Catch

Les hommes à tout faire

Qu'est-ce qu'il faut faire
Quand on ne sait rien faire?
On devient un homme à tout faire
On a les embêtements les plus divers
On n'a jamais le temps de boire un verre
Sans risquer de l'avaler de travers
.

Nino Ferrer, Les hommes à tout faire

 

En cette période de Noël, où on mange et on boit trop, on n'a pas forcément les idées claires. En va-t-il de même à la WWE? Eh bien, pas forcément si l'on en juge par cet épisode que fut tout à fait plaisant malgré son absence totale d'originalité ou d'enjeux. Reste que toutes les décisions de match et même les interventions furent cousues de fil blanc, ce qui est quand même regrettable.

 

 

Ho, Ho, Ho, je suis le Guezt Hozt de ze zoir, Burp !

Zut, j'aurais pas dû abuser sur le champagne hier moi !

 

 

Nalyse de Smackdown du 26 décembre

 

 

Commençons d'abord par donner les résultats des matches de la soirée:

 

Ryback bat Kane par tombé.

– Alicia Fox voit ses épaules rivées sur le sol pour le compte de trois et la victoire de Naomi (sous l'œil bienveillant du Miz en coulisses).

– R-Truth ne se trompe pas de ville (comme il y a quelques années) mais va tout de même perdre contre Adam Rose (sans son lapin).

– Dans un match où le titre des Etats-Unis de Rusev était en jeu, c'est Bray Wyatt qui provoque la victoire par disqualification de Dean Ambrose en tentant de le passer à tabac.

Jimmy Uso vient à bout du Miz par deux coups de pied à la tête puis un Splash après que le Miz lui a proposé d'aider à lancer la carrière de chanteuse de Naomi. À noter la présence sur les bords du ring pendant le match des deux partenaires des belligérants (Jey et Damien Mizdow).

– En main event, l'équipe composée de Dolph Ziggler et Roman Reigns a vaincu le Big Show (brillament renommé Big Slow pendant le match par les chants du public) et Seth Rollins.

 

 

"Well, it's the Big Slow, It's a big bad slow tonight"

 

 

Six matches donc dans la soirée, marquée par la présence de Hulk Hogan qui nous aura rejoué l'Invité d'Honneur d'un soir (il le fut le lundi précedent à Raw) en ouvrant le show. Il nous rappella qu'il avait vécu de bons moments à Smackdown, comme quand il avait gagné les titres par équipes avec Edge (qui animera le prochain Raw avec Christian) ou encore quand il avait accueilli Daniel Bryan après sa consécration suprême lors du main event de Wrestlemania.

 

 

Bon, j'ai fait ma cheap pop, je peux avoir mon chèque maintenant ?

 

 

Ses élucubrations cessèrent lorsque retentit dans l'arène le thème musical du Chacal Sodomite. Comme tout le monde, Hulk Hogan fut la raison pour laquelle il commença le catch. Il lui accorde même le statut de "Seth Rollins des années 1980"… mais enchaîne dans le même souffle que la place du vieux n'est plus dans le ring et qu'il devrait laisser les rênes du show à l'Autorité car c'est le bordel depuis les Survivor Series. Sur sa lancée, Rollins se proclame numéro 1 de la compagnie. Hogan rétorque que Ziggler lui semble mieux correspondre à cette formule: "Et paf, ça fait des Chocapic", le Divin Dolph que toute l'IWC adule entre sous les vivats de la foule. Le blondinet est d'accord pour dire que Seth est le futur, alors il devrait revenir dans dix ans; l'architraite n'en a cure. "Et paf, ça fait des Chocapic" le Big Show se pointe pour prêter main forte à Rollins (car l'intelligence c'est bien, la force c'est mieux) et proposer de mettre KO Hogan et Ziggler. "Et paf, ça fait des Chocapic" Roman Reigns débarque et rappelle au Gros Spectacle à quel point il avait eu mal au Raw précédent. "Et paf, ça fait des Chocapic" le main event est du coup annoncé, en hommage à Teddy Long, il y aura Seth Rollins and Big Show versus Dolph Ziggler et Roman Reigns.

 

 

Nan, c'est moi qui ai le cash, et c'est hors de question qu'un vieux comme toi me pique mon argent !

 

 

Allez Seth, sois gentil avec le vieux, tu vois pas qu'il galère avec son ex nymphomane, sa fille idiote et son fils en prison !

 

 

Lors du match entre Ryback et Kane, Rusev s'est permis de s'approcher du ring, "Et paf, ça fait des Chocapic", ce qui n'a pas réellement gêné le Big Guy qui finissait de se débarrasser du Gros Monstre Rouge qui n'a plus rien d'effrayant ni de crédible, mais qui a énervé le vétéran au boa jaune qui imposa donc (en coulisses) au Bulgaro-Russe de défendre son titre des Etats-Unis contre un adversaire mystère. Nous découvrons plus tard qu'il s'agit de Dean Ambrose, ce qui permettra aux scénaristes de faire apparaître Bray Wyatt: "Et paf, ça fait des Chocapic", qui provoquera la victoire par disqualification du Lunatic Fringe et donc les épaules de Rusev restent vierges de tout tombé en solo dans le roster principal de la fédération de Stamford.

 

Ce qui est intéressant dans ces interventions, c'est qu'elles permettent de laisser tout le monde assez fort, puisque Ryback se débarrasse facilement du joyau bulgare sans tomber dans le piège typique du face qui perd tous ses moyens dès qu'une musique se fait entendre même s'il succombe ensuite sous les coups redoublés de Kane et du Bulgare vexés. Rusev arrive à résister à Ambrose qui lui en a fait voir de toutes les couleurs (il est donc montré comme très fort) et Wyatt garde cette aura destructrice malgré tout (il parait quand même un peu moins fort puisque Ambrose paraissait plus fort que la brute russe et a réussi à se tirer d'affaire contre le taré du bayou)..

 

 


ILS SONT OÙ MES CHOCAPICS !!!

 

 

Dans ton cul !

Ah ah ah ! Je suis trop drôle ! C'est génial, c'est que d'l'amour !

 

 

On a aussi eu  droit à des segments vidéos récapitulatifs de Raw, toujours bien construits et divertissants, et à une vignette qui nous prévient de l'arrivée la semaine prochaine d'Ascension (une équipe de NXT qui est promue à l'étage supérieur après avoir détenu les titres par équipes de manière assez longue, et n'ayant plus rien à faire à NXT), ce qui me réjouit vu le sort actuel des équipes à la WWE où il n'y a plus guère qu'une équipe sérieuse (les Usos) car Miz et Mizdow et Gold et Stardust, malgré tout leur talent, ne sont pas des équipes sérieuses et sont vouées à disparaitre avant ou à Wrestlemania. Ce fut un show oubliable mais relativement plaisant, du remplissage comme d'habitude finalement.

 

 

Félicitations, tu viens de faire la même conclusion que 75% des nalyses de Smackdown de ce site ! Quelle originalité !

3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut