Catch

Partenaires particuliers

Construire peut être le fruit d'un travail long et acharné. Détruire peut être l'oeuvre d'une seule journée.

Winston Churchill

 

Bonsoir à tous ! Je vous propose une présentation un peu particulière de Wrestlemania, puisqu'il s'agira ici de répondre à dix questions génériques à propos d'un match de la carte du plus grand PPV de la WWE. Nous allons d'abord commencer par le commencement et même ce qu'il y a avant puisqu'on parlera du pre-show : Usos (c) vs Rybaxel vs Real Americans vs Los Matadores.

Holla holla !

 

 

Spécial Wrestlemania XXX

10 questions vers Wrestlemania : Fatal four-way tag team match

 

Quelle(s) histoire(s) derrière ce match ?

 

Et bien aucune en réalité. La division par équipes a beaucoup morflé ces derniers temps alors qu'elle a été ce que la WWE a fait de mieux pendant l'année 2013 : Hell No l'a relancé, le Shield l'a révolutionné, les Rhodes Brothers l'ont entretenu… Sauf que les New Age Outlaws sont passés par là. On l'a justifié en parlant de règne transitionnel jusqu'à l'Elimination Chamber : ils ont gagné leur match clean. On a justifié leur victoire par la perspective offrir un premier titre à Mania aux Usos : ils ont gagné leur titre à Raw. Leur rematch à Main Event ? Annulé pour une blessure kayfabe, jamais évoqué ensuite malgré le retour à la télévision des anciens de DX. Au final on ne retiendra qu'un règne très dispensable et des matchs particulièrement médiocres, surtout en comparaison de leurs prédecesseurs.

 

 

– Oh mon dieu ! Tu fais quoi là ?

– Ben je t'envoie dans les cordes Billy !

– Non mais ça va pas ? Headlock et plus vite que ça.

 

 

Leur Wrestlemania moment sacrifié pour amadouer les fans de Chicago, les Usos se présentent à la Nouvelle-Orléans en champions mais sans rivalité. Le title shot de Rybaxel et des Real Americans vient de leur participation à la vengeance de Kane contre le Shield, quant à celui des Matadores, il vient de nulle part. Rien d'étonnant donc à voir la rencontre reléguée en pré-show : c'est triste pour les champions et pour la ceinture, mais on peut légitimement avoir l'impression d'un match de dernière minute fait avec les restes. Surtout après avoir aussi longtemps teasé la scission des Colter boys.

 

 

Et si vous avez une rivalité à nous proposer, n'hésitez pas à nous appeler.

– Là, au point où on en est, on prend même la feud autour de la place de parking de Khali et Hornswoggle.

 

Comment s'inscrit-il dans l'histoire de Wrestlemania ?

La ceinture par équipes est une des plus défendues à WM avec 25 défenses en 29 pay-per-views (dont neuf changements de porteurs). On note tout de même une dégradation ces six dernières années qui correspond à la perte de prestige ressentie de la division : pas de défense à Wrestlemania 24 et 27, le match relégué en pré-show au 25 et 28… Et donc au 30.

 

Le concept du match à plusieurs équipes est plutôt classique à Mania et était particulièrement à la mode au début des années 2000. Ainsi, la WWE l'a proposé cinq années d'affilée : trois triple threats (16, 17, 19), et deux fatal four-way (18, 20). Un peu délaissé ensuite, jusqu'au pré-show de Wrestlemania 28 qui avait opposé les champions Primo et Epico (qui n'ont rien à voir avec ces matadors, on vous le jure) aux Usos et à l'International Airstrike.

 

 

– Ok Zeb, les Usos c'est des sauvages et Los Matadores des sans-papiers. Mais Rybaxel ?

– Le public chante tout le temps je sais pas quoi-"berg" quand ils catchent, ils doivent être juifs.

– On va les défoncer.

 

 

Comment a-t-il été vendu ?

 

Pas vraiment de la meilleure des manières, pour sûr. Les heels étaient embourbés dans une feud qui n'est pas la leur : au Raw ayant suivi l'annonce du match, Ryback et Curtis Axel se sont fait détruire par un Shield vengeur et les Real Americans ont perdu contre Dean Ambrose et Seth Rollins avant de prendre une Triple Powerbomb. A Smackdown, Rybaxel a perdu clean contre Ambrose et Rollins.

 

Ensuite, le reste du build a tout simplement consisté en des matchs opposant les uns et les autres. Un Los Matadores – Rybaxel remporté par les premiers grâce à une distraction, un face à face entre Jack Swagger et Jimmy Uso remporté par l'Authentique Américain et enfin un 4vs4 faces contre heels remportés par les gentils sur une tactique de méchant.

 

 

Au lieu de prendre un kendo stick sous le ring, ils prennent un taureau. Malin.

 

 

Comment son build aurait-il pu être meilleur ?

 

D'abord en choisissant mieux les équipes. Rybaxel ? Pourquoi pas, ils l'ont obtenu en obéissant aux ordres de l'Autorité et c'est à peu près la seule équipe qui peut le faire, en plus des Colter boys. Par contre, que les frères Rhodes se retrouvent perdus dans une bataille royale pendant que Los Matadores obtiennent un title shot venu de nulle part, c'est beaucoup moins défendable. Bray Wyatt affronte John Cena mais ses sbires ne font rien il me semble, ils sont pourtant plus intéressants à tous les niveaux que Rybaxel. Ou le Shield tiens, paf.

 

 

Le moment précis où Zeb Colter réalise que la seule raison de la présence de Los Matadores est d'avoir El Torito qui le course autour du ring avant de l'encorner.

 

 

Ensuite, pourquoi pas une stipulation. Ces tag team matchs avec plus de deux équipes où on peut donner le tag à n'importe qui ? Ils sont rapidement confus et pas très logiques à la base. On pourrait imaginer un système d'éliminations ou même un ladder match, tiens !

 

Et enfin… Los Matadores ont gagné leurs matchs sur une tricherie ou une distraction, Rybaxel a tout perdu, les Real Americans sont balèzes mais perdent la moitié de leur match et c'est la même chose pour les champions…. Je ne sais pas, quitte à reformer des équipes disparues (Tyson Kidd/Justin Gabriel), à transformer les 3MB en 3/8MB ou à donner du temps d'antenne à R-Truth et Xavier Woods, donnez un peu de momentum aux équipes présentes, enfin… Racontez une histoire, quitte à ce que certaines équipes soient plus cotées que d'autres, c'est toujours mieux qu'aucune.

 

 

Je… dois… sauver ce… match…

 

 

Le point positif ?

 

Malgré ses défauts (coupures pub notamment), le pre-show donnera à ces équipes une vraie exposition, vu qu'ils étaient sans doute en première ligne pour sauter en cas de manque de temps. Là, ils auront un minimum de temps pour s'exprimer, surtout que ce positionnement est considéré comme majeur pour la WWE qui compte entre autres sur ce combat gratuit pour pousser les gens à acheter le PPV (et oui, ça se vend encore malgré le Network et malgré les alternatives gratuites).

 

 

Streaaaaming across our borders !

 

 

Le point négatif ?

 

Après l'absence de match pour le titre des Etats-Unis l'an passé, Cesaro est relégué en pre-show. Ce qui signifie qu'il n'a encore jamais fait partie de la carte principale de Wrestlemania, contrairement à Rosa Mendes, Aksana ou Eva Marie.

 

 

Oui, l'atmosphère de Wrestlemania me transporte. Non mais littéralement, ce putain de logo est en train de m'aspirer.

 

 

A quoi peut-on s'attendre ?

 

Sans doute à un match sympa ! S'il y a bien une chose que la WWE réussit, c'est les tag team matchs. Les Usos et les Real Americans sont populaires et peuvent enflammer le combat, et même si Los Matadores sont assez quelconques, que Curtis Axel est un aspirateur à charisme et que Ryback est plus intéressant sur Twitter que dans un ring, ils doivent pouvoir tenir le rythme, surtout dans un fatal four-way.

 

 

BIG THIGHS, JUMP HIGH. USOS ARE FOOLS, RYBACK RULES.

 

 

Le scénario idéal ?

 

Combat d'une demi-heure entre les Usos et les Real Americans qui prennent bien soin de ne jamais donner le tag aux deux autres équipes.

 

 

– Jack, je te répète que les couleurs de ma tenue sont pour rendre hommage à mes origines carribéennes et non pas p…

– Mais vas-y putain fais tourner !

 

 

Le scénario catastrophe ?

 

Combat d'une demi-heure entre Los Matadores et Rybaxel qui prennent bien soin de ne jamais donner le tag aux deux autres équipes.

 

 

Non mais en fait c'était pour déconner que je t'ai dit toutes ces choses, on s'amusait drôlement bien finalement quand on était copains !

 

 

 

 

Ce match est-il immanquable ?

 

Certainement pas. Le build-up est à peine digne d'un PPV d'automne, le starpower n'est pas exceptionnel… Pourtant, ça risque d'être plutôt sympa, il y a du talent et un petit peu de suspense. Rien d'indispensable mais pas la pire des façons de s'occuper une demi-heure avant Wrestlemania, pendant l'apéro nocturne !

 

 

Vas-y souffle pour voir ? Bordel Jack…

10 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut