Catch

Grognon en série

Se révolter contre la tyrannie, c'est obéir à Dieu. 

Thomas Jefferson, affichant son soutien à God Cena.

Ces derniers temps, on constate une véritable scission entre ceux qui souhaitent respecter l'autorité, entité soudée et solidaire, et ceux qui veulent suivre un gars qui ne bouge pas le petit doigt si tu te retrouves dans une ruelle sombre aggressé par des lascars. Bref, une telle séparation ne peut conduire qu'à des oppositions d'idées; est-ce le cas pour nos chroniqueurs Rapha-Hell, Krix et Bastoune (renommés team RK…B)?

 

 

On n'a pas encore commencé que Bastoune montre déjà son désaccord en sabotant mes blagues.

 

 

Gros oui ou grognon épisode 27

 

 

     1. Le retour des Wyatt est réussi.

Rapha-Hell: Grognon
J’ai visionné le go-home Raw avant de participer à cet exercice, et bien m’en a pris. La prise de pouvoir d’Harper sur le championnat Intercontinental, suivie de l’inclusion de Rowan dans l’équipe Cena, change la donne. Après quelques semaines d’errance et d’hésitations, les différents membres de la famille Wyatt semblent avoir trouvé une place.

Il n’empêche que.

Par opposition au Shield qui a explosé après avoir tout gagné et dominé la fédération pendant presque deux ans, les Wyatt donnent vraiment l’impression d’une fin bâclée. Malgré les beaux matchs par équipe d’Harper et Rowan contre les Uso, malgré les actions du trio face à Bryan, au Shield ou à Cena, il semblait bien que le meilleur était à venir pour cette faction qui montait petit à petit en puissance. La sensation que la fusée a été éteinte en plein vol persiste chez moi.

Bray Wyatt est revenu en main event d’Hell in a Cell. Idéal pour le replacer au sommet. Sauf que depuis, sa rivalité contre Ambrose, qui devrait être un régal entre deux des meilleurs personnages du roste,r stagne dans les bas fonds. Question de timing, sûrement, tant l’actu est occupée par la guerre par équipes de Survivor Series. Ce qui fait qu’au final, les deux disciples seront mieux placés sur la carte du PPV de novembre que leur gourou.

La dissolution de la famille semble n’avoir aucune justification. Il faudra s’y habituer, de gré ou de force, et je pense que Bray et Harper auront une carrière intéressante (j’ai plus de questionnements pour Rowan), mais la Wyatt family aurait pu encore rester unie et efficace pendant quelques mois avant d’amorcer une séparation donnant lieu à une vraie histoire, et pas cet accord à l’amiable un peu étrange.

Krix: Grognon, ronchon
Damn ! Je suis déçu de voir cette stable dispersée aux quatre coins du roster, je pense qu’il y avait matière à faire du bon booking avec eux, car pris individuellement les fous du Bayou, ça va donner quoi ? Rowan sera un lowcarder honnête sans plus, Bray va jouer dans la cour des grands en partie grâce à ses compétences au micro mais n’a pas pour moi actuellement une carrure de main eventer et a tendance à pourrir le booking des autres, la feud avec Ambrose nous prive de la présence de l’Unstable dans le main-event des Survivor Series alors que je crois que beaucoup auraient aimé le voir face à Rollins dans ce PPV. Enfin, à mon goût, seul Luke a la capacité de faire une carrière de très bon midcarder en individuel, in ring excellent, gabarit impressionnant, heel atypique car il dégage une certaine sympathie mais il aurait tout autant pu faire de bonnes choses en restant au sein du clan. Moi, j’aurais fait chasser sérieusement le titre Tag team à Rowan&Harper et j'aurais lancé Wyatt sur le titre US, mais la WWE en a décidé autrement, we have to deal with it…

Bastoune: Grognon
Dans quelle mesure peut-on parler des Wyatt maintenant ? Pour moi, il n'y a plus de Wyatt vu que Bray — et son retour contre Ambrose est la rivalité qui devrait être au sommet mais dont tout le monde se fout —, fait un bide show après show, et prive Dean Ambrose de la place qu'il devrait avoir dans la team Cena pour péter la gueule de Seth Rollins. En clair, on a eu Bray qui a court-circuité le main event de Hell In A Cell, et donc empêché de terminer la rivalité entre les deux anciens du Shield, et qui veut sauver l'homme le plus instable et imprévisible du roster !

 

Du coté de Rowan et Harper, c'est mitigé, plutôt oui pour Harper (qui paraissait être le meilleur des trois Wyatt à l'époque) car il a remporté assez vite le titre intercontinental aux dépens de Dolph Ziggler (alias Paillasson Péroxydé) et pourra remplacer Kane dans le futur dans le rôle du gros balaise qui fait peur, mais qui perd quand même à la fin (jobber to the stars quoi). Plutôt pour Rowan qui se trouve intégré en dernière minute à la Team Cena (donc qui risque déjà sa place, en kayfabe) et qui auparavant se retrouvait à intervenir sans vraiment importer dans des matches d'Adam Rose, pour dire des trucs incohérents et repartir. Pour conclure, Bray Wyatt et Rowan: grognon, pour Harper, un oui peut-être !

 

EXCLUSIVITE: Kovax a aussi tenu à apporter son grognon à cette question.

 

 

 

     2. La WWE fait un effort de booking pour valoriser son mois offert sur le Network.

Rapha-Hell: Gros oui.
Rarement un PPV aura été aussi attendu. Depuis Hell in a Cell jusqu’au Raw de lundi, tous les weeklies apportent une réelle progression scénaristique tout en ménageant le suspense de la composition des équipes. L’enjeu du main event par équipes est unidirectionnel, mais il a été bien buildé pour plonger tout le monde dans cette vraie guerre pour le pouvoir. Contrairement à d’habitude, où en gros les cinq premiers gentils affrontaient les cinq premiers méchants, il y a eu une réelle recherche de chaque membre, avec des inclus qui se sont finalement retirés, des ajouts en cours de route, etc. Bien sûr, rien n’aurait pu rivaliser avec, par exemple, un match Lesnar Vs The Rock pour le WWE championship à Survivor Series. Là, le Network était vendu sans problèmes. Mais l’absence du champion et les blessures ont forcé les scénaristes à sortir un bon produit malgré les contraintes. Well done. J’attends le PPV avec impatience. Mais je n’ai pas acheté le Network quand même…

Krix: Gros oui
Je n’ai pas le Network et ne le prendrai pas. Cela dit, la WWE a fait un gros coup de com avec ce mois gratuit, certainement aussi pour faire avaler la pilule du booking inexistant autour du titre suprême. Alors cela peut paraitre un peu saoulant de les entendre nous balancer à longueur de show du 9.99 et du « Network for free this month » mais le but de la big league est d’atteindre le million d’abonnés, alors rien de tel que d'« offrir » un mois pour attirer le quidam fan de catch vers son produit. Tout cela reste du business et les Américains savent y faire…

Bastoune: Grognon
Son mois offert est une connerie sans nom pour moi, qui risque d'affecter les ventes des PPV et va augmenter totalement artificiellement les chiffres du Network (peut-être une bonne idée à court terme pour rassurer les actionnaires) de façon temporaire et qui ne permettra de gagner au final que peu d'abonnés. En proposant le mois gratuit et donc le PPV, tu expliques aux gens qu'ils sont bêtes de passer par le système du PPV (et en vrai, ils le faisaient déjà, par l'intermédiaire de Michael Cole pendant les PPV) car ils payent 50$ alors qu'ils pourraient mater tranquillement chez eux, gratuitement et en toute légalité. En plus, l'effort de booking que l'on a constaté (lisez nos nalyses, elles sont top) n'aura au final duré que deux semaines puisque la feud entre Ambrose et Wyatt est nulle, que la construction des teams pour le match Survivor Series est tombée dans le grand-guinolesque avec leur ajout de stipulations à la con (surtout pour la team Cena, qui si elle perd, verra tous ses membres virés, sauf Cena) et les multiples interventions dénuées de toute logique avec un John "Superman" Cena dans tout ce qu'il a de pire et rien de ce qu'il a de meilleur !

Bastoune est sévère avec Cena: pour la première fois, il a réussi un "You can't see me sur HHH".

 

     3. Cesaro est et ne sera qu’un jobber de luxe.

Rapha-Hell: Grognon.
Cesaro perd, depuis longtemps, c’est un fait. Mais le catch, c’est comme la vie : en temps normal, parfois on gagne, parfois on perd. Quand on enchaîne une série, que ce soit de victoires ou de défaites, c’est souvent pour une bonne raison. Une winning streak, ça s’appelle un push. Mais une losing streak, c’est un dépush ? Pas sûr. Souvent les périodes noires servent scénaristiquement à faire rebondir un catcheur, qui un jour, va avoir un déclic et changer son comportement. Je me souviens de la losing streak d’MVP fin 2009 qui avait entrainé son face turn. On peut aussi évoquer la période comedy de Sandow ou les segments « Bad News Barrett » perçus comme une sous-utilisation et qui ont au final grandement accéléré la popularité des catcheurs.

Cesaro est très certainement le meilleur athlète de la fédération. Je suis sûr qu’elle le sait, et que justement, elle nous fait patienter comme elle l’a fait pour Bryan. L’ancien Antonio perd mais vole le show et donne le spectacle. Ses récents affrontements contre Sheamus, Ziggler, Ambrose ou Ryback ont été les meilleurs matchs de la soirée.

Enfin, sa fausse participation à la team Cena a bien montré que, même s'il n’a pas été incorporé au match par équipes, la WWE le considére comme un personnage important. L’heure de Cesaro viendra. Et elle est pour bientôt.

 

 

Krix: Gros « j’hésite »
Si je me base sur les performances actuelles du Suisse et son horrible losin’ streak du moment, on pourrait penser qu’il semble promis à être un jobber à la Kane, dangereux, impressionnant mais toujours perdant. En revanche, je crois que Cesaro est pétri de talent, perfectible au micro certes, mais in ring, c’est juste l’un des tous meilleurs alors je vais tenter d’être optimiste car je l’aime bien le King of Swing. Après tout, il n’est à la WWE que depuis 2012, a porté le titre US et a les capacités pour intégrer le main event. Je pense que ce mec est un bosseur et qu’il ne lâchera rien, je ne lui souhaite que du bien et j’ose espérer que cette période de jobber de luxe qu’il vit aujourd’hui ne sera pas la vérité de demain. C’est vrai.

 

 

Bastoune: Gros oui j'en ai bien peur.
Le Suisse est génial dans un ring, se débrouille plutôt bien au micro, mais il lui manque peut-être ce petit quelque chose que d'autres ont et qui les mène vers les sommets; il me fait un petit peu penser à Alberto Del Rio même si je pense qu'il n'a pas encore eu LA rivalité qui pourrait lui permettre d'accéder au main event (ou au moins en haut de la carte) et qu'il pourrait s'installer plus haut. Mais pour l'instant, il est un jobber de luxe, un Kane qui perd sans nous emmerder dans le ring (et c'est déjà pas mal). Pour monter plus haut, il faudrait qu'il passe face, car sa panoplie de coups se prête bien à cet alignement et qu'il pourrait accéder à l'échelon supérieur à la façon d'un Daniel Bryan (sans pour autant aller aussi haut que l'American Dragon).

 

 

La position du Suisse dans la hiérarchie est bien brumeuse.

 

     4. L’absence du champion suprême a revalorisé les autres ceintures individuelles.

Rapha-Hell: Grognon.
Les titres considérés comme secondaires, à savoir le championnat des Etats-Unis et la ceinture Intercontinentale, bénéficient en effet d’une exposition rarement égalée depuis que je m’intéresse au catch. Mais faut-il lier cela à l’absence du champion du monde Brock Lesnar ?

Je pense que ça joue, très certainement. Mais je me suis penché sur le passé récent de ces derniers mois. Longtemps immobilisé dans le giron du Shield et sur les hanches de Dean Ambrose, le championnat des USA a repris des couleurs lorsqu’il a été remporté par Sheamus, qui l’a depuis défendu régulièrement contre Cesaro et The Miz, avant donc de le céder à Rusev.

 

Quant au titre Intercontinental, il a été mis en valeur par le retour en grâce de Wade Barrett. Lorsque ce dernier a dû le remettre, on a assisté à une belle rivalité entre le Miz et Ziggler. Finalement vainqueur, ce dernier l’a souvent défendu, contre Cesaro puis Kane avant de le céder récemment à Luke Harper.

Donc les titres secondaires sont bien mis en valeur et tant mieux, mais je mets plutôt ça sur le compte de la fusion des titres mondiaux. Moi qui étais contre cette union, je dois reconnaitre qu’elle est pour le moment bien gérée. Le titre mondial n’est plus accessible qu’aux main eventers, et les ceintures secondaires sont mieux disputées.

 

 

Krix: Gros oui
Clairement, cela faisait longtemps que les titres US et IC n’avaient pas été autant mis en avant avec beaucoup de combats autour de ces ceintures, il est bon que la midcard puisse vivre grâce à ces titres secondaires. Ce qui est dommageable, c’est que pour en arriver là, il a fallu avoir un champion du monde fantôme ! Cela me rend un peu amer, car j’ai toujours aimé Brrrock, mais il me déçoit énormément sur ce run inexistant et j’en arrive à souhaiter que le titre change rapidement de main (au Rumble ?) pour que l’on retrouve une vraie storyline autour du titre suprême. Cela dit, le titre intercontinental a toujours eu pour moi une grande valeur symbolique et sentimentale et je suis heureux qu’il retrouve un peu de son lustre d’antan, car depuis la disparition du WHC, l’IC est dorénavant le second titre individuel dans la hiérarchie, une sorte de retour dans les années 1980 où ce titre était souvent la possession du catcheur le plus technique alors que le titre suprême était la propriété du catcheur le plus over auprès du public. Le titre US est lui aussi beaucoup plus disputé ces derniers temps, de quoi alimenter en matchs les weeklies, car ce titre est souvent disputé dans des shows comme Main Event ou SD et ça me plait bien.

 

 

Bastoune: Grognon
Malheureusement, car Rusev est inintéressant, que ce soit Lana au micro ou lui dans le ring, donc on élimine déjà le titre des Etats-Unis. Du côté de la ceinture blanche, c'est un peu mieux maintenant qu'elle ne tourne plus entre le Miz et le paillasson qu'est Dolph Ziggler (qui me rend de moins en moins enthousiaste au fil des mois car il lui manque clairement quelque chose pour être crédible en main event pour moi, à la façon de Kofi Kingston), mais j'attends de voir à qui Harper sera opposé, peut-être à Barrett (puisque son retour est imminent parait-il). Je suis trop jeune pour avoir connu l'âge d'or des titres secondaires (les années 1990) alors je suis vraiment attaché aux deux ceintures suprêmes et je trouve regrettable leur regroupement car plus d'un an après, je trouve que le WWEWHC n'a pas réellement gagné de valeur.

 

 

– Seifer! Y'a Bastoune qui écrit du mal de Ziggler, on va le massacrer?

– Attends mon bon Krix, je pense que ce n'est qu'une provocation, attendons un peu.

 

 

     5. Suite à son report et son absence des écrans pendant des mois, l’équipe New Day est morte avant son arrivée.

Rapha-Hell: Grognon.
Voilà un procès rapide ! Certes, entre le moment où Woods est venu apostropher ses camarades au micro pour les convaincre de former une équipe, et la diffusion des premiers clips promotionnels de New Day, de l’eau a coulé sous les ponts, et tous les catcheurs concernés ont disparu des écrans. Mais là encore, il faut parfois patienter pour surgir au bon moment. Kofi est un habitué des équipes, Big E peut y trouver un bon moyen de relancer sa carrière, et Woods de commencer la sienne. Portés par la popularité toujours forte du Ghanéen, le groupe peut trouver sa place dans les shows principaux. Leur succès à Bercy montre que le public les apprécie. Finalement, rares sont les factions face. Ils peuvent occuper un créneau peu utilisé et lutter contre les équipes de méchants. D’ailleurs je trouverai intéressant de créer face à eux une autre black team, heel celle-ci, composée de Mark Henry, R-Truth et Titus O’Neil.

Dans tous les cas, je me refuse à déjà pronostiquer un avenir funeste à un groupe de catcheurs visiblement motivés par leur nouvelle création.

Krix: Gros non
Je m’insurge, je proteste, je m’indigne, je riot très fort ! J’ai eu l’occasion de voir la Team New Day au house show de Bercy et je les ai trouvés très bons, ayez confiance… Je ne vois pas pourquoi cette équipe serait déjà morte et enterrée, c’est une habitude récurrente de la WWE de présenter pendant des semaines dans des vignettes une nouvelle équipe ou un nouveau lutteur avant de les balancer dans les shows TV. Certes, cela peut paraitre un peu long, mais je pense que Kofi et Big E forment un attelage de qualité, reste à voir quel sera leur alignement et comment Xavier Woods va gérer son personnage de révérend James Brownesque… Seul bémol, la WWE nous sort le cliché de la stable de blacks danseurs et fans de gospel, j’ai parfois l’impression qu’ils prennent la communauté black pour des jambons, m’enfin bon…

Bastoune: Gros oui
Déjà parce que c'est une gimmick éculée et on a vu où menaient les personnages de danseurs (Fandango), fétards (Adam Rose), ou gourous (Bray Wyatt, Bo Dallas), donc des prédicateurs chanteurs de gospel noirs en 2014, ça va être un flop ! On est pas dans Sister Act, c'est la vraie vie dehors ! Vu qu'en plus, Xavier Woods est un no name, Kofi un travailleur de l'ombre, qui met en valeur ses adversaires par sa difficulté à être battu, et Big E. assez générique et anonyme en tant que gros malabar, je vois pas comment ça peut fonctionner autrement qu'en low-card !

 

S'il est trop exposé au soleil, le gosse pèle.

 

 

 

6. Le sacre de Rusev arrive trop tard.

Rapha-Hell: Grognon.
Non, pourquoi ? Après avoir passé des mois à détruire des catcheurs, de plus en plus forts, de plus en plus expérimentés, Rusev finit par toucher à la ceinture US. Cela fait seulement dix mois qu’il catche dans le show principal, l’ascension me parait plutôt bien dosée. Sans compter que ce titre, pour intéressant qu’il soit, ne constitue pas un sommet en soi. Mais il arrive au bon moment : WrestleMania est encore un peu loin, mais déjà dans les têtes. En étant champion et en se rapprochant du main event qu’il gagnera lors du match par équipes des SS, Rusev se positionne comme élément crédible d’un match d’importance.

Krix: Gros non
Pourquoi trop tard ? Le Bulgaro-Russe est jeune, arrive de NXT, est d’entrée présenté comme une menace importante, il aurait fallu quoi ? Qu’il gagne un titre dans les deux semaines suivant son arrivée ? Rusev a été sacré cet automne alors qu’il a fait sa première apparition au Rumble en janvier, je ne vois pas en quoi cela pose un problème. Même si les angles autour de lui sont minimalistes, que sa gimmick est éculée et que le refrain Rocky IV fredonne en permanence à nos oreilles, il est monté en puissance petit à petit en démolissant l’adversité pachydermique (Big Show, Henry, Sheamus and co), a finalement pris la ceinture étoilée et s’installe progressivement dans le paysage WWE, ça me va d’autant plus que je le trouve pas mal in ring alors cette prise de titre est dans la logique de son booking, à voir maintenant comment ce règne sera développé.

 

 

Bastoune: Gros je m'en fous.
Rusev est le descendant direct d'Umaga, Vladimir Kozlov, Ryback, Big E. Donc, pour l'instant il gagne tous ses combats, mais sa première défaite clean sonnera le glas de sa carrière à la WWE (surtout que sa gimmick de méchant Russe pas beau ne fonctionne que parce qu'il est vainqueur à chaque fois). Hors, il perdra sa ceinture un jour, et ce sera la fin, et des mois de purges pour simplement gagner un titre secondaire c'est beaucoup trop !

 

 

Rusev précédant tous ses fans…

 

 

     7. Le roster de la WWE est trop petit, d’où l’impression de redondance des combats.

Rapha-Hell: Grognon.
Au contraire, à mes yeux la WWE a le problème du riche : trop de talents pour pouvoir donner à chacun ce qu’il mérite en même temps. J’avoue, sur ce point là, il peut y avoir discussion, tant j’ai tendance à facilement trouver un catcheur bon. Il est vrai aussi que les Raw de trois heures ne sont pas toujours remplis de moment palpitants… Mais il faut plutôt mettre ça sur le compte de l’équipe créative, qui semble vouloir à tout prix caler des moments de « comédie » en milieu de show, que sur celui du roster. L’arrivée de nouveaux catcheurs n’est d’ailleurs pas toujours facile. Bo Dallas y est mieux parvenu que Rose, mais très souvent des jeunes talents prometteurs disparaissent, car les places sont rares. Le roster n’est pas trop petit, mais tout le monde n’est pas utilisé au mieux.

 

 

Krix: Gros oui mais…
Le roster me semble réduit, mais surtout au niveau de la tag team division et des main eventers en individuel; combien de matchs avons-nous eus entre les Usos et les Rhodes par exemple ? Quand bien même ces deux équipes sont talentueuses, il manque une vraie profondeur à cette division où nous devrions avoir sept ou huit équipes se maravant joyeusement pour les ceintures de cuivre ! Et quand on regarde le main event, il est vrai que nous sommes abreuvés de Cena et Orton, sans oublier l’omniprésence de Kane que je ne supporte plus, mais j’ai tendance à penser que c’est surtout dû aux circonstances et à un booking moyennasse: la nouvelle génération n’est pas encore installée, Reigns et Bryan sont blessés, Punk est à la retraite, Batista fait carrière au cinéma, Lesnar fait du gras dans son Minnesota, Cesaro et Ziggy sont en léger retrait, Sheamus est cantonné à la midcard, Ambrose vient de redescendre d’un cran de manière un peu étrange, et on est toujours dans l’attente du cash-in de l’architraître. Alors oui, cette redondance existe, mais je crois qu’elle est passagère, d’autant plus que les jeunes pousses de NXT vont bientôt frapper à la porte très fort les amis !

 

 

Bastoune: Grognon mais.
Oui, il y a une impression de redondance des combats, mais ce n'est pas dû qu'à la "pauvreté" du roster, mais à la faible rotation de celui-ci, et les blessures des catcheurs principaux n'aident pas trop (Bryan, Sheamus, Barrett, etc…). En plus certains ont été éloignés du ring sans raison particulière (Kingston, Kidd, etc…). En plus, ce n'est qu'une question de temps avant que les talents de NXT les plus avancés intègrent le roster principal (par exemple Charlotte pour les divas, Neville, ou l'Ascension).

 

 

– Bonsoir monsieur Jericho. Nous recherchons des catcheurs talentueux et capables de mettre en valeur ses adversaires.

– Cela me tente bien, mais j'ai gagné face à Wyatt dans une rivalité insipide.

– Dans ce cas, passez votre chemin.

 

 

     8. La Lucha Underground est le prochain numéro 2 dans le monde du catch.

Rapha-Hell: Gros oui.
Là, j’ai dû me renseigner un peu pour répondre, car je suis essentiellement WWE-centré. Mais la nouvelle émission de sport-spectacle semble démarrer en force. Je pense que la dynamique « nouveau produit » leur sera profitable, au moins quelque temps. Quand on crée une nouvelle fédération, avec un roster tout neuf et des scénaristes nouveaux, on doit fourmiller de projets et d’idées. A l’inverse, la TNA perd son souffle et n’est plus la « nouvelle force d’opposition à la WWE ». Au bout de douze ans il devient plus difficile d’innover et de se renouveler. Donc oui, je crois à la montée en puissance de la Lucha Underground, au moins quelque temps.

 

 

Krix: Gros, énorme, gigantesque OUI !
This is awesome ! Attention, je vais perdre toute objectivité (si tant est que j’en ai quand je parle de catch). Lucha Underground est pour moi le meilleur show de catch que j’ai vu cette année, je KIFFE GRAVEMENT ! Dans mon esprit, c’est déjà le numéro 2. Non seulement le niveau in-ring est fabuleux, mais ce show se suit comme une véritable série TV avec ses propres codes. C’est un format court de 45 minutes avec un General Manager, Dario Cueto, limite mafieux, un hangar glauque et crasseux qui contraste avec la flamboyance des lutteurs, un public chaud, une ambiance qui vous prend aux tripes, des combats mixtes, un John Morrison aka Johnny Mundo énormissime et un roster globalement intense et original, mélange de Luchadors masqués, de highflyers et de catcheurs américains plus classiques. Bref je ne peux dire que du bien de ce show, à un tel degré que j’aimerais que les CDC installent une chronique spéciale consacrée à Lucha Underground. Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous recommande, que dis-je, je vous exhorte à voir le main-event de l’épisode 1 ainsi que celui de l’épisode 3 et je crois que vous comprendrez mon excitation…

 

 

Bastoune: Grognon
Car c'est vraiment trop lucha libre pour plaire internationalement. En plus ce n'est que le début de cette fédé et même si c'est diffusé sur un network national, les audiences sont encore très faibles (16 000 téléspectateurs pour le 4ème épisode). En plus, les fédérations japonaises sont bien plus installées et populaires au Japon donc sont devant et si l'une d'elles signait un contrat avec un network américain elle pourraient vraiment devenir le numéro deux mondial. Dernier point, la TNA n'est pas morte et son changement de réseau de diffusion peut lui permettre de repartir sur de nouvelles bases et proposer un autre produit.

 

 

Le mélange de la lucha libre et de l'entertainment, cela va forcément cartonner.

 

 

     9. Qualitativement, NXT a le meilleur roster.

Rapha-Hell: Gros… oui et non.
NXT est le show des jeunes qui débutent. Clairement, même si je ne regarde que très peu, il semble que le choix scénaristique se rapproche plus des fédés indépendantes, avec l’accent mis sur les combats, que sur les séquences soap qui remplissent Raw et Smackdown. Donc à nouveau, je me demande si la qualité d’NXT est liée aux athlètes ou aux scénaristes. Car soyons honnêtes, il y a aussi des mauvais à NXT, des catcheurs qui ne feront pas long feu dans la fédé de Stamford, des gimmicks testées qui ne dureront pas longtemps, etc.

Mais je rebondis sur la question 7 : à NXT, le roster est plus léger, chaque Superstar trouve facilement une rivalité, les progressions des personnages semblent plus fluides, et il me semble que les combats peuvent être plus longs en moyenne (moins de squash ?). Du coup un même catcheur bien mis en valeur au show jaune peut se retrouver un peu perdu dans le grand bain, en manquant de temps disponible, ce qui donne l’impression que la qualité du show des jeunes est meilleure.

 

 

Krix: Gros ça se discute
Etant un suiveur de NXT, je reconnais bien volontiers qu’en termes qualitatifs, le roster NXT est très bon, ce show est très intéressant à suivre, et les PPV ont été jusqu’à présent enthousiasmants. Par exemple, je trouve les Divas excellentes et la tag team division très riche. Mais niveau main event, il y a Zayn et Neville et qui d’autre ? Baron Corbin ? Ce mec ne fait que des matchs de 25 secondes, ce qui me parait un peu léger pour se faire une idée réelle de son niveau. Breeze ? Personnellement, j’ai horreur de ce gars et j’espère qu’il ne franchira jamais la porte du roster principal, même si je sais que je me trompe d’office. Balor, Hitami et Steen viennent seulement d’arriver alors je pense qu’il est compliqué d’être totalement affirmatif sur la supériorité qualitative du roster de NXT, d’ailleurs il est fréquent que des gars du roster principal interviennent dans le show jaune (Clay avant son licenciement, Cesaro, Titus, Kidd): cela reste la ligue de développement et je la prends en tant que telle, j’aime cette jeunesse mais le vestiaire de la big league a quand même de sacrés arguments à faire valoir.

 

 

Bastoune: Gros je sais pas.
Car le catch, ce n'est pas que de la lutte dans le ring, c'est aussi, des segments au micro et la capacité à faire réagir (adhérer ou repousser) une foule très nombreuse (et un grand nombre de téléspectateurs), alors le public assez petit de NXT et sa non-diffusion à la télé nationale influe forcément sur ce côté-là du catcheur. On pourrait un peu voir ce show comme l'indy made in WWE. En plus, dans le ring, je ne suis pas forcément fan de tout le monde, Mojo Rowley, l'autre blondinet (qui se prend pour Dolph Ziggler en moins bien), ou encore Enzo Amore. Mais c'est vrai que les Zayn, Neville, et autres Kidd ou Ascension et Charlotte et Bayley sont très agréables à regarder dans le ring.

 

 

Encore une fois, tout le monde oublie encore de mentionner la présence de Pamela Anderson.

 

 

     10. L’automne est traditionnellement la meilleure période de la TNA.

Rapha-Hell: Gros point d’interrogation.
Sur ce dernier point, j’avoue ne pas pouvoir me prononcer. Je ne visionne pas la TNA. Grâce aux Cahiers du Catch, j’en lis les nalyses et peux désormais suivre un peu la situation de la fédération d’Orlando, mais de là à me prononcer sur la fluctuation saisonnière de la qualité du show, je ne peux.

 

 

Krix: Gros j’en sais rien
En toute honnêteté, je ne suis la ligue 2 américaine que depuis cet été et ce grâce à warrior 31 dont les écrits m’ont donné envie de voir un peu ce qui se passait du côté de la fédération de Dixie Carter, donc je n’ai pas de référence sur ce qu'est sa meilleure période annuelle. Pour le coup, j’ai suivi Impact cet automne, et c’était plutôt bon. J’aime bien la division Knockouts (Velvet Sky I love you) que je trouve largement supérieure à celle de la WWE, la tag team division est également passionnante et au moins, à la TNA, le titre suprême est défendu avec des main eventers bien identifiés et le champion est présent, lui. Seul problème, cette ligue survivra-t-elle ? Rien n’est moins sûr.

 

 

Bastoune: Grosse impasse
J'ai regardé quelques shows de la TNA, mais cela remonte déjà à l'année dernière (en automne d'ailleurs) et j'avais trouvé le produit assez bon, mais vu la période délicate qu'a été l'année 2014 pour la compagnie de Dixie Carter avec sa difficulté à retrouver une diffusion télé pour son show principal Impact, je ne saurais rien dire sur la qualité intrinsèque de la TNA en automne.

 

 

Vision de la TNA selon nos chroniqueurs.

 

 

Le verdict est sans appel, en passant de deux à trois experts, j'ai pu avoir plus de visions différentes (ce qui est statistiquement logique). Une question a trouvé un accord parfait, et deux autres ont été rencontrées par l'ignorance ou l'indifférence. Bref, le triple threat imposé par l'autorité a su nous donner un débat moins lisse que certains précédents épisodes de Gros oui/ grognon.

 

 

Avec Krix, on s'est quand même mis d'accord pour massacrer Bastoune suite à ses propos sur Ziggler.

 

 

Merci pour votre attention, commentez tout ça, exprimez vos désaccords, et rendez-vous très vite pour un prochain…

 

Gros oui!

 

ou

 

Grognon.

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut