Catch

WrestlemaStats

La statistique a démontré que la mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre.
Alphonse Allais
 
Les fans de sports US le savent, aux États-Unis on aime les stats ! Avant la fiesta de dimanche trentième du nom, les Cahiers vous proposent un voyage en chiffres dans la merveilleuse histoire de Wrestlemania. Aux commandes pour vous guider dans cette orgie mathématique, deux spécialistes du commentaire sportif ; ils s'y connaissent en gros costauds qui s'envoient des mandales pour le plaisir, applaudissez bien fort Jim Johnson et Bob Bifford !
 
 
Y a pas à dire, ces deux-là à Raw feraient un malheur.
 
 
Spécial Wrestlemania XXX
Le Biggest Stage of Them All en chiffres
 

 
– Bonjour à tous, c'est un véritable honneur pour nous de participer à la Wrestlemania Week des Cahiers du Catch ! Et bonjour à vous, Bob.
 
– Bonjour Jim. Nous avons sous les yeux tous les chiffres concernant Wrestlemania depuis les origines, et le moins que l'on puisse dire c'est que ça déménage. Il y a du 1, du 2, du 3, mais aussi du 13, du 21 bien sûr, du 34 et même du 93 173 ! De quoi satisfaire les petits et les grands.
 
– Tout à fait Bob. Tout est en place, ne perdons pas de temps ; c'est parti pour notre premier thème !
 
 
1+1, 2 matchs à Mania pour Bryan. Et il va doubler son score dimanche !
 
 
Les villes
 
– Jim, avec la Nouvelle-Orléans dimanche nous avons donc 32 villes hôtes de Wrestlemania.
 
– 32 ? Mais nous n'en sommes qu'à Wrestlemania XXX !
 
– Tout à fait Jim, mais souvenez-vous de WM II, qui avait eu lieu dans trois villes le même soir. Une belle connerie d'ailleurs, on en rigole encore ! 32 villes donc, mais certaines ont été élues plus d'une fois. En fait ce sont 20 villes différentes qui ont eu la joie d'organiser Wrestlemania. Réparties dans 16 États américains – 2 éditions ayant eu lieu dans le reste du monde, la WWE est regardée dans le monde entier Jim !
 
– Certes Bob. Bon, « le reste du monde » se limite en fait au SkyDome de Toronto, qui a reçu 2 fois WM (VI et X8), mais ne chipotons pas.
 
 
La WWE a toujours eu une vision subtile et précise du reste du monde.
 
 
– Parmi ces villes trois se distinguent car elles ont reçu le Grandest trois fois chacune : New York, Los Angeles et Chicago, c'est-à-dire les trois plus grandes villes du pays, rien d'étonnant en fait.
 
– Middenheim ne fait donc pas partie des plus grandes villes ?
 
– Pas dans ce pays-là Jim, restez concentré. Pour ce qui est des États en revanche la Californie se détache : déjà 5 éditions dans le Golden State, et une 6e dès l'an prochain à Santa Clara. Derrière on trouve l'État de New York (4) puis l'Illinois et le New Jersey (3).
 
– Oui Bob. Le New Jersey a d'ailleurs une particularité grâce à Atlantic City : c'est la seule ville à avoir accueilli deux fois de suite Wrestlemania (IV et V).
 
– En effet. Detroit aussi a accueilli deux éditions, pas à la suite mais avec le privilège de détenir encore aujourd'hui le record d'affluence pour un WM : 93 173 spectateurs pour WM III, au Pontiac SilverDome ! Il fallait bien autant de monde pour voir Hulk Hogan terrasser André The Giant.
 
– Il faut dire aussi que cette vieille canaille de VKM n'avait pas diffusé le show en PPV au Michigan, s'assurant ainsi une présence maximale des fans du coin !
 
 
 
Pour développer le catch en France, une seule solution : couper la télé !
 
 
– Quoi qu'il en soit c'est longtemps resté un record pour le sport US en indoor, jusqu'au NBA All-Star Game de 2010. Mais ce pic d'affluence en est bien un, c'est-à-dire une exception. On peut découper plusieurs périodes en réalité ; pendant les 16 premières éditions d'abord, l'affluence était souvent de 16 à 20 000 spectateurs, avec quelques pics : Detroit, Toronto (WM VI, 67 678), Indianapolis (WM VIII, 62 167).
 
– Et avec le nouveau millénaire ça augmente : trois ans entre 54 000 et 68 000 (X-Seven, X8, XIX) ; une courte baisse, mais à cause par exemple du retour au petit mais mythique Madison Square Garden ; et depuis c'est l'ère des stades, avec entre 70 000 et 80 000 spectateurs chaque année.
 
– Exact Jim. Vous parlez du Garden, c'est d'ailleurs la seule enceinte à avoir accueilli 3 fois Mania ! On a longtemps pensé à une 4e cette année mais la taille a pris le dessus sur le mythe…
 
– Pas de morosité Bob, les stades c'est quand même la classe ! Pour en finir avec les villes une dernière petite stat, c'est cadeau : sur les 30 villes-hôtes états-uniennes, 22 étaient alors démocrates, et seulement 8 républicaines ! Étonnant non ? Faut-il y chercher un quelconque sens politique ?
 
– Sans doute pas, Jim. Vince préfère le vert au bleu ou au rouge.
 
– Merci Bob, passons à notre thème suivant ! Mais auparavant un message de notre sponsor.
 
 
Oke® The Real Thing
 
 
Les matchs
 
– Commençons par le début Bob : 343 ! Ils sont 343 hommes, femmes, morts-vivants et autres à avoir participé à au moins un match à Wrestlemania.
 
– Ça en fait du monde ! Mais attention : ils sont aussi 152 à n'avoir participé qu'à un seul match en tout et pour tout. Presque la moitié ; comme quoi, on se moque parfois des matchs de midcard qui ne semblent là que pour remplir les quatre heures, mais un match à Mania ça n'est pas rien.
 
– C'est vrai Bob. Parmi ces 152 il faut compter les célébrités (enfin, pas Mr T !), il y eut par exemple une Battle Royale accueillant plusieurs joueurs de NFL à WM II. Mais ça n'enlève rien à la valeur d'une participation. Quant à la valeur de 21 participations, je ne vous raconte pas.
 
– Belle transition Jim ! Le chiffre magique de Wrestlemania c'est bien sûr celui-là (jusqu'à dimanche) : 21 ! Le Taker et sa streak. Record du nombre de matchs disputés et de matchs remportés, la totale. Dimanche, il sera aussi seul détenteur du nombre de participations consécutives avec 14, devant Bret Hart (13). D'ailleurs ne nous attardons pas sur ce mythe résolument mythique mais que tout le monde connaît et regardons la suite.
 
 
21 ? Ouais, pas mal. Mais mon chiffre préféré c'est 666. Vous avez intérêt à réviser vos chiffres romains !
 
 
– Oui, et petit événement dimanche Bob : Triple H va devenir le seul deuxième au nombre de matchs disputés avec 18 – il dépasse HBK, bloqué à 17. Pas trop vite les haters : HHH va aussi connaître sa 10e défaite ! Il dépassera ainsi le Big Show, 9 défaites et seulement 4 victoires. Mais Shawn Michaels, Mr Wrestemania, conserve paradoxalement le record avec 11  défaites !
 
– Au nombre de matchs disputés, signalons aussi la quatrième place de Kane, qui va disputer son 16e match ! Il est depuis longtemps dans le « club des dix » : 10 matchs disputés à Mania ; Christian va devenir dimanche le 15e membre de ce club très fermé.
 
– Cena et Orton vont chacun disputer leur 11e match à la Nouvelle-Orléans. Pour Orton c'est particulièrement remarquable puisqu'il vient d'avoir 34 ans (ce boute-en-train est né un 1er avril) ; il est de loin le plus jeune du club !
 
 
Et il veut pas qu'on lui prenne ses jouets.
 
 
– Qui sait, pour son 20e match il rencontrera peut-être le Taker, ah ah ! Même si pour ma part je rêve depuis longtemps de voir le Deadman affronter Morg'N Thorg, quel sacré match ce ser…
 
– Vous vous égarez encore Bob ! Ce « club des dix » a une particularité : sur ses 14 membres actuels, ils ne sont que 6 à compter un bilan positif ! Outre Michaels notons par exemple le 4-8 de Chris Jericho, ou le 2-8 de JBL. De l'autre côté de la balance, à part le Taker évidemment, on retrouve assez logiquement Hogan à 8-3 et Cena à 7-3, les stars dont la victoire fait partie intégrante de la gimmick.
 
– Ah, la gloire de la défaite dans un ring de catch ! Mais à part le Taker qui sont les winners à WM – les invaincus avec le plus de victoires ?
 
– Il faut descendre dans le classement Bob ; et avec un score de 4-0, le second invaincu à WM est… Rob Van Dam ! Et dans un petit groupe à 3-0 (Animal, Ax, Hawk, Sable) on trouve aussi le Miz. Pas sûr que son invincibilité passe le weekend, ou alors la WWE compte sur lui pour affronter le Taker à WM XXXV !
 
 
Ça fait réfléchir avant de faire vos pronos hein ?
 
 
– Et à l'inverse on a aussi les vrais losers, ces catcheurs qui n'ont connu que des défaites. Et au sommet de ce classement inversé on trouve deux noms étonnants là-aussi, avec un record de 0-5 : Goldust et Jeff Hardy ! Le premier vise donc ce weekend une première victoire à Mania.
 
– Oui. Et le panthéon de la défaite ne serait pas complet sans le catcheur qui a connu le plus de défaites consécutives : Tito Santana, 7 défaites de rang.
 
– Tout à l'heure vous avez cité Sable, enfin une catcheuse ! Je commençais à me demander où elles étaient passées.
 
 
Stat bonus : 21-0 pour lui, 2-7 pour les 14 divas de la Battle de dimanche !
 
 
– Il faut dire que d'un point de vue statistique ce n'est globalement pas très brillant. Trish Stratus est la catcheuse ayant disputé le plus de matchs, mais avec seulement 5 (3-2). C'est moins que Hercules, ou Rick Martel.
 
– Qui ça ?
 
– Exactement. Et derrière Trish on a Beth Phoenix et Molly Holly à 4 matchs, mais Michelle McCool, Kelly Kelly ou Mickie James n'ont disputé que 3 petits matchs à Mania par exemple. Et Lita, qui entre au Hall of Fame, 1 seul match !
 
– Une belle leçon Bob : que les catcheuses (et assimilées) de la Battle Royale de dimanche en profitent, ce sera peut-être leur seul jour de gloire !
 
 
Punk contre HHH, AJ Lee contre Stephanie ; ÇA, les fans auraient été d'accord !
 
 
Les titres
 
– On l'a vu Jim, pour certains Mania l'important c'est d'y être. Mais d'autres n'y viennent pas pour rien : ils sont là pour remporter des titres ! Et là le meilleur c'est le Champ : 4 titres mondiaux remportés sur la scène de Mania pour Cena. C'est le record, devant 3 titres pour l'Undertaker, Steve Austin et Hulk Hogan.
 
– Nous devons aussi citer les deux catcheurs qui ont gagné des titres à Mania en solo et par équipes : Yokozuna et Christian. Quoique Yokozuna ait perdu son titre aussitôt !
 
– Yep ! Il est le seul à avoir gagné et perdu un titre au même Wrestlemania !
 
– Oui Bob, à part les multiples matchs pour le titre Hardcore à WM X8. Tiens, je me demande si un concept comme la ceinture Hardcore, défendable n'importe quand, ne viendrait pas mettre un coup de pied salutaire dans les valseuses racornies de la midcard !
 
 
Ça leur évitera de faire des conneries au moins !
 
 
– Pas bête Jim. Mais revenons aux stats. Est-ce que vous savez quel est le seul catcheur à avoir gagné à Mania un titre mondial, un titre secondaire et un titre par équipes ?
 
– Mmh… j'avoue que je sèche. Ce serait Yokozuna ou Christian mais je ne vois pas…
 
– C'est normal c'était un piège. Personne Jim, personne n'a réussi cet exploit ! Comme quoi Mania a encore de nombreuses pages d'histoire à écrire.
 
 
Ah, ça me rassure !
 
 
Et aussi…
 
– Bob, nous avons encore bien des stats sous la main. Allez, encore quelques-unes pour la route !
 
– D'accord Jim. Dans les stats marrantes, on a Kurt Angle qui a perdu 2 ceintures au même Wrestlemania, et sans subir de tombé en plus – c'était un match à trois à WM XVI, avec Chris Benoit et Chris Jericho.
 
– Pas mal Bob. Mais ça ne vaut pas Randy Savage, qui a réussi à remporter 4 matchs en un seul Wrestlemania ! C'était un tournoi pour le titre WWF vacant.
 
– On peut dire un mot des matchs nuls ou autres no contest. C'est souvent un peu naze quand un match se termine comme ça hein ? Eh bien justement deux catcheurs pas franchement parmi les plus réputés se partagent ce record avec 2 matchs : Brutus Beefcake et Bad News Brown.
 
– Formidable. J'ai mieux, avec un nouveau 21 : 21 ans, c'est l'écart record entre deux matchs disputés à Mania – c'est Ricky Steamboat qui a réussi cet exploit, « enchaînant » WM IV et WM XXV.
 
– Pour ce qui est du match le plus long, tout le monde s'en souvient, c'est le match d'une heure et un peu plus entre HBK et Bret Hart à WM XII. Pour le plus court c'est la victoire de Kane contre Chavo Guerrero, à WM XXIV : 8 secondes !
 
 
Aucune stat précise n'est disponible sur le sujet, mais on peut sans doute affirmer qu'il y avait plus de paillettes avant.
 
 
– Bob, j'ai aussi sous la main la moyenne d'âge des catcheurs dans les matchs pour le titre WWE ! Enfin, le main event pour WM I où le titre ne fut pas défendu. Alors, à votre avis, la moyenne ?
 
– Mmh… 34, 35 ans ?
 
– Presque : 33,5 ans de moyenne. Ça va de 29,5 ans à WM XIX (Lesnar-Angle) à 41 ans à WM VIII (Randy Savage-Ric Flair).
 
– Et alors, de nos jours, on a des jeunes loups ou des vieux schnocks ?
 
– Bah… faut voir. En partageant les 29 ans de Mania en trois décennies on a des moyennes successives de 34,5 ans, 32 ans et 34,1 ans. On note donc un léger rajeunissement dans la décennie qui succède à l'âge d'or des années 80, avec l'ère Attitude ; mais rien de très net dans les écarts. Un catcheur est encore un peu jeune avant 30 ans, commence à être vieux après 35…
 
 
Ah ah ! Mais qu'ils sont cons ces jeunes.
 
 
– Parlons aussi de l'ordre des matchs. Parce qu'on me la fait pas à moi : le main event c'est le dernier match et puis c'est tout ; c'est celui qui termine le show et qui accompagne les rêves des enfants. Et là nous avons un vainqueur : Hulk Hogan, qui a connu 8 fois la joie du main event de Mania.
 
– Quand même, 8 fois, et pas foutus de le donner une fois à CM Punk ! Y a des fois on se demande. À l'inverse néanmoins c'est Big Show qui a le record du plus grand nombre de matchs d'ouverture : 4. Bret Hart ayant la particularité d'être le seul à avoir disputé le premier et le dernier match du même Wrestlemania, WM X ! Et Brock Lesnar est le dernier en date à avoir disputé le main event pour son premier Wrestlemania (WM XIX).
 
– Un catcheur est passé en un an du dernier au premier match : Paul Orndorff (WM I et II). Et 3 catcheurs ont fait l'inverse en passant d'une édition à l'autre du match d'ouverture au main event : Chris Jericho, Edge et le Miz.
 
– Punaise c'est vrai que Miz a eu son main event. Et pas Punk.
 
 
Lui non plus, mais est-ce que c'est une raison pour bouder, hein ?
 
 
– Et pas Punk. Phil a disputé 7 matchs à Mania, ce qui pour un catcheur de 35 ans n'est pas si mal Jim. C'est un de plus que André ou Mick Foley, et c'est autant que Steve Austin, Rey Mysterio ou Roddy Piper. Mais c'est aussi un de moins que Matt Hardy.
 
– Sans déconner ?
 
– Sans déconner.
 
– Bon. J'imagine qu'on a tout dit. Il est temps pour nous d'aller nous pinter la tron…
 
– Il est temps pour nous de rendre l'antenne Jim en effet. Le catch c'est génial, Punk is not dead, et bon Wrestlemania à tous !
 
 
C'était beau quand même.
3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut