Catch

Oueessrtlemagnia XXX

Où le père est passé, l’enfant passera.

Alfred de Musset

 

Six longues semaines se sont écoulées, Krix Junior sort de la cave où il était enfermé depuis Eliminachieonne Chamberr, condamné à de lourdes tâches d’intérêt général et à écouter en boucle le themesong de Dolph Ziggler… Le moutard infernal, la bave aux lèvres, l’œil vif, est sevré de catch et a très peu suivi la road, c’est le moment de commencer en fanfare les vacances de Pâques avec la Grandest fête du slip of all time ! À la WWE, It’s party time all the time Oh Yeah !

 

 

Le seul show XXX qu’un père peut décement regarder avec son fils.

 

 

Récit de Wrestlemania XXX visionné avec mon fils de neuf ans

 

 

Magnanime, le père fouettard consent au jeune martyr une rapide remise à niveau de la chronologie des événements WWE de ces dernières semaines et annonce que le show sera vu en VO ou ne sera pas (en fait, je n’ai jamais trouvé un lien du show avec les commentaires de la french announce table, honte à moi père indigne, et j’ai caché au rejeton que j’avais déjà vu le show honte à moi père impatient) et que non, CM Punk ne sera pas là, mais mangera un délicieux sandwich au comté dans son canapé Alinéa, et que non Hulk Hogan ne catchera pas mais fera apprécier son mic-skill légendaire brother, et que non BIG E BIG E BIG E  ne défendra pas le titre IC mais qu’il sera dans la bataille royale, et que Oui Oui Oui Daniel Bryan sera bien présent, prêt à en découdre comme jamais, mais méfiance des vilaines fourberies prévues par le King of Kings pour entraver la route vers le titre suprême de l’American Dragon adulé.

 

 

Mazette ! Un Chevalier d’Or !

 

 

Ce trentième show des shows est le premier officiel du rejeton, son patriarche, lui, était déjà du tout premier WM grâce à la magie du magnétoscopeV2000 et de Canal + il me semble, le gamin est plus moderne, plus hype, il a commencé le catch direct au streaming HD sur Internet…

 

WMXXX à neuf ans, c’est tout de suite c’est maintenant, et c’est pas réservé qu’aux enfants.

 

 

Et toi jeune homme, t’es pour Daniel Bryan ou pour Triple H ?

À ton avis, j’ai qui sur mon tshirt ?

Ici c'est moi qui pose les questions, petit con !

 

 

 

The Usos (c) vs The Real Americans vs Rybaxel vs Los Matadores- WWE Tag Team Championship : La surprise du chef

 

L’ouverture des festivités commence avec une surprise de taille pour le môme réjoui de vivre son first « Ouesssrtlemagnia, dur à dire ce truc »puisque ce sont des Usos champions qui se présentent  sur la rampe et cela met en joie l’enfant sauvage pour son retour aux affaires wwesques de découvrir les twins avec les ceintures tag team prises aux NAO, ce qui le ravit d’autant plus, alors rien de tel qu’un bon : «  US OOOOOOOOO » pour commencer le show!

 

De plus, le combat est très bon, la pression peut ainsi monter crescendo, KJ applaudit Los Matadores, encourage Torigolo, trépigne quand le trio se fait éliminer piteusement, rigole des Rybaxel : « Ils gagnent jamais un match eux ! ça y est, fini pour eux, comment y s’appelle déjà le gars avec Ryback, j’arrive jamais à me rappeler de son nom, bof  pas grave »… Le Hobbit du Gâtinais conspue les Real Americans quand ceux-ci tentent quelques manœuvres mesquines, puis le double splash des jumeaux est accueilli par un énorme grognement de satisfaction que je ne saurais traduire à l’écrit, mais qui m’inquiète pour la suite des évènements, à ce rythme-là,   va-t-il y avoir une déflagration sismique dans mon salon à la fin du Main Event ?

 

 

Les hommes à terre sont humiliés. Ils le seront encore plus en apprenant que Tororigolo a en réalité neuf ans.

 

 

 

Les Trois légendes : de l’art de boire à la cannette

 

Cette entrée en matière avec les trois gaillards retraités a eu le mérite d’être drôle et enjouée. Stone Cold est le moins connu de mon fils, hormis sur la console de jeu ; The Rock bon bah c’est le gars qui a fait Voyage au centre de la terre 2 et qui avait piqué le titre à CM Punk donc un mec patibulaire mais presque ; et Hulk Hogan, là il est fan, le personnage l’impressionne et la séquence avec les bières l’amuse bien : « Euh ils savent pas boire à la cannette apparemment. »

 

 

C’est sympa de nous offrir à boire Steve, mais t’aurais pu amener des pailles.

 

 

 

Daniel Bryan vs Triple H : L’évidente évidence

 

Entrée de Triple H et ses copines, KJ goguenard : « Booooooooooo , mais y se prend pour Thor çuilà, j’aime pas ce gars-là et en plus il vient avec sa femme, il est bizarre quand même, hey mais sa musique je la connais, je l’ai déjà entendue chez toi !» Hum. Entrée de Bryan, KJ debout et archi confiant : « Yes yes yes ! Y va gagner Paps, ç’est pas possible autrement, Daniel avec tout ce qu’il a pris dans les autres shows, aujourd’hui c’est son heure, il FAUT qu’il fasse le combat pour être champion du monde ! De toute façon le public y mettra le feu au stade sinon, tu te rappelles au Wrumble ?» Krix Senior : « Ouais calmos Kid, on est pas au football là, y a un peu plus de classe au catch, on est entre gens bien éduqués, espèce de ptit footeux arrogant va. » L’attitude de Stéphanie, mini-shortée à souhait, le laisse perplexe : « Mais elle est un peu dingue elle non ? Y doit pas y avoir bcp de patronnes comme ça… j’espère…» Belle intensité du match, tout est là, le père est tout autant à fond que le fils sur les différents spots mais l’issue parait tellement obligatoire à l’enfant terrible qu’au moment de la victoire de la chèvre à barbe, il reste stoïque et se contente de m’adresser un clin d’œil appuyé et un enjoué : « Voilà ça c’est fait, on le revoit tout à l’heure Daniel et ça va être chaud chaud chaud, Yes yes Yes ! »

 

 

Bon, Triple chépakoi là c’est fait, on peut passer aux choses sérieuses?

 

 

 

The Shield vs Kane & The Old Age Outlaws :  Même pas peur

 

KJ, bouillant&confiant : « Wroman Wreigns clap clap clap clap clap !!! Ca va aller vite ça, y vont prendre un ouragan, Wrollins et Ambrose y vont trop vite et Wroman Wreigns y va les plier en quatre les anciens… »

-Krix Senior se raccrochant aux branches : « Really ? Y a Kane quand même, dangereux Kane Hein Hein Hein ?! »

-Junior sur le ton de l’inéluctabilité : « Mais Paps, Kane il est encore plus vieux que toi… Non vraiment même pas peur pour le Shield. »

 

Beaux spots des jeunes gentils miliciens, KJ s’éclate devant les acrobaties dantesques de Seth ou les claques bizarres d’Ambrose, mais vient le temps express du combo redoutable Double Spear-Double Triple Powerbomb. KJ: « WOOOAAAH ! »  Désintégration des NAO, évaporation de la Big Corporate Machine, un boulot propre, minutieux, clinique, et Junior très sérieux pour conclure : «  Franchement, le chef qui a décidé ce combat, comment il a pu croire que les NAO résisteraient plus de cinq minutes au Shield ???»

 

 

Revenu à la vie après quinze ans de cryogénisation, Hibernatus a beaucoup de mal à s’adapter au monde nouveau.

 

 

 

André The Giant Memorial Battle Royal : Big… Cesaro

 

KJ hilare : « Bagarre générale !!!  Trop fort, c’est vraiment n’importe quoi le catch !!! Et en plus y a Big E ça va faire mal ! Mais qui va bien pouvoir soulever le Big show Papa ? » Les éliminations se succèdent, quand Big E est éjecté par Fandango, hurlement consterné du kid, vite atténuée par l’incroyable avalanche de coups de l’Irlandais sur le Tango man, KJ satisfait : « Ah merci Sheamus, bien fait la danseuse ça t’apprendra à faire le mariole ! »

 

Kofi y va de son spot traditionnel qui arrache un traditionnel sifflet admiratif, mon Ziggy s’emploie aussi en me laissant un espoir de le voir triompher, utopiste que je suis, mais au bout du bout, ce sont Cesaro et le Gros spectacle le plus large du monde qui se font face, KJ est impressionné par le Suisse, mais vit sa première et dernière déception de la soirée : voir le Big Show se faire balancer par-dessus la troisième corde le désespère, il aime bien le monstrueux vétéran et reste interdit devant la célébration du désormais ex-Real American L.

 

Père Krix rappelle tout de même à sa progéniture le concept du plafond de verre, et qu’il ne faut pas (jeune padawan va) qu’il oublie qu’à cette allure, Cesaro va le fracasser à coups de Neutralizer dévastateur ce plafond… L’énorme trophée me donne également l’occasion de lui raconter un peu qui était notre Dédé national, réaction spontanée du gavroche : « Ben c’est dommage qu’ils aient pas invité des catcheurs français alors ! » Deal with it.

 

 

Trentième jour de mer : l’ambiance est de plus en plus tendue sur le radeau de la Méduse.

 

 

 

John Cena vs Bray Wyatt, titre original de Junior : « Non John, ne le rejoins pas du côté obscur ! »

 

On pourrait résumer ce match à deux instants fondamentaux et c’est ce que je vais faire sous vos yeux ébahis : le premier, c’est quand John Cena colle un Spear à travers les barricades à Luke Harper, KJ en joie : « Désolé Paps, John il a démoli ton chouchou, ça va être dur pour Bray maintenant. You-kane-si-mi !! » Puis ce deuxième moment où Cena tient la chaise dans ses pognes, prêt à commettre l’impensable, frapper un Bray à genoux implorant quelques vaudous du Bayou, scène épique qui fit hurler à la mort le titre du paragraphe à un Krix Junior ne voulant pas voir le Marine rejoindre les forces obscures de… des… Buses ? Heureusement, la chaîne alimentaire est bien faite et au grand soulagement de ma progéniture, Super face Cena redevint un hyper héros, plaça l’Attitude Adjustement de bon aloi et battut le barbu habité par quelques forces maléfiques, sous les acclamations du gamin cenationisé définitivement : « Voilà, John, c’est ça, c’est comme ça qu’il faut faire ! John il est plus fort que toi. »

 

 

Dis papa, c’est ça qu’on appelle une famille recomposée ?

 

 

 

Brock Lesnar vs The Undertaker :  Happy OMG

 

Alors là, mes amis cdcistes que j’aime (Big up Jyskal, ton enthousiasme est communicatif) laissez-moi vous dire que la Krix Family a connu sa vraie première montée au plafond de la soirée. Un happy beginning suivi d’un happy ending entremêlé d’un happy OMG ! Père et Fils étaient synchros comme jamais, tous deux supportant…Brrrrrock.

 

Quand la bête est entrée, un grondement admiratif du djeune CM1 a accompagné Brrrock jusqu’au ring et un lapidaire : « Y va le bouffer, c’est un monstre lui c’est tout. Et après y s’occupera du titre. » Saint VKM puisse t’entendre, mon fils. L’entrée de l’Undertaker, il la connaît le gamin, on la lui fait pas : « Ouais ça déchire quand même son arrivée, mais c’est très long par contre, il prend son temps, il en profite ! » Quand Saint Mark dévoile son anatomie et retire lentement son couvre-chef, le môme est impitoyable : « Olalala y fait vraiment vieux, tu dis que ça fait 25 ans qu’il est là ? Ben ça se voit ! Bah si y a un jour où il doit perdre, c’est maintenant parce que Brrrock, il va être trop dur pour lui, moi je dis 21-1. » Je ne vois rien à redire.

 

Transportons nous au second F5, le combat a été très lent, et l’Undertaker apparaît complètement dépassé, quand Heyman pousse des cris pour dire à Brrrock qu’il est un conquérant indestructible, le fiston acquiesce (après traduction), au nearfall du Tombstone du légendaire vieillard, Happy OMG, Junior dit : « Brrock se relève de ça, mais ouais !!! » Le patriarche valide la remarque, et l’instant qui a fait tant couler d’encre numérique arriva, LE Tombé du cassage de streak, Père et Fils debout, high five Krix family, Heyman est énorme à ce moment-là et même Junior comprend, rien qu’à travers ses mimiques, l’importance catchesque du moment.

 

Ultime segment, le Taker peine sur la rampe d’accès et KJ content de la victoire de Brrrock, mais apitoyé et inquiet pour l’état du Seigneur des Ténèbres, me demande : « Dis papa, il va pas aller se coucher dans un des cercueils quand même ? » Gong Gong Gong… Enfin enthousiaste, KJ : « 21-1 c’est beau quand même, il pourra se dire qu’il a perdu un seul match et devant Brrrock Lesnar, ça pète quand même ! Brrrock, c’est un peu le Zlatan du catch, il déchire tout ! Bon, Daniel il arrive ? Ah non y a les filles…»

 

 

Je proteste. Mon client, Brock Lesnar, n’est pas le Zlatan du catch. Parce que mon client Brock Lesnar ne se rate pas dans les grands matchs, LUI.

 

 

 

Vickie Guerrero Divas Championship Invitational : les 13 travaux d’AJ

 

« Pourquoi treize, pourquoi y z’ont pas carrément fait un Wrumble entre les filles ? C’est abusé, treize autres pour le titre d’AJ, bon j’espère qu’elle va gagner, mais c’est un peu nul comme règles, je vais aux toilettes… » Hum. J’en vois au fond qui rigolent, car ils partagent avec mon fils ce réflexe urinaire quand les divas rentrent en scène, et Excuuuuuse me mais sachez que je le déplore. KJ a tout de même suivi la fin du combat, a constaté qu’AJ allait s’en sortir, l’a encouragée sur son finisher, applaudi la championne quelques secondes, et a dit fébrile : « Voilà, c’est l’heure de Daniel Bryan. »

 

 

C’est sympa les matchs de filles à plusieurs, mais ça manque quand même d’une naine en costume de taureau.

 

 

 

Daniel Bryan vs Randy Orton (c) vs Batista, WWE World Heavyweight Championship :  DELIVRANCE

 

Mesdames et Messieurs attention tous ensemble: Yes Yes Yes !!! Entrée résumée, ça c’est fait. Autant Junior est devenu un Orton Hater, autant il garde de l’estime pour Batista et considère que c’est lui le plus dangereux pour la conquête des ceintures, il l’avait supporté au Wrumble, et si défaite de Bryan il doit y avoir, autant que ce soit Batista qui l’emporte.

 

Pour le padawan, la storyline sur la durée tout ça tout ça c’est bien joli, ce sont des préoccupations d’adultes, lui dans son espace-temps, ce qu’il voit, c’est avant tout le titre de champion du monde là, tout de suite, immédiat, à portée de main pour… Daniel. « Daniel Bryan Champion du monde ça claquerait. », affirme-t-il, concentré sur l’écran. Intervention de Triple H, indignation du gnafron, voltiges diverses d’un Bryan blessé, ce que ne manque pas de relever l’agent J, grosse bagarre en ringside et des suicide dive comme s’il en pleuvait, arrive le combo Batista Bomb-RKO-SAT, le doute s’immisce dans la caboche du p’tit gars, Daniel est blessé, les choses vont de mal en pis, la civière arrive, accroché au dossier de sa chaise le môme est terrifié à l’idée que Daniel puisse ABANDONNER !!! L’American Dragon est évacué, et par pitié que jamais cette équipe médicale ne me prenne en charge si je fais une attaque, ils faisaient flipper les « secours »…

 

La chèvre yessante jette l’éponge, nearfall d’Orton, pif paf pouf nearfall de Bootistasthme, les deux heels jouent très bien leur partition, nous leur donnons un +1 à chacun, mais mais mais mais OH MY GOD, JESUS IS STILL ALIVE !!! Le salon passe dans une faille spatio-temporelle, l’enfant est en montée d’adrénaline optimale, les murs tremblent, le subterfuge du barbu est reconnu, triomphant KJ déclame : « Voilà, à force de l’arnaquer, ben Daniel aussi il leur joue un tour aujourd’hui ! Allez allez vas-y chope le, oui oui oui ça y est YES YES YES YES ! » Feux d’artifice, flonflons, ceintures brandies, paillettes, confettis, célébrations, Yessing intense, public en feu, KJ aux anges, tout est là.

 

 

On le remarque dans toutes les fermes : les enfants adorent les chèvres.

 

 

 

Oueessrtlemagnia XXX s’éteint, l’enfant traumatisé par tant de violence et la victoire du pouilleux d’Aberdeen se sert à nouveau une part de tarte Tatin à la mangue avant de rejoindre son placard réglementaire, il en sortira peut-être pour Extreme Rules, qui sait ? Sa dernière nalyse de la soirée, avant de s’allonger sur sa paillasse,  fût tournée vers l’avenir : « Dis donc Paps, un match Brrrock-Daniel pour les ceintures, ça va être énorme ! Mais il faut qu’il le garde un peu son titre et ça c’est pas facile en catch quand même… »

 

 

Méditez ceci, kids : la fin de chaque route est le début d’une nouvelle.

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut