Catch

Cinq ans de réflexion

Le temps passe. Ah si on pouvait le regarder passer. Mais hélas, on passe avec lui.

Paul-Jean Toulet

 

Vous le savez, WrestleMania approche à grands pas. Si vous ne le savez pas, c'est que vous n'êtes franchement pas très observateurs, vu qu'en ce moment plusieurs articles en parlent. Bref, c'est l'occasion parfaite pour vous présenter une restropective une rertospetive​, une retropscetive… ah merde ! L'occasion, disais-je, de voir un peu ce qui s'est passé dans les cinq derniers Mania. Et en images s'il vous plaît. 

 

 

Wrestlemania XXX ! J'ai hâte d'y être Brother. Avec John machin là, et Daniel truc. Trop bien, Brother. Le WWE Universe… euh Network, c'est vachement bien aussi. Voilà. Je vais où pour toucher mon chèque ?

 

 

Spécial WrestleMania XXX

Rétrospective en images des cinq derniers WrestleMania

 

 

WrestleMania XXV

 

 

– J'y crois pas ! Miz et Morrison ont perdu en dark match contre les Colons ! Et moi qui croyais que Miz était invaincu à WM !

– Tu pourrais quand même me mater les nichons, putain de nain. C'est humiliant.

 

 

Boooom. Booom. Boooom.

C'est bien ici le match pour le Money in the bank ? Je pense que mon agilité naturelle va me conférer un avantage certain pour escalader l'échelle.

 

 

– Prem's !

– Tricheur, j'étais là avant !

– Vous pourriez laisser la place aux aînés.

– Ta gueule, Finlay.

– Vous commencez à me fatiguer, les mecs.

– Si t'es pas content, t'as qu'à te barrer, Punk !

– Ouais. P'tet bien que j'vais le faire.

– T'es même pas cap'.

 

 

– C'est un oiseau ?

– C'est un avion ?

– Non, c'est… un noir. 

– Il a dû tomber d'un avion. Pas si simple de se cramponner au train d'atterrissage. Tiens à mesure qu'il descend, je le reconnais. C'est Shelty B !

– Il va carrément atterrir au Japon avec cette trajectoire !

 

 

Putain ! Punk a collé sa tête dans mon fion ! Il va tout me saloper de l'intérieur avec ses cheveux gras !

 

 

 

Hop ! Viens voir papa, toi ! J'adore ce job. Je suis sûr que même dans 10 ou 15 ans, je ne serai toujours pas lassé.

 

 

– Mais regarde l'horreur ! On dirait trop un mec ! Et c'est qui la meuf à côté?

– C'est Santina.

 

 

Snif… Je suis content d'avoir remporté cette Battle Royale de Divas, mais je suis triste car je ne gagnerai jamais le prix que je souhaite vraiment : celui du plus gros travelo. Tous les ans c'est Rosa Mendes et Aksana qui se disputent la première place.

 

 

Je suis prêt à affronter les légendes. J'adore ça moi, défoncer des vieux. D'ailleurs Madonna si tu le souhaites, je suis libre en ce moment…

 

 

Salut, on est les Village People version Benetton. On a été séparés du reste du groupe.

 

 

Misère ! Je viens de remplir ma couche.

 

 

Beuarrrrrrr ! C'est moi Tarzan. Et Jane me casse bien les couilles.

 

 

The Walls ! The Walls !

Merde, ça va pas arranger mon lumbago.

 

 

Alors que j'assiste à ce match, de nombreuses émotions parcourent mon visage. Je suis tantôt ravi, tantôt bouleversé.

 

 

Et voilà, c'est gagné. J'ai vu Mickey Rourke dans la salle, et même si je n'ai pas su lire les émotions sur son visage, je suis sûr qu'il a les boules d'avoir vu des vieux moches comme lui perdre comme des étrons.

 

 

Tu ne crois pas si bien dire. Je suis furieux. Tiens, j'ironise même sur la taille de ton pénis. 

 

 

Crotte ! Voilà qu'il monte sur le ring pour me péter la gueule. Si on peut plus insulter les gens sans qu'ils prennent la mouche maintenant…

 

 

Ha ha ha ! Je suis si fier de t'avoir étendu d'une seule patate dans ta gueule que je ris à gorge déployée. Si si, je vous assure que je suis en train de rire, là.

 

 

– Woooo ! Bien joué machin, tu nous as vengés !

– Dites, un doute s'insinue dans mon esprit (comme le prouve l'air soupçonneux sur mon visage) : ça ne sentirait pas la merde ?

 

 

Tu m'as trop bavé sur les rouleaux, Matt. Je suis vert de rage. Mais je suis aussi rouge de honte d'être ton frère. Et comme la salle n'est pas chauffée, je suis bleu de froid.

 

 

Bon on se bat ? J'ai faim.

– 1, 2, 3, Matt Hardy Vainqueur !

– Flûte, je suis marron.

 

 

Bon je vais me faire un p'tit kebab, moi. Ce qui est bien, c'est que je peux bouffer ce que je veux, je ne prends pas un gramme.

 

 

Heey ! Qui veut m'affronter ? Je vous préviens je suis presque invulnérable. Je n'ai qu'une faiblesse, et je me garderai bien de vous la donner ! Ha ha ha!

 

 

Bonzour les p'tits n'enfants !

 

 

Un clown ! Un putain de clown ! Mon unique point faible. En effet je suis coulrophobe. C'est quand même pas de bol.

 

 

Hé. Qui veut m'affronter ? Je vous préviens, je suis presque invulnérable. Je n'ai qu'une seule faiblesse.

 

 

Ta daaaa !

 

 

Raté, je n'ai pas la phobie des cow-boys pédés.

 

 

Mais je croyais… bah, tant pis, battons- nous.

 

 

– 1, 2 ,3, Undertaker vainqueur !

– Je t'ai menti, Shawn. J'ai vraiment la trouille des cow-boys pédés. En te battant, j'ai vaincu ma peur.

 

 

– Hé hé, je suis venu avec mes clones pour affronter Big Show et Edge. Imaginez un peu : mes five moves of doom multipliés par cent, ça fait… euh ça fait… putain aidez-moi les mecs !

– On peut pas John, on est tes clones, on a le même cerveau que toi.

 

 

Merde ! Je suis Cenaphobe. Autant vous dire que c'est mal barré pour moi.

 

 

Et moi j'ai la phobie des cons. Autant dire que c'est pareil.

 

 

Je ne vous aime pas non plus ! Et j'ai gagné, moi l'éternel underdog.

 

 

Même avant d'être the Authority, HHH nous enfumait déjà.

 

 

Alors, vous êtes contents de me voir en main event contre un ancien du clan Evolution ? Profitez-en, ça n'arrivera plus de sitôt.

 

 

Tu n'imagines pas l'honneur que je te fais en te laissant jobber pour moi. Tu devrais me remercier.

 

 

WrestleMania XXVI

Salut, je voulais juste vous dire que les blagues sur le film de Disney commencent gentiment à me péter les ovaires. Merci.

 

 

Bonjour, je suis le Soaring Eagle de Jack Swagger. Vous vous demandez probablement ce que je suis devenu ? Eh bien je vis heureux dans une réserve. Je bouffe du poisson, je saute des dames pygargues. La belle vie, quoi. Je regarde la télé, aussi. Là je viens de voir Yoshi Tatsu gagner une Battle Royale. Je suis content d'avoir vécu pour voir ça.

 

 

– Prêt pour la bagarre, Show ?

– Toujours !

– Je kiffe trop Wrestlemania. Tu verras un jour, je serai champion de la WWE et je ferai le main event !

– C'est ça, et moi j'arrêterai de turner trois fois par an.

 

 

La vérité enfin révélée : il n'y a pas de pyros lors de l'entrée de Morrison, juste du foutre et de la cyprine.

 

 

– Je vous adore ! Surtout toi, là-bas !

– Il n'y a personne à cet endroit, Truth.

– Mais je… putain j'ai encore des visions. J'espère que ça va pas empirer !

 

 

C'est ma ceinture ça, petit con. Je te jure que tu vas jobber pour moi à Wrestlemania.

 

 

John Cena fait la tournée des émissions TV pour promouvoir la fistinière.

 

 

T'es nul à chier, Cody ! C'est moi, l'étoile montante de la Legacy. Toi à la rigueur tu pourras former une équipe de lowcard avec ton taré de frère.

 

 

Vous remplacez Cody et Ted par Bryan et Batista, et on vous avez le main event de WM 30.

 

 

Coucou, je suis la mère maquerelle ! Qui veut de la pute ? On a tous les types de putes : de la pute blonde, de la pute noire, de la pute marocaine, de la pute encore plus blonde que la pute blonde…

 

 

Je voudrais de la pute qui chante.

– C'est possible !

– Pute pute puuuute puuuuuu hu hu hu hute !

– C'est si bon.

 

 

– Et de la vieille pute ?

– C'est possible !

– Salut mon p'tit gars. Tu veux que j'enlève mon dentier ? C'est encore meilleur.

– Mamie, c'est toi ?

 

 

– Et de la pute travestie ?

– C'est possible !

– Putain c'est à s'y méprendre !

 

 

Je ne suis pas en retard pour le MitB match ? Non parce que j'étais aux putes, là. Ils ont de la pute naine, je ne vous dis que ça !

 

 

J'ai gagné ! J'y crois pas !

 

 

Merde j'ai la mâchoire bloquée.

 

 

Tant pis, je suis trop jouasse. Je me fumerais bien un p'tit pèt' pour fêter ça. Ha ha ouais, c'est pas un joint qui me fera du mal.

 

 

– Je vais te démolir, fella !

– Hé doucement, le rouquemoute. Tu t'adresses à un seigneur qui condescend à te laisser jobber pour lui, alors poupougne.

 

 

Je suis CM Punk ! Mon style de vie fait que je suis meilleur que vous. J'ai presque envie de dire que je suis le Best in the World, mais ça semble prématuré. Mais je peux vous dire que vous allez me voir encore longtemps. Et c'est pareil pour mes acolytes Luke et Serena, ils ont un avenir brillant au sein de la WWE.

 

 

L'avatar a gagné.

 

 

Le bâtard !

 

 

J'ai senti comme une légère douleur au niveau des genoux. Mais je suis sûr que ce n'est rien de grave, j'ai encore quelques belles années devant moi !

 

 

Ce soir, je ne me bats pas pour la gloire, ni pour l'honneur. Mais pour détruire le souvenir que les gens ont de moi. Ils oublieront que j'étais un grand catcheur, et ne retiendront que le vieux décati en short que je suis devenu.

 

 

Hé hé Bret, regarde qui j'ai invité. Toute ta famille. Enfin ceux qui sont encore en vie. Ils sont venus pour te voir perdre.

 

 

Tu crois vraiment qu'ils ne vont pas me soutenir ? Mais t'es encore plus con qu'un booker, ma parole.

 

 

Je suis Chris Jericho, et cette année encore je vais affronter un retraité.

 

 

Tu débloques mec ? Je suis loin d'être à la retraite !

 

 

Tu crois ? Jette un oeil à tes radios…

 

 

– Cool, un match qui sert à caser toutes les divas !

– Vous pensez qu'on sera encore là dans quelques années ?

– Toi ça m'étonnerait, Alicia. Mais Michelle et Maryse, c'est sûr.

 

 

Salut les radasses ! Nous sommes le futur de la division des filles. Et on est là pour longtemps. Toutes les cinq. Pour très longtemps. Genre même en 2014 on sera encore là.

 

 

Deal with it !

 

 

Le match est tellement chiant que je m'endors moi-même.

 

 

FISTINIÈÈÈÈÈÈRE !

 

 

Cette fois c'est sûr, je le marave le croque-mort.

 

 

Bordel j'y vois que dalle. Heureusement que du titantron au ring c'est une ligne droite.

 

 

D'ailleurs je sais même pas qui est mon adversaire avec ce capuchon de merde.

 

 

Surprise !

 

 

Le cow-boy pédé ! Damnation !

 

 

Bah j'ai encore gagné. Comme quoi les phobies ça repose sur rien.

 

 

Ben moi je me casse. Ras le cul de me faire traiter de pédé tous les ans.

 

 

– Heureusement le public m'aime.

– Hé pédé ! Viens steuplé on s'encule !

– Je vous hais, bâtards. Je m'en vais tuer des daims dans les forêts du Texas.

 

 

Wrestlemania XXVII

Finally ! The Rock has come back to blablabla jabroni bla bla it doesn't matter what you think bla bla boots to asses bla the peoples'champ bla candy ass bla bla and the millions bla if you smellalalalalalala !

 

 

Putain j'ai réussi à tout caser en un temps record. maintenant je retourne en coulisse, j'ai vraiment trop envie de pisser.

 

 

Damas y caballeros bla bla hombre bla bla luchador bla bla cojones bla bla muy bien bla bla la esencia de la excelencia bla bla el patron Albertooooooooooo Deeeeel Rrrrrrrrrrrrrrrrrrrriiiiioooooooooooooooo !

 

 

Pendejo ! Tu pourrais pisser avant lé show, ça t'éviterait d'expédier mon entrée ! Hijo de puta !

 

 

Edge vainqueur !

– Ho doucement, mec, j'ai comme une douleur aux cervicales. C'est sûrement rien de grave, mais bon…

 

 

Merde le Taker avait raison. On ne voit rien du tout avec un capuchon.

 

 

Tremble Cody, car tu vas faire face…

 

 

…à un schtroumpf ?

 

 

Putain non ! Je suis Captain America !

 

 

– Ouais ! On a battu le Corre.

– Ils en avaient après nous, et c'est pas facile quand le Corre te chasse.

– Avec Barrett, Jackson et Gabriel qui ne sont pas américains, on peut dire que c'est un Corre étranger.

– Mais au fait, pourquoi nous ont-ils attaqués ?

– Oh tu sais, le Corre a ses raisons…

 

 

– Bon Eve, tu me la fais cette branlette espagnole ?

– Non désolée, je dois aller me taper les bookers pour avoir un push.

– Merde !

 

 

– Je veux bien rendre service, moi.

– Ah c'est gentil Mae, mais pour une branlette espagnole, j'ai besoin de deux gros nichons entre lesquels glisser ma queue. Avec tes vieux machins tout flasques ça va pas trop le faire.

 

 

– Je suis là si tu as besoin.

– Tu déconnes ou quoi ?

– Mais non, je mets ta queue entre deux canettes de bière, et c'est parti, direction le septième ciel.

 

 

Vendu.

 

Grâce à cette pose lascive, Orton sera si destabilisé que je pourrai aisément le vaincre.

 

 

Mais… mais il me montre ses couilles !

 

 

Focalise-toi sur ma pose lascive, Randy, oublie que tu es dans un ring.

 

 

Je suis déstabilisé.

 

 

Très bien, Randy, laisse-toi envahir par la luxure !

 

 

J'ai des pensées cochonnes.

 

 

Salut tout le monde ! C'est l'heure du match gênant de Wrestlemania. Match qui aura lieu jusqu'à ce que Vince comprenne que les gens n'ont pas envie de voir des vieux et des non catcheurs se battre et se faire humilier.

 

 

Bon ça va, cette année c'est pas le cow boy pédé, c'est l'autre con avec son gros nez qui veut toujours que tout le monde jobbe pour lui. Aucun souci.

 

 

– On a gagné !

– Oui, c'est super. Content d'avoir gagné, John ?

– Laisse-moi, Trish, je suis mort à l'intérieur.

 

 

– Je crois qu'on va rester allongés un instant, pas vrai, Cena ?

– Bobo.

 

 

De quoi ? Pas question que ça se termine comme ça ! Les jabronis vous reprenez le match ! Pendant ce temps, j'allume mon pc pour voir les réactions des gens après ce main event de merde.

 

 

J'ai gagné. Ce main event est le premier d'une longue série. Je vais être la top star de la compagnie !

 

 

Hum d'après l'IWC, tu es nul à chier et tu devrais retourner en midcard. désolé mec.

 

 

Wrestlemania XXVIII

– On est champions !

 – Ouais et Rosa est trop bonne !

– On a la belle vie.

– En parlant de ça, j'ai fait un rêve horrible.

– Raconte !

– Ben on était déguisés en toreros, on s'appelait genre Diego et Fernando, et on était accompagnés d'un nain déguisé en taureau.

– Putain l'angoisse. Heureusement un truc aussi débile, ça ne peut pas exister !

 

 

– Yes ! Yes ! Je suis le champion ! Je vais vous montrer que je peux claquer des matchs d'une heure dans le plus grand show du monde ! Yes ! Yes !

– Ça prend pas ton truc du "yes".

– Les gens sont pas encore assez cons. Mais ça va venir.

 

 

 Boum ! 18 secondes, fella. C'est la grosse honte pour toi. 18 secondes, c'est même pas assez pour baiser deux fois. C'est ridicule !

 

 

J'ai entendu dire qu'une soudure avait lâché sur un des palmiers. Je peux réparer, mais va falloir faire un devis.

 

 

– Tiens, je te fous une mandale parce que je suis méchant. ou gentil. Putain je ne m'en souviens plus. Je suis gentil ou méchant ?

– Toi je sais pas, mais moi je suis méchant.

– Bon je dois être gentil, alors. Pour l'instant.

 

 

Ha ha l'équipe rouge c'est trop bien.

 

 

Oui mais chez les bleus on nique, playa !

 

 

– Oui mais nous on gagne, ducon !

– Et on nique aussi, sir.

– Pas maintenant, David.

 

 

– Regarde Santino, Ryder vient de se prendre un coup de pied dans les couilles par Eve.

– Le veinard !

 

 

– On ne peut pas perdre, Eve. Kelly Kelly fait équipe avec Maria Menounos. Je ne vois pas comment elles peuvent nous battre !

– Je vois que ton horrible couvre-chef ne t'a pas rendue moins conne.

 

 

– C'est génial de gagner.

 – On peut aller baiser dans les vestiaires pour fêter ça.

– Euh ça se fait, ça ?

– Oui j'ai vu M. Laurinaitis et David Otunga le faire !

 

 

Allo ? M. McMahon ? Oui C'est le main event player à l'appareil. Le main ev… Brodus Clay. Le gros marrant qui danse avec deux salopes. Oui monsieur, je vais me trémousser avec une dame qui a un gros cul et qui est censée représenter ma maman. Mais, M. McMahon, à propos de mon push… ah oui je comprends, vous voulez que j'aille me faire foutre. Très bien.

 

 

Bon je vais voir la gueule de mon adversaire de cette année…

 

 

Ça va, c'est encore Gros Nez.

 

 

Merde c'était le cow-boy pédé qui faisait l'arbitre. Je l'ai pas reconnu sans son attirail de pédé.

 

 

– J'en ai marre d'affronter des retraités.

– Tu rigoles, Chris ? Je suis loin d'être à la retraite !

– Tu verras dans deux ans…

 

 

Rien que de te regarder, ça m'essouffle.

 

 

Dans le cul tout le monde ! J'ai gagné alors que je ne suis même plus catcheur. Deal with it !

 

 

Wrestlemania XXIX

Putain j'ai battu Barrett. Je me sens bien parti pour établir le plus long règne de champion IC de l'histoire !

 

 

– On vient de battre trois grosses stars ! C'est trop bien !

 – Ouais ben profitez-en les mecs, parce que vu comment la WWE gère les stables, on ne sait pas où on sera dans un an.

– Parle pas de malheur, ça tombe on va devoir affronter des vieux, comme Heath Slater !

 

 

– Je croyais être invincible. Comment as-tu pu me battre ?

– That's what I do.

 

 

 

J'ai la mallette, un garde du corps balèze et pas ambitieux, et une nana canon. Cette année, c'est mon année !

 

 

– T'as vu, ça commence à prendre le truc du "yes" et "no"!

– Ouais ben rêve pas, c'est marrant cinq minutes mais c'est pas ça qui va t'emmener au sommet.

 

 

Le patinage artistique sans patins et sans glace, ça passe si les patineuses sont jolies.

 

 

– Bien joué Fandango.

– Non non non. C'est Faaaaan…

– Le relou ! Ça va je sais.

– Ta gueule, j'ai pas fini. Daaaaan… Gooooooooo !

 

 

Ça y est je me rappelle pourquoi je préfère affronter des vieux : parce que les jeunes me battent.

 

 

– Arg mes yeux ! Je suis aveugle !

– Si, perro ! Y'ai payé l'arbitre pour qu'il t'éblouisse avec la ceintoure. Tou es refait !

 

 

– Gnihihihi ! Chiche, on fait comme si on pensait vraiment que tu as tes chances.

– Excellente idée, Paul.

 

 

Bon j'ai droit à quoi cette année ? Le cow-boy pédé ou Gros Nez ?

 

 

Ni l'un ni l'autre. Bizarre. Enfin bon moi je m'en fous, tant qu'on me paye.

 

 

– Je te chatouille la tempe. C'est ma nouvelle technique dévastatrice.

– Hou ! Hou ! Arrête, ça chatouille !

 

 

Ça marche à tous les coups !

 

 

Je refuse de descendre tant que ce cow-boy pédé sera dans la salle. Je suis phobique !

 

 

AAAH ! Je m'sens tellement bien quand on jobbe pour moi ! Ça m'avait manqué !

 

 

– Arrrgh un Sharpshooter ! C'est pas ça qui me fera abandonner !

– C'est pas un Sharpshooter, c'est un Cleveland Steamer.

PRRRRRRRRTTTT

– Merde !

 

 

Je m'en suis sorti, j'ai l'habitude de me faire chier dessus. Par le public, surtout. Comme là. Snif.

 

 

– Enfin, j'en ai fini avec le catch.

– Tu ne rempiles pas pour un thrice in a lifetime ?-

– Non, je pense que le public mérite mieux qu'un acteur de seconde zone qui est essoufflé au bout de deux minutes.

– C'est tout à ton honneur, et tu as raison. Plus jamais ça.

 

 

 

15 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut