Catch

Raw du 10/08 et Smackdown du 13/08: Victimes de la mode

Open the door and let the light pour over
Open the door don't you keep me out
Open the door and let the light pour over
Hear me shout
The Rolling Stones, Continental Drift
 
Après le final de Battleground et le Raw qui suivit, la WWE nous faisait languir sur le programme de Summerslam. On ne connaissait qu’une affiche et la durée du show (4 heures). A deux semaines de l’événement estival, la WWE a mis les bouchées doubles. C’est bien simple, le Main Event annoncé n’a presque pas été évoqué, laissant la place aux autres ceintures et intrigues.
 
 
Salut les bouseux! Normalement je devais avoir Brock Lesnar, mais il est trop intelligent pour vous alors j'ai pris le premier tocard qui sortait du Moose's bar, il connait dix lettres, soit trois de plus que vous, alors respirez un coup.
 
 
Nalyse du Raw du 10 août et du Smackdown du 13 août
 
 

WHC WWE Picture (et le titre US également)
 
La semaine dernière, Rollins a pété accidentellement le nez de John Cena. Ricochant sur cet aléa de la vie, Seth en a fait la base de sa promo d’intro, avec vignette par satellite du champ en mode «  tête à claques » québécoise (si vous ne connaissez pas ce truc, je vous invite à regarder quelques vidéos dispo sur youtube).
 
Toujours sur ce mode, il demande donc au faux Cena pourquoi il n’a pas répondu à son défi, stupide s’il en est, du winner takes all. On apprendra par la suite, parce que ce segment ne sert à rien, disons-le, que John Cena donnera sa réponse lors de Tough Enough.
 
Spoiler : c’est oui.
 
 
Ah oui, je sais, c'est inattendu.
 
 
Mais, surfant sur la mode lancée par Cena depuis Wrestlemania et reprise par Rollins pour le titre WHC WWE, Cesaro se présente sous le titantron et se pose en candidat sérieux à l’Open Challenge du soir.
 
L’autre, sur le ring, est un peu surpris, de quel fromage périmé le Suisse sort cette idée ?
 
 
Eh bien, pour une fois que j'avais mis un pantalon, je trouvais cool de venir le montrer au public.
 
 
Cesaro est vite rejoint par Kevin – the Mountain – Owens et Randy – The Viper – Orton qui veulent aussi être l’adversaire du champion. A croire que tout le monde a oublié le concept du « Preum’s » à la WWE.
 
Alors, chacun y va de son argument « nanana, moi j’ai déjà été champion », « nanana, moi j’ai déjà battu Cena », « Nanana, moi je sais faire une bonne raclette » etc.
 
Rollins est bien excédé et dans un délire, balance que personne, pas même l’AUTORITÉ ne peut lui ordonner un Open Challenge, un match pour le soir même.
 
Forcément, tu cries Candyman trois fois devant un miroir, il finit par apparaître et donc Triple H, un peu vexé, conteste les paroles de Rollins et pousse les trois autres lutteurs à s’affronter pour un triple threat first contender match avec pour le vainqueur, l’affrontement pour le titre en Main Event.
 
 
Exactement, et en me caressant la couille gauche. Tranquillou bilou.
 
 
Le match opposant les trois challengers est très bon. Ça devient régulier avec Cesaro et c’est un plaisir non dissimulé de le voir à cette place sur la carte. Le vainqueur du match, suite à un double RKO est Randy Orton, qui livrera en fin de soirée un match correct contre Rollins.
 
Match interrompu par Sheamus venu régler son contentieux avec la vipère avant de donner un coup de mallette à Rollins et de presser l’arbitre de valider le cash-in.
 
Seulement, l’arbitre est un peu demeuré (pour le suiveur lambda) et semble pétrifié a l’idée d’accepter la mallette, de descendre du ring et de d’ordonner le match. Du coup, durant cette interminable minute, Orton est revenu et Sheamus n’a pu avoir son match de championnat.
 
 
Ou alors l'arbitre a cru que Sheamus lui filait la mallette pour qu'il cashe lui-même sur Seth Rollins?
 
 
Les dernières semaines, on se plaignait du comportement de l’Irlandais qui ne semblait pas vouloir utiliser sa mallette (certains se demandaient même s’il savait à quoi elle servait). Summerslam étant plus que proche, cette séquence ajoute un peu plus de billets du côté d’un cash-in réussi à la fin du match Cena-Rollins.
 
 
Diva's Title Picture
 
Après la réjouissante arrivée conjointe de Sasha Banks, Charlotte et Becky Lynch, la division diva a monté trois équipes aux noms fortement originaux : la Team Bella (avec, oh surprise, les Bella et Alicia Fox), la Team PCB (Paige, Charlotte et Becky Lynch) et la Team BAD, les méchantes donc, Naomi Sasha et Tamina (TNS pour Travailleuses non salariées ne devaient pas plaire, NTS pour Nique ton Système non plus).
 
 
– Bonjour, c'est nous les méchantes.
– Le public s'en tape, Naomi. Vas-y Sasha, fais peur aux gosses.
– Graou graou le petit garçon, je vais te manger blblblblbl.
 
 
Le problème maintenant, c’est que faire du titre ? Parce que des trois équipes, seule une a un leader, la championne Bella. Alors ça arrivera peut-être plus tard, pour Night of Champions,  permettant ainsi à Nikki de dépasser AJ Lee pour le règne le plus long.
 
Pour le moment, et après un match opposant BAD à Bella (ouais, je vais virer le mot « Team » désormais),  il a été décidé que les trois équipes allaient se mettre des pralines ensemble.
 
 
Mais? Ca veut dire qu'on va devoir retenir vos prénoms à vous aussi? 
 
 
Ça risque encore d’être un beau bordel comme à chaque triple threat à équipes, mais on ne va pas se plaindre si Becky Lynch (ma préférée du lot) passe beaucoup de temps sur le ring.
 
 
Tag Team Picture
 
Pas de nouvelles équipes récemment arrivées, mais la WWE reprend le même concept que chez les divas pour le titre tag team. Tout le monde sur le ring ! Comme à Elimination Chamber ! Comme à Wrestlemania ! Comme à Survivor Series ! Que c’est original dis donc.
 
 
– Darren? C'est le planning de l'année ça? Mais c'est huit fois la même stipulation?
– Tout a fait. Allez, j'en ajoute une, tranquillou, pour Wrestlemania. Comme ça, on y sera.
 
 
On aura donc la joie de voir les équipes qu’on adore comme les anciens et actuels champions, les Prime Time Players et le New Day, les Matadores qui ont un joli record de défaites pour le titre, 0/4, et les Lucha Dragons pour ceux dont le cerveau reçoit une décharge au mot « Lucha »
 
Gros souk également en perspective.
 
Un autre match a été clairement officialisé, un peu resucée d’il y a un an et demi, La Wyatt Family (je vous entends soupirer d’ici, les gars) contre les ex-Shield Roman Reigns et Dean Ambrose. L’affrontement de Raw voyait Harper et Ambrose s’affronter. Match sans défaut, intéressant et qui peut aboutir à une possible surprise à Summerslam.
 
 
 Je te le dis comme je pense, Roman, mais la possible surprise risque d'être le retour d'Erick Rowan pour les aider. Comme ça on perd et tu deviens le premier catcheur à perdre deux PPV consécutifs contre Bray Wyatt. 
 
 
L’avenir nous réservera peut-être un switch des deux équipes dans la division tag team, histoire de renouveler un peu les affrontements. Kingston vs Ambrose par exemple ou Titus O’Neil vs Bray Wyatt, on les a eus comme match ?
 
 
Intercontinental picture
 
Actuel parent pauvre de la WWE, le titre intercontinental est englué dans une morosité chronique. La WWE à beau tenter de hyper le titre en faisant intervenir l’ancien champion blessé Daniel Bryan lors d’un Miz TV, rien n’y fait, on n’y coupera pas.
 
On a donc droit à un triple threat, encore un, entre les poètes Miz, Big Show et Ryback. Ceinture qui récompensait historiquement le plus technique des catcheurs. C’est un peu comme foutre Fabrice Luchini, Jean-Pierre Bacri et Pierre Arditi dans un film de guerre bourrin.
 
Vivement que ça se termine.
 
 
– Minute papillon, il se peut que Bo Dallas soit ajouté au match, comme il en a fait la demande à Smackdown. 
– Mais on n'est pas un putain de cirque, putain.
 
 
Le reste
 
Une feud et un match pour Summerslam d’annoncé, et quel match surprenant.
 
Après des échanges sur Twitter, une rapide confrontation de regards lors d’un show, Stephen Amell (de la série « Arrow ») va lutter contre Stardust.
 
 
A cause de cette poussette.
 
 
Et la WWE a bien négocié l’histoire. Neville et Barrett se mettaient sur la tronche, Stardust arrive pour distraire son actuel rival, il tombe sur Amell en ring side, le bouscule et l’acteur saute littéralement sur le ring donner le coup de poing.
 
Et pour bien clarifier la chose, on a droit à un segment backstage très efficace entre Neville, Amell et Triple H où le désir du match ne vient pas de l’AUTORITÉ mais de l’acteur outré. Ils balaient les questions d’assurance en faisant dire à Amell qu’il signera tout, qu’il prend la responsabilité de ses actes. Après, est-ce qu'il a la carrure?
 
 
Oh. Ah oui quand même. On aurait envie de toucher, dis donc. Mais, la serviette lui serre un peu trop, non? 
 
 
C’est un bon coup car ça évite à l’avance, en cas d’accident, que Warner Bros, CW et CBS (patrons du studio de production de la série, diffuseur de la série et holding de la chaine CW) puissent se plaindre. Surtout qu’USA Network n’appartient pas au même groupe mais à NBC Universal.
 
Moment très bien vu car il fait le buzz un peu partout sur les sites mainstream comme Allociné qui montre la vidéo de l’attaque et de la réplique, de toileshéroiques.com (site complet parlant des comics et de ses adaptions) ou de Premiere.fr, faible version internet du journal spécialisé cinéma.
 
Après, il ne vaut mieux pas rentrer dans les détails des articles et lire les commentaires associés au risque de pleurer des larmes de sang et d’avoir envie de traquer les internautes.
 
 
Internet.
 
 
Rusev, lui, n’a pour l’instant rien de prévu. Vu comment ça se profile pour lui, il risque de se retrouver en pré-show dans un match oubliable contre Ziggler ou Mark Henry avec Summer Rae et Lana à leurs côtés.
 
C’est triste pour le Bulgare et le public de la WWE. Les pourceaux puceaux ont pu siffler de plaisir quand Summer Rae a enlevé sa veste pour se retrouver en bustier. On va dire que c’est uniquement temporaire. Le dernier que l’IWC a enterré, c’est Cesaro. Désormais, il est en mode satellite autour du titre WHC et a un mouvement à son nom alors rien n'est perdu pour le rondouillard bulgare.
 
 
Il n'est jamais trop tôt de miser sur le bon bourrin.
19 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut