Catch

Arrivée en fanfare sur le Network

NXT is the next generation and the next generation has arrived!
Triple H en ouverture du show

À événement hors norme, couverture médiatique exceptionnelle. Alors que NXT Arrival débarque sur le WWE Network, deux de nos rédacteurs se sont collés à la nalyse de son premier opus. Deux articles pour le prix d’un, parce que NXT le vaut bien.

 

 

C'est arrivé près de chez vous.

 

Nalyse de NXT Arrival, mais pas pareille

27 février 2014, date historique pour NXT lors d’une semaine historique pour la WWE : c'était le premier direct pour la troisième brand et le WWE Network, et le moins que l'on puisse dire c'est que Triple H et toute son équipe ont mis les petits plats dans les grands pour cet événement. Trois matchs vedettes, Sami Zayn vs Cesaro IV, Emma vs Paige © pour le titre féminin et en main event, Bo Dallas © vs Adrian Neville dans le premier Ladder Match de l'histoire de NXT.

Avec une telle carte, Arrival promettait d'être bon et croyez-moi, ce show fut un vrai régal ! Réservez-vous deux heures et admirez l'avenir brillant de la WWE.

Dire que cet homme n'était même pas présent !

Tout d'abord, je vous invite à aller voir le pre-show d’Arrival présenté par Renée Young, entourée de Bret Hart, Kevin Nash et Paul Heyman, car contrairement aux pre-shows qu'on peut voir habituellement, celui-ci était vraiment intéressant. Interviews exclusives, promos recap, apparition de The Shield, analyses pertinentes des trois experts, le tout en extérieur avec des fans survoltés.

 

Ensuite passons au début du show, lasers, musique intense et un « Are You Ready ? » reconnaissable entre mille ; spotlight sur Triple H qui lance le show avec un « This is NXT » dans une mise en scène qui donne immédiatement le ton à la soirée. Et comme on n'est pas là pour parler, mais pour se battre, le COO nous dit que NXT est la nouvelle génération et qu'elle est arrivée !

 

Nouveau générique, nouvel aspect graphique et nouvelle musique, plutôt badass mettant bien l'emphase sur le fait que NXT est le futur de la WWE.


Ça change de Michael Cole et son « Welcome to Monday Night RAW »

Et on passe au premier match… certainement le plus attendu de tous, Cesaro vs Sami Zayn ! Tout le monde se souvient de leur 2 Out Of 3 Falls Match de cet été et les deux hommes se sont livré une nouvelle bataille d'anthologie pendant près de vingt-cinq minutes !
On connaissait la qualité dans le ring des deux hommes. Mais en plus, ils ont raconté une vraie histoire pendant ce match. Travail de Cesaro sur le genou de Zayn tout juste rétabli, intensité dans le regard de Zayn, références à leur match précédent comme lorsque Sami a tenté de refaire son DDT à l'extérieur en passant entre les cordes pour mieux prendre un Uppercut de Cesaro et j'en passe.

 

Dans une NXT Arena en fusion, chantant « We The People, Sami Zayn » et « This is Awesome ! » entre autres, le Suisse et le Canadien nous ont offert des dizaines de contres impressionnants, comme la Ricola Bomb de la troisième corde contrée en Hurricanrana par Sami ; ou le Split Legged Moonsault de Sami vers l'extérieur contré en violent slam à l'extérieur par Cesaro, et des nearfalls en veux-tu en voilà.

Cesaro a été montré comme évoluant sur une autre planète et a dominé le match, mais Sami a prouvé qu'il fallait compter sur lui et a parfait son rôle d'underdog qui ne veut pas abandonner, comme lorsqu'il se dégage du Very European Uppercut à 1 ; lui aussi est passé dans une autre dimension.
Cesaro finit par remporter la rencontre à la suite d'un Discus Uppercut enchaîné avec un Jumping Neutralizer.

Après le match, Cesaro vient consoler Sami et les deux se tombent dans les bras pour le plus grand plaisir du NXT Universe.


Je t'avais prévenu que Batista et Orton, c'était pas joli à voir.

Mojo Rawley et CJ Parker ont suivi ce classique et Mojo a gagné. J'ai beau essayer, je n'accroche pas aux deux personnages, la gimmick de CJ a du potentiel, mais elle n'est assez poussée et manque d'intérêt, du coup. Et pour ce qui est de Mojo, il court partout, saute partout, il nous épuise avant même que le match ne débute, et son moveset se résume à un splash, le Rear View et un Seated Senton qui manque cruellement d'impact comme finisher.

 

Après cette pause, on a eu le droit à une petite promo pour présenter Emma à ceux qui ne la connaîtraient pas encore et c'est une composante que l'on va retrouver tout au long de la soirée, pour Paige, Adrian Neville, Bo Dallas et The Ascension. Elles sont très bien faites et pour ceux qui découvriraient NXT, elles vous résument parfaitement les personnages, un vrai apport.

 

En parlant de The Ascension, ils défendaient leurs titres face à une équipe mystère, mais avant de vous révéler le nom de leurs adversaires, petit point sur The Ascension car quelques changements ont été effectués pour l'occasion : nouvelle musique, nouvelle entrée et nouvelle attitude, finis les vampires, Konnor et Viktor sont désormais deux brutes 100 % violence, 100 % intensité (et de la vraie, pas comme Mojo).

 

Revenons à leurs adversaires. Qui pouvaient-ils être ? The Ascension n'a pas d'opposition depuis des mois et il était difficile d'imaginer que leurs adversaires allaient être de NXT. Alors qui étaient les challengers ? Turn It Up ! Scotty 2 Hotty et Grand Master Sexay, Too Cool !

Évidemment, on n'imaginait pas les vétérans prendre les titres et à part une séquence sympathique de Scotty qui a failli porter son Worm, The Ascension a dominé ce match de la tête et des épaules.


Il serait quand même temps qu'ils nous envoient de vraies équipes, on commence à s'ennuyer…

J'ai entendu dire que les champions actuels étaient de la même génération qu'eux ; alors on n’est pas près de voir la concurrence arriver…

Maintenant, la question se pose : quelle suite pour The Ascension? Ils sont populaires, preuve en est les « Ya ! Ya ! Ya ! » à chaque coup porté, ils sont bons dans le ring et ils forment une vraie équipe avec un finish à deux. Personnellement, je les verrais bien débuter dans le main roster après WrestleMania pour renforcer une division tag team qui aura perdu plusieurs équipes, tout en restant à NXT où ils pourraient affronter Colin Cassidy et un Enzo Amore rétabli, notre équipe française Sylvester Lefort et Marcus Louis ou une autre équipe nouvellement formée.

 

Place au Women's Championship pour continuer la soirée et surprise, qui vient présenter les deux jeunes femmes ? Stephanie McMahon ! Belle réception de la salle qui scande « You still got it ! », ce à quoi la patronne a répondu par un « I never lost it ! » Elle nous dit qu'elle a le privilège de nous présenter la nouvelle génération de divas.

 

La première à sortir des coulisses, c'est l'Australienne, The Bubbly One, The Leader of the #EMMALution, Emma et sa danse devenue culte à NXT, à tel point que William Regal et même Stephanie ont dansé avec elle.


Voir Stephanie danser, ça n'a pas de prix…

Suivie par la championne, la britannique, Miss Hell In Boots, The Anti-Diva, Paige, accompagnée par une nouvelle musique que j'aime beaucoup, une nouvelle tenue violette et son premier T-shirt qui va avec, preuve que l'on a conscience de tout ce que la Raven-Head Lady peut apporter à la WWE.

Poignée de main avec la patronne et le match peut commencer ! Pas de round d'observation, Paige va directement provoquer son adversaire qui répond du tac au tac. Les deux jeunes femmes se connaissent sur le bout des doigts et dès que l'une part pour une de ses prises signature, l'autre la contre ; tout au long du combat, ce schéma sera présent, ce qui fut vraiment plaisant. On assiste à une grosse période de domination d'Emma ponctuée par une Powerbomb parfaitement exécutée à la suite d'une séquence sur la troisième corde et saluée par des « Better Than Batista » de la NXT Arena.


C'est sûr qu'un Randy Orton vs Emma en main event à WrestleMania, c'est tout de suite plus alléchant !

Emma pense avoir le duel gagné, mais la Britannique est toujours dans le match et se rebelle : échange de claques, puis corde à linge suivie par un kick monstrueux qui a résonné dans le monde entier et Paige Turner ! 1… 2.. 3 ! Non ! Emma s'est dégagée ! Les deux femmes ont placé tout leur arsenal de prises… Enfin, c'est ce que l'on croyait, Paige attrape les jambes d'Emma, les croise et part pour un Scorpion Cross Lock, une prise que je n'avais jamais vu auparavant et qui est vraiment impressionnante. Emma abandonne et Paige garde son titre à l'issue d'un match qui vient s'inscrire au panthéon des meilleurs matches féminins de la WWE.


Parce qu'une image vaut plus que des milliers de mots…

Les deux jeunes femmes ont impressionné tout le monde avec ce match, on savait qu'elles en étaient capables et elles ont récité une partition parfaite. Aujourd'hui, selon moi, Paige est la meilleure catcheuse de la WWE, Emma et AJ Lee sont juste derrière : elle est fluide dans le ring, ses kicks sont violents et elle dispose d'une palette très large. Encore plus impressionnant, elle n'a que vingt et un ans, mais elle a tout pour changer l'image des femmes à la WWE en compagnie de filles comme Emma, AJ, Naomi, Bayley ou Charlotte. Nul doute que Paige va rejoindre Emma dans le main roster sous peu et là, je commence à rêver d'un Triple Threat Paige vs Emma vs AJ à WrestleMania 31, histoire de réellement tourner la page des mannequins divas.


– Bon retour à la réalité avec les Eva Marie, Nikki Bella, Aksana, Cameron et surtout Santino…
– Je suis vraiment obligée d'y retourner ?
– C'est au nom du futur que tu fais ça Emma, sois forte !

Après ce match, Xavier Woods et Tyler Breeze font leur entrée, le match s'annonce intéressant entre deux hommes qui peuvent faire des merveilles dans le ring. Hélas, Alexander Rusev accompagné de Lana, sa représentante, en a décidé autrement et est venu placé deux kicks monstrueux, et aussi sexy que la tenue de Lana, sur Woods et Breeze. Après ce beatdown, Lana et Rusev ont fait une promo similaire à celles que l'on peut voir à Raw et Smackdown.

 

Et vient le main event, Ladder Match pour le NXT Championship, le plus long champion de l'histoire, Bo Dallas face à l'homme que la gravité a oublié, Adrian Neville. Et avant que les deux protagonistes n'arrivent, on a vu Shawn Michaels venir apporter la ceinture et faire une promo pour son DVD, le tout en retirant trois ou quatre minutes au main event à cause de diverses digressions.

Neville arrive en premier, nouvelle musique (thème de la soirée) nettement mieux que celle d'avant (impossible de faire pire en même temps), nouveaux graphiques où l'on montre Adrian comme étant une machine aérienne de précision.
Dallas entre à son tour, toujours aussi hué par la NXT Arena, surtout après l'excellente promo montrée quelques minutes plus tôt où Bo est au sommet de sa forme : « No More Bo ? J'adore, ils veulent juste connaître (know) un peu mieux leur champion ! » HBK parti, les choses sérieuses peuvent commencer !

 

 


The following is a «Je te tiens, tu me tiens par la barbichette » Match for the NXT Championship. Introducing first… Mais c'est pas vrai Bo, le match n'a même commencé que tu te marres déjà !

L'image des deux hommes dans la lumière, avec le titre devant eux, donne le ton du match : c'est un grand rendez-vous et le vainqueur va écrire l'histoire. Dès les premiers coups, on sent que Neville est plus que prêt et qu'il va tout donner pour décrocher le titre, mais le champion ne s'en laisse pas compter. Il reste dangereux et montre qu'il est prêt lui aussi, notamment avec une puissante corde à linge.
S'en suit une séquence inédite, Bo coince la jambe de Neville pour pouvoir monter l'échelle, mais Adrian se dégage.
C'est un bon Ladder Match : on a des coups d'échelles, des situations innovantes et pour une fois, on pas de scène avec un des catcheurs qui monte à l'échelle et met cinq minutes à franchir un barreau.
Le Britannique est là pour faire le spectacle avec notamment un Tornado DDT en prenant appui sur une échelle placée dans le coin. Bo riposte avec une Powerbomb sur cette même échelle. Et arriva le moment que tout le monde voulait voir…

 


Impact in 3… 2… 1…

 

 

Le Red Arrow sur l'échelle qui déclenche les « NXT ! NXT ! » de la foule comme à la belle époque de la ECW. Neville va chercher une échelle, Dallas est tombé à l'extérieur, le challenger commence à grimper, encouragé par les « Yes ! » de la NXT Arena, Bo s'est relevé, il monte l'échelle… mais c'est trop tard ! Neville décroche le titre, devient le quatrième NXT Champion, met un terme au règne de 260 jours de Bo Dallas et conclut cette soirée de haute volée en haut de l'échelle en célébrant avec les fans.

 

 


Je veux voir tout le monde les mains en l'air, DJ Neville est dans la place !

 

 

NXT Arrival a parfaitement assouvi toutes les attentes qu'on avait de ce show : Zayn vs Cesaro est un candidat au match de l'année, Emma et Paige ont prouvé que les divas peuvent être belles, sexy et douées dans le ring, Dallas et Neville sont des valeurs sûres et le règne de ce dernier va être intéressant à suivre. Adrian défendra certainement son titre régulièrement en « Fighting Champion » et les challengers sont nombreux ; Bo Dallas aura son rematch, Sami Zayn a renforcé sa position, Corey Graves traîne toujours dans les parages, Alexander Rusev impressionne et des garçons comme Xavier Woods, Tyler Breeze ou Aiden English ne doivent pas être négligés.

Mais surtout NXT, Arrival est une soirée historique qui a permis à la WWE de faire découvrir à un très grand nombre ce que l'on savait déjà : NXT est le futur de la WWE et le futur a déjà commencé !

 

 


Et j'espère que vous serez de plus en plus nombreux à suivre NXT !

 

 

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut