Catch

Ouvrez la cage aux oisifs

99% des êtres humains sont de pauvres fous, les 1% restants sont en grand danger de contagion

R.D. Call

 

Vous connaissez la chanson, depuis le passage de son vaisseau amiral – RAW – à trois heures, couplé à l'unification des rosters et des titres majeurs, la WWE peine à donner du relief à son show du vendredi. Mais n'est-ce pas un comble, alors que la fédération de Stamford revendique plus que jamais le "E" de Entertainment en tentant d'imposer son network ? Finalement, les rebondissements qu'on ne trouve plus nécessairement à Smackdown ont-ils disparu, ou la vérité est-elle tout simplement ailleurs ?

 

 

Si vous êtes perdus, suivez la lumière !

 

 

Nalyse de Smack… #ToutSaufRaw du 26 au 31 aout

 

Jetons un oeil à la programmation de la WWE : en dehors des émissions du network (documentaires, télé-réalités…), les producteurs de Stamford proposent chaque semaine RAW, SmackDown, Main Event et Superstars. Et puisque mon éminent collègue Rapha-Hell vous a déjà conté la Guerre des Cravates sévissant à RAW, c'est fort logiquement aux autres émissions que nous nous intéresserons aujourd'hui ! Nous tracerons également un parallèle d'actualité avec d'autres sports de combat et retrouverons notre consultant kennard, en presque-direct de NXT. Sans plus attendre, les résultats :

 

RAW :

 

Rusev bat Jack Swagger sur arrêt de l'arbitre

Cesaro bat RVD par tombé

Paige bat Natalya par tombé

Goldust et Stardust battent les Usos(c) par count out

Dolph Ziggler bat Damien Mizdow par tombé

Roman Reigns bat Kane par disqualification

Los Matadores battent Slater Gator par tombé

Bo Dallas bat Kofi Kingston par tombé

John Cena bat Bray Wyatt par disqualification

Mark Henry, Big Show et John Cena battent la famille Wyatt par soumission

 

Si le booking de ce RAW vous horripile, laissez vous séduire par celui d'Axl !

 

Superstars :

 

Adam Rose bat Curtis Axel par tombé

Fandango bat R-Truth par tombé

 

Si vous regardez Superstars, ne restez pas seuls : parlez-nous en en commentaires, ici on ne juge pas.

 

 

 

On vous offre même des chocolats !

 

 

 

Main Event :

 

RVD bat Seth Rollins sur count out

Adam Rose bat Curtis Axel par tombé

Goldust et Stardust battent Los Matadores par tombé

 

Main Event est le meilleur show de catch in-ring de la WWE. Venez débattre de cette affirmation péremptoire par ici !

 

SmackDown :

 

Roman Reigns bat Bray Wyatt sur disqualification

Seth Rollins bat RVD par tombé

Paige bat Emma par tombé

Rusev bat Swagger par soumission

Jimmy Uso bat Stardust par tombé

Sheamus bat Damien Sandow par tombé

Roman Reigns, Big Show et Mark Henry battent la famille Wyatt par tombé

SmackDown passera au jeudi à partir du 2 octobre. Il n'est pas prévu de passer au direct. Tant mieux pour la qualité du contenu, ou ça vous horripile ces ambiances sonores falsifiées ?

*BIIIIP BIIIIIP BIIIIIP BIIIIIP*

– Une alarme de supermarché ? Vous êtes un génie m'sieur McMahon

– Merci mon petit Kevin.

Commençons notre nalyse par une question ouverte. Le run actuel de RVD prenait fin cette semaine, et rien ne permet aujourd'hui d'affirmer (ou même de souhaiter) qu'il y en ait un autre. Or il est de coutume à la WWE qu'un catcheur sur le départ s'en aille sur le dos : après avoir offert l'homme à la grenouillère en pâture à ce yodleur en culotte de cuir de Cesaro à Raw, on lui a construit une feud en express contre Seth Rollins, histoire d'obtenir une victoire douteuse dans un très bon match à Main Event et de boucler la boucle d'une revanche insipide à SmackDown. Les étoiles sont alignées pour un départ définitif : au vu de la faiblesse récurrente des prestations stéréotypées de l'homme au catogan, ne serait-ce pas mieux ainsi ? A mon humble avis, si.

 

Avec un palmarès éloquent (des titres de champion WWE, ECW, TNA, une triple couronne, un grand chelem et autres MITB, place de n°1 au PWI 2002 et breloques indies…), RVD fera un bon entrant de seconde classe au Hall of Fame de la WWE. Son spot actuel de papy jobber est redondant avec celui de Chris Jericho qui propose un catch certes vieillissant mais mieux conservé. Enfin, l'ami RVD a-t-il tout simplement l'envie de poursuivre cette pré-retraite dans un semi-anonymat ? Pour un double tenant du "comeback of the year", on pouvait espérer meilleure fin. Non, que Robert Alex Szatkowski s'en retourne dans son Michigan y cultiver tranquillement de l'herbe qui fait rigoler, Bray Wyatt semble mur pour lui succéder dans le rôle de paillasson valorisant.

 

 

Y a pas à dire, c'est quand même plus classe qu'un "Home Sweet Home" en paille. Et c'est presqu'aussi abrasif !

 

 

Mouais, enfin c'est un peu gras, ça glisse sous la chaussure…

 

 

 

Car oui, la transition est toute trouvée d'un jobber de luxe à l'autre. En effet, après avoir été la chose de John Cena à Raw, on retrouvait le gourou du Bayou en ouverture de SmackDown ce vendredi. Alors que Roman Reigns confirmait toutes les prévisions sur son avenir doré (prévisions entretenues par Hulk Hogan, en tournée médiatique pour adouber le successeur de son successeur) en équarisant le sympathique Cosplayeur de Carlos, tout en prenant soin de presque mettre en déroute les trois membres de la famille Wyatt à lui tout seul avant que la cloche de la disqualification ne résonne, vla-ti-pas que l'irruption dans l'équation de Mark Henry et du Big Show transforme le tout en trois contre trois en Main Event de la même émission. Les mêmes causes entrainant les mêmes effets, avec Reigns dans le rôle tenu à Raw par Cena, le trio de gentils triomphait sans coup férir de la secte transpirante.

 

 

 

Salut, comme c'était pour un enterrement, je suis venu avec mon noir.

 

 

 

Bon. On a compris, Roman Reigns est très fort, et il serait presque aussi fort que John Cena qui lui aussi est très fort. D'ailleurs Hulk Hogan les aime bien tous les deux, parce qu'ils sont très forts et qu'il s'y connait parce que lui aussi, avant d'être libidineux il était très fort. Vous aurez compris que toute cette construction du nouveau gentil ultime me passionne au plus haut point, tant et si bien que je vais plutôt parler du méchant.

 

Pour moi, la question est la suivante : de quoi a peur la WWE pour danser un tango pareil avec Bray Wyatt ? Catcheur de troisième génération et de noble lignée, pas maladroit entre les cordes bien que perfectible – faut-il rappeler qu'il est un des plus jeunes membres du Roster, et surtout pleinement imprégné de son rôle avec un talent certain au micro : au physique près, l'ancien Husky Harris a tout pour réussir. À tel point que, tout cinglé qu'il soit, il avait il y a peu des débuts de pop… n'était-il pas un peu trop cool ce dangereux psychopathe qui glanait de belles victoires ? Les enfants fascinés par ce méchant peu conventionnel qui inquiétait le gourou de la Cenation ne risquaient-ils pas de le trouver finalement vaillant, malgré son absence de déodorant ? Aujourd'hui, Bray est à un tournant : sa prochaine feud semble décisive quant aux réelles perspectives d'avenir de son personnage. Il serait peut-être temps pour lui de recruter : ça se bouscule au portillon à NXT !

 

 

– Les enfants répétez après moi : les sectes c'est mal !

- Les sectes c'est mal !

– Oh chouette, une casquette et un t-shirt "John Cena"

- Oh chouette, une casquette et un t-shirt "John Cena"

– Papa, Maman, votez pour Linda McMahon aux prochaines élections !

- Papa, Maman, votez pour Linda McMahon aux prochains élections ! !

– Oh putain la meuf au premier rang elle a une de ces paires de loc… mais merde John répète pas tout ce que je te dis dans l'oreillette comme un abruti ! Rah mais quel con ! Coupez, coupez !!

 

 

Parlant de NXT, il est grand temps pour nous d'aller faire un tour du côté du forum, où nous attend notre consultant spécialiste de la fédération de développement de la WWE : kennard.

 

 

Kennard bonjour, pour commencer, parlez-nous du nouveau General Manager de NXT !

 

 

(putain Shemale, tu fais flipper en blonde)

Eh bien il s'agit, comme prévu par beaucoup, de William Regal. Il était rappelons-le déjà à ce poste dans l'ancienne formule, avant de céder sa place à Dusty Rhodes. Souhaitons qu'il soit moins invisible que ce dernier ou JBL, à qui il succède !

Sa première décision cette semaine fut de programmer un Fatal Fourway entre Tyson Kidd, Sami Zayn, Tyler Breeze et Adrian Neville pour le titre à Takeover 2.

Dans la foulée, il annonçait pour le soir même un tag-team match entre gentils et méchants, dans le plus pur style de Teddy Long.

 

 

 

Et qu'en est-il de la fameuse division féminine de NXT ?

 

 

 

Il y a eu une revanche entre Sacha Banks et Bayley. On peut dire que le heel turn de Sasha lui a fait beaucoup de bien, avec des progrès notables. C'est toutefois Bayley qui l'emporte sur un Hugplex out of nowhere.

Dans la foulée, Charlotte vient poursuivre sa feud avec la gagnante du jour : il lui reste du travail au micro, on la comprend presque aussi mal que son père.

 

 

 

Un mot sur le reste de la carte ?

 

 

 

Bull Dempsey affrontait Angelo Dawkins, pour une victoire aisée. Il en a profité pour glisser des piques plutôt appropriées à Mojo Rawley.

Les Légionnaires quant à eux acceptaient en coulisses le défi impliquant les cheveux de Sylvestre Lefort. Quand je pense à ce qui va arriver à notre compatriote à Takeover 2, j'en ai mal pour lui !

 

 

 

Et ce prometteur Main Event ?

 

 

 

Un match de très bonne facture entre Zayn, Kidd, Breeze et Neville. Les méchants l'emportent grâce à Tyson Kidd, mais Zayn lui colle une trempe après-match pour poser avec la ceinture.

On devrait revoir tout ce petit monde à Takeover 2, aux côtés d'un Charlotte/Bayley, d'un Ascension/Vaudevillains ou Sin Cara-Kallisto, d'un Enzo Amore et Colin Cassidy/Les Légionnaires et d'un Mojo Rawley/Bull Dempsey.

De quoi porter haut le drapeau de NXT !

 

 

 

Un programme prometteur ! Merci kennard, on revient à la nalyse.

 

 

Jetons à présent un coup d'oeil à Main Event, pour un match entre les poussières d'or et d'argent et les frangins matadors. Chose intéressante, la seule différence fondamentale entre les gentils Dusts et les méchants Dusts nés du Raw de cette semaine, c'est qu'après avoir battu les hispaniques, ils s'en prennent à leur mini-taureau : la feud avec les Usos qui se cache en trame de fond promet et il serait de bon aloi que les peinturlurés l'emportent. Pour creuser ce sillon, on retrouvait Stardust et Jimmy Uso dans un ring à SmackDown pour démontrer le heel turn des Rhodes, et proposer un angle : les frères sont costauds mais les jumeaux sont malins. Imaginez qu'en plus ils apprenent le twin magic des Bellas…

 

Autre information à noter : Adam Rose est toujours vivant, et il gagne. Mais, il semblerait que la voie du succès se bouche sérieusement pour un catcheur qui ne déclenche au mieux qu'une indifférence polie, quand ce ne sont pas des "Let's Go Curtis" comme à Main Event cette semaine. Connaissant pourtant tous le charisme limité du rejeton de Mr. Perfect, est-il déjà temps de faire retentir la marche funèbre pour le rockeur anglais ? Entre lui et Bo Dallas, on tient peut être de jolis candidats pour le milieu de tableau de la ceinture de plomb, quand un Fandango trouve davantage grâce aux yeux des suiveurs, par son implication supérieure dans son personnage (la comparaison s'adresse ici à Rose et non Dallas, dont le gimmick perd en substance ces derniers temps).

 

 

PARENTHESE POP CULTURE !

/PARENTHESE POP CULTURE

 

 

Attardons-nous un instant sur Bo Dallas : les bookers lui tendent une perche et une porte de salut, avec une feud naissante avec Jack Swagger (qui n'en finit plus de perdre contre Rusev dans des scenarii quasi identiques, on se croirait en house shows). Si ce dernier ne le blesse pas – attaque gratuite – cela pourrait être l'occasion pour Bo de s'élever un peu. Cela pourrait aussi être un enterrement de première classe si, comme c'est probable, la WWE ne veut pas laisser deux catcheurs de suite marcher sur son emblème américaine américaine…

 

Enfin, concluons ce tour d'horizon avec un mot sur les feuds croisées entre les titres US et intercontinentaux, puisqu'à SmackDown Dolph Ziggler a aidé Sheamus à coller une dérouillée au Miz. Si d'aventure la semaine prochaine on retrouvait le duo de faces en alliés de circonstance pour corriger Cesaro, on pourrait voir resurgir le serpent de mer de l'unification des titres secondaires, ce qui serait bien évidemment tout sauf souhaitable.

 

C'est ainsi que s'achève notre tour d'horizon de la semaine de la WWE, si le concept vous plait, n'hésitez pas à en parler en commentaires, mais n'oubliez jamais que les CDC sont aussi démocratiques que Manuel Valls est de gauche. D'ailleurs, parmi vous, chers lecteurs, quelqu'un a-t-il regardé les premiers épisodes des Monday Night Wars sur le Network ? Voici une expérience qui mériterait d'être partagée !

 

 

Un gros calin à celui qui nous en parlera en commentaires !

 

 

C'est fini ! Mais ne pleurez pas, la fine équipe des podcatch vous offre 35 minutes de plaisir supplémentaire !

 

 

BONUS : deux bonnes raisons de ne pas rater Total Divas Saison 3 !

14 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut