Catch

En attendant le Kickoff

Qu'en attente de ce qu'on aime une heure est fâcheuse à passer.

Pierre Corneille.

 

Wrestlemania ! Wrestlemania ! Wrestlemania ! L’événement que nous attendons tous arrive! Le plus grand show, le show des shows ! Nous attendons tous ce PPV et son RAW du lendemain chaque année aussi impatiemment que Jerry Lawler attend que ses courtisanes atteignent la majorité. Wrestlemenia arrive, mais avant cela, laissez-moi vous présenter ce que vous verrez lors du kickoff, car ce Smackdown est le contraire du Raw post-Mania : vide, sans intérêt, bourré de vidéos, avec deux matchs quelconques, un kickoff quoi.

 

 

Soit cet homme est impatient de voir ce Mania XXX, soit il vient de faire dans sa couche.

 

 

Nalyse du Smackdown pre-Mania du 4 avril

 

Ce show bleu nous aura offert un segment micro, un match solo, un par équipes et beaucoup, beaucoup de vidéos. Si on se met dans la tête des dirigeants de la WWE, il est fort logique de préserver ses stars avant l’événement de l’année. Imaginez seulement que Bryan se blesse juste avant Mania !

 

C'est donc logique, mais cet épisode de la marque bleue aurait aussi pu être une opportunité pour les stars cantonnés à Superstars, Main Event, voire NXT d’avoir leur petite minute de catch annuel. Un petit Tyson Kidd vs Sami Zayn aurait pu nous offrir un beau divertissement sans risquer la blessure d’un protagoniste de dimanche. On aurait même pu ressortir Riley et surtout JTG, ça leur aurait fait un Wrestlemania moment.

 

Bref, nous allons nalyser ce qui peut être nalysable, commençons par le moins intéressant.

 

 

Oui, nous parlons de kickoff et de trucs inutiles, mais le Miz n'apparaît pas dans ce show.

 

 

Hulk Hogan vint en fin d'épisode nous parler de son trophée. Il nous a rappelé ses grands moments à Wrestlemania, contre le Rock, André, ou son premier Mania. Puis, il nous a dit un truc de dingue, il y a une Battle Royale prévue dimanche (c’est fou hein ?). Et c’est tout. Pour la première fois en dix ans, Hogan vient à Smackdown, et c’est juste pour nous sortir peu ou prou le même discours que lors des derniers Raw. Une vidéo aurait suffi.

 

 

Ne soyez pas de marbre devant ce monologue d'Hogan, il facilite le transit et permet de couler un bronze.

 

 

Voilà que ma transition est toute trouvée. Nous avons vu une bonne douzaine de vidéos durant le show. D’après mes calculs, cela représente 55 minutes des 90 minutes de Smackdown (souce Pifométrie). Ces vidéos sont à répartir en trois catégories.

 

– On présente les matches de la carte de dimanche. Ce sont clairement les clips qui seront diffusés durant le kick-off et juste avant chaque match. On le sait, l’équipe chargée de la réalisation de ces vignettes est douée, très douée, elle le prouve encore ici. J’aime beaucoup celle de Wyatt-Cena, déjà diffusée avec Eminem en fond sonore, mais la vidéo présentant le match des divas est extrêmement bien foutue. AJ (elle aussi extrêmement bien foutue) nous rappelle son règne, sa pipebomb (des passages sont rejoués par la fiancée de Vous-savez-qui), et le fait qu’elle doit se battre seule face au reste du monde. Le tout dans un décor sombre et épuré. Assurément, la vidéo de présentation sera meilleure que le match.

 

Ouch ce mal de crâne, j'ai rêvé de Rosa Mendes challengeuse à la ceinture papillon détenue par Aksana depuis Mania. Faut que j'arrête de suivre Stone Cold dans ses soirées.

 

 

– Deuxième catégorie de vidéo : Booker T interviewe dans un clip Bootistasthme, puis le champion en titre dans un autre. Les deux ont eu l’occasion de planter leurs personnages. Mention spéciale à la réponse de Batista sur la venue des starlettes d’Hollywood qui volent le spotlight aux vrais lutteurs méritants. Selon lui, HHH visait le Rock évidemment.

 

– La dernière catégorie de vidéo concerne l’hommage aux stars. Le Taker eut droit à son clip sur sa série (Paul Heyman intervint pour signifier que toute chose a une fin), Hogan a eu droit à sa compilation, le Shield également. Mais la plus longue fut celle de notre Dédé, avec moult archives, et interviews de stars d’hier et d’aujourd’hui. Une vidéo digne des meilleures présentations de futurs Hall of Famers.

 

 

Je crois que je suis sénile, j'ai imaginé le Miz dans le main event d'un Mania impliquant le Rock et Cena.

 

 

Il est maintenant temps de parler des matchs. Dolph Ziggler a terrassé l’homme promis au main event, Titus O’Neil. Un match court, propre, sans spots spectaculaires puisque les deux se retrouveront dans la Bataille Royale.

 

 

Alors que je devais gagner la Bataille Royale, je crois que j'ai une commotion.

 

 

Los Matadores avaient utilisé la technique des Bellas pour échanger leurs places lundi, et triompher des réels Amerloques. Il est donc logique que les seuls prétendants crédibles au titre des Usos prennent leur revanche. Le match fut approximatif par moments, des cordes non attrapées, des tags mal effectués. Cela dit, nous eumes droit à quelques moments plaisants, les Matadores ont pu montrer qu’ils peuvent faire de belles choses.

 

Mais le move de la soirée fut la gifle que Colter colla à Cesaro. Le Suisse, en délicatesse pendant le match, retrouva les esprits, colla une vingtaine d’european uppercuts à Diego (ou Fernando) et remporta la victoire. Une gifle partout balle au centre ? Ou fin de route pour les fachos ?

 

 

– Non mais t'as vu? Ils ont foutu un de ces immigrés espingouins à Matignon!

– Ils sont partout, Cesaro, les latinos volent notre travail!

 

 

En conclusion, je vous conseille de bien vous préparer pour Wrestlemania. Lisez les nombreux articles que mes confrères vous ont offert, bravo à eux, participez aux pronos, matez-vous du Michaels vs Taker (ou du Bryan vs Sheamus) et essayez de ne pas égorger les crétins qui vous spoileront avant votre visionnage, ce sont des D+ players. Sur ce, je vous souhaite un bon Wrestlemania, de bons moments et laissez les bon temps rouler.

 

 

– Attendez vous Mania?

– Wouaf!

– Humpf!

1 commentaire

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut