Catch

Smackdown 05/12/14 : Kane, l’année de trop?

I’m a realist. I like to put it in business terms. I ran three different corporations my way and I was successful. But I’m an older guy who is on his way out so they brought me in as a consultant for the new, up-and-coming CEO. I’m here for him.
Shaquille O’Neal
 
Kane roule sa bosse sur les rings de la WWE depuis le milieu des années 1990. Imaginez-vous bien, il catchait déjà alors que Rosetta venait de partir vers la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. L’une s’est posée, mission terminée, l’autre court toujours et squatte même le Main Event des Survivor Series vingt ans plus tard. Il serait peut-être temps d’égaliser, non?
 
 
– Je t'ai déjà dit que j'ai affronté Mankind? Ça c'était un catcheur, pas une lopette comme maintenant, il était tout barbu et masqué, comme moi.
– Cent fois, pépé, cent fois.
 
 

Kane contre les chiffres

 

 

On est bien d’accord, j’ai un peu triché dans l’intro, le personnage Kane, interprété par le catcheur Glen Jacobs, est apparu en Pay-per-view la première fois lors des Survivor Series 1997 dans un match contre Mankind. en milieu de carte. Avant ça, il était le dentiste de Jerry Lawler puis “Diesel”. Non, pas LE Diesel, mais la pâle copie utilisée par Vincent K. McMahon après le départ de Kevin Nash et de Scott Hall à la WCW.

 

1997, ça remonte hein? Les débuts d’Ibrahim Ba en équipe de France de football, l’arrivée du premier Français en NBA, Tariq Abdul-Wahad, chez les Sacramento Kings et la dissolution de l’Assemblée nationale par Jacques Chirac. Le bon temps qu’on vous dit. Mais aujourd’hui, tous ces braves gens ont pris leur retraite.

 

 

1997, c'est aussi le grand cinéma français qui cartonne. ET OUAIS MON GARS, ça te rajeunit pas hein!
 
 
Depuis, on peut dire que sa carrière a été rudement bien menée. Et bien que situé entre deux âges majeurs de la WWE, la période Austin-Rock et Cena-Orton, il a atteint 24 fois le main event d’un pay per view, sans prendre en compte le Rumble match (dans ces ppv-là, j’ai considéré comme main event le match masculin précédent). 
 
 
(pour voir en plus grand, cliquez sur le graphique)
 
 
 
Oh oui, il est bien loin d’un John Cena (qui vient juste de dépasser Triple H, by the way) ou d’un demi-frère croque-mort, mais il est devant d’autres piliers de la WWE comme Chris Jericho, Batista ou Edge qui, eux, ont collectionné les titres majeurs. 24 main events, ça reste tout de même un chiffre important, qu’il ne doit pas qu’à sa longévité. Déjà cette année, par exemple, il s’y retrouve quatre fois: Extreme Rules, Money In the Bank, Battleground et, donc, Survivor Series.
 
Excepté Chris Jericho, Kane est bien devant la petite bande citée plus haut au niveau de la rapidité d’accession au titre honorifique de triple Crown (qui récompense ceux ayant eu un titre mondial, un titre tag team et un titre intercontinental).
 
 
 
 
Oui, je sais bien que ça dépend essentiellement du booking car des mecs comme l’Undertaker et John Cena ne seront jamais Triple Crown, étant donné qu’ils n’ont jamais goûté à l’intercontinental. Cela dit, ça montre quand même que la WWE croyait beaucoup en lui et pas uniquement pour faire le gros bras monstrueux qui fait pêter les fumigènes quand il entre ou sort du ring.
 
D’ailleurs, je sais ce que vous allez dire "c’est bien beau mais, dans le classement sur la triple Couronne, on retrouve des mecs comme The Miz, alors ton classement, tu peux te le mettre où je pense”. 
 
Alors regardons de plus près les matchs pour un titre, l’ensemble tout d’abord, depuis le début de la carrière de Kane, en comparaison de ceux de Shawn Michaels, Randy Orton, Edge, Jericho, John Cena et du Big Show… et je me rends compte que j’ai oublié de prendre en considération Triple H. Tant pis.
 
 
 
 
Oui, ce n’est absolument pas clair.
 
On remarquera le parcours similaire de Kane et du Big Show. Une présence assez importante en début de carrière, un creux entre 2004 et 2007 et une remontée à partir de 2008. Alors qu’un Randy Orton a connu un gros push en 2007 (passage de 1 match à 11) puis une descente régulière tandis qu'un John Cena oscille constamment entre 6 et 12 matchs depuis dix ans.
 
Point important, Kane ne passe jamais une année sans avoir un title shot. Chose rare sur cette sélection de catcheurs, Edge étant blessé en 2003. Ce qui n’était pas le cas pour John Cena et Randy Orton à leurs débuts en 2002, Jericho sur ses derniers runs, Shawn Michaels en 2008 autour d’une grosse feud contre ce même Jericho et Batista et plus surprenant, Big Show cette année.
 
Alors, regardons plus en détail en associant US et Intercontinental, les deux titres tag teams et le WWE/WWF avec le WHC.
 
 
 
 
Kane est très irrégulier dans cette catégorie. Après une période, au début du XXIe siècle, où il squatte la picture intercontinentale, il ne reviendra que quatre ans plus tard pour des piges d’un match tous les trois ans: Drew McIntyre en 2010 pour l’Intercontinental, MVP en 2007 et Dean Ambrose en 2013 pour l’US. Il ne récupérera jamais le titre à cette occasion. 
 
On notera aussi que John Cena ne restera qu’une année dans cette catégorie, qu’Edge n’y retournera pas une fois le titre majeur obtenu après son cash-in à New year Revolution 2006. L’histoire nous raconte qu’il clôt un chapitre et ouvre un autre ce soir là.
 
 
 
 
C’est nettement plus intéressant en tag team: on voit qu’il est exclusivement le seul concerné durant l'intégralité de cette période, en bonne partie grâce à son implication dans les Brothers of Destruction puis Hell No. Les autres équipes importantes sont Christian et Edge en 2000 et Jeri-Show en 2009.
 
John Cena et Randy Orton ne sont pas très concernés par cette division, ce qui est très étonnant quand on voit qu’une équipe comme Rated-RKO n’a pas eu d’exposition en pay per view.
 
 
 
 
A part la large domination de John Cena et Randy Orton dans les  title pictures principales ces dernières années, ce que regrette bon nombre de suiveurs, on note que Kane a, à quelques exceptions près,  au minimum un title shot en pay per view par an depuis son arrivée dans le roster principal! Alors, oui, il y a des années où il participe à l’Elimination Chamber. 
 
Et c’est là le problème. Pour la WWE, Kane est encore crédible en tant que potentiel champion WWE. Il a pourtant eu un run de six mois en 2010 pendant l’histoire de l’agression du Taker et de la domination du Nexus. On se souvient tous de la façon dont son règne s’est terminé… Piteusement, Edge enlevant Paul Bearer sous le thème musical de Benny Hill. Nos yeux ont saigné. Alors pourquoi, en 2014, lui donner trois title shots pour le titre unifié? Du coup, 2014 devient la deuxième plus importante année de sa carrière de ce point de vue, à égalité avec 1998!
 
On a souvent loué les capacités athlétiques et l’agilité de Kane sur un ring, mais on ajoutait l’expression “pour son âge” et il est vrai que dans le roster, il ne dépareille pas vu qu’il en est le plus vieux. Alors forcément quand on regarde les graphiques suivants:
 
 
Kane est en bleu.
 
 
 
 
et qu’on associe les deux:
 
 
 
 
Trois matchs pour le titre pour un seul homme âgé de 47 ans, ça commence à faire beaucoup. C’est plus que Cesaro, quatorze ans plus jeune, qui n’a eu ces occasions que lors de matchs à plus de quatre catcheurs. C’est autant que Sheamus et Alberto del Rio cumulés, qui ont dix ans de moins que lui.
 
Bray Wyatt, qui a vingt ans de moins, est déjà en fin de push après ses affrontements perdus contre les deux top faces du début 2014, Daniel Bryan et John Cena.
 
Pour comprendre à quel point Kane occupe la place des jeunes, il faut regarder les autres quadragénaires: HHH, Batista, Goldust, Chris Jericho, Mark Henry, Rob Van Dam, The Big SHow, R-Truth, The Great Khali et Christian. Combien d’entre eux sont encore actifs dans le roster à ce jour? 4. 
 
 
– Hey oh, on peut toujours revenir pour un dernier run, hein Chris?
– Oh oui, comme quand je reviens en 2012? C'était cool les spots mystiques.
 
 
Et Goldust, dont on dit depuis trois ans qu’il aura droit à son Wrestlemania Moment en affrontant son frère au prochain Biggest stage, n’aura plus l’opportunité d’un title shot majeur (l’a-t-il déjà eue, au fait?), R-Truth non plus, enfin pas dans l’état.
 
Henry et Show sont les seuls catcheurs réguliers de plus de quarante ans qui peuvent concurrencer Kane sur la possibilité de toucher le titre. Mais cette année, ils n’ont pas été concernés, contrairement à l’an dernier où the Sexual Chocolate nous avait entourloupés sur une fausse retraite et le Show-show avait failli toucher à l'or durant sa feud contre Alberto Del Rio en début d’année puis du fait de son soutien envers Daniel Bryan aux Survivor Series.
 
 
Mais Mark Henry peut aussi nous sortir des segments "rigolos" comme lorsqu'il danse avec un nain.
 
 
Big Show semble d’ailleurs avoir le plus de chances, dans l'état actuel des choses, d'obtenir un Title Shot, au moins à Elimination Chamber, vu que son personnage est celui d’un mec au gros contrat qu’on interprète soit comme une contrainte soit comme une plus-value.
 
Le problème de Kane, c’est que personne ne parle d’une possible retraite des rings: dans tous les papiers d'information qu’on peut lire sur l’internet mondial, il semble qu'il peut encore être là dans cinq ans, sans que ça ne choque quelqu'un sauf s'il reste dans un rôle de gros chieur. 
 
Et c'est précisément la principale raison qui fait que l’on considère qu’il nous a fait passer une mauvaise année. Outre ses trois matchs pour le titre, combien de fois est-il intervenu pour causer la disqualification d’un ennemi de l’AUTORITÉ ? Combien de Main events se sont terminé par un chokeslam out of nowhere pour sauver les miches de Seth Rollins ? Beaucoup trop.
 
 
Souvenez-vous, Money in the Bank, on y croyait à Dean décrochant la mallette…
 
 
et puis non.
 
 
Pour le bien de la WWE et des suiveurs, au lieu de mettre et enlever son masque comme si c’était des décorations de Noël, Kane devrait rester cantonné dans son rôle de conseiller, il ferait un très bon general manager même si ça pouvait l’empêcher d’intervenir entre les cordes.
 
D’ailleurs, vous êtes vous déjà posé la question suivante: que sont devenus les 38 catcheurs qui étaient présents aux Survivor Series 1997? Eh bien, la réponse est simplement édifiante:
 
 
 
 
L’autre actif à temps plein est Goldust et ceux que j’ai considérés comme pré-retraités sont les New Age Outlaws et The Rock, bien foutus de refaire le coup de poing l’an prochain. Par contre, tous les autres ont rangé leur slip de combat dans l’armoire ou le portent dans leur cercueil. Oui, euh, j’ai la fâcheuse tendance de croire que les catcheurs sont enterrés en tenue “officielle” et non en costard.
 

 
Au moins, on sait qui on viole comme ça.
 
 
12 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut