Catch

La plus grande scène d’entre toutes

Ce sont les grandes occasions qui font les grands hommes.

Jean-Jacques Rousseau

 

Nous lançons aujourd'hui une série de papiers consacrés à Mania XXX, parce que merde, quand même quoi! Et quoi de mieux pour commencer qu'une interrogation sur WrestleMania en tant que tel: c'est le pay-per-view le plus important de l’année, nous serine Stamford. Celui que tous les fans de catch doivent regarder. Le Grandest Stage of Them All de la WWE, voire de toutes les fédérations de catch du monde confondues. Mais est-ce bien vrai ?

 

 

Pas sûr. La concurrence est quand même rude du côté de la TNA en ce moment.

 

 

Spécial WrestleMania XXX

Pourquoi WrestleMania est le plus grand pay-per-view de la WWE

 

 

Tous ceux qui aiment suivre les shows de la WWE s’en sont rendu compte : cette fédération a un tel sens de l’emphase que ses commentateurs nous annoncent le meilleur match de l’année toutes les semaines, promettent à chaque pay-per-view que nous allons assister à un événement qui va marquer à jamais l’histoire du catch et décrivent presque chaque membre du roster comme une future légende.

 

 

Par exemple ici, le commentateur de la WWE voit quatre futures légendes là où l'amateur de catch n'en voit qu'une.

 

 

Alors quand la WWE nous dit que WrestleMania est le plus grand show de tous les shows, nous pouvons légitiment nous demander si cela est bien vrai ou si ce n’est pas encore un coup marketing. Vérifions donc par nous-mêmes l’importance de ce pay-per-view pour la fédération des McMahon (et de HHH).

 

Un petit rappel historique pour commencer.

 

WrestleMania est le plus vieux pay-per-view de la WWE puisque sa première édition a eu lieu en 1985. Suivent les trois autres pay-per-views du « big four » : les Survivor Series (1987), le Royal Rumble et SummerSlam (1988 tous les deux).

 

Hors kayfabe, on peut également ajouter qu’en termes de ventes, Wrestlemania est le moment le plus important de l’année pour la WWE. Cet article du Bleacher Report est d’ailleurs assez éloquent.

 

Parmi les quinze pay-per-view ayant généré les plus grosses ventes dans l’histoire de la WWE jusqu’à fin 2012 (donc sans prendre en compte WrestleMania 29 et WrestleMania 30), on retrouve quatorze éditions de WrestleMania. Seule exception : Invasion 2001 qui est situé à la quatorzième place.

 

WrestleMania est également le show annuel accueillant le plus grand nombre de spectateurs. The Internet Wrestling Database permet d'ailleurs de s'en rendre bien compte. Au niveau de la WWE, seul Summerslam 92 qui s'était déroulé à Wembley conteste l'hégémonie du grandest stage of them all. Même au niveau mondial WrestleMania écrase la concurrence, battu seulement par Kollision in Korea, un événement aussi extraordinaire qu'aberrant (la Corée du Nord, sérieux ?).

 

 

Ils ont réuni de force 150 000 spectateurs dans un stade en menaçant de les exécuter s'ils ne se conduisaient pas comme les organisateurs le voulaient? Mais… mais c'est génial!

 

 

A mi-chemin entre le kayfabe et le hors kayfabe, on peut également parler des superstars de la WWE elles-mêmes qui, dans leurs promos ou dans leurs interviews, parlent souvent d’un « WrestleMania moment » comme d’un Graal dont rêveraient tous les catcheurs.

 

Bien sûr, leurs promos sont souvent écrites par l’équipe créatrice et leurs interviews correspondent généralement à ce que les responsables de la communication leur ont demandé de dire. Néanmoins, cela participe quand même à cette impression d’être sur le point d’assister à un show pas comme les autres. Le show au cours duquel un catcheur peut atteindre l’apogée de sa carrière et conquérir les sommets de la WWE en remportant une victoire historique.

 

Même pour les bookers, c’est un moment à part. Dans leur cas, il faudrait même plutôt parler de la road to WrestleMania dans son ensemble. En effet, c’est généralement dès le Royal Rumble que les différentes feuds prévues pour WrestleMania se mettent en place. Cela leur offre plus de deux mois pour construire ces feuds. A aucune autre période de l’année les bookers ne bénéficient d’autant de temps pour faire monter l’intensité dans leurs scénarios en cours.

 

 

– T'entends ça Wade ? Les bookers n'ont jamais autant de temps que lors de la road to Wrestlemania pour faire monter l'intensité d'une feud. C'est pour ça que notre match de l'année dernière était aussi intense.

– Ha ? Parce que nous avons eu un match à Mania l'année dernière nous deux ? Je m'en souvenais plus.

 

 

Certains me rétorqueront peut-être que l’on peut voir des feuds durer plus de deux mois à d’autres moments de l’année. Comme celle opposant John Cena au Nexus par exemple. Ce qui est tout à fait vrai.

 

Toutefois, les feuds se déroulant en-dehors de la période de la road to WrestleMania se construisent plus au jour le jour, sans avoir en point de mire un pay-per-view particulier durant lequel l’histoire racontée devrait atteindre son apogée. C’est pourquoi, en dehors de quelques exceptions, les matchs les plus intenses à la WWE ont lieu à WrestleMania. Ces rares exceptions étant généralement des combats ayant lieu à SummerSlam, le deuxième plus gros événement de la fédération de Stamford.

 

 

Bizarreement, la promo est moins tonitruante pour Battleground.

 

 

Cependant, il ne suffit pas d’analyser des éléments kayfabe ou hors kayfabe pour se rendre compte à quel point WrestleMania est un show à part dans l’univers de la WWE. En effet, il faut également connaître un peu l’histoire de la fédération de Stamford et visionner quelques éditions du grandest stage of them all. Alors, on peut affirmer que WrestleMania est le plus grand show de la WWE parce que :

 

– parce que plus que n’importe quel autre pay-per-view,  WrestleMania a été le théâtre de nombreux matchs de légende. Ainsi, d’après le site PWInsider, le meilleur match de l’année à la WWE a eu lieu dix-sept fois à WrestleMania depuis sa création en 1985. En pourcentage, cela veut dire que 58% des meilleurs matches de l’année ont eu lieu à WrestleMania depuis que ce pay-per-view existe.

 

Le Wrestling Observer à quant à lui décerné cinq fois le titre de meilleur match de l’année à un match s’étant déroulé à WrestleMania. Soit 17% des matchs de l’année depuis 1985. Cela peut paraître faible à première vue, mais il faut savoir que le Wrestling Observer prend en compte l’ensemble des fédérations de catch à travers le monde et que WrestleMania est le seul show à avoir obtenu autant de fois cette distinction.

 

 

Je sens qu'on parle de moi là.

 

 

 

– parce que les différentes éditions de WrestleMania ont également donné aux fans de la WWE l’occasion d’assister à des matchs innovants. Innovants au niveau des stipulations avec le ladder match de WrestleMania X entre Shawn Michaels et Razor Ramon, le iron man match de WrestleMania XII entre Shawn Michaels et Bret Hart, le triple threat tag team ladder match de WrestleMania XVI (Edge et Christian vs les Dudley Boys vs les Hardy Boyz) ou encore le premier money in the bank ladder match à WrestleMania XXI. Je ne cite ici que les stipulations que l’on retrouve encore régulièrement à la WWE. On pourrait également parler d’innovation en termes de storytelling avec le premier double turn en plein match lors du Bret Hart vs Steve Austin à WrestleMania XIII.

 

 

Toutes les innovations n'ont pas été couronnées de succès mais bon… Cela est un autre débat.

 

 

– parce que des catcheurs comme Shawn Michaels et l’Undertaker y ont construit leur légende. Le premier en y réalisant neuf fois le match de l’année d’après PWInsider, le second grâce à sa série de victoires devenue plus prestigieuse encore qu’un titre de champion du monde.

 

– parce que c’est à WrestleMania que des catcheurs comme Hulk Hogan, Stone Cold Steve Austin, Triple H ou John Cena ont établi leur statut de top face ou top heel de la WWE en y assurant le main-events plusieurs années de suite.

 

– parce que lorsque des légendes comme Shawn Michaels ou Ric Flair ont la possibilité de choisir à quel moment mettre fin à leur carrière, ils choisissent de le faire à WrestleMania. Certains esprits chagrins me diront peut-être que Ric Flair a disputé des matchs à la TNA après sa retraite à la WWE. A ceux-là, je répondrai…

 

 

TNA? Though it was dead. LOL!

 

 

– parce qu’il n’y a qu’à WrestleMania que vous pouvez assister à des entrées comme celles-ci.

 

– parce que c’est à WrestleMania que des matchs peuvent dépasser le cadre du catch grâce à la participation de personnages célèbres tels que Cyndi Lauper, Mohamed Ali et Mister T (WrestleMania I), Aretha Franklin (WrestleMania III), Mike Tyson (WrestleMania XIV), Donald Trump (WrestleMania XXIII) ou encore Snooki (WrestleMania XXVII).

 

 

Chaque époque a la célébrité qu'elle mérite.

 

 

– parce que les fans de catch peuvent profiter de WrestleMania pour assister à quelques performances musicales comme celles de Living Color ou Motörhead.

 

Voilà. C'est un peu pour tout ça (et pour plein d'autres raisons qui m'ont sans doute échappé mais que vous pouvez ajouter en commentaires) que WrestleMania est le plus grand pay-per-view de la WWE.

 

 

It's more than a show. It's more than a spectacle.

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut