Catch

Nxt Takeover R-Evolution : la R-Ecap’

L'Évolution est un mystère

Plein de changements que personne ne voit

Le Temps ridiculise l'Histoire

Hier remonte à trop longtemps, je ne crois pas à ce que je sais

Le monde où il faut être commence demain.

Moteur-Tête, Ligne dans le sable

Où l'on fera un bref récapitulatif des événements s'étant produits cette semaine dans le quatrième PPV de Nxt, l'on remarquera que le catch y est particulièrement mis à l'honneur et l'on se dira que finalement, après des débuts plus que douteux en 2010, Nxt pourrait bien être le show idéal pour se réconcilier avec le catch.

En plus, celui qui était attendu comme le Messie s'est enfin montré.

Nalyse de Nxt Takeover : R-Evolution

Match simple

 

Kevin Owens bat CJ Parker

 

Il est là ! Enfin ! Celui que tout le monde attendait (ou redoutait) est apparu sur les écrans de Nxt ainsi que sur les radars d'une partie des suiveurs de la WWE. Et pour bien faire les choses, on a jeté en pâture au sympathique Kevin Owens rien de moins qu'un pauvre hippie dégingandé en la personne de CJ Parker.

 

Soyons honnêtes, le match restera anecdotique. Le seul intérêt était de voir Steen, heu pardon, Owens à l'échauffement. Les suiveurs de longue date de la Pro Wrestling Guerilla ou de la Ring of Honor ont pu constater qu'il avait toujours la forme; quant à ceux qui le voyaient pour la première fois ils ont pu apprécier que le bonhomme reste assez souple et technique tout en dégageant une certaine puissance pour son gabarit (en même temps, son surnom c'est Mr. Wrestling, c'est pas pour rien).

 

 

Regardez avec quelle violence il vient à bout de ce morceau de carton.

 

 

Autre remarque : les chants "Fight Owens Fight !" qui ont succédé aux "Kill Steen Kill !" d'avant. Un sympathique clin d'oeil au passé du personnage.

 

Et en parlant du personnage, il ne semble pas avoir été trop altéré. À savoir que Kevin Steen était un dangereux bagarreur violent et sadique. Le ton semble le même à Nxt, en témoignent son visage ensanglanté et ce sourire démoniaque dont il nous gratiffia pendant le match. En revanche, il est peu probable qu'il puisse utiliser le Package Piledriver en finisher.

 

Le visage en sang n'était cependant pas volontaire car dû à un coup de pied trop violent de la part de son adversaire qui lui cassa le nez. Qu'à cela ne tienne puisqu'Owens fit de Parker sa chose et remporta le match sans un mot pour la foule.

 

Nous aurons l'occasion de revenir plus en détail sur le brave Kévinou d'ici quelques jours car il faudrait un article entier pour le présenter de manière convenable. Cet homme mérite qu'on s'attarde sur lui nom de Zeus !

 

 

Kill Owens Kill !

 

 

Match pour les ceintures NXT par équipes

 

Les Dragons de la Lucha (Sin Cara et Kallisto) © battent les Vaudevilains (Simon Gotch et Aiden English)

 

Un des principaux intérêts du catch réside dans les oppositions de styles. Ici on a deux catcheurs agiles et rusés contre deux bagarreurs issus tout droit des Temps Modernes. Le seul bémol, c'est que ces deux duos ne sont peut-être pas les plus impressionnants de la division par équipe (division qui constitue un des points forts de Nxt).

 

En effet les Vaudevillains sont sympathiques mais leur gimmick ne permet pas de les prendre suffisamment au sérieux. Quand aux Dragons de la Lucha ils virevoltent et virevoltent mais ça devient un peu répétitif à force (de la lutte libre quoi). Néanmoins Kallisto semble bien parti pour prendre la relève de Rey Mysterio. Il ne vendra probablement pas autant de masques et de t-shirts mais il fera son effet.

 

 

Bisous bisous. Des câlins des bious.

 

 

Match simple

 

Baron Corbin humilie Tye Dillinger

 

Rien de particulier à dire, si ce n'est que Corbin poursuit sa série d'invincibilité. Après le match, son regard a croisé celui de Bull Dempsey (autre bourrin invaincu), laissant augurer d'une feud entre les deux.

 

Il serait bien que les choses avancent entre ces deux-là car ça fait deux mois que les bookers laissent augurer d'une feud qui les opposerait.

 

 

Un simple regard et tout peut basculer.

 

 

Match par équipes

 

Finn Balor et Hideo Hitami battent The Ascension (Viktor et Konnor)

 

Comme indiqué plus haut, le duo champion et son challenger ne sont pas les équipes les plus impressionnantes de la division. Et pour cause, les plus impressionnants, ce sont ces quatre-là.

 

The Ascension avait perdu les ceintures par équipes le 11 septembre dernier lors de Takeover II après 364 jours de règne. Un brin agacés par cette perte, Viktor et Konnor s'en étaient vivement pris à Hideo Hitami qui faisait son apparition et qui n'avait rien demandé à personne.

 

Par la suite, et après plusieurs passages à tabac, le Japonais parvint à trouver un (hit)ami pour l'aider à faire face au terrible duo barbu en la personne de Finn Balor. Et après de nombreuses humiliations, les deux anciennes stars de la New Japan Pro Wrestling vinrent enfin à bout de leurs adversaires.

 

Pour ne pas gâcher le plaisir, Finn Balor s'était maquillé le corps comme à l'époque où il s'appelait encore Prince Devitt. De quoi ravir les fans les plus anciens et surprendre les nouveaux. Il se murmure même que Balor pourrait conserver ce type de maquillage pour les shows weeklys. Une initiative regrettable car ça le banaliserait.

 

 

– Dis papa, Jeff Hardy est revenu ?

– Non, Krix junior. Mais il nous a envoyé son meilleur disciple.

 

 

Autre élément qui ravit les fans, la tentative de GTS d'Hitami. Il ne faut pas oublier que c'est lui qui a inventé cette prise tout comme le running knee, qu'il parvint d'ailleurs à placer pendant le match. Si Hitami est autorisé à utiliser toute l'étendue de son moveset, les spectateurs en auront pour leur argent.

 

De leur côté, Viktor et Konnor devraient bientôt passer à l'étage supérieur si l'on en croit la vignette diffusée lors du Smackdown de cette semaine. Une promotion logique (l'équipe est la plus over de Nxt et n'a plus rien à y prouver) qui devrait relancer la division par équipes de la WWE.

 

 

Match pour la ceinture féminine

 

Charlotte © bat Sasha Banks

 

Les filles à la WWE, ça craint. Les filles à Nxt ça roxe du poney. Et ce n'est pas le squash subi par la pauvre Charlotte lundi dernier à RAW qui viendra remettre en cause cette affirmation.

 

Les deux filles sont très athlétiques (pour preuve Charlotte tente d'aplatir son adversaire avec un moonsault mais cette dernière esquive. Qu'à cela ne tienne, à peine atterrit-elle sur le ring que la championne enchaîne avec un autre saut qui fait mouche) et ne sont pas là pour montrer leurs miches. Et non seulement elles se débrouillent très bien dans le ring, mais en plus elles mettent un peu de psychologie dans le match comme lorsque Sasha Banks vole le finisher de son adversaire en lui faisant un figure four sur la tête. Rien que d'imaginer le Miz tenter de faire la même chose pourrait provoquer des cauchemars et autres crises d'angoisse.

 

 

Et puis de toute manière, Sasha Banks est plus présentable que le Miz.

 

 

Ça a l'air de rien comme ça, mais quand on parle de catch féminin à la WWE on s'aperçoit que les bases du catch sont souvent bafouées. 

 

Charlotte conserve son bien de fort belle manière. C'est la Diva la plus over du roster et elle a de qui tenir. Pourvu qu'elle n'ait pas les ailes brûlées comme ses frères car elle a du talent et dégage une certaine aura que beaucoup de filles à la WWE ne possèdent pas ou plus.

 

Pour le reste, on peut craindre que la ceinture Nxt ne devienne une nouvelle fois vacante lorsque sa détentrice sera appelée vers le roster principal. Une situation déjà vue lorsque Paige devint championne des Divas le lendemain de Wrestlemania. Or le problème c'est que Charlotte n'est que la deuxième championne féminine de l'histoire de Nxt. Et voir les deux premières championnes abandonner leur ceinture ça fait un peu désordre.

 

En tout cas les filles sont vraiment prises au sérieux à Nxt. Elles ont de vraies storylines et de vrais matchs. Et quand on voit ce qu'est devenue Paige à RAW, eh bien il vaut mieux que les Charlotte, Sasha Banks et autre Bailey restent sagement à Nxt.

 

 

Échanger cette ceinture contre un papillon de lumière tout dégueulasse ? Nan mais vous rêvez là !

 

 

 

Match pour la ceinture masculine

 

Sami Zayn bat Adrian Neville ©

 

Enfin ! Zayn a enfin vaincu le signe indien ! Alors que Neville lui avait affirmé qu'il était incapable de remporter le titre, que Zayn avait mis sa carrière en jeu (ce qui malheureusement brisa tout suspense quant au résultat), malgré deux ref bumps atrocement survendus et ridicules, le Canadien a finalement conquis le titre suprême.

 

Il est le premier Québécois a conquérir une ceinture de la WWE depuis Sylvain Grenier en 2005 (victoire avec Rob Conway pour le WWE World Tag Team Championship détenu alors par Eugene et William Regal). Ça n'est donc pas un hasard si Pat Patterson vint le féliciter chaudement après sa victoire.

 

Tout comme ce n'est pas un hasard si Kevin Owens fut le premier à le prendre dans ses bras, les larmes aux yeux. Il faut savoir que l'histoire entre ces deux-là remonte à plusieurs années et qu'ils eurent une longue feud s'étalant sur pratiquement trois ans et active dans plusieurs fédérations (Pro Wrestling Guerilla et Ring of Honor notamment).

 

 

Il va enfin pouvoir accrocher un truc au-dessus de la cheminée.

 

 

Et apparemment la WWE a décidé de relancer leur rivalité puisqu'Owens s'en prit physiquement à Zayn en toute fin de show. Une action qui provoqua des hurlements de joie chez les uns (qui n'attendaient que ça) et des cris de stupéfaction chez les autres.

 

Ne voyez aucune malice dans cette remarque. Il est certain qu'il n'y a aucun mal à ne pas avoir connu Kevin Owens et Sami Zayn lorsque ceux-ci s'appelaient encore Kevin Steen et El Generico (on peut dire la même chose pour tous ceux qui ont connu les belles heures sur la scène indépendante de Cesaro lorsqu'il était encore Claudio Castagnoli par exemple).

 

Et il est certain que les fans indy hardcore qui prennent les suiveurs occasionnels de haut parce qu'ils ne connaissent pas tel catcheur depuis le premier jour méritent qu'on les plaque au sol, qu'on installe un rat dans une cage avec l'ouverture posée sur leur ventre et qu'on foute le feu à la-dite cage (je vous laisse imaginer quelle est la réaction du rat dans ce genre de situation).

 

 

Le coup de pied dans la gueule n'est pas une bonne réponse.

 

 

Non, le seul fait de connaître le passé indy d'un catcheur permet uniquement d'avoir une deuxième lecture des événements lorsque celui-ci catche dans une nouvelle fédération et croise un ancien antagoniste. C'est un peu comme si vous regardez un film à 10 ans puis à 20 et 30 ans, votre regard n'est pas le même. Dans le cas de Kevin Owens, lorsqu'il a signé à la WWE, ses plus anciens fans n'attendaient qu'une chose, qu'il entre en feud avec Sami Zayn. D'où les cris de joie à la fin du show.

 

Mais pour le suiveur lambda, cette image reste tout de même assez forte. La star montante de Nxt, dont l'honneur a été bafoué de si nombreuses fois (Zayn a quand même perdu des matchs contre Bo Dallas. Bo Dallas!!) parvient enfin à conquérir le Graal. Et alors qu'il fête sa victoire un type qui vient d'arriver se jette sur lui et lui explose le dos contre le bord du ring. Cette scène reste suffisamment marquante sans qu'on ait eu besoin de voir leur match à Final Battle en 2010 (superbe match qui conclut la première partie de leur feud et qui bouta pendant un temps Kevin Steen hors des radars).

 

Cependant chers amis ça serait dommage de passer à côté d'une si belle histoire. Aussi nous aurons l'occasion de parler plus en détail de nos deux joyeux lurons qui ont le mérite de remettre la Belle Province à l'honneur.

 

Et pour conclure, si en ce moment vous êtes fâchés avec le catch, lâchez RAW et mettez vous à Nxt. Ça dure moins longtemps (comptez cinquante minutes pour les weeklys et deux heures pour les ppvs) et c'est nettement plus satisfaisant. De là à dire que c'est parce que Triple H y a les coudées franches, il n'y a qu'un pas.

 

 

Cette image a rendu fous de bonheur les fans de la scène indépendante. Pourvu qu'il en soit de même pour les fans de la WWE.

 

17 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut