Catch

Pognon, échelles, abdos, travs, nains et Chavo: la LU vous souhaite de bonnes fêtes!

There will always be an underground.

Chuck Palahniuk

 

C’est Noël et contrairement à la WWE, les luchadors de LU vont pouvoir ouvrir leurs cadeaux au pied du sapin comme tout le monde puisqu’en cette période de fêtes, l’émission prend une pause. On retrouvera nos joyeux combattants masqués à la rentrée. En attendant, voyons qui mangera sa bûche une escalope sur la joue.

 

 

Si au repas de Noël, votre tonton avait cet accoutrement-là, posez-vous des questions !

 

 

Nalyse de Lucha Underground du 3 et 10 décembre

 

 

La Streak de Mil Muertes

 

Mil Muertes porte son record à 4-0 dans l’épisode du 3 décembre après une nouvelle victoire pleine de panache face à un jobber répondant au doux nom de Famous B. Deux minutes et un squash plus tard, Catrina pouvait se faire une joie de lécher la joue du vaincu. Deux questions : quand est-ce qu’on va enfin voir le prince de la mort catcher contre un adversaire à sa mesure ? Et s’il perd, Catrina doit-elle se faire lécher par le vainqueur ?

 

 

Question subsidiaire : est-il possible que les adversaires de Mil Muertes fassent exprès de perdre juste pour se faire lécher la joue par Catrina ?

 

 

 

Son of Havoc fait sa comedy

 

Son of Havoc a-t-il le projet de devenir le nouveau Santino ? Ses débuts à LU nous donnent matière à se poser la question. Ivelisse a d’ailleurs très bien résumé la situation en rappelant au micro que son compagnon avait dû affronter une femme puis un nain. Maintenant ça suffit, il n’a pas signé pour jouer les rigolos de service. Son of Havoc en profite pour lancer un open challenge à quiconque a le cran de venir se frotter à lui. C’est ainsi qu’apparait… Pimpinela Escarlata, un travesti visiblement familier des rings de la AAA, sacré Reina de Reinas Champion en 2011. Tout un programme.

 

Tout droit sorti de la cage aux folles, notre Reine du Carnaval enchaîne quelques prises tout en se dandinant sur le ring. Ivelisse tente d’intervenir mais Mascarita Sagrada surgit pour faire fuir la demoiselle. Pimpinela place alors son terrible finisher – The Kiss – et entraine Son of Havoc en roll-up pour la victoire. Croyez-le ou non mais ce match m’a carrément fait rire. Tout le monde était parfait dans son rôle et le public était à fond. Un bon comedy match comme on les aime. L’avenir de Son of Havoc, en revanche, me laisse dubitatif. Le choix d’en faire un comedy wrestler parait assez étrange mais surtout sa crédibilité sera bien difficile à racheter après ça. D’autant que l’angle semble fait pour durer.

 

 

Un trav et un nain, c’est ça l’humour mexicain !

 

 

 

La chasse de King Cuerno

 

Rappel des faits. Lors de ses débuts à LU, King Cuerno s’inclinait face à Drago. La semaine suivante, il attaquait ce dernier, lui signifiant que l’histoire n’était pas finie. Lors de l’épisode du 3 décembre, les deux hommes s’affrontent alors dans un match revanche. Le match ressemble beaucoup à leur première rencontre mais cette fois Cuerno est plus mis en avant, parait plus concentré et l’histoire racontée ici montre que les cabrioles de la proie ne lui permettront plus d’échapper au prédateur. Après un Thrill of the Hunt, King Cuerno hurle que la chasse ne fait que commencer.

 

Lors de l’épisode du 10 décembre, King Cuerno affronte Super Fly, un voltigeur en provenance de la AAA. Il est bien connu pour son leadership de la Real Fuerza Aérea, une équipe de faces. Il a cependant turné il y a quelque temps et s’est finalement fait démasquer par son vieil ami Aero Star. Il lutte à nouveau masqué à Lucha Underground, et visiblement à nouveau chez les gentils. Néamoins, Super Fly ne parvient pas à placer plus de 2/3 moves et le Roi s’impose facilement. Drago, qui épiait le combat depuis le haut des gradins, se résigne à ne pas intervenir tandis que Cuerno le toise depuis le ring.

 

 

Et sinon, bien les ventes du merchandising ?

 

 

 

Chavo & Cie

 

Un match par équipes, en guise de main event de l’épisode du 3 décembre, constituait la suite logique des événements de la semaine passée. Ainsi, le top heel Chavo Guerrero, accompagné de Pentagon Jr, affrontait Sexy Star et Fenix. Le combat est bon et la luchadora ne souffre absolument pas de la comparaison avec les hommes, comme elle l’a largement démontré depuis le tout premier épisode. Au final, Fénix se projette les deux genoux en avant sur Pentagon et offre le tombé à Sexy Star.

 

Allez, on remet tout le monde dans un chapeau et on tire un nouveau match. La semaine suivante c’est donc Fénix qui fait face à Chavo, avec les alliés de chacun dans leur camp respectif. C'est la dernière configuration possible si je ne dis pas de bêtises. Cette fois-ci, Chavo profite d’une distraction de Pentagon pour plonger en Frog Splash et remporter la victoire. Après le match, Sexy Star annonce que Blue Demon Jr est remis et arrive pour se venger.

 

 

M’sieu, m’sieu, elle m’a tapé !

Sérieux Chavo, t’es plus jobber, t’es top heel, tu peux plus te conduire comme ça…

Mais elle m’a tapé-heu !

 

 

 

Money in the Bank

 

La tension entre Johnny Mundo et son patron, Dario Cueto, est encore montée d’un cran. Dans l’épisode du 3 décembre, Mundo est carrément venu l’agresser dans les toilettes lugubres du Temple. Peu importe combien de fois on lui enverra Big Ryck dans les pattes, son obsession sera toujours de trouver Cueto et de lui botter le cul. Et s’il commençait dès aujourd’hui ? Le boss panique et lui promet de lui donner une nouvelle chance d’obtenir 100 000$ ! Mundo accepte et lui arrache la clé qu’il porte autour de son cou en gage d’ «assurance ».

 

Plus tard dans la soirée, Johnny est sur le ring. Il veut son argent et donne 10 secondes à Cueto pour se pointer. Konnan vient l’interrompre, affirmant que Prince Puma mérite autant que lui les 100 000$. Mais à cause de lui, il n’aura rien. Big Ryck profite de ce moment de trouble pour attaquer Mundo par derrière. Prince Puma vole à son secours et les deux hommes disposent facilement de leur adversaire commun. Ils se font maintenant face et Puma lance finalement les hostilités. Il faudra une bonne dizaine d’officiels pour venir les séparer. Dario Cueto saisit cette occasion pour sortir de son bureau et annoncer que la semaine prochaine, les 100 000$ seront suspendus au dessus du ring et reviendront à celui qui remportera le tout premier Ladder Match !!!

 

Et non seulement le vainqueur gagner les 100 000 dolls, mais en plus il pourra garder cette magnifique mallette qui en coûte bien 19 de plus !

 

 

Elançons nous dans un saut temporel de sept jours et nous voilà directement au cœur du Triple Threat Ladder Match. Cet épisode n’existe que pour et par son main event. C’est bien simple, le match aura duré près de vingt minutes. Si vous ajoutez les entrées des catcheurs et les vignettes annonçant le combat, on est bien au-delà d’un demi-épisode. Le combat fut un fort bon Ladder Match, largement au niveau de ce qu’on a pu voir en PPV de la WWE. Les face-à-face entre Mundo et Puma ont porté le match, les interventions de la Crew ont participé à sa cohérence et à sa construction, bref une réussite… Seulement voilà, d’un autre côté, je ne peux cacher une légère pointe de déception concernant un combat certes bon mais tellement… classique. Eh, ici c’est Lucha Underground, une fédération qui m’a fait découvrir des nouveaux personnages, des nouvelles prises, un nouvel esprit catchesque qui m’était inconnu et qui m’étonne à chaque épisode, un produit hyper rafraichissant ! Sauf que là où je m’attendais à des spots jamais vus, à une prise de risque énorme, à une façon différente de penser un match à échelles, j’ai eu exactement de ce que j’ai l’habitude de voir à la WWE. Dites-moi ce que vous en pensez en commentaires. Suis-je trop difficile ?

 

 

Nan, déjà vu. Essaie sur les mains pour voir.

 

 

Enfin bon, ne boudons pas non plus notre plaisir ! Quand je lis les nalyses de Raw ou de SmackDown, je me dis finalement que je ne perds pas mon temps à regarder LU. En fait non, avec une heure par semaine, j’en gagne ! Précisons qu'à la fin du match, Cueto demande à récupérer sa clé et d'oublier le passé pour travailler ensemble. Johnny Mundo la lui rend, accompagnée d'une bonne droite dans les dents qui vient clore cette feud pour l'argent. Le prochain objet de convoitise sera la ceinture de Lucha Underground dont vous aurez des nouvelles à la rentrée avec la nalyse des épisodes 8 et 9.

 

Bonnes fêtes à tous.

 

Eh bien merci patron, et bonnes fêtes !

 

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut