Catch

Are you serious ?

Il faut une infinie patience pour attendre toujours ce qui n'arrive jamais.
Pierre Dac

 

D'un go home show, on n'attend généralement pas grand chose : un statut quo en terme de storyline et des affrontements sans grande surprise qui mettent en exergue les rivalités du PPV à venir. Et pourtant, le dernier show a été si décevant qu'un de ses meilleurs segments impliquait le Great Khali. Et ouais, rien que ça!

Toi foutre gueule moi ?

 

Nalyse de Raw du 14 juillet

 

Commençons par balayer rapidement une bonne moitié du show, celle qui concerne la Battle Royal pour le titre intercontinental laissé vacant depuis la blessure de Wade Barrett. Autant le format peut être intéressant quand il est utilisé avec parcimonie, autant il devient, employé fréquemment, un symbole désespérant de la paresse des bookers. Pourquoi s'emmerder à créer un minimum de scenar, ou qui sait, soyons fous, une rivalité, quand il suffit de foutre tous les lowcarders et les midcarders dans le même ring pour leur donner un title shot?
Et donc lundi soir on a essayé de nous vendre le tout à coup d'affrontements multiples sans aucun build…

 

The Miz bat Sheamus

Défaite de l'Irlandais qui est vraisemblablement supposée donner de la crédibilité au Miz. Dominé lors du gros du combat, l'Awesome one esquive un Brogue Kick et contre d'un puissant roll up. Mouais.
Petite consolation, le Miz est tout de même un milliard de fois plus crédible en heel. Pour faire plaisir à son public, il a laissé pendant toute la durée du combat son visage AKA the Moneymaker affiché sur le titantron, ce qui a donné quelques plans assez drôles pendant le combat.

 

– Bordel j'en étais où déjà ?

– Twelve

– Ah oui, merci fella !

 

 

Dolph Ziggler bat Fandango

Victoire de Ziggy grâce à une double distraction de Layla et Summer Rae, qui rejoignent le Show Off sur le ring pour le bécoter. Un segment formidable, impliquant deux rivalités dont on se tamponne, illustrant une nouvelle fois la vision profondément rétrograde de la femme dans le WWE. Pas que ce soit une nouvelle, mais si les femmes, en plus de s'appeler Divas et de se battre pour une breloque aux papillons, pouvaient au moins avoir un autre rôle que celui de potiche, ça ne serait pas une mauvaise chose. Non mais les papillons, sérieux, à quand la ceinture chatons et petits cœurs?
Bon, ça me dérange un peu moins dans le cas de Ziggler. D'une parce que je l'aime fort et que du coup je suis plus tolérant, et de deux parce que « stealing the show and your girlfriend », c'est quand même un peu son gimmick à la base (remember AJ).

 

Alberto del Rio bat Rob Van Dam

 Comme toujours avec RVD, un move impressionnant pour un enchaînement d'une lenteur à faire pâlir le Great Khali. Sauf qu'à chaque nouveau combat ses bons points me font moins d'effets, alors que ses défauts me désespèrent d'avantage.
Un Five Star Frog Splash contré puis enchaîné par un Cross Armbreaker, et Albert du fleuve remporte la victoire. Je suis un peu triste pour Albert, il était quand même vachement plus classe avec ses voitures et le ptit Ricardo. Là le voir tout content d'avoir une chance sur vingt-deux de remporter une ceinture mineure, c'est rageant.

 

Le temps passe vite, hein?

 

 

Big E bat Cesaro

Une rivalité de déjà une semaine qui tire sa source du fait que Cesaro avait tapé Koffi, le grand copain de Big E. Vous ne saviez pas qu'ils étaient amis? Mais voyons, ils sont noirs, ils sont donc forcément copains!  Elle est pas belle la vision du monde à Stamford? Les noirs avec les noirs, les latinos avec les latinos et les femmes en cuisine.
Bref, le combat fut plutôt pas mal, avec la première victoire un tant soit peu significative depuis bieeeeen longtemps du plus gros bonnet de la WWE.
À noter que Cesaro n'était pour une fois pas accompagné de son avocat Paul Heyman, dont il se murmure qu'il pourrait bien ne plus défendre ses intérêts. En même temps, quand on a permis à Curtis Axel de  remporter une ceinture en deux semaines, ne pas réussir à faire gagner Cesaro doit faire assez mal à l'ego. On a vu Paul Heyman un peu plus tard dans le show, pour l'une des rares satisfactions de la soirée, mais on y reviendra plus tard.

– Yo mec! Tu m'as vengé mec!

– Pourquoi tu parles comme ça Kofi?

– C'est notre nouveau gimmick mon fwèwe

Bo Dallas bat the Great Khali

Dernier match pour vendre la bataille royale du paye-pour-voir, un affrontement plutôt rigolo remporté sans grande surprise par the Inspirational.
Highlight du match, Bo reproduisant sur la poitrine de  Khali l'une des grosses tartes que ce dernier venait de lui coller, avant de lui gueuler dessus « tu vois que ça fait mal! » Il ne ressemble à rien, son catch n'est pas fou, mais je l'aime beaucoup, le ptit Bo. Et force est de constater qu'il se présentera à Battleground dans la peau d'un sérieux outsider.

 

 

Tu peux remporter un match en 2014, tu dois juste bolieve.

 

Venons en maintenant aux autres évènements de la soirée. En ouverture, John Cena, jamais avare de promos cheap sur le thème « je suis un grand ami du mec le plus populaire du moment », invite Roman Reigns à le rejoindre sur le ring. Alors que celui-ci me fait le plaisir de ne pas rentrer dans son jeu, une semaine après leur consternante scène de je te lève le bras mec, non c'est moi qui te lève le bras, non c'est moi qui te lève le bras, Dean Ambrose les interrompt, pour leur annoncer qu'ils ont un 3v3 à disputer contre les sbires de l'Autorité ce soir.
Et d'où fait-il ça ce gros malin? De la scène? Beh non, du fin fond d'un hangar, à l'occasion d'un petit speech diffusé sur le titantron. Et là, qui l'eut cru? Il se fait agresser par Orton, Kane et Rollins! Alors que le passage à tabac touche à sa fin, Ambrose se fend d'un fort beau « c'est tout ce que vous savez faire? » qui lui vaut un Piece of Mind de Rollins.
On apprendra plus tard qu'Ambrose a été hospitalisé et que le main event sera un match à handicap.
 

Damian Sandow et Adam Rose font de la pub pour un sandwich

Et je ne m'abaisserai pas à débriefer ça. Néanmoins, depuis ce segment, les deux hommes n'existent plus à mes yeux.

 

The Usos vs Harper & Rowan

 

De combat il n'y a pas eu, les dérangés du bayou ayant agressé les champions en titre dès la fin de leur haka. Comme quoi un booking paresseux peut aussi être efficace, une bonne attaque de putes valant  parfois mieux qu'un combat réchauffé.

 

Débat Lana & Rusev vs Zeb Colter & Jack Swagger

Alors là, j'ai failli vomir. D'un côté on a une brute aux capacités physiques assez exceptionnelles et sa délicieuse et froide manager. Sur le papier, ça peut fonctionner, et je trouvais que ça marchait plutôt bien dans un premier temps. Mais ils ont rapidement plongé dans un anti-américanisme primaire, utilisé trop tôt et trop fréquemment la carte Poutine et offert une médaille de l'honneur après une victoire sur Big E dans un match sans enjeu. Merde quoi!
Et puis Lana, elle était si parfaite dans son rôle initial, méprisante, supérieure. Maintenant, elle passe la moitié de son temps à s'attaquer au public avec des provocations qui sentent bon la cour de récré, et l'autre à s'énerver et à crier « shut up »!
De l'autre côté, une équipe créée pour parodier le Tea Party (le FN local) et son mantra « we the people ». Les faire passer face, fut-ce le temps d'une courte rivalité, c'est mettre de côté le second degré de leur gimmick, ce qui est d'autant plus de mauvais goût, pour rester poli, quand la manœuvre a pour but d'attiser un sentiment antirusse.
Le public a adhéré et supporté les vrais Américains. Bravo les mecs…

 

Un bel affrontement en perspective

 

 

Alicia Fox & Cameron battent Nikki Bella

Stephanie annonce un Tag Team Match, mais puisque Brie Bella a quitté la WWE, sa sœur va devoir subir un bon vieux beating des familles toute seule. La belle-sœur de Daniel Bryan se bat courageusement, et pas si mal que ça, mais elle subit tout de même le tombé des mains d’Alicia.
Et voici donc une nouvelle rivalité passionnante, entre l'Autorité et une diva dont personne n'a rien à foutre (pas un pléonasme, mais presque). Un jour, sa sœur sortira de sa retraite (ou reviendra de ses RTT, c'est selon) et viendra la secourir, et on n'en aura toujours rien à foutre.

 

 

– T'as des nouvelles de ta soeur?

– Non, mais je suis sûre que tout va bien.

– Wouf wouf

Chris Jericho confronte Bray Wyatt

Vous avez vu cet épisode de How I met your mother dans lequel Barney met Robin au défi de passer des mots improbables dans ses reportages télé? On a eu un beau remake lundi soir, quand Chris Jericho déclare qu'il pensait avoir tout vu avant de voir Bray Wyatt (enfin le même discours que lors  des deux derniers shows), de l'Undertaker au Rock, en passant par Stone Cold Steve Austin, Lord Tensai et Triple H. SAY WHAT??? Lord Tensai??? L'ancien sidekick de Brodus Clay? Et pourquoi pas Hornswoggle tant qu'on y est?
Breeeef… Wyatt envoie ses sbires, Jericho leur échappe, et quitte le ring en reculant. Lentement. Lentement. Leeeeeentement. Et là, qui l'eut crû? Il se fait agresser de dos par Bray Wyatt qui l'attendait derrière le titantron! Spéciale cacedédi à Sister Abigail, et Jericho arrête de faire le malin pendant deux minutes, toujours ça de pris.

 

 

– Et là je lui dis: "Lord Tensai"

– Mdr Chris

Renee Young interviewe Rick Flair

Rick Flair m'agace généralement, mais il a été plus sobre que d'habitude. La vraie bonne nouvelle c'est que Renee Young confirme tout le bien que je pense d'elle. Elle le montre déjà depuis quelques semaines à NXT, elle semble assez douée pour ce boulot, genre bien plus que Josh Matthews par exemple.

 

AJ Lee bat Eva Marie

AJ contre Eva Marie, c'est un peu comme si Cena affrontait Teddy Long. C'est pas un catcheur ? On est bien d'accord.
L'intérêt du match résidait supposément dans la présence de Paige aux commentaires. Mais la native de Norwich m'a une nouvelle fois déçu dans ce rôle, jouant la carte de la réconciliation avec celle qu'elle appelle sa « frienemy » parce qu'elles sont « friends, but enemies ». Elle était tellement contente de sa trouvaille qu'elle l'a répétée et expliquée trois fois pendant le combat. Boooring.
À la fin du match, AJ va voir sa challenger, lui dit qu'elle a une belle coupe de cheveux (bah oui, c'est des filles, c'était ça où lui demander des conseils de ménage ou sa recette de cookies), elles se sourient, et partent chacune de leur côté.
Alors là, j'ai un gros doute. Soit c'est censé être du premier degré, le pitch est mauvais, et l'acting de Paige lamentable, soit les deux rivales se caressent dans le sens du poil dans l'attente de se backstab à la première occasion. Dans ce cas, ce n’est pas si mal joué, mais je trouve quand même ça relou.

 

– T'aurais dû essayer avec Eva Marie, Chris!

– Mwahahaha

 

 

Main event : Cena et Reigns battent Kane, Orton et Rollins par disqualification

Vu la médiocrité globale du show, le dernier combat est arrivé comme une bouffée d'air frais. La mise en bouche du main event de PPV le moins intéressant depuis un moment (encore que Bryan-Kane à Extreme Rules…) basée sur un booking toujours plus simpliste a pourtant été plutôt intéressante. Le but de l'Autorité n'était pas la victoire, mais la destruction de Reigns et Cena. Dans cette optique, il était assez logique de voir Kane et Orton tabasser le Samoan quitte à se faire disqualifier, mais il était plus étonnant de ne pas voir Ambrose débarquer en sauveur et que les différents protagonistes fassent une démonstration de leur finish sur leurs partenaires (RKO sur Kane, Spear sur Cena). On aura bien un Fatal Four Way et pas un pseudo Tag Team Match. Entre nous, tant mieux, j'aurais eu du mal avec l'incohérence de ne pas voir ce combat se terminer en trois secondes, le temps de voir Kane taper sur la première attaque d'Orton ressemblant de près ou de loin à une prise de soumission.
Le tout se termine sur un Spear de Reigns, qu'on essaye de nous présenter comme le grand favori de ce match, laissant la vipère inerte dans un coin du ring en compagnie des deux derniers participants hébétés.

 

 

Si le match se jouait en air pédalo, on tiendrait un favori.

 

 

L'évènement le plus important du soir reste cependant cette scène lors de laquelle Paul Heyman, ce bel homme, va parler à Triple H pour lui dire que si son plan A (Orton) et son plan B (Rollins) échouent, il sera toujours temps d'opter pour le plan C. Ce qui se traduit vraisemblablement par:  « une fois que tes poulains se seront fait bourrer par Cena, que dirais-tu de lui envoyer Brock Lesnar à Summerslam? »

Mais ma vraie satisfaction, c'est le Shield. Si je trouve obscène de voir Ambrose et Reigns poser avec Cena, je trouve que les trois anciens équipiers se sont naturellement imposés quelque part entre la High-Mid card et la High card. Ils sont rentrés de façon complètement naturelle dans le haut du roster qui avait bien besoin d'un regain de fraîcheur avec les départs de Punk et D-Bry.

 

BONUS: mes pronos pour Battleground

Kick off: Naomi vs Cameron
Je pourrais difficilement en avoir davantage rien à carrer. Va pour une victoire de Naomi, parce qu'elle est face, et que dans les matchs dont on se tape, c'est plus souvent les gentils qui gagnent.

Rusev vs Swagger
Swagger n'a plus gagné un combat significatif depuis plus d'un an, Rusev est invaincu. Victoire du Bulgare, parce que oui, rappelons-le, c'est un Bulgare, en espérant que ça signifie la fin des Real Americans. Il serait temps.

Tag Team Championship: The Usos vs the Wyatt Family (2 out of 3 falls)
Le combat est alléchant, mais je n'ai jamais compris l'intérêt de cette stipulation. Non, mais sérieux, je ne suis pas le catch attentivement depuis si longtemps, mais quelqu'un a déjà gagné un 2 out of 3 2-0 ? Autant commencer directement par la troisième et ne pas perdre de temps et prendre le public pour un con non?
Enfin bref, victoire des barbus parce que les champions le sont depuis assez longtemps et parce que Luke Harper.

Divas Championship: AJ Lee vs Paige
La WWE tient enfin deux catcheuses vraiment douées en même temps, et il est vraisemblable qu'elle cherche à build une rivalité. Je vois bien Paige gagner par DQ et AJ garder sa ceinture.
Et pour une fois, le match des divas est l'un de ceux que j'attendrai le plus de la soirée, puisse AJ gagner ou se faire DQ sur un immonde coup de pute.

Dean Ambrose vs Seth Rollins
Ambrose est booké un peu moins fort que ses anciens copains, il est blessé et il ne faut pas entamer la crédibilité de mister MITB. Victoire de Seth Rollins malgré une courageuse résistance de Dean Ambrose.

Chris Jericho vs Bray Wyatt
Non, mais Chris, sérieux, pourquoi t'es revenu? Oui oui, elle est classe ton entrée, mais tes interventions au micro sont relous, tu as achevé mon dernier espoir de retour de Punk (une semaine plus tôt, le coup de « un champion fait son retour ce soir »), et puis t'as plus vingt ans mec. Alors tu vas être gentil et servir de tremplin pour Bray, mais essayes quand même de faire ça plus efficacement qu'avec Fandango.

Battle Royal pour l'Intercontinental Championship -Favoris: Cesaro et Bo Dallas. Ces deux-là seront dans les trois ou quatre derniers, et tout autre résultat signifierait un depush énorme pour le Suisse.

– Outsiders: Ziggler et Sheamus (qui ira loin, mais que je ne vois pas cumuler deux titres).

– Why not mais j'y crois quand même pas des masses: Big E, Miz, RVD, Del Rio.

Bon, je m'aperçois que les trois que je souhaite le plus voir gagner (Bo, Cesaro et Ziggy) sont aussi mes trois favoris, c'est que je ne suis sans doute pas objectif. Allez, je mets une pièce sur Cesaro. Et si RVD gagne, je casse tout, putain.

Fatal 4 Way pour les deux ceintures (j'ai voulu mettre les initiales, mais c'était trop long, ça m'a saoulé): John Cena vs Roman Reigns vs Randy Orton vs Kane Mes probas: Cena 90%; Reigns 7%, Orton 2,9%, Kane 0,1%

Il faut un gros champion pour Summerslam, un face de préférence (puisque Lesnar va sûrement revenir), et John Cena est en couv' des jeux vidéos de catch qui viennent de sortir (comme Rock l'an dernier et Punk il y a deux ans). J'ai beauuuucoup de mal à imaginer Cena ne pas gagner, et tout autant à voir Rollins cash in dimanche soir.

 

 

Je paye ma tournée si on voit cette image dimanche soir.

N'oubliez pas d'aller voter !

 

Bon PPV, et à très vite pour le compte-rendu du Smackdown!

 

17 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut