Catch

Raw du 27/07 et Smackdown du 30/07 : Toute première fois

Les vrais hommes portent le kilt.

Roddy Piper

 

Ah, les vacances. La mer, les barbecues, et pour certains, les premières amours avec [insérez prénom de fille/garçon/animaux] au camping des Baleines Echouées, après la soirée boum. Ne rigolez pas, je suis sûr que HHH s’est senti nostalgique de sa première fois avec Jenny et a tenu à nous dépuceler en terme de rencontres de catch. Alors accrochez-vous et bon retour aux heures de gloire du Macumba night.

 

 

Pour décrypter un show de la WWE, il est nécessaire d'avoir les bonnes lunettes.

 

 

Nalyse du Raw du 23 juillet et du Smackdown du 30 juillet

 

 

 

Le match que le Comic Con nous envie.

 

Alors je ne suis pas trop fan de comics ; à part Batman, je ne connais pas trop les autres univers. Mais il y a à la WWE un super héros : l’homme qui joue Edd-La-Douleur dans Game of Thrones (vérifiez sur google) se transforme en Neville lorsqu’il approche d’un ring. Son pouvoir : les lois de la gravité ne le connaissent pas. Après avoir terrassé le maléfique Fandango, l’homme qui force les gens à chanter son thème, Neville est alors confronté au terrible Stardust, qui a utilisé son pouvoir de « blablatage via écran interposé » pour affirmer que c’est un superméchant. Puis le malfaisant peinturluré a défait le sidekick R-Truth le jeudi soir. Neville va-t-il arrêter ce vilain qui tente en vain de s’emparer de la clé cosmique pour… euh, conquérir le monde ? Ramènera-t-il Cody dans le droit chemin ? Nous en saurons plus après leur castagne, mais je crois que c’est la première fois que le délire super-héros est poussé aussi loin (je suis prêt à entendre toute objection, mais vous ferez face à mon super pouvoir, la mauvaise foi).

 

Les plus : Cela n'occupe pas beaucoup de place dans le show (battre Fandango prend trois minutes, douche comprise), mais les deux belligérants sont assez doués pour nous proposer un bon petit match. Un bon rapport qualité/prix.

Les moins : Au vu de la carte à venir, cet affrontement peut se retrouver en pre-show de Summerslam. Ou en match de trois minutes entre deux main-events.

Ce que je veux voir : une série animée un peu sombre (type la série Batman des années 1990) qui relaterait la genèse de Neville et ses affrontements contre les méchants Stardust, ou Dr. Bodallas…

 

 

Des supermen? Et puis quoi encore? Moi je préfère la simplicité.

 

 

Pause pipi

 

Comme écrit plus haut, HHH nous a annoncé plein de premières fois. Parmi celles-ci, pas moins de trois affrontements inédits lors de RAW. Dont celui de Dean FUCKING Ambrose (YES) opposé au Big Show (ascenseur émotionnel) avec le Miz aux commentaires (qui a une corde ?). Ambrose est donc le faire-valoir de cette feud en attendant le retour de Ryback, et c’est « logiquement » qu’il s’incline, son suicide dive étant contré par le poing du géant.

 

Les plus : après le match, Ambrose évite le plaquage du Big Show qui finit par exploser la barricade. Au moins, il ressort un (petit) peu grandi de sa défaite. Dire qu’il y a quelques semaines il visait le titre suprême…

Les moins : Sans face, avec un Show qui m’indiffère et un Miz trop efficace en tant que heel, qui soutenir ? L’absence d’un gentil se fait trop cruellement ressentir.

Ce que j’ai envie de voir : Les deux en vacances le temps du rétablissement du champion intercontinental.

 

 

Allez Big Show, BREAKDANCE!

 

 

Les nanas saveNt s’eXpliquer à coups de Tatanes.

 

Le changement, c’est maintenant, disait l’autre. Pour les filles, on y est, on l'espère, on le croit. Il y eut deux matchs assez longs pour montrer qu’à la WWE, les nanas peuvent assurer. Avec deux affrontements inédits en plus. Les nouvelles venues Charlotte et Becky Lynch ont eu le culot de triompher de Nikki Bella et Alicia Fox (qui s’est blessée par ailleurs), tandis que la BO$$ Sasha Banks a fait taper Paige dans de longs matchs intéressants. La preuve, le public a été plus attentif qu’à l’accoutumée.

 

Les plus : Becky, bien que suiveur des PPV de NXT, m’a bien surpris, je la pensais un peu derrière Charlotte et Sasha, mais elle fut la femme du tag team match.

Les moins : Les nanas, moi j’y crois, mais j’ai peur que les bookers nous ressortent des twins magics de nanas aux soutifs rembourrés.

Ce que je veux voir : la fin du règne de Nikki. Déjà pour légitimer cette révolution, et ensuite une ceinture par équipes (avec dix filles c’est possible) où les jumelles pourraient mieux s’exprimer. Je trouve qu’individuellement, elles ne sont pas terribles, mais en équipe, elles se débrouillent plutôt bien. Sans le twin machin par contre, cela ne passe plus.

 

 

– Alors papa, qu'en penses-tu?

– Tu as raison Steph. La petite Sasha peut être la nouvelle danseuse de Fandango, et Paige a le potentiel pour être le nouveau lapin d'Adam Rose.

 

 

L’instant gênant

 

Rusev a offert des cadeaux à sa nouvelle dulcinée, Summer Rae. Parce que le changement chez les filles, il ne faut pas qu’il soit trop brutal, il faut garder des potiches (alors que Summer a montré des choses intéressantes à NXT, notamment lors du heel-turn de Sasha Banks) qui passent de Fandango (dont elle s’est disputé les faveurs avec la néo-retraité Layla), à Ziggler et maintenant Rusev. En deux ans…

 

Bref, Rusev lui a offert un chien dégueulasse, appelé Dog Ziggler. Et un poisson dont la tête lui rappelait Lana… Dans un silence de cathédrale, Lana est venue dire tout le bien qu’elle pensait de ce segment, avant de mettre le nez de Summer dans la poiscaille.

 

Et comme cela ne suffisait pas, le Bulgare en a remis une couche avec ce segment après son énième victoire face à Jack Swagger à Smackdown.

 

Les plus : merci de remplir le quota de moment WTF de nos trophées de fin d’années, mais on peut s’en passer aussi.

Les moins : dois-je en dire plus que Dog Ziggler et un poisson en guises de preuves d’amour ? Qu’ont fait les quatre personnes impliquées pour mériter cela ?

Ce que j’ai envie de voir : l’invention du neurolaser pour effacer ceci de ma mémoire.

 

Ok, Rusev a déconné, mais en Bulgarie, offrir un poisson pourri est signe de richesse.

 

 

Le cuivre, c’est chic.

 

Les Prime Time Players sont sans challengers, mais conviés à Raw et Smackdown pour analyser leurs concurrents. Dans le show rouge pour voir les Lucha Dragons battre les Matadores, qui avaient battu les champions en titre. Et dans le show bleu un  4 vs 4 tag team match où les Dragons et les Matadores ont triomphé de New Day et de the Ascension. Tout le monde, à part les peinturlurés, responsables de la défaite de leur équipe, est montré comme potentiellement dangereux pour s’emparer de la ceinture de cuivre.

 

Les plus : J’aime bien Kalisto, il peut prendre la place de Reyrey, il en a le potentiel. Les matchs étaient sympas. Et dernier point, la façon de marcher/danser de Kofi me fait rire.

Les moins : lors du match de Smackdown, l’Ascension était à la rue. Lors de leur entrée, ils n’étaient pas coordonnés, alors pendant le match…

Ce que j’ai envie de voir : A défaut de starpower (pour l’instant, mais vous verrez plus bas), un fatal 4-Way entre les matadores, les dragons, les champions et le jour nouveau. Mais cela rabaisse quand meme le niveau de cette ceinture, portée si haut par les Usos, Shield et autre Rhodes Brothers.

 

 

Sin Cara a beau dire non, mais Fernando va le forcer à faire une pipe à son cousin.

 

 

On s’est plantés, mais vous ne devez pas vous en rendre compte.

 

Bray Wyatt nous a fait un speech sur le retour de son fils prodigue à Raw, et Harper en a rajouté une couche à Smackdown. Donc, on a séparé la Wyatt family (où ironiquement, celui qui s’en est le mieux sorti pour moi est le larbin de Bray) pour revenir au point de départ. Le mal est fait, ce désaveu carrément assumé par les bookers renforce mon idée que Bray a raté le coche de la nouvelle vague. Pas assez terrifiant seul, le « nouveau visage de la peur » a besoin du gars qui pouvait s’en sortir seul (je vous rappelle qu’il est le seul Wyatt à avoir été champion, et qu’il a fait une très bonne fin d’année 2014) pour y arriver.

 

Enfin, je pense que cette équipe a été créé pour s’emparer des ceintures par équipes, qui, selon l’avis d’un non professionnel non avisé appelé Seifer, étaient destinées à Harper et ROwan.

 

 

Le seul truc effrayant chez Bray Wyatt, c'est son style vestimentaire.

 

 

Feud et Fourre-tout

 

Quand on ne sait pas comment occuper les personnes en feud, on croise les affrontements.

 

Dernier affrontement inédit de Raw : Randy Orton contre Kevin Owens. Sheamus au commentaire vint cogner la vipère et interrompre le match, puis Cesaro vint éviter un tabassage en règle. Ces quatre hommes sont en rivalité, autant les montrer autrement qu’en tag team match PLAYAS. Le match fut bon, sans atteindre les sommets de Cena vs Owens (prenez celui que vous voulez, personnellement, le premier est mon favori).

 

D’ailleurs, on retrouve Cesaro et Owens impliqués dans le fil rouge de Smackdown. Rollins est venu se la péter, et Cesaro le défia. Le match a débuté, et Owens est passé faire un tour pour bouffer un petit Suisse. L’humour est peut-être mort après cette vanne, mais pas Cesaro, qui a prévu d’affronter ET Owens ET le champion suprême, seul ou accompagné, on verra qui veut bien s’amuser. Et l’accompagnateur, il s’appelle Dean FUCKING Ambrose. Les gentils ont gagné dans un bon main-event.

 

Les plus : Y a de belles affiches grâce à ces rivalités, et des matchs pas dégueus. Cela doit trop puer l’indy pour Vince, mais un main event Castagnoli, Black, Steen et Moxley, je prends.

Les moins : d’abord, quelle est la place d’Ambrose dans le roster ? De jobber de Show, il devient ensuite le gars qui met en déroute le champion et celui qui respire la dangerosité, faut se décider sur son niveau. Ensuite, je m’inquiète un petit peu sur Owens, généralement un monster heel qui fait des débuts fracassants baisse vite dans la carte. Vous en doutez ? Les derniers sont actuellement en feud à coups de poissons morts, et en train de reconstruire leur family. Même si le Canadien me semble avoir plus de ressources, le soufflé peut retomber un peu.

Ce que j’ai envie de voir : les matchs à Summerslam, c’est tout.

 

 

Je compte bien sur mon nouveau look pour pécho. D'ailleurs, je suis prêt à découcher, j'ai toujours ma valise avec moi.

 

 

Les titres nez à nez.

 

J’ai parlé de tout, sauf des deux ceintures les plus tendance du moment, le titre US et le graal. Pour cela, retournons au début de Raw où la « méchante » autorité nous a annoncé que Summerlam durera une heure de plus (c’est méchant ça ?), que nous allons avoir plein d’affrontements inédits (c’est méchant ça ? bis). Puis Cena est venu dire le bien qu’il pensait de ces « méchantes » décisions et toute l’estime qu’il a de Rollins. Qu’à cela ne tienne, l’Autorité prévoit un match entre le champion US et le Champion WWEWHC. Avec le titre de Rollins en jeu ? Non, car HHH et Stephanie se rappellent de leur alignement au dernier moment, et c'est le titre des Etats-Unis qui est mis sur la sellette.

 

Durant le main-event, nous avons eu droit à un Cena en feu, comme d’habitude me direz-vous, mais un incident fit que le Marine vit son nez fracturé par un coup de Rollins. Mais « Never give up » étant le mantra de Cena, il continue le match malgré cela et le remporta par soumission.

 

 

On parle du nez, mais on oublie la castration en direct.

 

 

Les plus : on peut penser ce que l’on veut de Cena, mais il faut lui reconnaitre qu’il est prêt à tout pour son métier. Le match reste plaisant, même après l’incident.

Les moins : donc Rollins a perdu, cela fait de Cena son adversaire. C’est débile.

– Cena excelle dans son rôle de vétéran testeur de nouveau margoulins.

– Cena vs Rollins, on en a eu 50 entre novembre et février.

– Cela enlève une affiche pour un des deux titres.

– Si jamais Cena gagne (peu probable), on unifie les titres ? Il laisse sa ceinture ?

– Le suspense est moindre avec un champion en titre tentant de ravir un autre titre.

– Pour moi, seul un ex-shieldien doit prendre le titre de Seth. Pas forcément dans un triple Threat, mais on a là une rivalité plus ou moins passive depuis sa trahison, autant la terminer en apothéose.

–  Il parait que les ratings baissent donc Cena doit monter. Et si le produit catch n’était plus à la mode ? L’engouement des années 2010 semble un peu se tasser non ?

 

Autant de questions que la fracture du nez du Marine peut laisser sans réponse. Les cartes peuvent être redistribuées, pour le challenger à la ceinture suprême ou pour le titre US. Amis castagneurs, j’ai eu la chance de ne jamais me fracturer le nez, pouvez-vous me dire si c’est une blessure assurant l’indisponibilité du lutteur sur une longue période ?

 

Au final, cette semaine propose des shows plus que regardables, voir Cesaro en fil rouge du show bleu est fort sympa, on a eu des avancé dans la carte de Summerslam (qui promet plusieurs bon matchs). Un travail efficace, les bookers ne sont pas à la plage. 

 

 

Bon, t'as plus de trente ans maintenant, apprends à te moucher bon sang.

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut