Catch

Battleground 2015 – Un futur instable

Dans le temps, même le futur était mieux.

Karl Valentin

 

Veuillez m’excuser pour cette inélégante interruption. Laissez-moi tout d’abord me présenter. Mon nom est Melvin Pelvis. Je travaille pour le BAF, le Bureau de l’Agence Fédérale, une organisation secrète gouvernementale à but vaguement lucratif. L’une de nos missions est d’assurer le maintien de l’ordre, notamment dans le domaine de l’équilibre de l’espace-temps. Aussi, le Bureau a reçu ce matin un renseignement provenant d’un informateur anonyme. Un scientifique aurait mis au point une machine capable d’apercevoir le futur et d’en évaluer le contenu. Une telle possibilité mettrait à mal ce fameux équilibre. Vous imaginez aisément les sombres conséquences si cette machine (dont l’existence reste à prouver) parvenait entre les mains de nos ennemis. Je viens à vous par pure courtoisie, car voyez-vous, votre nom apparaît étrangement dans ledit renseignement, supposant que vous avez récemment pu entrer en contact avec ce scientifique ou l’un de ses jeunes assistants. Alors je pourrais jouer au méchant flic inquisiteur et vous demander ce que vous faisiez dans la nuit de dimanche à lundi lors de Battleground – et je serais dans mon bon droit – mais je compte sur votre évident esprit de collaboration pour m’aider à éclaircir cette affaire. J’ai justement un rapport entièrement rédigé par mes soins concernant cet événement.  Laissez-moi vous lire ce rapport et les annotations que j’y ai faites. Et veuillez pardonner les envolées lyriques. Car voyez-vous, j’ai une deuxième passion après la recherche de la vérité : la poésie.

 

 

e6138e71-3919-4bcb-a1b3-45edd3e7fc2c.jpg

Bureau de l’Agence Fédérale, pour vous servir.

 

 

Nalyse de Battleground 2015

 

 

:: RAPPORT DE L’AGENT PELVIS ::

 

RIGHTS TO THE CROWN MATCH

King Barrett vs. R-Truth

 

Ce qu’il aurait dû se passer

 

Ce n’est certainement pas à un traitement royal qui attendait Wade Barrett. Perdu dans les limbes du roster, l’Anglais DOIT redorer le blason du royaume et vaincre R-Truth après avoir subi d’incompréhensibles défaites. On s’attendait à un match soporifique…

 

Ce qu’il s’est finalement passé

… et on a bien dormi. Diffusé lors du Kick-off, le duel permet au Roi Barrett de prendre sa revanche sur le Péon R-Truth dans un match qui se regardait d’un oeil à moitié fermé. Mais comme on dit au bureau : une petite sieste ne fait pas de mal.

 

Instabilité de l’espace-temps : Faible

 

 

e58ecce4-c31f-4484-9755-79e57d03468a.jpg

Valse à trois temps.

 

 

Sheamus vs. Randy Orton

 

Ce qu’il aurait se passer

Cette affiche d’un classicisme affolant présageait d’un match d’un classicisme absolu. Randy Orton, à nouveau favori des foules, et Sheamus, heel bully, ont déjà eu maille à partir des milliers de fois par le passé. De plus leur feud étant buildée sur un revers de chemise lavé à 60° par mégarde, nous devions nous contenter d’un match solide entre deux professionnels de la profession. La présence de la mallette présageait d’une défaite de l’Irlandais, malédiction oblige.

 

Ce qu’il s’est finalement passé

Vous avez de la chance : cela s’est passé exactement comme prévu. Les deux choristes ont récité leur leçon de catch avec un aplomb digne d’un premier de la classe. Porté par les vivats de la ville dont il est natif, l'Homme-Vipère a porté son RKO fatal sur le Grand Rouquin Blanc, offrant à tous les binoclards un moment de pure jouissance à la vue du corps inanimé de l’ancienne terreur de la récré.

 

Instabilité de l’espace-temps : Inexistante

 

 

19911827591_148d389fea_m.jpg

Randy, hors-temps.

 

 

WWE TAG TEAM CHAMPIONSHIP

The Prime Time Players vs. The New Day

 

Ce qu’il aurait se passer

La lune de miel de la bromance aurait pu se terminer cette nuit là. Titus et Darren sont de joyeux lurons lubriques ludiques. Mais face à eux, les trois illuminés de The New Day offrent un spectacle autrement plus délicieux de méchants qu’on aime détester, prêts à tout pour reconquérir leurs ceintures injustement perdues quelques semaines auparavant. On pouvait apercevoir dans le marc de café l’image d’une bonne baston bien marrante.

 

Ce qu’il s’est finalement passé

On a eu notre bagarre gauloise (sans les poissons pas frais). On a bien rigolé, notamment avec l’hystérique Xavier Woods. Et même si les anciens champions n’ont pas récupéré leur titre, on a passé du bon temps avec la division tag-team. Du moment que tout cela continue dans la castagne et la bonne humeur : pourvu que ça dure. Même si avec cette division, rien n’est jamais sûr !

 

Instabilité de l’espace-temps : Moyenne

 

 

19718756690_6b0ac8ae8e.jpg

Joueurs de Temps Principal.

 

 

Roman Reigns vs. Bray Wyatt

 

Ce qu’il aurait se passer

Les deux anciennes futures poules aux oeufs d’or ont été les victimes d’une précédente instabilité temporelle. Présentés comme les deux prochains porte-étendards du Bien du et du Mal, ils ont dû subir les foudres des bookers et du public. Leur meilleure chance de conjurer le sort ? Profiter de cette affiche inespérée pour recréditer leur compteur et repartir dans le bon sens.

 

Ce qu’il s’est finalement passé

Le Bouseux du Bayou et le Super Samoan ont mis leurs tripes dans cet impressionnant duel. Les amateurs de séquences solides et les amoureux de contres surprenants en ont eu pour leur argent. Bray Wyatt emporte la mise à la faveur de l’intervention d’un ancien compère en capuche : Luke Harper, revenu dans les jupes de sa mère. La Wyatt Family nous joue la partition moderne de la famille recomposée, permettant à Harper de retrouver l’affection de sa maman et à Roman Reigns celle du public.

 

Instabilité de l’espace-temps : Modérée

 

 

19720104439_f87cd6620e.jpg

Temps suspendu.

 

 

Brie Bella vs. Charlotte vs Sasha Banks

 

Ce qu’il aurait se passer

On en sait rien, c’était pas prévu.

 

Ce qu’il s’est finalement passé

Stéphanie McMahon, toujours décidée à créer la révolution du catch féminin, a booké backstage un Triple Threat Match entre les trois factions naissantes. Ce sont Brie Bella, Charlotte et Sasha Banks qui se sont portées volontaires. Et que dire si ce n’est qu’on a eu là l’un des matchs les plus emballants de la soirée. Charlotte et Banks ont fait la démonstration que les filles en ont dans la culotte, et Brie a servi de paillasson. La cadette de Ric Flair a remporté la victoire et une nouvelle porte s’ouvre sur la fin du règne de Nikki Bella.

 

Instabilité de l’espace-temps : Forte

 

 

19880556066_727bd8a747.jpg

Tentatrices.

 

 

US CHAMPIONSHIP

John Cena vs. Kevin Owens

 

Ce qu’il aurait se passer

Le résultat semblait couler de source. Kevin Owens, propulsé sans retenue sur le devant la scène, vainqueur net de son premier match face au Marine et désormais délesté de son titre NXT. John Cena, montagne effritée, champion vaccillant ne pouvant garder la ceinture éternellement et mettant bruyamment les jeunes pousses sur un piédestal. Cette belle pour le titre US semblait promise au Québecquois dans un énième MOTY.

 

Ce qu’il s’est finalement passé

Mais voila, John Cena est John Cena. Le champion du doute. Le prince de la frustration. Cena, c’est ta mère qui rentre dans ta chambre au mauvais moment. C’est cette fille super bonne qui te colle sur le dance-floor et repart avec son mec. C’est Monsieur Tu-te-la-prends-et-tu-te-la-mets-derrière-l’oreille © Roger Hargreaves.  C’est la panne (et je parle pas du pneu qui crève sur la départementale). Alors nous avons eu droit à notre énième candidat pour le MOTY. Owens s’est relevé d’un AA depuis la troisième corde (généralement synonyme de fin de match). Mais Owens a abandonné. Et si ce final est cohérent – Owens a quand même bien dégusté –  le récit annoncait une fin plus jubilatoire. Kevins Owens sera toujours ce catcheur complet qui aura poussé John Cena dans ses derniers retranchements. Mais la ceinture colle aux hanches du Marine. Au lendemain de cette fin frustrante, difficile de savoir à quoi s’attendre pour les deux ennemis.

 

Instabilité de l’espace-temps : Extrême

 

 

19911854611_0391e52781_m.jpg

Tant pis.

 

 

WWE WORLD HEAVYWEIGHT CHAMPIONSHIP

Seth Rollins vs. Brock Lesnar

 

Ce qu’il aurait se passer

Seth Rollins, l’inconscient provocateur, devait servir de repas à la Bête affamée et perdre son titre dans un déluge de German Suplex.

 

Ce qu’il s’est finalement passé

Seth Rollins, l’inconscient provocateur, a servi de repas à la Bête affamée. Mais il n’a pas perdu son titre. Alors qu’on assistait à une ennuyeuse et inquiétante redite de Summerslam (Eat, Sleep, Suplex, Repeat), l’illumination est venue des ténèbres. Dans un “gong” gravé à jamais dans notre mémoire auditive, The Undertaker est apparu. Animé par un probable esprit de vengeance, le Deadman a interrompu le match et mis en bière deux fois Lesnar. La foule jubile à l’idée d’un nouvel affrontement ; et Rollins s’échappe par la petite porte, sa ceinture bien attachée, prêt à affronter de nouveaux défis bien plus excitants.

 

Instabilité de l’espace-temps : Forte

 

 

 

19718783440_fe5d9466a7.jpg

Temps partiel.

 

 

C’est ainsi que s'achève ce rapport sur l’instabilité du futur à la WWE suite à cet épisode de Battleground. Comme vous le voyez, j’ai soigneusement mis en avant certains événements ou résultats inattendus. Pour le meilleur ou pour le pire ? Ce n’est pas à nous d’en décider. Nous sommes simplement là pour contenir tous ces petits… soubresauts de scénarios. Voyez-vous, au Bureau, nous n’aimons pas quand tout ne se passe pas comme prévu. Et nous aimons encore moins quand de petits malins s’amusent à prédire l’avenir et à répandre leurs dangereuses  digressions sur Internet. Aussi, si d’avenir vous êtes témoin de tels agissements, soyez un honorable citoyen et signalez-les immédiatement. Je vous laisse mes coordonnées, au cas où cela venait à se reproduire…

 

Sur ce, je vous souhaite un avenir prospère.

 

 

19718774528_bbb80cf8c7.jpg

Temps-Mort.

 
15 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut