Catch

Une valise pour la gloire !

Attends, je vais leur faire le sketch de la valise !

[…]

*Rires gênés*

Bobo, Les Bronzés

 

Voici venue la période de l'année où la WWE avance ses pions et offre à ses meilleurs talents en devenir une occasion unique, de celles qui font basculer une carrière : un ticket (presque) garanti pour un titre de champion du monde. S'il est vrai que la tendance s'est légèrement infléchie, avec les tentatives ratées de John "trop réglo" Cena et de Damien "Intellectuel mon cul" Sandow, ces événements récents ne sauraient faire oublier qu'à l'heure de décerner la quinzième mallette de l'histoire de la WWE, douze des quatorze précédentes ont porté chance à leur détenteur. Dès lors, il ne vous reste plus qu'à pronostiquer un push pour votre poulain en cliquant ici, et à vous préparer un seau de popcorn pour vous réjouir de la carte que nous allons parcourir ensemble !

 

 

Et si vous avez la tête dans le sac, je vais essayer de vous aider à voir la lumière au bout du tunnel !

 

Carte et pronostics de Money in the Bank 2014

 

Au moment d'écrire ces lignes, il y a six matchs sur la carte proposée par la WWE au public de Boston, matchs auxquels je vais prendre la liberté d'en ajouter un septième qui me paraît fortement probable.

 

Quelques faits à noter avant de commencer : la WWE visite le jardin des Celtics pour la première fois en PPV depuis les Survivor Series 2013, c'est la première fois depuis TLC 2012 que l'on retrouve deux matchs féminins sur la carte (et encore, à l'époque l'un des deux était une battle royale à gimmick en pré-show), enfin, il faut remonter à 2009 pour n'avoir qu'une seule mallette décernée pendant le show, ce qui est une première depuis que ce format de match a quitté Wrestlemania pour prendre son indépendance dans un PPV éponyme.

 

Sans plus attendre, faisons honneur au beau sexe, en abordant le premier affrontement de notre programme :

 

 

Installez-vous confortablement, et préparez votre grille de pronostics !

 

 

Summer Rae vs Layla (avec Fandango au sifflet)

 

L'info futile : Layla fête aujourd'hui même ses 38 ans, elle est la diva la plus âgée du Roster actif.

 

Ce match peut sembler d'une évidence limpide de prime abord : la nouvelle copine de Fandango devrait profiter d'un avantage non-négligeable face à celle qui la précédait au bras du bellâtre, puisque celui-ci officiera en tant qu'arbitre. Or comme les deux larrons sont heel, ils devraient être en mesure de tricher tranquillement pour venir à bout de la jolie blonde.

 

Sauf qu'il y a deux autres paramètres à prendre en compte. Tout d'abord, Summer Rae rentre d'un tournage, elle va donc être mise sur les rails pour un petit push bien mérité, d'autant plus qu'elle fait partie du casting de Total Divas. Ensuite, Adam Rose n'est pas encore sur la carte à ce jour. Il y a donc une bonne piécette à placer sur une intervention de sa part, comme il l'a récemment fait dans plusieurs émissions hebdomadaires, Summer allant jusqu'à jouer les lapines.

 

Pronostic : Victoire de Summer Rae, célébration avec Rose, et un bel été en perspective pour la blonde.

 

 

Et si je venais à me tromper, voici un avant-goût de la probable célébration de Fandango

 

 

©Paige vs Naomi

 

L'info futile : la micro sex-tape filmée par Total Divas entre Jimmy Uso et Naomi devrait être la vidéo de la WWE la plus visionnée de l'année. Je vous vois déjà taper dans la barre google !

 

 

Attendez-vous à une réaction dans ce genre-ci !

 

 

Disons-le tout net : Paige ne perdra pas de si tôt. La logique voudrait qu'elle nous offre plusieurs feuds au long cours avec des divas talentueuses présentes dans le roster, et le match de ce dimanche semble être le deuxième volet de cette série, après le préambule contre Alicia Fox. Naomi a tout pour ça : un excellent niveau entre les cordes, un envol solo démarré avec la séparation (et le renvoi) de Brodus et achevé après sa rupture d'avec Cameron.

 

Seulement voilà, aussi talentueuse que soit Naomi, et malgré son exposition (sans double sens) dans Total Divas, il y a encore beaucoup de jalons sur la route vers la gloire de Paige : je ne la vois pas encore bifurquer. Il lui faudra aborder Natalya ou Emma, avant d'affronter (et vaincre) AJ Lee, d'égale à égale, et non plus par surprise. Alors, il sera temps de rendre sa ceinture, aujourd'hui il est (bien) trop tôt !

 

Pronostic : Victoire de Paige, qui garde son titre

 

 

Pour vous aider à patienter, je vous offre ce combat entre deux petites chattes

 

 

Rybaxel vs the Brotherhood

 

L'info futile : Goldust a gagné exactement autant de match à la WWE que Sheamus. Sauf qu'il en a aussi perdu 360 de plus.

 

Voilà un match autrement plus difficile à pronostiquer. D'un côté une équipe présentée comme solide depuis un certain temps, qui certes ne casse pas des briques, mais qui tout de même a le mérite de durer dans le haut du panier des prétendants aux ceintures de cuivre, j'ai nommé Rybaxel. De l'autre, on retrouve deux frangins qui ont à la fois tutoyé le plus que parfait sur la première moitié de la saison passée, avant de sombrer jusque très, très bas dans la hiérarchie il y a peu, les frangins Rhodes.

 

Vu comme ça, on ne donne pas cher de la peau des fistons de Dusty. Sauf qu'une nouvelle fois, Cody Rhodes s'est réinventé, créant le personnage de Stardust, accessoirement un ancien surnom de son paternel. Le buzz du moment, il est donc plutôt du côté des néo-peinturlurés ! Mais buzz pour mener à quoi ? Guerre fratricide, comme teasé ces derniers mois ? Nouvelle course vers le titre par équipe ? Dur à dire. Pourtant il va falloir trancher.

 

Pronostic : Victoire des frangins Rhodes, Rybaxel végétant, certes haut dans la carte tag team, mais végétant quand même.

 

 

 

Et puis, a contrario de pas mal de leurs copains, ils ont toujours un job, eux. Du coup, ils sauront se contenter de ce qu'on leur donne !

 

 

Les ©Usos contre la famille Wyatt

 

L'info futile : Le match de rêve des frangins Usos ? L'un contre l'autre à WrestleMania. Comme toutes les équipes de frères quoi.

 

Deux éléments à prendre en compte ici : d'une part, les Usos sont champions depuis suffisamment longtemps pour qu'on puisse affirmer que leur règne ne sort vraiment pas suffisamment de l'ordinaire pour que l'on se refuse à envisager d'y mettre un terme. En d'autres termes, les frangins évoquant des futurs en solo par presse interposée, ce ne sont peut-être que les premières graines semées d'une fin de règne.

 

D'autre part, les Wyatts n'ont, contrairement au Shield par exemple, encore touché aucune ceinture. Or vlatipa qu'on affuble Harper et Rowan d'une version – certes affreuse – de "He's got the whole world in his hands", avec donc un theme song propre, et indépendant de l'excellent hymne de leur gourou. Coïncidence ?

 

Pronostic : Non, à n'en pas douter le temps de la passation de pouvoir est venu, victoire de Luke Harper et Eric Rowan !

 

 

 

Vivement le match entre les jumeaux, ça s'annonce pas-sion-nant !

 

 

 

Rusev vs Big E

 

Les infos futiles : Rusev et Big E ont constitué une éphémère équipe à NXT, pour une victoire et trois défaites. En solo, ils se sont affrontés neuf fois, Rusev menant cinq à quatre. Bonus : le paillasson préféré du bulgare russophile est Zack Ryder, avec 25 victoires en autant de matchs.

 

Vous l'aurez compris, c'est ici le match non-officiel que je pense probable de voir figurer sur la carte. Ne faisons pas durer un suspense artificiel ici, un américain patriotique finira par vaincre le vil serviteur de Poutine et sa manageuse si troublante. Mais Big E, malgré ses qualités, est encore trop vert pour sauver la patrie.

 

Pronostic : Victoire plus accrochée que d'ordinaire, de Rusev.

 

Et si jamais Rusev était en difficulté, on compte sur Lana pour lui venir en aide !

 

 

Money in the Bank – Match pour la valise

Seth Rollins vs Jack Swagger vs Kofi Kingston vs Dolph Ziggler vs Rob Van Dam vs Dean Ambrose (vs Bad News Barrett ?)

 

L'info futile : Kofi Kingston est le plus capé dans ce match, avec 4 apparitions dans un MITB, devant trois anciens vainqueurs, RVD, Swagger et Ziggler (3 matchs chacun), quand Barrett a échoué deux fois. Rollins et Ambrose perdront leur virginité.

 

Commençons par des news du front, avec le point sur l'infirmerie. Cher lecteur, si tu ne souhaites être spoilé d'aucun détail des shows hebdomadaires non-encore diffusés, arrête ta lecture ici. Sache que je ne t'en voudrai pas, mais que l'info que je vais te donner ici n'est que minime pour l'intrigue globale de la WWE.

 

Donc, je disais, Bad News Barrett s'est amoché l'épaule durant les enregistrements du dernier SmackDown. Un coup de Jack Swagger, une projection dans les barricades qui a débouché sur le craquement d'une articulation, on a encore très peu de détails sur la blessure, mais ça ne sent pas bon. Je dirais donc que ça exclut d'emblée l'Anglais de la liste des vainqueurs.

 

Tiens, Swagger justement. Il fait un prétendant tellement fiable qu'à chaque fois qu'on lui place une fusée au postérieur il se sert de sa flamme pour s'allumer des substances prohibées, improbable donc.

 

Autre expert en substances prohibées, RVD gagnait déjà des Money in the Bank en 2006. Ça tombe bien, il nous faut un ring general pour encadrer la marmaille, voici le rôle dans lequel je vois un catcheur méritant, mais qui ne décrochera plus la timbale à son âge.

 

Si Swagger est là pour le prestige de l'ancien vainqueur, RVD pour guider la manoeuvre, il nous faut également un préposé aux descentes improbables de l'échelle, et autres manoeuvres à vous faire mal rien qu'en les regardant: entre ici Kofi Kingston ! Mais, comme toujours, le gentil Ghanéen perdra, avec les honneurs.

 

 

Attendez-vous à voir un truc du genre quelque part dans le match

 

 

Encore un classique de ce genre de match à plusieurs, faire participer deux catcheurs en pleine rivalité. C'est ici le cas de Dean Ambrose et Seth Rollins, qui viennent tout juste de mettre fin à deux ans de fraternité dans le sang, les larmes et les coups de chaise. Deux favoris logiques, étant donné leur position dans la hiérarchie informelle de la WWE, mais surtout deux éléments trop opposés pour ne pas se neutraliser l'un l'autre : ces deux-là vont voler le show, contribuer à faire de ce match le meilleur de la soirée, mais aucun d'eux ne repartira une malette au bras.

 

En effet, la fédération de Stamford dispose d'un autre face à la bonne cote de popularité auprès des foules, capable de voler le show, et à l'histoire avortée avec la malette du MITB : vous aurez deviné qu'il s'agit de Dolph Ziggler. Un grand talent entre les cordes, pas de rivalité en cours, bonne popularité, excellent profil pour l'underdog légèrement borderline pouvant basculer d'un côté ou de l'autre de la force par la grâce d'un coup de mallette, nous avons ici un candidat idéal pour devenir le seul et unique double vainqueur du contrat dans la valise (les éditions 2008 et 2009 ayant récemment disparu des tablettes des archivistes).

 

Pronostic : Victoire de Dolph Ziggler après un spot dantesque de Seth Rollins faisant passer Owen Hart pour un amateur.

 

 

 

Ceci est une courte intervention d'Axl pour vous faire oublier cette blague douteuse. Merci à lui.

 

 

 

Ladder Match pour le WWE World Heavyweight Championship

Roman Reigns vs John Cena vs Bray Wyatt vs Cesaro vs Randy Orton vs Alberto Del Rio vs Sheamus vs Kane

 

L'info futile : En établissant un classement combiné sur les dix dernières éditions du PWI 500, on peut évaluer l'impact des huits participants sur la dernière décennie de catch. On retrouve dans l'ordre John Cena (1), Randy Orton (3), Kane (10), Alberto Del Rio (31), Cesaro (60), Sheamus (124), Bray Wyatt (344) et Roman Reigns (491).

 

Commençons par éliminer les deux candidats les moins crédibles, Alberto Del Rio et Sheamus. Deux compétiteurs pour lesquels on peut pleinement utiliser le poncif de "victime de l'unification des titres" : avant sa disparition, les deux hommes avaient à eux deux détenu la ceinture 433 jours sur les 624 derniers de son existence en tant qu'entité indépendante.

 

Depuis, l'irlandais se refait une petite cerise avec la ceinture US, quand le Mexicain végète, pour dire les choses crûment. Le match de ce dimanche est déjà une bonne chose en soi pour les deux catcheurs, espérer plus pour eux relève de l'utopie.

 

 

Del Rio revenant au sommet, allégorie.

 

 

Kane ne gagnera pas non plus. Lui qui est le co-détenteur avec Christian du record d'apparitions dans un MITB match (même si, attention, l'affrontement de dimanche n'est pas un vrai MITB), aura deux rôles. Le premier est kayfabe, il s'agira de servir les intérêts de l'autorité, et de nuire autant que possible à Roman Reigns. Le second est plus réel et moins visible, le gaillard étant probablement là pour mettre ses 47 ans au service du bon déroulement du spectacle.

 

Il est l'homme à abattre pour l'autorité en même temps qu'un favori logique. La question est donc de savoir si Roman Reigns est déjà booké aussi fort que Daniel Bryan, c'est à dire capable de se défaire d'une clique de mécréants occupés à le faire perdre, tout en vainquant également à la régulière de valeureux adversaires tels que John Cena. Le bon sens dit qu'il est trop tôt, la superstition rappelle que ce spot était précédemment celui de CM Punk et de Daniel Bryan et qu'il ne porte pas vraiment chance. Enfin le commerce rappelle que pour le grand triomphe d'un favori de la foule, il vaut mieux qu'on soit dans un PPV majeur comme… Summerslam qui arrive dans moins de deux mois.

 

John Cena champion, c'est le classique dès que les audiences s'effritent. Mais il est aussi un des rares membres du roster capable d'avoir des histoires intéressantes totalement indépendantes du titre, or avec un seul titre, griller cette cartouche serait dommageable pour la qualité globale du produit WWE. Et puis, si on applique la jurisprudence "feud en cours", s'est-il réellement totalement débarrassé de Bray Wyatt ?

 

Car oui, le gourou des fous du Bayou est également de ce match. Il est construit depuis des mois comme un des tous meilleurs, mais à son âge on a encore le temps de toucher au Graal, surtout avec un gimmick finalement assez éloigné de considérations aussi secondaires que la conquête d'une ceinture. Et puis, j'ai pronostiqué une victoire de ses sbires pour les titres par équipe, il me parait important de ne pas occulter l'évènement en attribuant également un titre à leur leader.

 

 

Bray éclipsant la famille Wyatt, allég… au temps pour moi, c'est vraiment Bray Wyatt.

 

 

Reste deux larrons, Randy Orton et Cesaro. Orton détenait ces ceintures jusqu'au passage d'un ouragan barbu reparti se soigner les cervicales, ça fait de lui un candidat logique à sa (presque) succession. Mais bon, retour vers le futur c'est sympa un moment, mais ça lasse. Or regardons la liste des participants : deux faces pour 6 heels, ça laisse un espace pour un face turn. Or, on a dans ce sac de vipères un heel dont on était pas loin de penser qu'il avait entrevu la lumière à WrestleMania, Cesaro.

 

Ça sous-entend que le public est toujours prêt à exploser pour lui. Et si c'était le bon moment ? Son build a été progressif mais relativement continu et Bryan blessé ouvre une fenêtre… Mais ce n'est pas tout ! Il y a aussi Brock Lesnar. Brock va revenir, tôt ou tard. De manière annoncée, parce qu'on ne crâme pas une apparition de la Bête pour un moment-choc. Et si le timing était parfait ? Jugez plutôt: Cesaro l'emporte dimanche, en passant du bon côté de la force, ce dont Heyman prend ombrage. Il l'avertit sans frais à Battleground avec un soutien distant pendant que Cesaro se coltine, mettons Kane (ou Orton). Mais à Summerslam, il n'y tient plus, il envoie Brock le démembrer. Cesaro résiste, mais cède son titre au vainqueur de l'Undertaker. Le PPV va se finir sur l'image rougeaude et écarlate de celui à qui rien ne résiste quand… résonnent les Walkyries ! Et c'est ainsi que Bryan vient boucler la boucle de son momentum éclipsé par les contingences médicales.

 

Pronostic : Ok, je suis parti loin, mais je n'en reste pas moins formel, dimanche c'est Cesaro qui emportera les ceintures au pays des vaches violettes !

 

 

Voici en tout cas la réaction attendue en ces lieux, si ce pronostic s'avère exact !

 

 

Histoire de boucler la carte, signalons que Bryan sera du pré-show pour parler de lui, de ses malheurs et de son futur ; à ne rater sous aucun prétexte, sauf bien sûr s'il y a une bonne compétition de curling sur une autre chaîne.

 

Voilà, la balle est dans votre camp : à vous de mettre les bons noms dans votre valise, pour aller chercher JEREMIC, Mister Ouviton et SebTill qui caracolent jusqu'ici en tête de notre classement, avec 30 points, suivis à une longueur par El Jericho del Pueblo, RainMakeR, The Rated R Opérator, Uhuru.

 

 

Et si vous voulez vous battre comme des chiffoniers…

 

 

… lâchez-vous en commentaires !

 

 

 

À vos pronos !

26 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut