter le titre suprême ! Et patatras, dès son premier combat, et malgré l'aide de Kane reçue par la vipère, il s'incline ! Que va faire l'autorité à Smackdown ou au prochain Raw ? Mettra-t-elle sa menace de chercher un nouveau porte-drapeau à exécution ? Joue-t-elle toujours avec nous, le public et même avec Randy, en soufflant le chaud et le froid depuis plusieurs semaines? On ne sait plus du tout sur quel pied danser avec le couple le plus influent du sport spectacle. Qui Randy va-t-il affronter la semaine prochaine. Aura-t-il un match à handicap, ce qui tendrait à prouver qu'il est de plus en plus lâché par ses dirigeants ? Ou un match avec une stipulation l'avantageant, ce qui pourrait montrer à quel point Hunter aime jouer avec nos nerfs et nos émotions !

Bastoune, t'as rien compris, les longs tunnels avec moi dedans, c'est au début qu'il faut les faire ! Une fois endormi, le public est plus facile à manipuler !

 

 

Enfin, je dois parler du public, qui a été aussi rebelle que passif, aussi enthousiasmant qu'irritant. Des chants CM Punk, dont on ne sait toujours rien de la situation actuelle avec la WWE, à part qu'il est toujours sur le site, mais dont les rumeurs parlent d'un départ précipité vers sa maison chicagoane, mais est effacé (selon notre ami Major Tom) des vidéos promotionnelles qui agrémentent nos shows favoris, ont retenti à plusieurs moments du show (discours de Randy Orton, matches, etc…). Mais l'indifférence que les spectateurs ont montré à l'endroit de plusieurs autres moments laisse un peu perplexe ! Je pense que c'était un public assez disparate, des smarts purs et durs demandant CM Punk, beuglant contre l'autorité et les catcheurs pris en grippe, d'autres se laissant un peu plus porter par l'histoire du soir, mais n'hésitant pas à suivre les chants négatifs ou ne réagissant pas pour montrer leur désapprobation de Batista que la WWE s'obstine à nous vendre comme face, et enfin une partie assez marks suivant assez bien les ficelles tirées par les décideurs.

C'est fini, je peux plus, il m'a tué, ce con !

 

 

J'aurais pu évoquer Bad News Barrett autrement qu'en vignette (et pire encore l'intervention de Jerry Lawler qui prouve encore une fois qu'il n'a plus sa place à la WWE), le combat entre Sheamus et Curtis mais non, alors maintenant, chers lecteurs, vous pouvez fermer votre navigateur web et reprendre une activité normale, bonsoir !

Et n'oubliez pas, la semaine prochaine, c'est moi qui nalyse !

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut