Catch

Money In The Bank passé au Krield

L’argent ne fait pas votre bonheur, il fait le mien.

Oncle Picsou

 

La Krix Family, bien connue en ces lieux, s’est retrouvée devant l’écran familial pour une nouvelle leçon de choses assénée par Junior à Senior et au reste de l’humanité. Enjoy !

 

 

Pardon de te le dire papa, mais quand John va à la banque, c’est un peu plus classe que toi avec ta carte de retrait.

 

 

Money in the Bank vu avec mon fils de neuf ans

 

 

Krix… Roméo… India… Echo… Lima… Delta… Krield, Krield, KRIELD!!!

 

En cette période intensive de Coupe du Monde des manchots de football, le Krield entre dans l’arène à Boston machetachaussette. Junior, neuf ans, footeux patenté, défenseur central de son état au finisher dévastateur (le carotide tackle), délaisse pour quelques heures le ballon rond pour ses super-héros favoris en slip… Toujours pas remis de la trahison de Judas Rollins, il réclame vengeance et mise tout sur la victoire d’Ambrose dit « le ouf » au MITB match. Cela dit, il s’en est passé des choses dans ce paye pour voir l’argent à la banque, et la Krix Family s’offre un crédit illimité d’émotions fortes renforcé par un découvert autorisé de WTF savamment dosé…

 

 

A chaque braquage de banque, les clients sont priés par les bandits de mettre gentiment les mains sur la tête.

 

 

 

Kick off-Daniel Bryan is talking to us: the tramp is here…

 

Premier WTF de la soirée, ça n’aura pas traîné… Le Krield décerne immédiatement à Daniel « clochard » Bryan l’Award de la chemise la plus moche de l’histoire des PPV, il aura au moins gagné cela ce soir…

 

 

Haha je vois que tu gâches pas ton temps d’indisponibilité Bryan, tu t’es bien fait plaisir chez Guerrisold !

 

 

 

The Usos (c) vs Wyatt Family-WWE Tag Team Championship: le Krield au bord du split…

 

Parfois, une famille unie peut malgré tout se déchirer à cause du catch et ce fut le cas devant ce match. L’entrée des Usos déclenche chez l’enfant terrible une vague de bonheur teintée de certitude quant à l’issue finale de ce combat : les twins ne doivent pas, ne peuvent pas perdre. Krix senior, lui, ne jure que par Luke Harper et espère le résultat opposé au pronostic de sa progéniture. Tout est en place pour une feud familiale, et les deux équipes vont parfaitement remplir leur rôle. Le combat est excellent et mon bon Luke fit trembler le Hobbit à plusieurs occasions (cf : suicide dive). Le public de Boston ne s’y trompe pas et enclenche du « This is awesome » à tout-va largement mérité pour les pouilleux du bayou et les champions en titre. Mais alors que j’entrevois la victoire pour les Wyatt, renversement de situation, les Samoans terminent le match à 1 000 à l’heure et remportent la mise. KJ, définitif : « Paps, tes pronos aux CDC, c’est déjà mort, les Usos y sont trop bons, trop rapides pour les deux moches, c’est les champions un point c’est tout. »  Krix Senior, relativement énervé, passe une tornado clotheline au gamin arrogant, histoire de se détendre.

 

 

– Papa, je sais pourquoi t’es fan de Luke Harper ! C’est parce qu’il a le même débardeur que toi !

– Silence, insolent !

 

 

 

Paige (c) vs Naomi-WWE Divas Championship: Prostate match…

 

Bigre, un Junior dépité me dit: « Mais AJ elle est toujours pas revenue? Pourtant c’est elle qui devrait affronter Paige, c’est pas juste ça. Et puis Naomi on dirait plutôt une pom-pom girl qu’une catcheuse… Bon allez je vais aux toilettes. » Hum. Retour du kid et déception devant le finisher de Paige : « Bah elle fait pas sa prise de soumission ce coup-ci ? Vraiment, c’est qu’elle était sûre de gagner si elle l’utilise pas, va falloir lui envoyer des adversaires plus sérieux parce que là c’est bof, ça lui fait pas une bonne pub à Paige, AJ elle était carrément mieux comme championne ! »

 

 

Dégage de là ! Cet emplacement est réservé à mon cul !

 

 

 

Adam Rose vs Damien Sandow: Out of nowhere match…

 

Hey les aminches Cdcistes, il a fait quelque chose de mal l’ami Sandow qui était rien de moins que Mister MITB du show bleu l’an passé, non ? C’est véritablement le puni of the year, le pôvre Damien « préposé aux déguisements » Sandow, et là il se coltine un match from out of nowhere que même le Krield n’avait pas vu arriver. Que dire de plus ? Victoire (exotic) express d’Adam Rose, session danse festive réglementaire, et retour aux vestiaires. Circulez, y a plus rien à voir… Junior dubitatif : « Paps, Adam Rose il sert à quoi en fait ? »

 

 

– Oui, à quoi sers-tu, ridicule plaisantin ? Moi, j’apprends la grande Histoire aux plus jeunes, en incarnant brillamment l’icône américaine Paul Revere, mais toi, quel est le sens de ton existence ?

– Waaaah ! Un dindon qui parle !

– Ah oui, j’avais oublié. Ton rôle est de montrer à la jeunesse les conséquences néfastes de la consommation de psychotropes.

 

 

 

Seth Rollins, Kofi Kingston, Jack Swagger, Dolph Ziggler, Rob Van Dam, Dean Ambrose – Money in the Bank Ladder match: la trahison, ça paye cash…

 

Ze match of the ze night pour le Krield. Arrivée de Rollins, KJ écoeuré: « Boooooooooooooo sale traître boooooooooooooo !!! » Entrée de Ziggy, Senior: « Let’s go Ziggler, let’s go Ziggler !! » Ambrose débarque, KJ surmotivé: «  Vas-y Dean, mets lui la misère à Rollins, même pas il mérite d’être là ! » A peine ces mots prononcés Dean démarre les hostilités en s’attaquant directement à son ex-frère d’armes et ça c’est tout bon pour plaire au gamin déchaîné. Le combat est intense, l’utilisation des échelles soulève quelques « wooow » bien sentis, les spots se succèdent, tous les acteurs se donnent à 150 %, Kofi nous fait du Kofi spectaculaire à souhait, Swagger toujours top bourrin, RVD fait son âge c’est-à-dire le mien, et Ziggy a droit à une grosse pop niveau public tout en zigzaguant tout ce qui bouge, Ambrose est tout aussi chaud bouillotte, paraît out après un spot démentiel, mais finalement revient dans la bataille, Junior l’encourage à fond, persuadé que la vengeance de Dean se traduira par la prise de la mallette afin de narguer un peu plus Seth. Oui mais voilà, Kane vient nous jouer un petit air de screwjob et va arracher des hurlements de dépit au rejeton outré : « Mais naaaaaannnnnn ! Mais qu’est ce qui fait là Kane ? Il fait le coup à chaque fois, au Wrumble avec Cihaime, à Eliminachionne avec Daniel et maintenant avec Dean, Y EN A MARRE !!! »

 

A vrai dire, je suis tout autant dépité que le fiston, mais pour d’autres raisons, car moi je crois éternellement à la rédemption de Ziggy, naïf impétrant que je suis… Finalement, Seth « le traître » Rollins décroche la mallette sous une bordée de huées du troll de neuf ans, voilà Seth Mister MITB, What the Fuck !!! Oui, la cooptation décidément ça a du bon, et la trahison ça mène ni plus ni moins que vers le titre WWEWHC, deal with it, my son…

 

 

Dean Ambrose se rendit compte une seconde trop tard que la mallette était piégée.

 

 

 

Goldust&Stardust vs Rybaxel: Curtis (qui ça ?), je suis venu te dire que je m’en vais…

 

Junior a la mémoire d’un poisson rouge… ou pas… : « Tiens voilà Ryback avec… avec… mince mais c’est quoi son nom à çui-là déjà ? Et puis il s’habille comme RVD maintenant, bon ça va il a moins de ventre quand même, mais ça va pas l’empêcher de perdre, comme d’hab… En tout cas, trop bien le nouveau look de Cody, chuis sûr qu’il va pas tarder à récupérer le titre par équipe, déjà qu’ils auraient jamais dû le perdre devant les Outlaws machin là ! » L’arrivée des frangins est donc saluée comme il se doit, mais l’absence totale de suspense dans ce combat fait bailler le môme, seule la transformation (et le moveset ?) de Cody met un peu de sel dans cette confrontation et quand Rybaxel mordent la poussière après les différents spots de la Rhodes Family, la sentence tombe, KJ implacable : « Ryback, il faut qu’il quitte ce gars, qu’il s’en aille loin de lui, je le préférais quand il catchait tout seul, à cause de l’autre maintenant il fait plus peur à personne. »

 

 

La WWE le démontre : oui, il y a une vie après la lobotomie.

 

 

 

Rusev vs Big E: Big E le Casimir du catch…

 

Voici venu le temps de Big E l’ami des enfants ! Amis CDCistes, vous connaissez dorénavant la procédure avec Krix Junior quand le gros E arrive sur le ring, ça déclenche dans mon salon un gigantesque BIG E BIG E BIG E BIG E BIG E BIG E !!! Rusev, Lana, Poutine, Russie, toussa toussa ? Ca donne… rien. Le désintérêt du kid pour le super athlète est inversement proportionnel au kif immense qu’il éprouve à la vue du jeune Langston. Le patriarche s’inquiète pourtant de voir encore un combat expédié en deux coups de drapeaux, mais les deux big men vont nous honorer d’un match sympa, à défaut d’être exceptionnel. Il faut reconnaître que Big E va porter un fuckin’ spear à travers les cordes au Russo-Bulgare qui va nous faire lever de nos sièges et donner un fol espoir de victoire à Junior, mais le désormais répétitif « crush » de Rusev va venir mettre un terme à la résistance du favori de mon fils, ce qui provoquera des huées presque aussi fortes qu’envers Judas Rollins quelques minutes auparavant, c’est dire…

 

 

Le message subliminal est bien sûr : Occupy Wall Street !

 

 

 

Layla vs Summer Rae : L’amour version WWE expliqué aux enfants

 

Le point Cupidon de la soirée… Rapide explication à Gavroche sur la feud opposant les deux femmes afin de planter le décor, et bizarrement le jeune petit homme ne s’en va pas aux toilettes, et me demande qui je choisirais si j’étais à la place du bellâtre Fandaaaaannnngooo, réponse ennuyée du père (qui dans l’absolu choisirait… les deux à la fois… hum…) : « Euh c’est compliqué, disons que pour les pronos CDC, je serais plus pour Summer Rae, mais question goût, mon cœur va plus vers Layla… » KJ choisit alors son camp : « Ouais Layla elle est un peu moins hystérique, je crois que la blonde elle me fatiguerait à force, alors disons que Layla va gagner et que Fandango va passer à autre chose après. Par contre, c’est quand même une drôle d’idée de régler une histoire d’amour avec un combat de catch, non ? » Tombé final de Layla (Fast count ou pas, je vous laisse en débattre dans les trois commentaires que vous me laisserez) et Fandango s’en va batifoler backstage avec sa dulcinée à base de popopop et de grosses galoches, c’est si simple et si beau l’amour à la mode WWE… 

 

 

C’est quand même une drôle d’idée de régler une histoire d’amour avec un combat de catch, non ?

Ben on avait envisagé de faire s’affronter Layla et Summer aux échecs, mais à la réflexion…

 

 

 

John Cena, Alberto Del Rio, Randy Orton, Sheamus, Cesaro, Bray Wyatt, Roman Reigns, Kane – WWE World Heavyweight Championship ladder match: Cena, c’est plus fort que toi.

 

 « What the fuck ! (vraiment Junior maîtrise de mieux en mieux l’anglais) Non mais là, faut qu’ils arrêtent avec Kane, ça commence à devenir relou ! » Telle fut la réaction de Junior en voyant la big red machine traverser la rampe d’accès. Juste avant il avait crié son amour à John « les enfants m’aiment » Cena et surtout, surtout à Wroman Wreigns, mais voir le géant masqué une fois de plus, c’était l’assurance d’une nouvelle arnaque… « Tu vas voir, ils vont nous coller Orton champion à cause de lui… Tout mais pas ça ! » L’enfant sauvage a parié sa chemise sur la victoire de Cena, mais préfèrerait voir le Samoan avec les ceintures et son père le rejoint bruyamment dans cette analyse. Le combat commence, et c’est Sheamus qui récolte les félicitations du jury pour son implication dans le match, l’Irlandais est en feu et quand il place sa traditionnelle série de coups dans les cordes à Kane, le kid jubile : « Kane ça va le calmer ça… » Multiplication de finishers dans ce match, et ça plait aux kids, je dis « aux » car un pote de mon fils que nous nommerons Gérard vint à passer par là et assistera au main event avec nous, ce qui m’amènera ultérieurement au tribunal pour un procès intenté par les parents dudit Gérard pour « incitation à la violence » et « décérébrage télévisuel du cerveau » du copain de mon fils, vraiment les adultes n’ont aucun humour… Bref, revenons à nos échelles et Gérard semble apprécier le spectacle et ne connaît qu’un seul des belligérants, en l’occurrence… John Cena. Junior fait un rapide état des lieux pour son pote, et lui explique que Wroman Wreigns va s’énerver vite fait, et que cela va être la fête du slip pour les sept autres combattants, et cela ne manqua pas d’arriver !

 

En effet, distribution de front dropkick, superman punch, samoan drop et autres spears nous laissent penser que l’heure de Wroman pourrait enfin être venue. Mais c’était sans compter sur le retour du diable vauvert de la vipère ensanglantée et plus courageuse qu’à son habitude, qui bien sûr est largement secondée par Bodyguard Kane, ce qui provoque des huées systématiques dès que le vieux masqué s’approche un peu trop près de Cena ou Wreigns. Les autres ? Del Rio ne fait pas bouger un cil aux deux gamins, Cesaro est très (trop ?) effacé, Sheamus parait rincé, Bray Wyatt a eu ses spots mais n’apparaît pas comme candidat plausible aux ceintures alors les mômes ne voient plus que le titre se jouer entre John, Roman et Orton. Gérard est bluffé par la vision de ce combat et me dit : « C’est un truc de ouf le catch quand même m’sieur Krix, je me demande si mes parents me laisseraient en regarder de temps en temps ! » Puis se tournant vers mon fils : « Punaise Junior, t’as trop de la chance de regarder ces combats avec ton daron ! » Hum, c’est moi le daron ? Quelle outrecuidance ! Gaffe à tes manières Gérard, un peu de respect pour les anciens, surtout avec le pognon que va me coûter le procès avec tes parents ! Excuse me, chers lecteurs je m’égare, revenons au combat, Orton est en position pour confirmer la thèse de Junior, il va gagner avec l’aide du démon autoritariste, Wroman a disparu, Junior et Senior ont acté sa défaite la mort dans l’âme, mais qui donc revient démolir les deux représentants de l’autorité ? Je vous le donne en mille Emile, rien de moins que John Cena OH MY GOD !!! Celui-ci place deux AA réglementaires, grimpe l’escabeau géant et décroche les ceintures pour sa 4685ème victoire en championnat du monde, et là je me liquéfie, les deux gosses sautent de joie en pétant du high five comme s’il en pleuvait, le verdict inéluctable tombe, asséné par Junior membre honoraire de la Cenation : « John, il est trop fort pour eux, trop fort pour toi Papa, va falloir vous habituer, John c’est le top à la WWE. »

 

 

John Cena est tellement fort que…

 

…sur WWE.com les traces du sang de Randy Orton qu’il portait sur l’abdomen ont magiquement disparu !

 

 

Deux heures plus tard, après avoir enterré dans le jardin le corps fumant de Gérard que je ne voulais pas voir me dénoncer auprès de ses parents, Junior réalise que quelque chose cloche : « Dis papa, si Daniel y revient, il va falloir qu’il affronte John ? Ce serait bizarre, deux gentils qui se battent, il va peut-être y avoir un méchant qui va revenir dans l’histoire non ? » Krix Senior sardonique : « La Bête mon fils, oui la bêêêêete pourrait bien faire son retour…Gnark gnark gnark… »

 

 

La bête a senti l’odeur du sang. Fuyez tant que vous le pouvez.

 

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut