Catch

Smackdown du 05/03/2015 : La nuit des seconds couteaux

For me it’s all about personal vision; is there something about a subject that uniquely speak to me.
Leonard Nimoy
 
Chaque année, à la même période, l’IWC se dispute sur la carte de Wrestlemania. Absence du chouchou du public dans le match pour le titre majeur, utilisation abusive des catcheurs des années 1990 et jeunes éléments relégués dans des matchs secondaires, voire tertiaires. X fans = X cartes. Les feuds majeures étant développées à Raw, espérons que Smackdown serve aux autres.
 
 
L'internaute qui voulait R-Truth dans un match de championat à été découvert. C'était Little Jimmy !
 
 
Nalyse de Smackdown du 5 mars
 

La WWE aurait-elle enfin trouvé la bonne formule concernant le show B ? Les feuds principales se sont résumées à des segments vidéos qu’on peut donc expédier assez rapidement :
 
– Bray Wyatt continue son monologue et balise encore plus la route de Mania pour l’Undertaker en disant qu’il a en sa possession l’Urne, avec un U majuscule ! Dis-moi, si tu veux vraiment l’affronter au Levi’s Stadium, le mieux serait de venir le chercher dans son hospice. C’est un conseil l’ami.
 
 
Après le cercueil et l'urne, lundi, Bray déterre Paul Bearer.
 
 
– Roman Reigns a balancé des banalités lors d’une interview avec Byron Saxton. Tant qu’il montre sa puissance physique à Raw, ça me va.
 
 

– À Wrestlemania, je vais monter sur le ring, affronter Lesnar, et le battre… en lui donnant des coups de poing… sur la tempe, et dans le ventre aussi. Il aura mal et après l'arbitre comptera jusqu'à trois. Voilà mon programme.

– C'est inédit, Roman. Merci.

 

 
La dernière chose qu’on peut dégager avant de parler sérieusement de ce Smackdown concerne la pseudo rivalité entre Miz et son mime de compagnie. Eh bien, ils ont perdu contre le New Day. SUPER. Si cette “feud” vous intéresse, merci de me donner des explications en commentaires. Je trouve ça navrant de chez navrant. Et le plus idiot des deux est clairement Damien Sandow. Soit tu te rebelles vraiment, soit tu fermes ta gueule, mais arrête de faire semblant.
 
 
Retrouvez à la Michodière, Chevallier et Laspalès dans leur nouvelle pièce de théatre : "Pas bouger. Fais le beau. C'est bien !"
 
 
Le seul catcheur concerné par un match à Wrestlemania qu’on qualifiera de majeur et présent ce soir est Rusev. Par contre, son adversaire est celui qui n’a toujours rien compris : Jack Swagger.
 
Jack, sans Zeb Colter, s’est déjà pris plusieurs déculottées en pay-per-view face au bulgaro-russe. Mais ça reste surprenant que Swagger soit booké si résistant face à Rusev. Le match n’est pas désagréable en plus. On sent bien que si les années perdurent, on peut avoir une feud au long cours entre eux. Je ne veux pas dire par là qu’ils doivent être toujours en rivalité, mais ils ne doivent jamais devenir des alliés.
 
 
– Jack, si un jour nous devenons partenaires, qui seront nos adversaires ?
– L'Europe ou les chinetoques. Comme d'hab.

 
 
Qu’ils gardent leurs distances et cette haine entre eux même s’ils se retrouvent du même coté de la Force. Le dernier exemple d’un tel cas est assez récent, il s’agit d’Alberto Del Rio et de Rey Mysterio. Même quand “El Patron” a effectué son face turn, on ne l’a pas vu dans un match du luchador masqué pour venir à son secours. Ils ne s’aimaient toujours pas, ne se parlaient pas, limite s'ils se sont respectés.
 
Post match et sur le titrantron, aussi rigolo que ça puisse l’être, Curtis Axel en Axelmania défie le champion US pour le prochain Raw en reprenant le refrain de Bad boys d’Inner Circle.
 
 
Ou alors, Curtis Axel a appris qui était son père biologique.
 
 
Il y a eu quand même un effroyable passage dans ce show. Ryback vs. Kane suivi d’un Ryback vs. Big Show. Tout ça pour ne hyper que la bataille royale et les tensions entre les deux membres de l’AUTORITÉ. SUPER (bis).
 
 
 
Août 2015, Summerslam : un peu partout en France, de nombreuses personnes ont préféré se faire exploser plutôt que d'assister à Big Show vs. Kane.
 
 
Autre match peu passionnant entre Los Matadores et les champions en titre… Cesaro obtient le tombé après un mini swing conclu par un drop kick de son partenaire sur Tororigolo, et c’était peu rigolo. À ce moment, on peut craindre un match à plusieurs tag teams pour Mania à la place d’un Usos vs. Cesaro & Kidd. Impression qui sera amplifiée durant l’autre mauvais match tag team cité plus tôt que les champions ont regardé sur un écran.
 
 
Et un cuissot pour Ryback, un !
 
 
Les divas, AJ et Brie Bella, ont eu un match assez long pour être noté et plutôt bon aussi. Ça fait plaisir de revoir le Black Widow ! Je doute que pour Mania, car oui, tout est dans l’optique du show majeur de la WWE, on ait droit à un match pour la ceinture au papillon entre AJ et la championne, je pense qu’on se dirige plus vers un tag team Bellas vs. AJ & Paige. Match qui sera sûrement mal booké entre deux grosses affiches comme l’an dernier (placé entre le match Brock Lesnar vs. Undertaker et le triple threat pour le titre WWEWHC).
 
 
Ne soyez pas tristes, vous auriez pu être juste utilisées comme danseuses autour de David Guetta.
 
 
Mais le main event et l’opener du show ont concerné le titre Intercontinental. Je n’ai pas fouillé dans les archives mais je ne crois pas que ce soit quelque chose qui soit arrivé récemment. 
 
Nous avons donc Dolph Ziggler, ceinture récupérée à Raw autour de la taille, qui ouvre le show en disant qu’il s’invite dans le ladder match de Wrestlemania. Il promet un véritable show stealer (ce qui ne me semble pas difficile vu la carte proposée) et pense qu’il manque encore quelqu’un. Un barbu, aimé des foules, qui a soulevé un mouvement l’an dernier. LE PÈRE NOEL !
 
 
Mais non ! Un petit… Le pestiféré… Celui qui enflamme Internet ! Daniel Bryan !
 
 
Évidemment, ce n’est pas Daniel Bryan qui entre en scène, mais le champion actuel, Wade Barrett, qui en a un peu ras le cul de voir son titre se balader entre les mains de tout le roster masculin. D’ailleurs, trois autres gugusses interviennent : Dean Ambrose et Luke Harper sur le ring, pour s’échanger quelques coups de poing, tandis que R-Truth, le filou, à pas de loup, en profite pour voler une énième fois la ceinture (en faisant un passage sous le ring)…
 
Il est donc décidé qu’un match tag team entre Ambrose & Ziggler et Barrett & Harper est très entraînant, mais il n’y pas autant d’alchimie entre les heels qu’entre les faces. Du coup, les échanges sont plus laborieux du coté Anglo-bouseux et nuisent à leurs actions. Le match dure dix bonnes minutes et Ziggler enchaîne Superkick et Zigzag pour remporter le tombé sur Luke Harper.
 
 
PAF !
 
 
BLIM ! Et maintenant, le tombé et à nous la victoire…
 
 
M'enfin ?
 
 
La fin du show verra un nouveau conflit autour de la ceinture : Truth tente de repartir avec, avant de se faire interrompre rapidement par Harper.
 
 
Nom d'un petit bonhomme ! Le migou !
 
 
Bryan arrive sous le titantron, se voit offrir la ceinture, a le droit a son thème d’entrée et le public répond à ses YES ! avant qu’un septième catcheur ne sème un peu plus le bordel et l’anarchie en attaquant Bryan : Stardust.
 
 
Selon Dave Meltzer, il se pourrait que Stardust soit au prochain Raw avec la ceinture autour de la taille.
 
 
On est d'accord, pour l'instant les présences de Daniel Bryan et de l'ex-Cody Rhodes ne sont pas officielles. Il n'y a que ceux qui se sont affrontés ce soir et R-Truth. Mais, on peut y mettre nos mains sur des braises tièdes.
 
Attention cependant à ne pas faire n’importe quoi en ajoutant encore d'autres personnes. Pour l'instant, on se croirait dans Vol au dessus d’un nid de coucou de Milos Forman pour la version cinématographique et Ken Kesey pour la version littéraire. Ambrose, en arrivant dans la midcard, fait le même effet que Randall McMurphy dans l’asile. Il chamboule tout, provoque le désordre et attire un regard neuf sur l’espoir (ici, la ceinture Intercontinentale) dans les esprits de Ziggler, Bryan, Rhodes et consorts. Et c’est chouette.
 
 
Luke Harper et Dolph Ziggler ne semblent pas ravis de cette comparaison. Contrairement à Daniel Bryan, fraichement rasé.
 
 
5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut