Catch

Une pénible surenchère

C'est toujours triste de regarder d'un œil nouveau des choses sur lesquelles vous avez vous-même épuisé vos propres capacités de jugement.
Francis Scott Fitzgerald, Gatsby le magnifique
 
Au pire Raw de tous les temps, une grande partie de l’émission fut consacrée à la construction du main event où l’assemblage Cena-Jericho-Reigns a affronté l’AUTORITÉ. L’autre moitié du temps fut des segments tristes à mourir où Nikki Bella balançait sur sa sœur, façon Valérie Trierweiler, certains moments de leur vie où leur gémellité a été utilisée à outrance et au bénéfice de Brie. Allons nous subir une autre super team contre l’équipe RKO (Rollins-Kane-Orton)? Et, pourquoi pas, d’autres sordides anecdotes chez les Bellas ?
 
 
Et quand des photos de ma soeur, nue, se sont retrouvées sur le cloud, j’ai pris mes responsabilités et j’ai dit que c’était moi pour l’honneur de la famille !
 
 
Nalyse de Smackdown du 5 septembre

 
Eh bien non. Nikki Bella s’est tenue et ne s’est pas servie de la super 8 de Papa pour filmer quelques pages du journal intime de sa sœur. La WWE doit réserver ça au show du lundi soir, les ploucs du vendredi n’ayant droit qu’aux interviews backstage avant les matchs. 
 
Ce soir pourtant, presque toutes les storylines ont avancé. De nombreux matchs ont été annoncés pour Night of Champions. Certes, il y a peu de surprises mais savoir que le Miz et Ziggler lutteront pour l’Intercontinental, Sheamus et Cesaro pour l’US, les frères Dust contre les Usos pour les tag team et, via Stephanie Mc Mahon (qui a un bureau trop grand), que Paige défendra son titre dans un triple threat contre AJ et Nikki Bella. Une stipulation pour un match de divas est suffisamment rare pour être signalée.
 
 
2014: Après les coudes sur la table, les enfants continuent leur rebellion et posent directement leurs godasses toutes crottées sur le bureau paternel.
 
 
Par contre, faut quand même entretenir la rivalité des sœurs jumelles et la WWE envoie donc Nikki en ringside avec AJ Lee (qui sera la seule aux commentaires) pour assister au match entre Brie et Paige. D’ailleurs, on nous annonce aussi la venue de Jerry Springer au prochain Raw, histoire d’ajouter quelques seaux de merde à cette querelle fraternelle.
 
Mais oui, la WWE, bien joué ! Jerry Springer ! Celui qui dévoile que Monsieur est en fait Madame !  Le créateur de la trash tv, c’est effectivement grâce à lui que vous allez donner envie aux quelques américains réticents d’investir dans le Network. 
 
 
Aaaah !  Si on pouvait voyager dans le temps et aller directement à lundi…
 
 
Soit, je ne serai pas responsable de la nalyse de ce futur show et pourrai aisément zapper l’intégralité du segment sans peine ni pitié. 
 
Le match entre Paige et Brie n’est pas inintéressant, un petit brawl marqué par l’interaction attendue entre AJ et Nikki, la première venant insulter la seconde histoire de provoquer un petit crêpage de chignon. Brie viendra en aide à sa sœur avant de remonter sur le ring, histoire de prendre le pin.
 
Voilà, Brie aime toujours Nikki au point de perdre un match. C’est beau et ça ressortira avec Springer. Le problème de cette feud, outre son temps d’antenne et l’arc narratif, c’est sa greffe à la course au titre. Bien que mauvais en pronostics (suffit d’écouter Feud of the year ou de lire le forum), je ne peux m’empêcher de penser que Brie interviendra à Night of Champions, causant la distraction de Nikki et, par richochet, d’AJ, la seule face du match. Du coup, c’est sans intérêt. 
 
 
Vous êtes bien optimiste cher rédacteur, une intervention dans un match féminin? Vous ne voulez pas des échelles non plus?
 
 
L’autre grosse storyline qui occupe les ouvertures et les conclusions de Raw en ce moment, c’est John Cena. Arrivera-t-il, encore une fois, à se surpasser et à vaincre l’invincible source de son trauma? Mais avant ça, parlons du reste quand même.
 
Comme je vous l’ai dit, quelques matchs ont été annoncés lors de ce Smackdown. Certains chouineurs diront peut-être que cela avait été fait à Main Event, NXT, Superstars ou quelque autre émission présente sur le Network; eh bien je n’étais pas au courant.
 
 
Là ! un homme qui ne désire pas le Network, tue-le Jack !
 
 
Tout d’abord, le match US. Sheamus était aux commentaires d’un nouveau match entre Cesaro et Ziggler, le Suisse toisant assez souvent l’Irlandais lors des prises au sol puis à chaque coup puissant porté (comme son uppercut). Le match est très rythmé, les mouvements s’enchaînent, on ne s’ennuie pas.
 
Sheamus profite de son passage aux commentaires pour provoquer quelques fous rires de la part des trois commentateurs, JBL, Michael Cole et celui dont le nom du centre m’échappe, Josh Matthews 2, surtout quand il demande comment on peut contrer le Suisse. Aucune réponse des trois. Réponse de Sheamus:
 
 
Par un…
 
Brogue Kick dans la gueule!
 
 
Ziggler remporte le combat sur un astucieux roll-up qui, et vu le scénario du match, pourrait donner des idées à John Cena pour son futur match contre Brock Lesnar
 

Le seul absent des deux feuds est l’ami Miz. En effet, d’après son twitter, il serait en promo en Malaisie. Pauvres Malais…. déjà que leurs avions s’écrasent, faut que celui avec le Miz atterrisse.
 
 
Quelques secondes après ce cliché, le fan de Sting, astucieusement caché dans le public, plantera le Miz de dix-huit coups de couteau.
 
 
Chez les tag teams, on le sait depuis quelques semaines maintenant, Goldust et Stardust sont aveuglés par les ceintures cuivrées comme Gollum par l’anneau. Cody Rhodes arrivant même à avoir le même syndrome schizophrénique en dialoguant tout seul. Alors non, je ne vais pas ressortir la carte “renouvellement de la division tag team”, le joker de l’analyste cdciste, mais on peut se plaindre de leur changement de bord. Ce fait est surtout la preuve que la magie Wyatt est passée: les hommes poussières sont les seuls membres d’une actuelle tag team qui peut avoir le titre, heel ou face. Big E, Kofi et Rybaxel sont portés disparus, les matadores ont un membre blessé, Pablo ou Dominguo je ne sais plus (ni même si c'est toujours le cas), Harper et Rowan semblent partis pour se taper Show et Henry. Après eux, le désert.
 
Enfin, pas tout à fait, car il reste deux catcheurs, assemblés comme un buddy movie de série B, Titus O’Neil et Heath Slater. Et, bien qu’on devine que leur chance d’avoir un title shot se compte sur les dents d’un pauvre cher à François Hollande, ils arrivent à être divertissants. On ne peut s’empêcher de laisser échapper un pouffement de rire lorsque Heath imite l’aboiement de Titus.
 
 
Et comme chez les chiens, Titus surveille que personne ne vienne pisser sur son poteau.
 
 
Puis, ils sont les seuls à servir de sparring partners aux champions en titre. Jimmy Uso, malgré quelques bons mouvements de Slater, a vite pris le dessus sur son adversaire devant son handicapé de frère (qui a quand même tenu à faire le haka samoan avec sa béquille) et a, logiquement, emporté son match.
 
La semaine prochaine à Raw, on aura, sans doute, Stardust contre le matador valide ou, revenant des limbes de l’Enfer, un ragaillardi Justin Gabriel (j’y crois toujours !), le triste R-Truth ou le paillasson Zack Ryder.
 
 

Knock Knock ?

– Who’s here?
– Woo Woo WOO !
 
 
Rien compris !
 
 
Ce dernier s’est fait piétiner par Bo Dallas en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, ce qui après son match de lundi contre Rusev, fait de lui la doublure de Swagger. Bo et son petit air débile ont voulu lancer le chant “We The people” mais n’ont pu attirer que la haine du real american, de Zeb Colter et du drapeau américain qui n’avait rien demandé.
 
PIF PAF, Bo a eu… bobo !
 
 
♫ Allô Maman bobo
Maman comment tu m'as fait j'suis pas Bo 
 
♫ J'suis mal à  la scène et mal en vill'
Peut-être un p'tit peu trop fragil' 

 
 
Rusev et Lana, enfin surtout Lana vu que l'autre ne fait que meugler, en sont allés de leur habituelle promo sur la nullité des Etats-Unis jusqu’à l’arrivée de Mark Henry demandant s'ils acceptent le défi proposé pour Night of Champions. Beuuuuah dit Rusev, ça doit vouloir dire oui dans sa langue de phacochère.
 
En même temps, peut-on blamer Lana sur ses propos anti-américains? Je ne peux pas dire qu’ils sont hyper ingénieux dans le Nebraska, le surnom de leurs équipes universitaires est “the Cornhuskers” soit les dépiautteurs de maïs. Ils suffit d’avoir un peu de culture geek (et même un minimum) pour trouver plus effrayant.
 
 
Un futur remake avec les Wyatt ?
 
 
Enfin, on peut passer au deuxième grand angle actuel de la WWE. John Cena est-il une lopette?
 
Tout vêtu de rouge, comme les couleurs du Nebraska ET DU SANG, John a ouvert le show expliquant que personne ne croit en lui contre Brock Lesnar, tout le monde le sous-estime, etc. Bref, il nous sort sa classique de l’homme en quête de soi. 
 
Ses propos accusant l’AUTORITÉ de le malmener font surgir de leur grotte Kane et Rollins qui se demandent si Cena ne nous fait pas une crise de la quarantaine.
 
“Ah ah ah”, répond le marin, “va apprendre ta table de sept et laisse les grands causer… Seth. MDR.” Et le grand Kane de rétorquer qu’il peut décider du match de Cena. Et si tu es malin, Kane, tu ne te fous pas dedans, hein?
 
et là,
 
 
 C’est la fête de l'andouillette.
 
 
Reigns descend des gradins pour venir en aide à Cena. Rollins et Kane se marrent, Les Wyatt apparaissent, la musique de Chris Jericho résonne et le voilà accompagné du Big Show et de Mark Henry.
 
Puis… Motorhead, et Triple Teddy H Long avec le petit pas de danse et les playa, playa de l’ancien GM décide d’un TEN MATCH TAG TEAM! Ouais ! La surenchère inévitable et lassante ! Trois n’étaient pas suffisants lundi, alors on en fout cinq par équipes! Et lundi prochain, on ajoute les Usos et les Dust, puis Swagger et Rusev et au go-home qui aura lieu en Louisiane, on met les divas, Sheamus, Cesaro, Shaquille O’Neal et Jimbo l'otarie du marineland local ! 
 
 
♫ Ba moin en tibo
Deux tibo, trois tibo doudou 

 
Mais c’est ça, Triple H, casse-toi en dansant comme Long à son époque et toi, Kane, tu ne peux pas passer le reste du show à trouver un remplaçant? Non? TU disais pourtant que TU pouvais mettre qui TU voulais contre Cena, alors pourquoi t’y retournes, gros simplet? On s’en fout, c’est pour faire le nombre !

 

Sandow par exemple, la serpillière du Miz, aurait très bien fait l’affaire, déguisé en épouvantail. Ou Rusev, histoire d’entretenir sa feud naissante avec Henry et de le voir en action contre autre chose que des lowcarders. 
 
Pourquoi tu y vas, Kane? Sérieusement?
 
 
Parce que je n'ai aucun hobby dans la vie.
 
 
Ce main event est tout ce que je n’aime pas dans le catch. C’est téléphoné et écrit par un enfant de dix ans… Oh et puis flûte, donnons donc lui la parole, allez vas y Matteo:
 
 
Ok.
 
 
“D’abord c’est the Big Show contre Rollins ! Ouais parce que le petit est filou, mais il se fait taper dessus parce qu’il est vilain. Après, c’est Mark Henry, le gros noir, qui le cogne. Puis encore Big Show, qui le soulève comme une pomme de terre ! Mais il arrive à taper dans la main du maboul qu’est tout content d’aller sur le ring. Big Show l’envoie par terre plusieurs fois avant que le gros rouquin arrive mais rien ne change, les méchants perdent. Et ainsi de suite, Mark Henry puis Jericho.
 
Là c’est la pub. Et pendant la pub, on comprend que finalement Jericho et Rouquin étaient nuls parce que c’est encore le Big Show sur le ring contre Kane, très vite remplacé par Maboul et l’homme sale. Et ça dure longtemps.
 
 
– Je crois qu'il ne nous respecte pas cet enfant, il ne doit pas faire partie de notre chorale
– Et puis, je suis propre, je me suis lavé après Wrestlemania.
 
 
Ensuite, le sale traîne Big Show vers le coin des méchants et Rollins vient donner des coups de pied, puis retour de Kane et Maboul, le Big Show est dans le pétrin. Il faut attendre un moment de superhéros du  Big Show pour voir entrer sur le ring Roman Reigns, et lui, il est fort alors, il y va fort et BOUM et PIM et BAM et GROOAAR !
 
Les gentils sont devant mais Reigns perd du temps à frapper Rollins, qui n’avait rien demandé, en dehors du ring alors les autres méchants, ben, ils le tapent, le remontent sur le ring et Reigns perd l’avantage.
 
 
Tiens? ça me rappelle une scène de la dernière saison de Game of Thrones…
 
 
Alors Reigns subit les attaques du rouquin qui le re-balance même dehors. Pourquoi ils l'ont pas laissé dehors, ils auraient gagné par count out non? Rollin vient lui donner des coups de pieds avant de le renvoyer sur le ring. Et pendant ce temps, on a toujours pas vue Cena !
 
Après, c’est le sale qui vient taper Reigns, puis Kane qui le met sur le coin du ring, pour faire le zigoto. Bah oui, on devine que Reigns va pas se laisser faire, alors Kane, il se fait pousser et les deux tombent au milieu du ring comme des tartines.
 
Reigns arrive à toucher Jericho qui court partout en donnant des coups sur Kane. Même sa quasi roulade depuis les cordes mais le red monster l’attrape au cou. Jericho arrive à s’évader mais rate son coup de la brouette.
 
 
Le coup de la brouette, ah ah ah, quelle imagination ce gosse, mais où va-t-il chercher tout ça?
 
 
Maboul intervient et le tape, l’arbitre ne dit rien et les méchants lui passent tous dessus. Mais Jericho arrive à jeter Rollins, qui était le dernier sur lui, dehors.
 
Je ne sais plus pourquoi mais Jericho est toujours dans le mauvais coin et c’est Maboul qui lui donne des coups de tête à même le sol. Puis, il l’étrangle et fait même Spidercochon.
 
Jericho arrive à s’échapper mais Maboul touche Rollins. Jericho lui, arrive enfin a avoir Cena et c’est la fête foraine sur le ring !
 
 
Ouiiiiiiiiii !
 
 
You can’t see me, les vilains… Mais après tout le monde se bat et s'élimine: Cena par Kane par Reigns par le sale par Henry par le roux par Big Show par Maboul par Jericho par Rollins. Puis Cena attrape les jambes de Rollins pour le faire abandonner mais tous les méchants arrivent et ils sont disqualifiés…
 
Les gentils ne peuvent pas partir sans gagner quand même alors, deuxième tour de manège ! Et après une grosse bagarre générale, Jericho codebreake Maboul, Show chokeslame le sale, Henry worldstrongestslame le roux, Reigns speare Kane et Cena attitude ajuste Rollins pour entendre sa musique. ILS ONT GAGNÉ !”
 
 
 – On est les gentils et on a battu les méchants !
– Oui, merci John, tu nous a sortis d'une belle panade !
– De rien les amis, c'est ça quand on est une bonne bande de copains !
– A nous les putes, la coke et le whisky !
– Papa, lache ma feuille, c'est moi qui raconte !
 
 
Euh non, Matteo, officiellement tout le monde a été disqualifié mais tu as, dans ton compte rendu plein d’enthousiasme, remarqué une chose intéressante: le rôle de John Cena dans ce match.
 
Parce qu’au départ, l’idée est quand même pour l’AUTORITÉ de le faire chier et pour lui, de montrer qu’il peut battre tout le monde ! Alors pourquoi ne commence-t-il pas le match, pourquoi ne provoque-t-il pas les tags? La plupart du temps où le heel était malmené dans le coin des faces, John Cena levait les deux mains pour montrer qu’il ne touchait personne. MAIS TOUCHE DONC, IDIOT ! Touche Show, touche Henry, fais quelque chose au lieu de surjouer la surprise ou un autre sentiment que tu ne maitrises pas quand Bray Wyatt fait l’araignée. Il le fait tout le temps et tu as même eu l’occasion de le voir en 1 vs 1 à Wrestlemania ! T'es pas Jerry Lawler, putain !
 
 
OH ! IL FAIT LE PETIT PONT ! J'ai jamais vu ça !
 
 
Que c’est nul ! Triste à pleurer ! OK, les paysans du Nebraska sont contents, ils ont vu du catch comme si c’était un house show, mais c’était télévisé, donc avec un petit quelque chose de logique dans le déroulement du match. Alors, forcément moi, je suis déçu. 
 
Enfin, nous arrivons vers la période de l’année la plus pauvre et la plus ennuyeuse. Les PPV s’enchainent et les histoires sont faibles jusqu’aux Survivor series.  Souvenons nous de Daniel Bryan screwé, CM Punk face à Heyman, Ryback en top face, Kevin Nash, les rebelles Miz-Truth, etc. Et cette année, avec les Bellas et la recherche d'un nouveau top face, ne semble pas déroger à la règle. Bon courage, amis suiveurs.
 
 
Dans un futur proche, Lana luttera pour le titre des Divas et Rusev sera champion des Etats-Unis. Nous, nous pleurerons.

20 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut