Catch

Christmas Carols

Twas the night before Christmas

When all through the house

Everybody was stoned

Even the mouse

Korn, Jingle Balls

 

Smackdown a franchi une nouvelle étape dans son histoire, cette semaine, en proposant rien de moins que son 800ème épisode. Pour fêter ça, le show bleuté a même eu droit aux honneurs d’une diffusion en direct, en version « Super Smackdown Live ! »,  right here, in Grand Rapids, Michigan. Alors, comment la WWE a-t-elle décidé de fêter ce passage de cap symbolique ? Avec de nouvelles storylines de ouf, des guests de folie, des matchs 5 étoiles ? Eh bien vous n'en saurez rien dans la suite de cette nalyse.

 

 

Spoiler alert :  il y a du lapin.

 

 

Nalyse de Super Smackdown Live ! du 16 décembre

 

 

Avant de commencer, je tiens à présenter mes plus plates excuses à l'univers des CDCs. Ayant un peu décroché des shows hebdomadaires de la WWE ces derniers mois, je ne m'étais pas rendu compte en acceptant la pige proposée par Axl que l'épisode de cette semaine était en live… Bref, toutes mes confuses pour un article qui arrive un peu tard par rapport à la diffusion de l'épisode, le 16 décembre dernier. Pour me faire pardonner, je vous invite donc à suivre cette 'nalyse en musique, avec quelques chansons de Noël pour se mettre en jambes avant les fêtes.

 

 

En parlant de jambes … Faute de booking potable, ça racole pas mal pour Total Divas.

 

 

Les résultats en vrac

 

Roman Reigns bat Fandango (accompagné par Rosa Mendes)

Les Usos et Erick Rowan battent le Miz, Mizdow et Luke Harper

Ryback vs Rollins n'a jamais eu lieu (et c'est peut-être pas plus mal…)

Nikki Bella conserve son titre face à Naomi

Kane squashe une nouvelle fois Adam Rose et le Lapin

Dolph Ziggler remporte le Main Event face à Seth Rollins (accompagné par J&J Security)

 

 

Le Petit Reigns au Nez Rouge

 

On l'appelait Nez Rouge 
Ah comme il était violent 
Le p'tit Reigns au nez rouge 
Rouge comme un avertissement

 

Son spear faisait fuir, 
Chaque jobber tremblait debout. 
On allait jusqu'à dire 
Qu'il aimait casser des genoux.

 

Une blessure ralentit 
Son statut de star 
Mais l'attente est finie… 
Il a un match booké ce soir !

 

Comme un marine, Nez Rouge 
Tu conduiras dans le ciel 
Avec ton p'tit nez rouge 
L'chariot du Père VKM !

 

 

Roman Reigns a officialisé son retour actif dans le roster. Suite aux événements de lundi dernier, il a logiquement eu droit à un match contre Fandango. Rien de bien folichon à signaler dans ce combat, si ce n'est que le danseur de salon ne s'est pas fait squasher, comme on aurait pu le craindre. Il a même réussi à durer quelques minutes avant de se prendre un combo « Powerslam / Superman Punch / Spear », pour encaisser le tombé. A noter une nouvelle fois la bonne pop' reçue par l'ancienne Powerhouse du SHIELD. Cela avait déjà été le cas lors des Slammy's, et du dernier RAW, mais ça confirme en tout cas que le cousin du Rock reste malgré son absence en bonne position dans le cœur du public américain. Bref, réjouissez-vous (ou préparez-vous mentalement), on risque de bouffer du Romain pendant les mois qui viennent…

 

 

 

Et d’un… Bon, le mois prochain, je rentre premier au Rumble et je sors tout le monde du ring. Après ça je défonce Lesnar à Mania. Et l'été prochain, je me barre à l'UFC pour péter la gueule à CM Punk.

 

 

 

Petit Mizdow

 

Dans sa tunique, sale devant,

Sur un Uso, porté par le vent,

Il descendra, de la troisième cordée

Petit Mizdow, il est temps de prendre le tombé.

 

Tes yeux se voilent

N'écoute pas les étoiles :

Miz est jaloux, enragé.

Entends-tu le public louer tes progrès ?

 

Et demain matin, petit Mizdow

Tu comprendras que c'est toi le plus beau

Toutes les ceintures dont tu as rêvé

Petit Mizdow il sera temps d'aller les chercher.

 

 

Oui, bon, ce n'est pas Mizdow qui a subi le tombé sur ce match, mais bien le Miz. Mais ne vous trompez pas, c'était lui la star. Et ce malgré un temps effectif dans le ring quasi nul… Les semaines passent, et je reste bluffé par ce que ce bon vieux Damien Sandow arrive à faire avec le peu qu'on lui donne. Son personnage de Mizdow est magique, et le public réagit à fond derrière. Le jeu de faux-semblants, avec un Miz jaloux du succès de sa doublure, marche à merveille. Il faut d'ailleurs donner du crédit au Miz qui joue sa partition, et aide à mettre over le personnage de Mizdow.

 

Le match en lui-même est assez oubliable. Il aura essentiellement servi à augmenter les tensions autour des champions par équipe en titre, avec un Miz qui fait tout pour empêcher sa doublure de voler le spotlight, tout ça pour finalement se faire clouer par Erick Rowan. Au niveau des rivalités, les Usos se positionnent pour avoir un nouveau shot, alors que la confrontation promise entre les deux disciples de Bray Wyatt prend un peu plus de consistance.

 

Quel avenir pour le duo champion ? La séparation semble inéluctable, mais risque d'être assez casse-gueule pour le personnage d'un Mizdow ultra populaire en ce moment.

 

 

Hommage à Bruno Carette. Si tu nous regardes… Salut l'artiste !

 

 

 

Douce Naomi

 

Douce Naomi, Sainte Naomi,

Dans le ring, la championne rit.

Le Miz t'a eu un match contre Nikki

Mais ton rêve s'est vite évanoui.

C'est la faute à Jimmy,

C'est la faute à Jimmy …

 

 

Suite aux événements présentés ces dernières semaines, Naomi a finalement eu droit à un match de championnat contre Nikki Bella, tout ça grâce au Miz. Dans un angle très « Total Divas », l'ancienne Funkadactyl demande d'ailleurs à son Uso de mari de ne pas l'accompagner près du ring. Le match en lui-même n'a que peu d'intérêt : on sait d'avance que l'important ne se passera pas entre les cordes. Comme on pouvait s'y attendre le Miz vient en effet encourager une Naomi en difficulté, ce qui provoque l'arrivée d'un Jimmy Uso enragé. La distraction permet bien sûr à Nikki de conserver son précieux par un petit paquet. Et le match se termine sur une Naomi effondrée, qui vient de voir son rêve d'être championne s'évaporer à cause de son bien-aimé…

 

 

Vous n'avez rien compris… Ça fait partie de mon plan machiavélique pour faire péter un câble aux Usos et conserver mon titre par équipe à moi tout seul…

 

 

 

Mon beau lapin

 

Mon beau lapin,

Roi des boulets

Kane n'aime pas ta fourrure …

 

Quand par l'hiver

Adam Kruger

S'fait dépouiller

Ça sent le pâté …

 

Mon beau lapin,

Roi des boulets,

Mieux aurait valu fuir ….

 

 

Kane a une nouvelle fois défoncé Adam Rose, puis a collé un « Tombstone Piledriver » des familles au lapin, déjà blessé au cou… Le point positif, c'est que c'était une purge rapide. Le point négatif, c'est que ça risque de continuer…

 

 

Le réveillon approche. Kane, prévoyant, commence déjà a attendrir la viande pour son repas de famille avec le Taker.

 

 

 

Vive le blond !

 

Avec ses larbins,

Et sa mèche blanche,

Le fourbe Rollins s'avance,

Sa mallette à la main.

Et tout là-haut le blond,

Qui fait vriller ses hanches,

Lui souffle la bromance

Qu'il chantait petit enfant :

 

Vive le blond, vive le blond

Vive le blond Ziggler

Qui s'en va zigzagant

Sellant les bumps, hors pair!

Oh ! Vive le blond, vive le blond

Vive le blond Ziggler

Fameasser et perfection

Et bonne année grand-mère…

 

 

Petit retour en arrière… Seth Rollins aurait dû avoir un match contre Ryback, en troisième position sur la carte. Mais le Big Guy n'a jamais pu mettre les pieds sur le ring, suite à une agression de Rusev (merci, monsieur le Bulgare, pour une fois, tu as servi à quelque chose de plus que de jouer le faire-valoir de Lana).

 

Cette intervention aura en tout cas permis à l'Architecte, monsieur Fourbasse in The Bank, de donner non pas une, mais deux promos, se plaignant que tout partait en sucette sans l'Autorité. Il finit d'ailleurs par annoncer qu'il allait tout faire pour rendre la vie misérable à l'ensemble du roster, tant que HHH et Stephanie McMahon ne seraient pas de retour. Et s’il fallait en passer par une association avec Paul Heyman et Brock Lesnar, qu'il en soit ainsi !

 

La première promo fut interrompue par le champion intercontinental en personne, Dolph Ziggler, ce qui permit de booker un Main Event qui a dû faire mugir de plaisir Seifer et la Krix Family (et moi aussi, na!).

 

 Ziggler vs Rollins en main event du 800ème épisode de Smackdown… Si on m'avait vendu ça il y a quelque mois, je n'y aurais pas cru. Le match est là en tout cas, et oui, il fut bon. Rollins a bien vendu les blessures accumulées après TLC puis son match en cage du dernier Raw. Joey Mercury et Jamie Noble, J&J Security, ont une nouvelle fois parfaitement joué leur rôle à ses côtés. Mais c'est bien le Show-Off qui sort victorieux de ce main event, confirmant un peu plus sa résurrection et sa remontée dans la hiérarchie.

 

 

Si j'avais su… J'aurais arrêté de cracher dans la soupe plus tôt, ça m'aurait évité quelques mois de jobbing…

 

 

 

En conclusion

 

Pour le 800ème épisode de Smackdown, on aurait pu s'attendre à un peu plus. Le show fut finalement assez moyen, un peu haché par les « Raw Rewinds » et autres promos pour « Tribute to the Troops » programmé en milieu de semaine. On a entre autres eu droit à une nouvelle promo hallucinée entre Dean Ambrose et Bray Wyatt, en vue d’un « Boot Camp Match » entre les deux énergumènes sous les yeux des militaires, ainsi qu'ç une nouvelle vignette pour l’Ascension dont la venue dans le roster principal pourrait faire beaucoup de bien à la division tag team. Les deux matchs Usos-Rowan vs Miz-Mizdow-Harper et Rollins-Ziggler viennent relever le niveau d'une affiche assez fade, mais de peu.

 

Les promos de Rollins, soulignant le vide béant laissé par l'Autorité, y trouvent un écho troublant. J'espère que cela débouchera rapidement sur une nouvelle organisation, de nouveaux GMs… Quelque chose de concret en tout cas, car le retour à un système de GM invité, et le manque de figure d'autorité nuit clairement au produit (si c'était l'effet recherché, ça marche nickel, mais il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps non plus…).

 

En attendant que l'on reparte de bon pied pour une nouvelle année catchesque, à tout l'univers CDC, je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année, tout plein de bonnes choses, et à l'année prochaine !

 

 

L'an prochain, ça va chier !

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut