Catch

Des hauts et débats, épisode 4

Il vaut mieux débattre d'une question sans la régler que la régler sans en avoir débattu.

Joseph Joubert

C'est désormais une tradition. À la veille de WrestleMania, deux de nos rédacteurs débattent des mêmes questions, autour de la construction et de la carte du Biggest Stage of Them All. Pour cette trentième édition, et à quelques heures de l'événement, ce sont Wrestlemaniac et McOcee qui s'y collent.

 

 

Le WrestleMania Moment de l'année? Facile, la Emma Dance! On n'avait rien vu de plus con depuis la Fandango Mania, ça devrait donc faire un carton.

 

 

Des hauts et débats, spécial Wrestlemania XXX

 

 

 

1. Globalement, éprouvez-vous ce « big feeling » qu'on est censés ressentir à quelques jours de WrestleMania?

 

 

Wrestlemaniac

Clairement oui. Même, si certaines feuds n'ont pas atteint le degré d'intensité que j'espérais, j'ai quand même le sentiment d'être sur le point d'assister à un PPV pas comme les autres.

Déjà, il y a les présentations des nouveaux entrants au Hall of Fame et le retour d'Hulk Hogan. Ce sont deux événements qui, mine de rien, participent beaucoup à l'atmosphère autour du show de ce dimanche.
Ensuite, ce qui se passe autour de Daniel Bryan et du titre unifié porté par Randy Orton me plaît beaucoup. Nous ne saurons peut-être jamais comment les choses se sont vraiment passées en coulisse. Mais le final du Royal Rumble où le public a copieusement sifflé le vainqueur (et toute la creative team par ricoché) et le départ de CM Punk ont créé une espèce de sentiment d'agitation qui a débouché sur la perspective d'un final épique en main event de WrestleMania avec peut-être le couronnement d'une nouvelle idole de la WWE (je parle de Daniel Bryan bien sûr) comme on n'en voit pas tous les ans.

 

McOcee

Pas vraiment. Évidemment, l’excitation monte à mesure que l’événement se rapproche, mais sans atteindre pour autant des sommets. Difficile de dire pourquoi ; c’est un sentiment un peu confus qu’il est difficile d’expliquer. Au rayon des choses qui m’empêchent de vraiment kiffer la life en cette semaine sainte : la présence d’Hulk Hogan, qui me file la gerbe dès qu’il pointe le bout de sa sale gueule ; l’absence de CM Punk, un gros coup de bambou personnel ; et le Yes Movement qui m’emmerde. Je n’accroche pas spécialement à Daniel Bryan (malgré son immense talent, que je ne remets pas en cause) et la perspective qu’il soit sacré dans un grand mouvement de communion avec un public hurlant « Yes » à en perdre la voix ne m’inspire pas grand-chose de plus qu’un bâillement. Ceci étant dit, je suis à peu près persuadée de passer un excellent moment devant Mania, qui reste tout de même le plus important show de l’année, un PPV qui vous en met plein les mirettes à force de pyrotechnique, de mini concerts et d’entrées tout en démesure. Oui mais voilà, cette trentième édition manquera probablement de piquant à mes yeux et ce grand moment que tout le monde attend, ben je m’en tape le coquillard. Pis y a le match retour du PSG juste derrière. Je crois que ça cannibalise mes émotions.

 

 

Moi gagner LDC en 2014 et ZLATANER LA STREAK EN 2015!

 

 

2. Quel est votre principal motif de satisfaction dans le build de ce Mania?

 

Wrestlemaniac

J'y ai déjà un peu répondu dans la première question. Il s'agit de la feud Bryan/HHH bien sûr. Avec un HHH enfin 100 % heel, un Bryan toujours plus populaire et une intrusion des deux dans la feud pour le titre de champion du monde poids lourds de la WWE.

Encore une fois, nous ne savons pas à quel point la WWE a dû changer son plan de base pour le Grandest Stage of Them All. Mais quand on pense que durant quelques semaines, nous avons tous frémi à l'idée d'un Orton vs Batista, nous pouvons au moins admettre que les bookers ont su corriger le tir.

D'ailleurs, autre élément sûrement non prévu au départ par la WWE, le heel turn de Batista est une excellente chose. L'Animal étant bien meilleur en heel qu'en face lors de ses promos.

Sans oublier que le fait d'avoir une feud à quatre avec trois heels pour un seul face est assez original (je n'ai pas le souvenir d'un tel cas par le passé) et permet de mettre Daniel Bryan encore plus en valeur que dans une feud à quatre où il aurait dû partager la lumière avec un autre face.

 

McOcee

Le main event est incontestablement une réussite en terme de construction scénaristique, même s’il ne me passionne pas et s’il est difficile de discerner ce qui était prévu de longue date et ce qui a été improvisé ces dernières semaines pour tenir compte de l’ampleur des soutiens à Daniel Bryan. Faisant partie des irréductibles optimistes qui considèrent que l’inclusion de l’American Dragon dans le match pour le titre suprême est acquise depuis des lustres dans l’esprit des bookers, j’en ai tout particulièrement apprécié la lente mise en place. L’idée d’offrir un ticket pour l’ultime joute du PPV au vainqueur de l’affrontement entre Triple H et Daniel Bryan est un coup de génie, d’autant plus qu’elle autorise à peu près tous les scénarios, étant entendu que j’estime que la participation du natif d’Aberdeen au main event est assurée. Le duel peut se conclure sur une victoire du bondissant barbu, auquel cas, l’affaire est réglée ; D-Bryan peut s’incliner sur une énorme gruge du Game, et Hulk Hogan aura un rôle à jouer, notamment celui d’incruster Bryan dans ce qui deviendrait alors un Fatal Four-Way ; et enfin, le match pourrait également s’achever sur un nul, ce qui propulserait probablement les deux impétrants vers la tête d’affiche de la soirée.

 

 


– Il parait que sur les Cahiers du Catch, 60% des lecteurs pensent que tu vas jobber pour Bryan à Mania.

– LOL

 

 

3. Et votre principal grief?

 

Wrestlemaniac

Je ne prends pas en compte les Divas. J'en attends tellement peu que je ne suis malheureusement pas surpris de leur booking actuel.
Je dirais plutôt que mon principal grief concerne le match Lesnar vs Undertaker. Cette feud aurait pu être tellement mythique ! Les deux dégagent une aura, ce sont des cas à part dans l'histoire de la WWE. Sans oublier qu'ils ont un passé commun plutôt à l'avantage de Lesnar, qui a quand même battu le deadman clean dans un Hell in a Cell !

Au lieu de ça, nous avons une feud pas mauvaise, assez solide, mais qui ne me fait pas rêver non plus. Les bookers n'ont pas réussi à me présenter Brock Lesnar comme une menace crédible pour la streak. Dommage.
Dans mon fantasy booking personnel, c'est Lesnar qui serait venu défier l'Undertaker et non l'inverse. Même si je comprends que voir le Deadman défier Lesnar montre à quel point il respecte l'ancien champion UFC.
Lesnar est le chasseur, c'est lui qui vient traquer sa proie. J'aurais donc aimé le voir attaquer le Phenom et lui porter son F5 une ou deux fois de plus au cours de la Road to WrestleMania.

 

McOcee

À part l’absence de CM Punk, et la probable victoire finale d’un catcheur qui m’emmerde, ils sont nombreux, ces petits détails qui gâchent mon plaisir. Je rêvais d’un match féminin en un contre un ou au maximum en Triple Threat (sans y croire, je l’admets) ? Raté, on va se farcir une sorte de bouillie indigeste sans intérêt. J’aurais voulu que tous les titres soient défendus, histoire de redorer le blason des ceintures intermédiaires, ce qui me semble nécessaire en période de championnats du monde unifiés ? Les ceintures intercontinentale et USA ne seront pas disputées. Je souhaitais que le travail effectué autour de la division tag team se concrétise par un match de feu à Mania ? Les bookers ont massacré ce début de renaissance en offrant le trophée à deux vieillards pas crédibles et ont achevé la victime en plaçant l’affrontement par équipe en kick-off. Enfin, un mot rapide sur le duel que j’attends peut-être avec le plus d’impatience : Lesnar vs Undertaker. Ce qui sera certainement la pépite pugilistique de la soirée a été booké avec les pieds. Rageant.

 

Voilà le principal de grief du WWE Universe. Quand on s'habille comme ça, on mérité d'être sifflé par toute une salle.

 

 

4. Quel match devrait être l'opener et pourquoi?

 

WrestleManiac

Il me semble qu'il est déjà prévu que ce soit la bataille royale en l'honneur d'André le géant, non ? En tout cas, si c'est le cas, alors j'approuve totalement, car c'est un bon moyen de chauffer le public. En espérant que ce soit suffisamment long, mais pas trop non plus. Une vingtaine de minutes, ça me semble bien pour donner le temps à des gars comme Kofi et Ziggler de faire quelques beaux spots. Mais j'ai peur que le public décroche un peu si ça devait durer une demi-heure.

 

McOcee

Cena vs. Bray Wyatt me semble idéal pour servir de match d’ouverture de la soirée. Le scénario parfait : pendant vingt minutes, le Marine et l’allumé du bayou foutent le feu à La Nouvelle-Orléans en proposant un affrontement aussi technique que brutal et disputé. Les deux hommes font jeu égal, les fans s’en donnent à cœur joie, la moitié d’entre eux soutenant Johnny tandis que l’autre le conspue avec gourmandise. Business as usual, donc, lorsque soudain, stupeur au Mercedes Benz Stadium : le leader de la Famille parvient à placer son Sister Abigail et le Champ est pris au piège. Un, deux, trois, Bray Wyatt l’emporte clean et célèbre son triomphe devant un public qui n’en croit pas ses yeux. La soirée est lancée. Et pour faire retomber un peu la pression, voilà qu’on annonce fort à propos le match féminin de la soirée. Direction les chiottes et la buvette pour refaire le film de cet opener de feu.

 

 

Cena mérite d'être puni pour propagande de mouvement populaire périmé depuis vingt ans.

 

 

5. Quel match devrait être le main event et pourquoi?

 

Wrestlemaniac

Cela me paraît évident. Dans le cas idéal, le main event de la soirée serait un match pour le titre mondial incluant Daniel Bryan. La victoire finale revenant évidemment à l'American Dragon pour conclure WrestleMania sur l'image de la nouvelle idole de la WWE communiant avec un public en liesse et criant "yes" à s'en casser la voix.

Si Bryan n'est pas dans le match pour le titre mondial, alors l'Undertaker vs Brock Lesnar me paraîtrait plus intéressant qu'un triple threat HHH vs Orton vs Batista. Mais vu ce que j'ai dit plus haut sur la feud Undertaker/Lesnar, ce serait évidemment bien moins bien à mes yeux que la première option.

 

McOcee

La question ne se pose pas. Pour tout un tas de bonnes raisons, il s’agit du match pour le titre de champions poids lourds WWE. Comment pourrait-il en être autrement ?

 

 

N'importe quel match fera un bon main event pourvu qu'IL n'intervienne pas. On tient le pari qu'il jouera pourtant un rôle important à Mania.

 

 

6. Quels devraient être les résultats des matchs selon vous (pas vos pronostics, mais ce qui vous semble le plus souhaitable)?

 

Wrestlemaniac

Fatal Four-Way pour le titre par équipe : soit les Usos qui forment une très bonne équipe face, soit les Real Americans qui sont des heels plutôt intéressants à suivre.

 

The Shield vs Kane et les New Age Outlaws : les jeunes, bien sûr. Faut-il vraiment préciser pourquoi il est souhaitable de voir une stable populaire battre une équipe de vieux qui n'ont de l'intérêt que lorsqu'ils jobbent pour des plus jeunes qu'eux ?

 

Les Divas : AJ Lee ou l'une des Bella. Cela dépend si une victoire de Brie ou Nikki peut vraiment booster les audiences de Total Divas. Sinon, Paige débarque from out of nowhere et l'emporte. Mais là, je délire un peu.

John Cena vs Bray Wyatt : pas de préférence. Une victoire de Wyatt serait bien sûr un push formidable. D'un autre côté, est-il déjà prêt pour un tel envol ? Quant à une victoire de Cena, elle ne choquerait personne et le poster boy de la WWE ne peut pas jobber pour n'importe qui de toute façon.

Bataille royale : là aussi, je n'ai pas de souhait particulier. Plusieurs catcheurs me conviennent bien. Pour ne citer que les deux principaux, je pense à Sheamus (que j'aime bien et qui en aurait besoin pour maintenir son statut de main eventer) et Ziggler (pour revenir sur le devant de la scène après quelques mois en midcard).

 

Undertaker vs Lesnar : le deadman, bien sûr.

 

Daniel Bryan vs HHH et le match pour le WWEWHC : Daniel Bryan, voir question précédente.

 

McOcee

Fatal Four-Way pour le titre par équipe : le Usos le méritent. J’aime leur catch, aérien, technique et bien kiffant. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas de « micro », ce qui me semble rédhibitoire si l’on ambitionne de vraiment redonner des couleurs à la division par équipe. Alors de mon point de vue, le titre siéra bien mieux aux Real Americans.

 

The Shield vs Kane et les New Age Outlaws : le Bouclier de la Justice, sans l’ombre d’une hésitation. J’ai déjà eu une poussée d’urticaire (ça gratte) lorsque les papis de la DX se sont emparés du titre. Alors s’ils éclatent avec Kane la stable dominante composée de trois garçons bourrés de talent et promis à un bel avenir, je boude.

 

Les Divas : je voudrais qu’AJ Lee perde son titre contre Paige, qui déboulerait dans la cour des grandes pour exploser la tronche de la championne et entamer un règne long de dix ans. Alors AJ, pour que la victoire de la jeune Anglaise n’en soit que plus belle.

 

John Cena vs Bray Wyatt : Tant qu’à faire, autant offrir la victoire au leader de la Wyatt Family. Aucun titre n’est en jeu, pas plus que l’avenir de l’un des deux hommes. John Cena n’a pas besoin de gagner. Alors accordons les lauriers de la victoire au barbu dingo, dont le statut serait considérablement renforcé en cas de triomphe contre le poster boy, sur la plus grande scène du monde.

 

Undertaker vs Lesnar : puisqu’on me demande ce que je préférerais, j’en profite. Qu’on en finisse avec le Deadman, qui est mort, comme son surnom l’indique. Mon scénario idéal : au terme d’un match de trente minutes, qui sera noté six étoiles par un Dave Meltzer au bord de l’apoplexie, Brock Lesnar brise les os du Taker un à un et l’achève d’un Tombstone Piledriver. 21-1, une page se tourne enfin. Le lendemain, à Raw, Brock Lesnar éclate la gueule de Bryan et annonce qu’il ne le laissera pas en paix jusqu’à un match pour le titre. Et à Extreme Rules, The Freak démembre l’American Dragon dans un No DQ sanglant.

 

Bataille Royale : entré en vingt-neuvième position à la surprise générale, Hulk Hogan fait face à Sheamus. Les deux hommes s’affrontent du regard, quand le Hulkster assène une pichenette de l’index droit sur le torse de l’Irlandais, qui est projeté par-dessus la troisième corde sous la violence de l’impact. Ne reste qu’un participant, inconnu. Ce qui ne devrait être qu’une formalité pour le Californien. Après quelques secondes de flottement, ce sont les premiers accords de Cult of Personality qui retentissent dans l’Arène. CM Punk déboule sur le ring, éclate consciencieusement la gueule de ce gros fils de pute d’Hogan et fait basculer sa dépouille hors du ring.

 

Daniel Bryan vs HHH : The Game éclate la tronche du nain à grands coups de sledgehammer dans un match sans disqualification possible. Il gagne son ticket pour le main event, mais Stephanie débarque, interrompt sa célébration et annonce l’impensable : elle a découvert des échanges de SMS ambigus entre son mari et cette traînée de Renée Young et décide en sa qualité de Daddy’s Girl et de Billion Dollar Princess d’incruster Bryan de force dans le main event et de confisquer le sledgehammer du COO. Le public hurle Yes pendant dix minutes.

 

Match pour le titre : le Fatal Four-Way débute et est très rapidement dominé par Daniel Bryan. Malins, les trois heels unissent alors leurs forces et éclatent la gueule du nabot, l’éparpillent façon Tetris et jouent avec les pièces que forment les bouts de son corps démembré. Mais le public se met à crier « No » avec frénésie et tout à coup, le corps de Daniel Bryan se reconstitue sous les yeux d’une assistance médusée. Pris de tremblements, l’American Dragon enchaîne trois coups de genoux dans la face de chacun de ses rivaux et remporte le match.

 

Match-surprise : Alors que le crétin barbu hurle Yes avec des dizaines de milliers d’autres crétins, Vince McMahon débarque et de sa démarche chaloupée, rejoint le ring. Sourire en coin, il annonce que pour fêter dignement ce trentième anniversaire de Mania, il réserve une surprise à son public : le vainqueur de la bataille royale, plus tôt dans la soirée, bénéficie d’un title shot qu’il peut exercer RIGHT HERE RIGHT NOW s’il le souhaite. Aussitôt, le riff de guitare de Cult of Personality fait trembler le Mercedes Benz Arena ! Le Second City Saint brise les dents de Daniel Bryan, s’en fait un collier, et l’achève d’un Go to Sleep imparable. Le natif de Chicago s’empare de la ceinture ; dans la foulée, Daniel Bryan démissionne et ouvre une ferme bio avec Brie Bella. Dans ton cul, WWE Universe.

 

 

– Hunter, trouve moi le numéro de téléphone de cette McOcee.

– Tu… tu veux l'embaucher? Elle a l'air… T'as lu son fantasy booking?

– L'embaucher? T'es malade! C'est à Dixie Carter que je vais envoyer son CV.

 

 

7. De tous les catcheurs actuellement à la WWE et qui ne sont pas sur la carte, quelle absence est la plus regrettable à vos yeux?

 

Wrestlemaniac

Aucune. La bataille royale permet de caser tout le monde ou presque.
Bon, je vais dire Wade Barrett, histoire de donner un nom. Mais je ne peux pas dire non plus que dimanche je penserai particulièrement à lui.
Après, évidemment, on peut regretter le départ de Punk. Mais ça, c'est une autre histoire.

 

McOcee 

Faut-il vraiment que je développe ?

 

 

L'absence la plus regrettable, ça se serait celle d'un mini concert d'Eminem.

 

 

8. Quel devrait être le "Mania moment" de cette édition qui marquera l'histoire?

 

WrestleManiac

Encore une fois, j'y ai déjà répondu à la question cinq. Daniel Bryan remportant le titre suprême et chantant « yes » avec plusieurs dizaines de milliers de spectateurs serait le top du top.

Mais pourquoi ne devrait-il y avoir qu'un seul « Mania moment » ? Une victoire du Shield pourrait aussi créer une très belle ambiance dans le stade. La fin de la bataille royale et la remise du trophée par Hulk Hogan peuvent aussi être de beaux moments. Enfin, le final du match Undertaker vs Brock Lesnar peut également être épique au vu des deux monstres participant au combat.

 

McOcee

Le Mania Moment sera malheureusement la victoire de Daniel Bryan en main event et la célébration débile qui suivra. Précisément le moment où j’éteindrai mon écran en réprimant un bâillement.

 

 

Et pis c'est tout.

 

 

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut