Catch

Ceinture de Plomb 2014: résultats

Le goût est fait de mille dégoûts.

Paul Valéry

 

Vous avez été 128 à voter pour établir le classement de la Ceinture de Plomb 2014, merci à vous tous, vous avez le dégoût très sûr! Voici les résultats et, en exclusivité mondiale, les réactions des pitres concernés sur leurs comptes Facebook et Twitter!

 

 

Allez, on est nominés tous les deux, ça crée un lien! Accepte mon invite Facebook!

Aaaaah! Je ne sais pas quoi faire à part hurler comme une truie! #BrieMode

 

 

Ceinture de Plomb 2014 : résultats

 

 

Comme vous le savez, une fois qu’on a obtenu une Ceinture de Plomb, on n’est plus éligible : un tel Everest ne s’escalade qu’une seule fois. Les anciens vainqueurs se sont retrouvés dans un lieu convivial pour accueillir dans leur cénacle un sixième entrant.

 

 

 

 

Profitons de ce rappel d’un passé glorieux pour revenir un instant sur les précédents top 5 de ce prestigieux trophée.

 

2013

1. Ryback, 10,43 points de moyenne sur 15 possibles

2. Curtis Axel, 9,61

3. The Miz, 9,10

4. Eva Marie

5. Wade Barrett

 

2012

1. The Great Khali, 9,68 points sur 15 possibles

2. Aksana, 9,10

3. Tensai, 9,09

4. Ted DiBiase

5. Evan Bourne

 

2011

1. Sin Cara, 9,78 points sur 15 possibles

2. The Great Khali, 8,23

3. Jinder Mahal, 8,09

 

2010

1. Matt Hardy, 9,24 points sur 15 possibles

2. The Great Khali, 8,07

3. Shad Gaspard, 7,60

4. David Otunga

5. Titus O’Neil

 

2009 :

1. Hornswoggle

2. The Great Khali

3. Eric Escobar

4. Les Bella Twins

5. Matt Hardy

 

 

C’est sympa ce petit groupe de winners, mais si je peux me permettre, ça manque un peu de meufs.

 

 

Cette année, les quinze candidats se répartissaient, comme toujours, en plusieurs groupes différents. Il y avait là 1) des nullités ambulantes (Adam, Aksana, Brie, Cameron, Xavier); 2) des quadras fatigués et fatigants (Big, Chris, Kane, Mark); 3) des catcheurs corrects affreusement bookés (Drew, E., Emma, Jack); 4) un gimmick qui se veut terrifiant mais qui n’est que grotesque (Bray) et 5) un sale enfoiré qui nous a lâchement abandonnés sous des prétextes foireux pour se dorer la pilule loin de toute prise de risque physique (CM).

 

Vos préférences et dégoûts ont été assez clairement exprimés : si vous vous êtes montrés magnanimes envers les trois dernières catégories, vous vous êtes en revanche déchaînés sur les deux premières. La conclusion à tirer de ce classement est limpide : on peut trouver des circonstances atténuantes aux athlètes talentueux plombés par leur gimmick ou leurs relations tendues avec la fédé, mais pas aux seniors hors d’âge et encore moins aux erreurs de casting…

 

 

Une certaine idée de l'horreur.

 

 

 

15. Bray Wyatt, 2,69 points de moyenne sur 15 possibles

 

Dernier du classement à la CDP, c’est une récompense en soi. Bray rejoint une belle liste : Gail Kim et Triple H (2009), le Big Show (2010), John Morrison (2011), l’Undertaker (2012) et Damien Sandow (2013). Les arguments de ses détracteurs, notre Kovax national en tête, ont donc peu porté, et le gourou tatoué peut ricaner depuis sa chaise à bascule.

 

 

 

 

 

14. CM Punk, 3,77

 

L’autre nomination polémique de l’année accompagne son ancien protégé Husky Harris dans les tréfonds du classement. Vu le râleur patenté que c’est, il va sans doute trouver que 14ème sur 15, c’est encore insuffisant.

 

 

 

 

 

13. Jack Swagger, 4,79

 

Jack peut s’estimer heureux. Après une année pourrie en kayfabe (humilié par Cesaro, humilié par Rusev, humilié aussi par Bo Dallas et même Adam Rose), après un face turn qui ne l’a certainement pas rendu plus sympathique, il reste toujours considéré comme un intrus dans ce type de classement. Reste que s’il ne veut pas être sélectionné de nouveau l’année prochaine, il devrait tenter de vraiment faire évoluer son gimmick… et ç’a pas l’air gagné.

 

 

 

 

12. Chris Jericho, 4,80

 

11. Drew McIntyre, 5,95

 

Maigre consolation pour Jericho, vainqueur de notre Award de meilleur catcheur en 2009, évidemment ulcéré d’avoir été inclus dans la liste d’infamie : il termine avec un score très faible, la faute sans doute à la passion qu’on lui a longtemps vouée et qui ne s’est toujours pas éteinte. Une passion qu’il ne suscitera jamais auprès des mélomanes avec son médiocre rock FM, faudra bien qu’il finisse par se faire une raison.

 

McIntyre, c’est l’inverse de Jericho, vieux musicos qui joue au catcheur de temps en temps. Drew est un jeune catcheur qui, en désespoir de cause, s’est mis à jouer au musicos, sans réussir pour autant à sauver sa position à la WWE. Il paraît qu’il est heureux là où il est maintenant, à savoir quelque part dans ce marais étrange et inquiétant qu’on appelle « les fédérations indy »…

 

 

 

 

 

10. Mark Henry, 6,46

 

9. Big E., 6,48

 

Les deux Musclors noirs n’ont pas eu grand chose de percutant à faire cette année. Du coup ils ont fait n’importe quoi.

 

 

 

 

 

8. Emma, 6,53

 

Première de la seconde moitié du classement, l’ingénue Australienne se souviendra longtemps de son année de rookie. L’ancienne reine de NXT fut jetée en lowcard, arrêtée par les flics pour vol à l’étalage, licenciée puis réintégrée et finalement nominée à la CDP — et au vu des résultats des autres filles sélectionnées, elle peut estimer qu’elle s’en tire plutôt bien avec cette huitième place! A posteriori, on peut se demander si celle qui, au printemps dernier, se réjouissait à l’idée qu’elle disputerait son premier match de ppv à Wrestlemania, n’aurait pas gagné à rester un an de plus au sein du show jaune…

 

 

 

 

 

7. Brie Bella, 7,64

 

Brie est une mauvaise catcheuse et une actrice catastrophique. Donc après avoir réussi dans le catch, elle se tourne maintenant vers le cinéma, logique —sa sœur et elles vont prêter leur voix à des personnages du dessin animé La Famille Pierrafeu et la WWE, un « direct-to-DVD » produit par les studios de Stamford, début ô combien prometteur. Cela signifie-t-il qu’on en sera enfin débarrassés? Pas sûr. Elle est bien revenue à l’écran malgré un licenciement et une arrestation en plein Raw… Cette succube-là, hélas, est vouée à nous limer les nerfs pendant encore un bon bout de temps…

 

 

 

 

6. Xavier Woods, 8,64

 

Très belle place pour un catcheur peu vu à l’écran en 2014 mais qui a su pleinement profiter de ses rares apparitions pour plaider sa cause. Non content d’avoir enterré le pauvre Brodus Clay en feudant avec lui en début d’année, il a aussi embarqué Kingston et Big E. dans un voyage sans retour vers un nouveau jour qui ne ressemble guère aux lendemains qui chantent. Pour la peine, il n’a qu’à se référer à la vignette collective du New Day postée un peu plus haut, on va pas non plus lui faire l’honneur de lui en consacrer une, namého.

 

 

5. Adam Rose, 8,27

 

Très beau top 5 pour le rookie sudaf, qui a su porter à des hauteurs insoupçonnées l’art de le teuf ratée. Éclipsé, humilié et sodomisé par un lapin dont nous pouvons enfin aujourd’hui révéler qu’IL EST LE SEUL À LE VOIR, il s’est désormais donné pour mission de pourrir la vie des malheureux Tyson Kidd et Cesaro. Et puis il n’a toujours pas changé de sucette depuis un an, ça doit commencer à lui coller au palais.

 

 

 

 

 

4. Aksana, 8,96

 

La seule virée de notre liste ne réédite pas son exploit de 2012, quand elle avait hissé son corps tout en courbes pornographiques sur la deuxième marche du podium. Sans doute lui a-t-il manqué quelques mois pour cela, elle qui a fait ses bagages (trois strings, deux martinets) en juin. Sa quatrième place n’en est que plus méritoire, due à la fois à sa persistance dans la nullité lors de ses rares apparitions, au botch par lequel elle a failli éborgner Naomi et au fait qu’elle incarne comme peu de nanas avant elle le pire du catch féminin… On la retrouvera probablement un de ces quatre dans un biopic de Chyna.

 

 

 

 

 

3. Big Show, 8,98

 

Le Big Show, à la WWE, c’est beaucoup de titres et deux fois plus de turns. Au point que son personnage n’a plus aucune consistance, un comble pour un tel colosse granitique. À force de passer en permanence des deux côtés du bien et du mal, le grand chauve s’est dilué, désincarné, vaporisé. Mais le pire, c’est qu’alors même qu’il n’existe plus, il continue de peser de tout son poids considérable sur d’innombrables storylines majeures…

 

 

 

 

 

2. Kane, 9,17

 

Cruelle déception pour l’impeccable vétéran rouge, qui aura vraiment tout fait en 2014 pour décrocher la seule ceinture qui lui manque encore. Prenant son rôle de porte-flingue de l’Autorité un peu trop à cœur, il a consciencieusement plombé tous les adversaires du camp du mal en les entraînant dans des matchs sans queue ni tête, remis et ré-ôté son masque dans l’indifférence générale, et imposé un nouvel accoutrement de combat particulièrement laid — pantalon et chaussures de ville, torse nu. Et pourtant, sa candidature à la Ceinture de Plomb se sera soldée, à l’image du reste de son année, par un échec.

 

 

 

 

 

1. Cameron, 9,39 points sur 15 possibles

 

Colossale surprise que celle-ci, sans doute la plus grosse depuis le lancement de la CDP en 2009! Avec un temps d’antenne très faible — quatre participations à des ppv, seulement deux en un contre un, à Elimination Chamber contre AJ et à Battleground contre Naomi —, l’insupportable pimbêche a réussi à susciter un rejet général. Et cela, malgré un turn plutôt astucieux qui a tenté de faire d’une faiblesse une force et de lui faire assumer ce personnage de pouffiasse égocentrique qui semble bien coller à ce qu’elle est dans la vie réelle, si on en croit les malades mentaux qui suivent Total Divas.

 

Mais le fait est que Cameron incarne un idéal-type qui n’avait pas encore été récompensé par la Ceinture de Plomb. Celle-ci a déjà distingué deux BÊTES DE FOIRE FORAINE (Hornwoggle et le Great Khali), un MIDCARDER DÉMOTIVÉ (Matt Hardy), un BOTCHEUR INVÉTÉRÉ (Sin Cara) et un MÉDIOCRE PUSHÉ PLUS HAUT QUE SON CUL (Ryback). Mais jamais elle n’avait été attribuée à cette lie du catch moderne qu’est la DIVA DE MERDE. À savoir une catcheuse consternante, recrutée uniquement sur son physique et ses aptitudes à danser avec la classe d’une chienne en rut, incapable de passer une prise correcte, dont le seul rôle consiste à trémousser son cul, à faire la moue quand elle est méchante et sourire quand elle est gentille, et dont les matchs se réduisent à des crêpages de chignon dignes d’une sortie de pub un vendredi à Newcastle.

 

Aksana en 2012 et Eva Marie en 2013 avaient déjà failli emporter la lourde ceinture au pays des papillons, mais Cameron a bénéficié en 2014 d’une exposition supérieure à celle de  ses prédécesseuses. Elle a été First Contender et a eu droit à une feud individuelle avec son ancienne camarade d’équipe qui a culminé en ppv. Aksana et Eva, elles, n’avaient jamais agité leurs faux nichons à de telles hauteurs. Et c’est pour cela, pour ces matchs misérables sans âme et sans technique, pour ce botch ahurissant où elle exige que l’arbitre compte son tombé sur Naomi alors que celle-ci est couchée sur le ventre, pour ces minutes warholiennes qu’elle n’aurait jamais dû connaître, que nous la clouons au pilori pour l’éternité!

 

 

 

 

 

 

Classement final

 

1. Cameron, 9,39 points sur 15 possibles

2. Kane, 9,17

3. Big Show, 8,98

4. Aksana, 8,96

5. Adam Rose, 8,27

6. Xavier Woods, 8,64

7. Brie Bella, 7,64

8. Emma, 6,53

9. Big E., 6,48

10. Mark Henry, 6,46

11. Drew McIntyre, 5,95

12. Chris Jericho, 4,80

13. Jack Swagger, 4,79

14. CM Punk, 3,77

15. Bray Wyatt, 2,69

 

 

Un grand merci à Seifer, auteur de toutes les vivis Twitbook, et à vous lire dans les comms !

 

 

Et si vous spoilez le Rumble dans vos commentaires, je… je… heu… à quoi je pensais déjà ? Mais je suis qui, en fait ? Rhoo, au fond, je m'en balance.

 

 

14 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut