Catch

Sport en chambre

Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre.
Blaise Pascal

 

Notre STRUCTURE DE SATAN à nous s’appelle « nouveau module de pronos ». Venez voter ici, mais pas avant d’avoir lu nos judicieuses réflexions !

 

 

Cet homme a pronostiqué sans lire nos conseils. Il a l'air fin maintenant!

 

 

Présentation des matchs d’Elimination Chamber

 

Sept matchs annoncés, et pour une fois on n’ajoute rien : vu la morne plaine qu’est devenue la division féminine depuis qu’Aksana a eborgné Naomi, AJ va sans aucun doute passer une soirée tranquille à échanger des SMS « Wish you were here » avec son sale lâcheur de petit ami. Quant aux traditionnels matchs impromptus de remplissage, ils sont déjà connus, puisque la WWE a eu pour une fois le bon goût de jouer cartes sur table et de nous prévenir qu’on assistera dimanche soir au très attendu Young-O’Neil ainsi qu’à une confrontation de pré-show aux airs de punition imméritée pour les valeureux frères Rhodes puisqu’ils devront se fader le duo de Plomb sans rien du tout en jeu, fors l’honneur.

 

Nous pouvons donc en toute quiétude passer en revue un programme qui, à l’exception des deux affrontements pourris sus-mentionnés et de la purge que nous promet le Gardien de la Galaxie, s’annonce carrément alléchant, en dépit de la regrettable absence d’un certain gorille albinos du Minnesota.

Notez bien que, pour cette session comme pour la précédente, le module n’accepte de prendre en compte que les votes de CDCistes qui s’étaient inscrits avant son lancement. Pas de panique cependant si vous êtes un nouveau venu non reconnu : mettez seulement vos votes dans les commentaires ci-bas, et nous en tiendrons compte. Le bug sera réparé d’ici à Wrestlemania, promis.

 

 

Ça sera fait, foi de Casou.

 

 

 

Cody Rhodes & Goldust vs. Ryback & Curtis Axel (Kickoff Match)

 

Il y a trois mois, Cody et Goldy faisaient rugir les salles, ceintures fièrement brandies, devant un Triple H au visage défait et un Shield vaincu. Il y a quatre mois, Curtis Axel dépassait les 150 jours de règne en tant que champion Intercontinental. Il y a dix mois, Ryback faisait match nul avec John Cena en main event d’Extreme Rules, titre WWE en jeu… Sic transit gloria WWEi.

 

Ce qui va se passer : Une erreur de communication entre les frangins provoque leur défaite. C’est l’étincelle de trop qui fait déborder les gonds, les Rhodes se font la guerre et tout ça débouche sur un match fratricide à la Hardy 2009 à Wrestlemania.

 

Ce qui pourrait se passer : Les frères gagnent à la régulière, se replaçant ainsi dans la course aux titres dans la perspective d’un match à plusieurs équipes à Wrestlemania.

 

Ce qui ne se passera pas et c’est bien dommage : Brock Lesnar intervient après deux minutes de match, démolit tout le monde et annonce qu’il sera dans la Chamber ce soir. Le public scande FEED ! HIM ! MORE !

 

 

– Ah cool, voilà Paul Heyman! Il va enfin nous demander pardon de nous avoir abandonnés!

– Mais pourquoi il est avec Brock?

– Ah oui tiens, il est avec Brock…

– Et pourquoi Brock bave?

 

 

 

Darren Young vs. Titus O'Neil

 

Soucieuse de répéter au détail près l’inoubliable feud des Cryme Tyme, la WWE offre aux deux-Noirs-sympas-dont-le-plus-balaise-vient-de-turner-heel-pour-enfin-prendre-son-envol une explication dès le premier ppv consécutif à leur séparation. Hélas, il manque les ceinturons pour nous assurer un déjà-vu complet.

 

Ce qui va se passer : Comme JTG avait battu Shad en son temps, Young surprend son grand dadais d’ancien pote et… et rien.

 

Ce qui pourrait se passer : Titus justifie son turn en explosant son ex, direction un défi à Big E. pour son titre IC, pourquoi pas à Mania.

 

Ce qui ne se passera pas et c’est bien dommage : JTG et Shad, dont le retour avait été gardé secret, interviennent après deux minutes de match, dérouillent Young en compagnie de O’Neil et annoncent qu’ils créent avec lui une stable, puisqu’après le Shield, les Wyatt et les 3MB ils ont bien compris que la mode était aux trios. Leur groupe s’appellera les Cryme Tyme Players. JTG et Shad tiennent Young, Titus lui vomit dessus. Le public scande Rate my vomit.

 

 

 

La prochaine fois, Titus, prends une taille au-dessus.

 

 

WWE Tag Team Champions The New Age Outlaws vs. The Usos

 

La blague a assez duré, non ?

Ce qui va se passer : Triple H est un gros con qui protège ses potes contre toute logique. Les NAO  gagnent parce que selon Hunter, Mania XXX se doit d’être historique et c’est pas avec les Uso, tellement génériques qu’on serait bien en peine de les distinguer l’un de l’autre, qu’on va enflammer le Grandest Stage.

 

Ce qui pourrait se passer : Triple H est un visionnaire qui fera de Mania XXX un tremplin vers l’avenir. Les Uso, emblématiques de la prochaine génération, doivent y entrer en champions.

 

Ce qui ne se passera pas et c’est bien dommage : Se ressentant toujours des effets du thé empoisonné de Betty White Billy Gunn se défèque dessus en plein Fameasser. Il atterrit sur Jey, qui reçoit son cul merdeux en pleine face, ce qui constitue l’offense suprême dans les îles Samoa. Jimmy sort un poignard de son slip et égorge promptement Billy, puis les frères attrapent un Road Dogg tétanisé, lui ouvrent la poitrine, lui arrachent le cœur et le dévorent. Le public scande E-C-Dub.

 

 

Pendant ce temps, à la maison de retraite "Les Flots Bleus", ces trois pensionnaires discutent comme tous les soirs des meilleures façons d'améliorer le transit intestinal.

 

 

 

 

Intercontinental Champion Big E vs. Jack Swagger

 

Big E a déjà perdu son nom, s’il perd en plus son titre, il lui restera quoi ? Déjà qu’il n’a même pas de prénom…

Ce qui va se passer : Big E. gagne à la régulière. Zeb gifle Jack, qui en retire une motivation nouvelle et attaque Lansgton dans le dos, le laissant étendu pour le compte. La feud continue, avec en perspective une confrontation à Mania, peut-être dans un match incorporant d’autres midcarders.

 

Ce qui pourrait se passer : Une intervention manquée de Zeb coûte le match à Swagger. Big E. quitte le ring en vainqueur, puis sa musique s’éteint. Swagger reste seul, désespéré, au milieu du ring, Zeb l’engueule et le gifle, c’en est trop, Jack l’attaque et turne face, tout cela débouche sur une confrontation à Mania contre un Cesaro qui restera heel.

 

Ce qui ne se passera pas et c’est bien dommage : Big E est emmerdé à plusieurs reprises par Colter et Cesaro, qui accompagne ses comparses malgré son match en cage plus tard dans la soirée. Déboule soudain Dolph Ziggler, sous une grosse pop, ce qui fait reculer Zeb et Cesaro. Dolph vient se caler dans le coin de Big E, qui le remercie d’un signe de tête. Les trois autres protestent, l’arbitre va les voir pour les calmer, Ziggler en profite pour coller un Zig Zag à Big E. Swagger se précipite et couvre le champion. Swagger, Colter, Cesaro et Ziggler, nouvelle recrue de la stable patriotique, célèbrent leur triomphe, le public scande comme de juste We the People.

 

 

– Tu sais ce que ça veut dire le "E" de "Big E", Jack?

– Nan.

– Ca veut dire "étranger"!

– Ah le sale bâtard!

 

 

 

The Shield vs. The Wyatt Family

 

Vu le succès que rencontre ce buildup, la WWE va peut-être nous faire plus souvent des oppositions entre heels. Même si la vérité oblige à dire que ce match est surtout celui d’un top face qui ne dit pas son nom, Roman Reigns, et de cinq crapules. Quoi qu’il en soit, ça devrait envoyer du bois !

 

Ce qui va se passer : Problème de communication du Shield, victoire des Wyatt, Ambrose dépité quitte le ring vers la coulisse, Rollins tente sans succès de le retenir, les Wyatt s’attaquent à un Reigns isolé, mais il les repousse et colle un Spear à Bray avant de repartir seul à travers le public. A son passage, les femmes s’évanouissent et les hommes font sploutch.

 

Ce qui pourrait se passer : Ambrose et Rollins refusent le tag, Reigns combat héroïquement mais succombe sous le nombre. La fin du Shield est entérinée et se soldera à Mania.

 

Ce qui ne se passera pas et c’est bien dommage : Wyatt obtient au préalable de l’Autorité que ce match soit sans DQ. Le Shield a le match bien en main et la victoire semble proche, quand Wyatt s’empare d’un micro et, après avoir assommé Rollins avec, prononce une promo aux airs d’incantantion. Un homme portant un masque de vautour déboule et marave spectaculairement les porteurs du bouclier. Wyatt fait le tombé et sa Family, désormais au nombre de quatre, célèbre la victoire. L’identité du mystérieux quatrième membre sera révélée demain à Raw. Il s’agit de : John Morrison – Sami Zayn – Mason Ryan — rayez la mention inutile. Le public scande Follow the Buzards.

 

 

– Quand on arrive en ville, on arrive de nulle part…

– On n'a pas l'air viril, mais on fait peur à voir.

– KICEKI VIOLE LES FILLES LE SOIR DANS LES PARKINGS?!

– Merci Erick, ça ira comme ça.

 

 

 

Batista vs. Alberto Del Rio

 

Le soir de son retour à Raw, Batista a porté une Batista Bomb à Del Rio. Le dimanche suivant, au Royal Rumble, Batista a éliminé Del Rio. Une semaine plus tard, Del Rio a attaqué Batista mais celui-ci a riposté et Del Rio s’est enfui à toutes jambes. Au Raw d’après, Batista a encore porté une Batista Bomb à Del Rio. Ce lundi, il lui a de nouveau pété la gueule. Vivement Elimination Chamber, que le gentil Batista puisse enfin régler ses comptes avec cet horrible salopard qui ne cesse de lui en faire voir de toutes les couleurs.

 

Ce qui va se passer : Batista explose Del Rio après avoir aisément résisté à toutes les prises de l’arsenal du Mexicain.

 

Ce qui pourrait se passer : Absolument rien d’autre.

 

 

Ce qui ne se passera pas et c’est bien dommage : Au bout de deux minutes, Del Rio fait abandonner un Batista complètement essoufflé avec son Crossed Armbreaker. Bad News Barrett arrive ensuite et déclare à Batista qu’il a une mauvaise nouvelle pour lui : « Nous sommes en 2014. » L’Animal s’empare du micro et glapit « I Quit ! » Le public scande Nananana, nananana, hey hey, goodbye.

 

 

Après un mois de répétitions, Alberto maîtrise à merveille le rôle qu'il devra jouer à Elimination Chamber.

 

 

 

WWE World Heavyweight Championship Elimination Chamber Match (Randy Orton vs. John Cena vs Christian vs. Cesaro vs. Sheamus vs. Daniel Bryan)

 

Y a du suspense à foison et de la qualité à tous les étages, là. Orton, champion faible et peureux, sera-t-il encore protégé par l’Autorité et par la chance ? Bryan, l’homme le plus over sur Terre depuis Adam, va-t-il enfin rompre la malédiction et gagner le match qu’il faut pour se retrouver en main event de Wrestlemania ? Cena va-t-il porter un AA simultané à ses cinq adversaires ? Cesaro réalisera-t-il un Giant Swing qui cassera tous les pods ? Christian a-t-il une chance de ne pas être le premier éliminé ? Sheamus va-t-il Brogue Kicker son propre reflet ?

 

Ce qui va se passer : Bryan vend son bras endolori tout au long du combat, ses adversaires prennent tous ce bras pour cible. A la fin, restent Bryan, Orton et Cena. Bryan est recroquevillé dans un coin, se tenant l’épaule. Cena va le voir pour lui demander s’il est en état de continuer, rollup ! Cena est éliminé mais Bryan encaisse un Punt Kick alors qu’il reprend ses esprits, Orton conserve.

 

Ce qui pourrait se passer : Une fois les trois seconds couteaux éliminés, Orton, Cena et Bryan se jaugent. Le public yesse si fort que même en mettant votre télé sur mute vous l’entendez encore. Orton se planque dans un pod. Cena et Bryan tentent de l’en sortir, n’y parviennent pas, se mettent à se battre entre eux. Bryan effectue un Busaiku Knee sur Cena, Orton sort de son pod à bon escient pour faire le tombé sur Cena, puis prend un rollup de Bryan qui gagne ! Mais Kane intervient pour annuler le résultat, expliquant qu’Orton s’était planqué dans son pod ce qui est interdit et que le match doit reprendre. Il repart non sans avoir porté un Chokeslam à Bryan. Celui-ci s’en remet et après quelques minutes attrape Orton dans le Yes Lock, l’arbitre s’approche, Orton le cogne désespérément, l’arbitre le disqualifie, Orton conserve son titre… mais HHH annule le résultat pour annoncer qu’un EC Match d’une telle importance ne doit pas se terminer par une DQ et qu’il sera lui-même l’arbitre de la fin du combat. Bryan le regarde avec méfiance, Orton aussi, puis Orton sourit, tend la main à HHH, qui prend sa main et lui colle un Pedigree. Il invite Bryan à faire le tombé, ce que celui-ci accepte après hésitation. HHH le relève et lui tend la ceinture. Bryan étand HHH d’un coup de ceinture et Yesse à l’unisson d’un public en fusion.

 

Ce qui ne se passera pas et c’est bien dommage : Bryan élimine Sheamus en 18 secondes. Cena élimine Christian mais a droit au traitement « j’encaisse tous les finishers de mes adversaires à la suite » et après un Busaiku Knee suivi d’un RKO prend un Neutralizer qui l’élimine. Bryan et Cesaro collaborent sans souci contre Orton, qui demande en vain au Suisse de s’allier à lui contre Bryan. Après un Giant Swing sur Orton, Bryan lui porte le Helicopter Crash et fait le tombé sur lui. Suivent vingt minutes de folie dans la cage entre Bryan et Cesaro. Cesaro l’emporte en contrant un Busaiku Knee d’un European Uppercut suivi d’un Neutralizer. Les deux hommes se congratulent. Cesaro devient champion du monde et fond sur Batista, non sans évacuer son rematch contre Orton par une demi-heure magistrale au Raw du lendemain, où il turne face. Le public scande C’est un miracle, c’est vrai.

 

 

Ou alors vous votez pour moi. Mais faut être sacrement téméraire.

 

 

Dites-nous en comms ce que vous pensez de cette formule de présentation, indiquez ce que vous comptez voter et pourquoi (ou mentez pour induire vos camarades en erreur !), faites circuler le lien autour de vous pour qu’on ait plein plein plein de votants, n’oubliez pas que la date butoir c’est dimanche 23h59, et que la vie vous yesse partout et tout le temps !

 

 

Et si c'est trop fort pour vous, mettez des boules QuYES!

27 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut