Catch

CDC Awards 2014: meilleur match

I want you to hit me as hard as you can.

Tyler Durden, Fight Club

 

La WWE est souvent critiquée pour ses storylines, plus rarement pour la qualité de ses matchs. Nos quatorze votants en ont cité pas moins de dix-neuf particulièrement notables au cours de l’année écoulée, les voici, avec les liens qui vont bien vers les highlights, have fun !

 

 

Ouais, venez, on va bien se marrer !

 

 

CDC Awards : meilleur match

 

 

Certes, CM Punk, grand animateur de ce classement en 2013, a plié les gaules dès la fin janvier, et Daniel Bryan, autre pourvoyeur récurrent de matchs à plein d’étoiles, a raté les deux tiers de l’année ; pourtant, il y a eu de quoi faire en 2014 entre les cordes…

 

 

Et parfois à l’extérieur.

 

 

 

Top 5 des années précédentes

 

 

2013

1. CM Punk vs Brock Lesnar, Summerslam, 59 points sur 65 possibles

2. Daniel Bryan vs John Cena, Summerslam, 33

3. CM Punk vs Undertaker, Wrestlemania, 23 points

4. CM Punk vs John Cena, Raw, 25 février, 17 points

5. Dolph Ziggler vs Alberto del Rio, Payback / Cody Rhodes & Goldust vs. Seth Rollins & Roman Reigns, Battleground / Rhodes Brothers vs The Shield vs The Usos, Hell in a Cell, 9 points

 

2012

1. Ryback & Team Hell no vs The Shield à TLC, 52 points sur 70 possibles

2. Sheamus vs Daniel Bryan à Extreme Rules, 26

3. CM Punk vs Daniel Bryan à Over the Limit, 25

4. John Cena vs Brock Lesnar à Extreme Rules, 21

5. The Undertaker vs Triple H à Wrestlemania XXVIII, 20

 

2011

1. John Cena – CM Punk (Money in the Bank), 26 points sur 30 possibles

2. Randy Orton -Christian (Over the Limit), 12

3. The Miz (c) vs John Morrison (RAW, 3 janvier), 6

4. Christian – Alberto Del Rio (Extreme Rules), Randy Orton – Christian (Capitol Punishment), Triple H – The Undertaker (Wrestlemania), 5

 

2010

1) Undertaker vs Shawn Michaels (Wrestlemania), 16 points sur 25 possibles

2) Daniel Bryan vs Dolph Ziggler (Bragging Rights), 15

3) John Morrison vs Sheamus (Ladder #1 Contender Match), TLC, 12

4) Smackdown's Money In The Bank Ladder Match (MITB PPV), 10

5) First Ever Divas Tables Match (TLC), 8

 

 

2009

1) Chris Jericho / Rey Mysterio, Extreme Rules, 22 points sur 35 possibles

2) Undertaker / Shawn Michaels, Wrestlemania, 17

3) Rey Mysterio / Chris Jericho, The Bash, 9

4) Triple H / Shawn Michaels / John Cena, Survivor Series, John Cena / Randy Orton, Iron Man Match, Bragging Rights, 7

 

 

Malgré ses méritoires efforts de janvier, CM Punk n’aura pas réussi à entrer cette année dans notre liste des meilleurs matchs. Peut-être, on dit bien peut-être, une question de qualité de l’adversité…

 

 

 

Classement 2014

 

 

19. Dean Ambrose vs. Seth Rollins (Summerslam), 1 point sur 70 possibles

 

Le meilleur Lumberjack Match de l’Histoire. OK, c’est peut-être pas grand chose en soi, mais ce fut extrêmement fun, ce qui est rarissime pour cette stipulation cache-misère.

 

 

Forcément, quand on remplace le sol autour du ring par une patinoire, c’est tout de suite plus rigolo !

 

 

 

18. Daniel Bryan vs Bray Wyatt (Royal Rumble), 2

 

Le meilleur match individuel de Bray Wyatt, qui gagne clean contre son éphémère disciple à l’issue d’un combat bien vicieux comme on aime.

 

 

Mais… c’est pas une chèvre ! C’est un putain de bouc !

 

 

 

13. Tororigolo vs Hornswoggle (Extreme Rules) ; John Cena vs Bray Wyatt (Payback) ; Seth Rollins vs Dean Ambrose (Raw, 17 août) ; Cesaro vs Sheamus (Night of Champions), 3 points

 

Le Cena-Wyatt est un Last Man Standing, le Rollins-Ambrose est un Falls Count Anywhere. Le match des nains est un TLC avec de petites échelles, tables et chaises (si vous vous étonnez de le voir gagner des points, demandez des explications au panda volant). Seul le Cesaro-Sheamus pour le titre US du second est un gros fight à l’ancienne ! 

 

 

Pas besoin de stipulations. On est des stipulations à nous tout seuls !

 

 

 

12. Shield vs Evolution II (Payback), 4

 

C’est le match à élimination où le Shield démantèle proprement les trois anciens et finit par un clean sweep, 3-0, qui force les méchants à admettre la supériorité des jeunôts et à fomenter un plan B diabolique. Revoyez les highlights, y a eu de la pure beauté ce soir-là, et on ne parle pas seulement de l’accoutrement de Bluetista, qui livra là peut-être son dernier match à la WWE.

 

 

– OK les gars, je suis prêt à transférer à Rollins mon mojo de heel manipulateur.

Je suis en position avec Ambrose, je lui transmets mon fluide de taré imprévisible.

Je suis calé avec Reigns, paré pour la transfusion de brutalité musculeuse.

– On y va, les gars. Stade suivant de l’évolution enclenché.

 

 

 

11. Team Cena vs Team Authority (Survivor Series), 5

 

Le combat que la WWE a voulu épique n’a pas suscité un engouement colossal chez nos rédacteurs, sans doute du fait d’un finish plus qu’overbooké, mais les fanboys de Ziggler n’ont pas oublié qu’il permit au blondinet de réussir probablement la meilleure performance kayfabe de sa vie (à moins qu’ils n’aient simplement succombé au grand récit de la chute de la maison Hunter précipitée par l’arrivée du juste chevalier Sting).

 

 

Ben quoi ? Vous pensiez pas que j’allais trahir mes camarades quand même ?

 

 

 

10. Orton (c) vs. Cena vs. Christian vs. Cesaro vs. Bryan vs. Sheamus (Elimination Chamber), 7

 

Match sans grand suspense (72% de nos pronostiqueurs avaient correctement annoncé qu’Orton conserverait son titre), mais excellent match quand même, malgré les interventions décisives des Wyatt et de Kane, et quel plaisir de voir notre chouchou Cesaro concourir à ce niveau !

 

 

Sympa, cet opener entre midcarders. Mais sinon, mon match commence dans longtemps ?

 

 

 

8. Kofi Kingston vs. Rob Van Dam vs. Dolph Ziggler vs. Seth Rollins vs. Dean Ambrose vs. Bad News Barrett vs. Jack Swagger (Money in the Bank) ; Dolph Ziggler vs Cesaro vs Tyson Kidd (Smackdown, 14 novembre), 8

 

Deux joyaux cachés que ce MITB passé au second plan car se tenait le même soir un Ladder Match pour le titre vacant, gagné comme de juste par John Cena, et ce Triple Threat pour le titre IC en Angleterre, où deux futurs camarades d’équipe, Tyson Kidd et Cesaro, eurent le temps de montrer toutes leurs capacités sans réussir pourtant à défaire un champion qui fut parfait à chaque apparition.

 

 

– Hey ça ferait un finisher du tonnerre si on était une tag team, ça !

Mais c’est que tu as raison ! OK, abandonnons ce match pour la ceinture Intercontinentale et allions-nous pour aller feuder contre New Day !

 

 

 

7. Luke Harper vs Dolph Ziggler (TLC), 12

 

Le titre IC aura été une patate très chaude tout au long de l’année et spécialement à l’automne. On ne sait pas si la ceinture est sortie grandie de tous ces changements de mains, mais le Ladder Match qui vit Dolph la reprendre à un impressionnant Luke Harper aura joliment égayé une fin d’année plus que morose.

 

 

Bon, pour le A c’est bon, mais ça va pas être évident de faire un B.

 

 

 

5. Daniel Bryan vs Triple H (Wrestlemania) ; The Usos Vs Harper & Rowan (Battleground), 15

 

Très belle — et surprenante — place pour le Two out of Three Falls de Battleground, qui montre que nos rédacteurs gardent une place à part dans leur petit cœur pour l’art ancestral du catch par équipe. Beau score aussi, quoique plus prévisible, pour le passage de flambeau effectué au début de Mania entre l’Assassin et la Chèvre.

 

 

Avec quand même un grand regret : que Triple H n’ait pas combattu en total look Skeletor.

 

 

 

4. Randy Orton vs Batista vs Daniel Bryan (Wrestlemania), 17

 

On a tendance à l’oublier sous l’effet du poids historique de l’événement, mais avant que les confettis s’abattent sur le vainqueur, Bryan et les deux affreux avaient livré une sacrée partition, ce qui est loin de toujours être le cas en main event de Mania…

 

 

Alley-oop !

 

 

 

3. John Cena vs Brock Lesnar (Summerslam), 18

 

Le squash le plus jouissif de l’Histoire, des souplesses à foison, un monstre indestructible et un héros enfin détruit… En aucun cas un grand match en soi (à notr que la revanche, nettement plus disputée, à Night of Champions, n’a récolté aucun point), mais sans aucun doute un moment dont on se souviendra encore dans des années.

 

 

Le squash du siècle, résumé par la pancarte de l’année.

 

 

 

2. Shield vs Evolution I (Extreme Rules), 35

 

La transmission de flambeau à son meilleur. Les vétérans contre les jeunes loups. Une quarantaine de titres de champion du monde contre zéro. Le clou serait enfoncé à Payback, mais c’est bien à Extreme Rules que les agents du Shield ont donné un premier et sensationnel coup de marteau.

 

 

Pas maintenant le selling, Roman.

 

 

 

1. Shield Vs Wyatt Family (Elimination Chamber), 48 points sur 70 possibles

 

Cité onze fois, dont sept à la première place, c’est peu dire que ce match qui remonte maintenant à presque un an aura été frappant ! D’ailleurs, il a justifié presque à lui seul que nous classions la feud entre les deux stables heel à la quatrième place. C’était le temps où les fissures au sein du Shield étaient de plus en plus apparentes, mais les guerriers en noir se sont ressoudés le temps de cette grande explication contre l’autre grand gang d’enfoirés… pas assez, cependant, pour empêcher les barjots d’empocher la gagne, à l’issue d’un combat absolument titanesque où ces six mecs, encore rookies à la WWE deux ans plus tôt, ont tous su se montrer sous leur tout meilleur jour.

 

 

True Detective : les héros finissent par découvrir la cachette des bouseux, mais en ressortiront-ils vivants ?

 

 

 

Et toi lecteur t’aurais fait quel classement, dis? Qu'avons-nous oublié, classé trop haut, trop bas?

 

 

Mais pour laisser aux autres une chance de se montrer, voyons !

 

12 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut