Catch

Noyé!

Il faut bien aviser à ne pas se noyer en voulant secourir ceux qui se noient.

Balthazar Garcian y Morales

Smackdown est le show secondaire de Raw. Or Raw est dans une très mauvaise passe. Doit-on en conclure que ce go home du show bleu est dispensable ? Ce sophisme est plus compliqué que cela. On peut être tenté de répondre oui, mais une petite pépite se cache dans cette émission, noyée dans la paresse des bookers et des matchs soit sans intérêt vus et revus.

 

 

Voilà qu'après ma soeur, ce sont des matchs qui me volent la vedette!

Nalyse de Smackdown du 24 octobre

Une fois n’est pas coutume, je vais nalyser selon mon niveau de kiff, et mon envie de voir les matches à Hell in a Cell. Car oui, tenez-vous bien, tous les matches/segments ont permis de rappeler les rivalités en cours et de présenter la carte — original pour un go-home show non ? Bon OK, Cena et Orton ont fait l'objet du Raw Rebound, en même temps, est-ce que les deux plus grands palmarès actifs du roster allaient s'abaisser à venir à Wichita pour ce show?

 

 

La raison de leur absence? Ils n'ont toujours pas fini leur je-te-tiens-tu-me-tiens de lundi.

 

 

On va donc commencer par cette interview du Big Show par Michael Cole. Le gros spectacle nous a rappelé son patriotisme débile, qu’il trouvait scandaleux que Rusev tente de retirer le drapeau américain, et que le mongolo-russe va souffrir pour s’en être pris à un des GI, blabla joyau de l’Amérique, blablabla…

 

Michael Cole lui a heureusement fait remarquer que ça ne l’avait pas dérangé de retirer le drapeau russe, ce à quoi le géant rétorque qu’il est désolé, qu’il n’a rien contre les Russes, qu’il en connaît des sympas (ça me fait penser à ces racistes qui n’ont rien contre les musulmans car ils aiment le couscous), mais Rusev est différent, un enfoiré, blabla…

 

Bref, on résume la débilité de cette rivalité qui dure depuis trop longtemps. Pourquoi est-ce débile ?

 

  1. – Pour tout autre spectateur que les Etatsuniens et les Russes, nous ne sommes qu’à l’extérieur de la bataille qui se livre sous nos yeux. Difficile pour un Brésilien, un Allemand ou un Japonais de s’impliquer dans cette rivalité, le W de Wwe ne se résume donc qu’à deux pays.
  2. – Au vu de la vidéo présentant Rusev, avec le désign digne de l’URSS, cette rivalité a 40 ans de retard.
  3. – Le patriotisme est un concept absurde à la base. Pour 83% d’entre nous, on a la nationalité du pays où on naît, nous n’effectuons pas la démarche de devenir français, russe, chinois ou somalien. Donc, nous sommes fiers de quelque chose dont nous n’avons influencé aucun paramètre. Donc être fier d’être ricain (à part pour ceux qui font la démarche de le devenir) est débile.
  4.  

Bref, que Show perde, que Rusev soit vite enterré et qu’on arrête ces bêtises d’un autre temps.

 

 

En plus, ils sont bêtes ces Ricains et ces Russes, le plus beau drapeau bleu-blanc-rouge, c'est le nôtre d'abord.

 

Enchaînons avec ce 3 vs 3 entre Brie, Natalya et Naomi d'une part, Cameron, Summer Rae et Nikki de l'autre.  Enfin, ce 1 vs 3, vu que ni Naomi, ni Nattie ne sont entrées dans le match. Et Nikki a pu porter son finisher sur sa sœur (son seul mouvement du match, on préfère montrer Cameron… brrrr… j’en ai des frissons), puis préciser que Brie va devenir son assistante après Hell in a Cell. Un match très très médiocre, Brie ne peut rien tirer de Cameron, en même temps, qui peut faire un match décent d’une nana qui ne sait même pas faire un tombé correctement ? J’ai été surpris par Summer Rae: je l’avais un peu suivie à NXT, et je la trouvais bien meilleure. Minimum syndical ? Diva que j’ai surévaluée? Ou peu de moves pour protéger madame Bryan ?

 

Concernant la rivalité, je m’en contrefiche, elle a été si mal amenée avec les histoires de jeunesse que je milite pour l’euthanasie, au moins des storylines.

 

Avec son talent, le seul sommet que Nikki peut toucher, c'est celui de la vignette.

 

 

Nous avons aussi eu un autre match entre nanas, où la championne, A,J a vaincu Alica Fox avec, wait for it, un roll-up. Paige était là pour encourager sa copine, et aussi la driver, on l’entendait lui hurler de faire une souplesse, de se défaire de la prise…  Le match ayant été court, on n’a pas eu l’occasion de voir grand-chose. Bref, comme le reste de la rivalité, on tourne en rond, on se dit que ces nanas pourraient faire beaucoup mieux si on leur en laissait l’occasion.

 

Désolé les filles, mais va falloir que vous abrégiez Oon préfère les mecs en slip et aux corps huilés en action.

On a aussi eu le traditionnel Usos vs Rhodes et leurs variantes. Je n’ai rien contre, mais franchement, cela représente l’intégralité de la division par équipe, c’est triste.

 

Tout a débuté par les champions qui nous montrent leur joie de détenir les clés cosmiques. Jusqu’à que Bo Dallas débarque, les encourage car Mark Henry et les Samoans vont les affronter, et qu’il faut boliever. J’ai beaucoup aimé la réaction de Goldust, qui trouve Bo bizarre.

 

Le match a vu Bo faire le tombé sur Henry, alors qu’il l’avait fui durant tout le match. Les lutteurs impliqués dans le match pour le titre par équipes ont encore fait du bon boulot, il faudrait seulement utiliser leurs affrontements avec parcimonie. J’ai par contre été surpris de savoir que la feud Henry/Dallas existait encore, cela fait longtemps que ni l’un ni l’autre y faisait mention. Au moins, on connaît le prochain adversaire du Big Show, une fois qu'il aura laissé tombé les USA, comme Swagger et Henry avant lui. En fait, Dallas est le lot de consolation des patriotes.

 

 

C'est parce qu'il a la clé BOsmique.

 

Comme équipe potentielle pour étoffer la division, j’en ai une à proposer : le Miz et sa doublure. Alors que ces derniers disposaient rapidement de Diego et Fernando, Sheamus était aux commentaires pour se moquer du Marine 16 ou 22. Le Miz en a aussi profité pour singer l’Irlandais en reprenant ses coups sur le torse. Bref, on a joué à qui fait pipi le plus loin avant l’affrontement.

 

Le match était banal, car très court, mais j’ai beaucoup apprécié le Double Figure Four porté par l’ancien main-eventer de Mania et sa doublure. Qu’ils aillent chercher les ceintures de cuivre, ils ont tout ce qu’il faut pour. J’ai juste un problème: Miz et Sandow sont droitier pour l’un et gaucher pour l’autre, la symétrie n’est pas parfaite.

 

 

Scandaleux, l'angle des bras du Miz fait 160 dégréS, alors pourquoi Sandow ne se contente que de 67.8 degrés?

On a aussi eu la piqûre de rappel Rollins vs Ambrose. Deux fois. Ambrose en opener qui rappela la rivalité avant de promettre l’enfer au chacal sodomite, puis invita son ancien frère d’armes à venir le rejoindre pour lui donner un avant-goût. L’architraitre se montra, mais en vidéo pour préciser que ce n’est pas Ambrose qui commandait. Du coup, il se pointa en fin de show, où il fit l’étalage des objets qu’il pourrait utiliser contre le lunatique dans l’enfer en cage. Mais sa démonstration fut interrompue par le chien fou qui fit fuir son adversaire de dimanche, puis fit passer Noble et Mercury, venus protéger Rollins en se tenant… dos à la menace, au travers de tables.

 

Si j’ai envie de voir ce match, je trouve que les derniers segments sont, au pire, mauvais, au mieux, redondants. J’aurai préféré une explication entre Orton et le chacal, bien plus constructive qu’une énième promesse de souffrances. Même si Rollins nous a fait quelques blagounettes à base de tournevis et de believe in that…

 

 

Voyons, quels jeux de mots peut-on faire avec une malette qui vibre, une paire de menottes, et un tube bien dur?

Peu de matches et segments ont trouvé grâce à mes yeux, et pourtant je vous ai parlé de pépite. Je veux bien sûr parler de ce match pour le titre Intercontinental opposant Cesaro et Ziggler.

 

Attention, risque d'objectivité menacée.

 

Bon, en même temps, je suis un fan absolu du blondinet et Cesaro est juste l'un des lutteurs les plus talentueux que la WWE ait eus depuis longtemps. Le match fut excellent, l’histoire racontée fort intéressante et Ziggler conserva son titre. D’abord une phase au sol où s’enchainent les contres de tombés, puis une montée en puissance avant un zig zag  après un European Uppercut contré. Que demander de plus ? Un autre match ?

Cesaro Facts: Cesaro n'a pas besoin de marteau pour enfoncer des clous, ou des têtes.

C’est ce que vient réclamer le Suisse, interrompant l’interview backstage de Dolph par Renée. Mais le Suisse ne demande pas n’importe quel match, il veut un 2 out 3 falls match à Hell in a Cell. Nous aurons donc 3 matches, que j’espère du niveau de celui commenté quelques lignes plus haut. Mon intérêt pour le PPV a augmenté.

 

Mon seul regret, c’est que je voulais que ce match et cette histoire soient développés en main-event. Quitte à avoir un B-show, autant mettre en avant les B-ceintures en leur donnant le rôle qu’occupait la ceinture poids lourds auparavant. Je n’attend pas une méga-storyline, mais un coup on met en avant le titre US, un coup le titre intercontinental, deux titres qui méritent un peu de développement.

 

 

Distrait, Batman veille sur nous. Mais en slip.

 

Parce que ce match fut malheureusment noyé en milieu de show, dans un océan de médiocrité. Je ne demande pas grand-chose à Smackdown, du bon catch, de la mise en avant de vrais lutteurs (pas de géant indien ou de lapin et son acolyte…). Et un peu d’histoire. J'ai des attentes simples il me semble, alors pourquoi la WWE n’est-elle pas capable de les assouvir ?

 

Sur ce je vous dis bon PPV à tous, n’oubliez pas de voter ici (j’y suis 3e, viendez me rattrapper), ou (j’y suis 3e aussi, viendez ridiculiser les présentateurs comme on le fait tous en étant meilleurs pronostiqueurs qu’eux).

 

Ils nous saoulent avec leur pub, est ce qu'on fait pareil avec le Network, disponible seulment pour NINE NINETY-NINE?

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut