Catch

12 Infos essentielles avant les Survivor Series

Vivre c'est survivre

André Trannoy

 

À deux jours d'un de ses PPVs majeurs, Survivor Series, la WWE nous proposait cette semaine un SmackDown enregistré à Knoxville, Tennessee. Si l'on ne vérifiera pas si l'on a tous en nous quelque chose du lieu, cette nalyse express sera l'occasion d'exposer les douze infos à connaitre avant dimanche : je vous préviens tout de suite, la dernière est farfelue !

 

 

Et tout ce savoir n'est qu'à un clic de vous !

 

 

Nalyse de Smackdown du 21 novembre

 

 

L'émission s'ouvrait cette semaine, comme de rigueur, sur un concentré de ce qu'il fallait retenir du Raw de lundi. Si ces images n'avaient aucun secret pour vous, c'est évidemment parce que vous veniez de lire l'excellente nalyse de Saddam Usain Bolt !

 

Sous les huées de rigueur, HHH se rendait jusqu'au ring, pour y être interviewé par Michael Cole. Ce dernier, sans doute motivé par l'imminence des nominations pour le prix Pulitzer, n'y allait pas par quatre chemin et demandait à Trips ce que ça lui faisait, l'idée de donner sa dernière interview en tant que big boss, dans l'hypothèse où son équipe s'inclinerait dimanche. Retour à l'envoyeur, avec une cinglante réponse dudit boss : Cole devrait se méfier, c'était peut être lui qui faisait sa dernière interview, tout court. Le public n'aime pas Stéphanie et Triple H ? Mais sans eux il n'y a pas de WWE madame Michu, et sans WWE, pas de WWE Universe ! Les fans ne sont que des petits enfants capricieux, leur opinion ne vaut pas tripette.

 

 

Argument recevable une fois qu'on a lu ça.

 

 

Cole – plus incisif qu'Elkabbach, FOG et Bourdin réunis – objectait d'un "c'est très égocentrique comme point de vue". Prends ça Hunter ! Mais ce dernier répliquait très humblement qu'en tant que dernier vestige de l'Attitude Era, il était le seul élément de stabilité de la WWE et qu'il n'y avait aucune raison que ça change dimanche. De toutes façons, les seuls à être de la veine de ce grand monsieur qu'est Vince, ce sont évidemment HHH et Stéphanie, bon sang ne saurait mentir. Aussi s'ils venaient à être évincés dimanche, cela ne serait qu'une question de temps avant qu'on les supplie de revenir aux affaires.

 

D'ailleurs, tant qu'on y était à déblatérer au micro de Cole, Trips trouvait que Cena y avait dit un truc important plus tôt cette semaine, et invitait gentiment ses amis Big Show, Ziggler, Ryback et Rowan à venir écouter ce qu'il en était. On ré-entendait alors le Marine expliquer que les hommes s'alignant à ses côtés devaient être prêts à certains sacrifices. Et ça tombait bien, Hunter décidait que si l'équipe des gentils perdait, ben bim, en tant que chef renforcé dans son autorité, il virerait directement le gentillet petit quatuor !

 

Ce qu'il faut retenir :

1) Les membres de l'équipe des gentils ont désormais eux aussi une épée de Damoclès au dessus de leurs têtes

2) HHH a cité Vince, ouvrant la porte à une intervention de Papy Catch dimanche pour dire : "Tu te crois irremplaçable mon gendre ? Attends un peu que je te présente lire info 12 (ça c'est du teasing)

3) Michael Cole n'a pas de couilles

 

 

Après, je peux pas vous forcer à jouer le jeu hein.

 

 

Premier match de la soirée, opposant deux des protagonistes du principal match des Survivor Series : Rusev et Dolph Ziggler. L'affrontement n'étant pas pour le titre, il ouvrait la porte à une victoire du blond, mais un DDT contré en superkick plus tard, c'était bien le sbire du nouvel ami des Koalas qui l'emportait, sur tombé. 

 

Pendant ce temps, en coulisses, Cesaro et Kane affichaient une belle complicité, rigolant en bons camarades d'un sujet qui, s'il ne nous était pas révélé, devait sans doute être le temps certain s'étant écoulé depuis leurs dernières victoires télévisées respectives. Toujours est-il qu'il revenait à Cesaro de mettre Rowan hors-jeu pour dimanche, un peu plus tard dans l'émission.

 

Après tout ce temps consacré à promouvoir le Main Event des Survivor Series, ce SmackDown fit de la place – pendant presque trois minutes, excusez du peu ! – pour les Tag Teams, le temps pour les Matadores de battre Miz et Mizdow devant Goldust, Stardust, Uso avec un "d" et Uso avec un "t", tous quatres aux commentaires.

 

Ce qu'il faut retenir :

4) Sheamus hors de l'équation, il semble que ce soit Ziggler qui récupère l'honneur de servir de paillasson à Rusev.

5) Cesaro et Kane sont copains : en logique WWE ça ne peut annoncer qu'un face turn du Suisse.

6) Le match par équipes de dimanche devrait être sympa.

 

 

She, tu as encore oublié tes cachets.

 

 

C'était alors le tour de Dean Ambrose de nous conter une petite histoire. Alors qu'un jour il devait acheter des cigarettes pour sa maman, en gentil garçon ravi de contribuer au cancer de sa daronne, de plus grands enfants l'avaient racketté. Sa délicate génitrice lui fit alors don d'un gentillet coup de poing américain, histoire de péter les dents à quiconque voudrait encore la priver de son pote Philip Morris. Bien des années plus tard, c'est le corps entier de Dean qui est taillé pour péter des nez, des dents et faire saigner des yeux : charmant programme qu'Ambrose promet à Bray Wyatt dimanche. 

 

 

 

 

Bien planqué sur écran géant, Bray rétorquait – depuis une cellule de prison – que Dean omettait de parler de son papounet, et que décidément une pomme ne tombait jamais loin de l'arbre. Tout aussi raffiné que son adversaire, Bray concluait sur la promesse d'abandonner Ambrose dans un tas de ses propres ordures, tout comme son père l'avait fait dans le passé.

 

Ce qu'il faut retenir :

7) Dean Ambrose a eu une enfance sordide

 

 

L'enfance de Dean, allégorie.

 

 

Revenons à des considérations plus emplies de poneys, de licornes et d'arcs-en-ciel : les tribulations des Divas. Après Brie Bella habillée en AJ Lee lundi à Raw, on avait droit ce vendredi à AJ Lee habillée en Nikki Bella à SmackDown. Mais où les bookers trouvent-ils toute cette inspiration ? Après le combat de rigueur, AJ l'emportait par roll up.

 

S'ensuivait le match promis plus tôt entre Erick Rowan et Cesaro. Ce dernier devait mettre l'ex-Wyatt Guy hors d'état de nuire, mais manque de bol, il finissait coincé dans un Torture Rack, et n'avait guère d'autre alternative que de s'avouer vaincu. Luke Harper vint trainer dans les parages du ring sur la fin.

 

Renee Young avait à son tour une séquence d'interview, avec l'ensemble de l'équipe de John Cena… en dehors bien sur de John Cena, qui devait être trop occupé à vérifier si les ondes de ses coups de reins se propageaient de façon parfaitement symétrique dans les prothèses mammaires de sa femme. Renée demandait aux quatre larrons s'ils ne craignaient pas la nouvelle stipulation ajoutée par Triple H plus tôt dans la soirée. Big Show y voyait l'habituelle tactique du Cerebral Assassin, quand Ryback se sentait plus motivé qu'autre chose, que Ziggler n'avait de toutes façons plus rien à perdre et que Rowan était occupé à résoudre un Rubix Cube. Joignant les poings pour la liberté, les quatre amis semblaient plus soudés que jamais.

 

 

La réaction de John Cena.

 

 

La réaction de Renée Young qui, elle, sait qu'au moins un des quatre compères trahira ses potes.

 

 

Ce qu'il faut retenir :

8) Logiquement, dimanche, Nikki Bella devrait venir habillée en Brie Bella pour boucler la boucle

9) La feud entre ex-Wyatts devrait commencer dimanche.

10) Rowan est super mauvais au Rubix Cube

 

 

Je vous l'accorde, ce n'était pas la partie la plus palpitante du show.

 

 

Dernier match du soir, une rencontre par équipes entre Seth Rollins et Kane d'un côté, Ryback et le Big Show de l'autre. Ziggler et Rowan étaient bannis de la salle et ne pouvaient pas supporter leurs camarades. Aucune mention d'une punition analogue à l'encontre de John Cena, dont l'absence était à mettre sur le compte du culte qu'il voue à CM Punk. Pour ses départs impromptus ? Non, pour son t-shirt "Best in the World", dernier bout de tissu cachant sa nudité, tandis qu'il batifolait avec Nikki déguisée en AJ Lee dans les vestiaires. Cette dernière doit d'ailleurs amèrement regretter le "Best in the World, mon cul !" qu'elle lança dans le feu de l'action, si l'on en croit la démarche en canard qu'elle affichait en coulisses ensuite.

 

Dans le ring, les gentils semblaient prendre le dessus quand l'autorité au complet s'en prenait à eux (leur octroyant au passage la victoire par DQ). Ziggler et Rowan venaient à la rescousse, mais pris par le nombre et la domination de l'équipe des méchants au complet, assistée de HHH armé d'une chaise, Mercury et Noble, les gentils finissaient éparpillés aux quatre coins du ring, façon puzzle, clôturant ce SmackDown sur l'image des méchants, posant avec fierté et arrogance. 

 

Ce qu'il faut retenir :

11) Entre la stipulation ajoutée par HHH et la règle du booking inversé, il y a plusieurs indicateurs tendant à donner du crédit à la victoire des gentils à Survivor Series. Et ce d'autant plus que…

12) On annonce les grands débuts de Sting dimanche ! En tant que nouvelle figure d'autorité ? (ce n'est qu'une rumeur pour l'instant)

 

 

Effet attendu.

 

 

Effet réel.

 

 

C'est tout pour cette semaine : vous devriez désormais avoir toutes les clés de lecture pour Survivor Series dimanche ! En attendant, n'oubliez pas d'enregistrer vos pronostics avant minuit, et n'hésitez pas à vous inspirer des prédictions de Kovax, Major Tom et Latrell dans Feud of the Year pour éclairer vos votes !

 

 

 

 

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut