Catch

Dans le Maryland

Les statues ne font que nommer l'oubli. On n'est jamais plus mort qu'en bronze.

Alexandre Vialatte

 

Dans le Maryland, un homme peinturluré s’amuse avec la réplique en bronze du champion, des justiciers cherchent à recruter pour combattre des violeurs d’alligators, un joueur de trombone demande que les tables rejoignent la liste UICN des animaux en voie de disparition, l’épisode 5241 des « Jours de notre vie » a été joué en direct et les plans machiavéliques pour devenir la meilleure fille du monde ont été déjoués. Hey, sympa ce spectacle.

 

 
Mais ça Steven ne le verra pas. Il en sera à son cinquième whisky et essayera d'oublier le vent reçu de la part de Barbara du juridique.
 
 
Nalyse de Raw du 7 septembre et de Smackdown du 10 septembre
 
 

 
Rollins’ titles
 
Difficile de ne pas commencer par tout ce qui concerne le champion actuel de la WWE tant il a été l’un des fils rouges de la soirée.
 
Rollins joue le coup de la dualité, homme de théâtre déclamant son texte avec fougue et entrain pendant plus de dix minutes sur le ring et homme plein de doute en coulisses. Ce dernier est particulièrement intéressant car il insiste sur la roublardise du chacal et ses appuis haut placés dans la hiérarchie WWE.
 
 
Moi aussi Fella, j'étais le chouchou de Triple H. Maintenant, j'en suis à faire du porte à porte pour vendre des bluerays à la gloire de Sean Waltman.
 
 
Sauf qu’on devine que le vent change de cap. Premièrement, ça fait quelques semaines maintenant que Rollins n’a plus d’hommes de main et ne peut donc montrer sa puissance que sur le ring. Fini les attaques ad hominem sur les nains et Kane, fini d’envoyer ses fantassins sur l’ennemi du moment, fini l’arrivée de Kane en deus ex machina pour le sortir du pétrin. Rollins affronte le monde seul.
 
Et vu qu’il est double champion et qu’il aura deux matchs à Night of Champions, Triple H a eu l’idée machiavélique de lui concocter un programme aux petits oignons. Un match contre l’Intercontinental champion et un autre en tag team avec le New Day contre les Prime Time Players et John Cena.
 
 
– Titus, si on gagne, ça veut dire qu'on peut être first contender pour un titre chacun?
– Ah non, c'est le privilège de l'homme blanc ça.
 
 
Et il n’a pas fait semblant de mouiller sa chemise, le petit père. Non pas que les matchs deviennent instantanément des classiques et des potentiels matchs de l’année mais tenir plus d’un quart d’heure face à Ryback et 13 minutes face à la gueule d’abruti floridien de Titus O’Neil, ça mérite notre respect.
 
Il faut surtout retenir de ces deux matchs la double défaite de Seth, ce qui permettra à Triple H de dire qu’il n’est peut-être pas si doué que ça et que finalement, « the Man » est un titre un peu galvaudé à l’heure actuelle.
 
Mais on a un peu de peine pour Rollins quand même en le voyant se faire berner et tourner en bourrique par L’AUTORITÉ rien que sur l’idée grotesque de lui offrir une statue.
 
 
Et avec la cagnotte du CE. AH! AH! AH! Désolé Sylvie, pas de virée à Center Parcs cette année!
 
 
Parce que cette putain de statue a été volée par Sting. Et ce dernier fait le fanfaron sur le titantron en demandant à Rollins de venir la chercher. Et personne ne vient en aide à Rollins, pas même l’AUTORITÉ qui a, quand même, dû lâcher quelques biftons verts à un sculpteur de bronze. Non, ils s’en branlent. J’espère qu’ils ne mettent rien en vente sur leboncoin.fr parce que niveau livraison et avis de l’acheteur, ils seraient bien mal notés.
 
Sting donc, hilare comme un père ayant attrapé le nez de son fils, l’interrompt plusieurs fois au cours du show. En opener, pendant le match contre Ryback, et en fin de show. Tout ça pour rien. Sting se trimballe depuis trois semaines avec une statue de plus de deux mètres, entre New York, Tampa et Baltimore pour finalement la jeter dans une benne à ordure en rigolant comme un cosplayer en Joker des années 1960.
 
 
Inscrivez vos enfants aux cours de déguisement de Sting, nouvelle activité WWE. Toi aussi, fais un masque de Sting avec un plat à gratin, un élastique et de la gouache.
– 50% création, 50% convivialité, 100% fun.
 
 
Dites, comme ça, ça vous intéresse l’histoire de la statue ? Pourquoi personne ne remarque un vieux monsieur peint en blanc et noir jouer avec une réplique ? Pourquoi même la WWE s’en contrefout et décide de clore cette partie de storyline si tôt et pas au go-home ou au PPV ? Combien ça coûte de louer un camion benne et deux employés dans une ville qui est toujours sous tension ? On peut passer aux choses sérieuses maintenant ?
 
Par politesse, on n’évoquera pas la petite danse de la victoire de l’autre adversaire de Rollins pour Night of champions.
 
 
Intercontinental title
 
Ryback a eu droit à un match contre Rollins comme je l’ai dit, il s’en est plutôt bien sorti. Mais ses promos backstage sont assez tristes quand il enchaine sa gestuelle censée faire lever la foule. Il y a forcément un delta entre le mouvement et la réaction du public et on n’est pas certains que :
– les réactions soient positives.
– Ryback et Renée Young les entendent.
 
Donc, ça nous laisse la pauvre Renée face à Ryback mimant un fist fucking à venir. Cool, cool, cool, cool.
 
 
Et après le Shell Shock, je le ramène chez moi et je le fiste. Comme ça. HUMPF HUMPF HUMPF
 
 
Et pour l’instant, c’est le seul champion sans challenger. Le Big Show fout ses tartes habituelles au Miz et à Cesaro qui s’affrontaient (passage accéléré), Kevin Owens est venu taper la causette rapidos et l’on pourrait croire qu’il se positionne.
 
Mais pour l’instant, c’est le flou. Z’allez voir qu’ils vont nous coller un fatal 4 way…
 
 
Moi je suis préparé au cas où j'affronte Ryback, je ne mange que des pommes encore vertes.
 
 
 
Tag Team
 
Dingue de dire que c’est le segment le plus réjouissant… déjà l’association New Day – Rollins marche bien car Rollins est doué pour les segments comiques, mais c’est qu’en face du New Day, on a les Dudleys.
 
Et le meilleur passage de ce Raw est backstage. Xavier Woods souffle dans un trombone, causant le désespoir de Seth, qui voit venir à sa rencontre Edge et Christian, de passage pour le podcast de Steve Austin. Edge et Rollins se toisent, rappelant les événements de l’hiver dernier, quand le chacal avait menacé de paralyser l’Ultimate Opportunist.
 
 
Qu'est ce que j'aurais donné cher pour voir un Edge – Rollins…
 
 
Puis Rollins quitte la scène pour laisser Xavier Woods et Christian se défier en musique. Trombone pour le New Day et kazou pour Christian. Et, grâce au dessinateur Boulet, on connait l’extrême puissance du petit instrument. Sérieusement, est-ce que c’est un lien forcé vers le jazz noir de la Nouvelle Orléans ? Je pourrais pousser même plus loin en reliant ça à Wendell Pierce, tromboniste dans TREME et inspecteur de police dans The Wire qui se passe à Baltimore. Mais je ne suis pas si fou. (Référence séries tv, check)
 
 
Fou à manger du kazou. Gnuuuuh.
 
 
La querelle musicale se clot par la venue des Dudley, rivaux du passé et du présent des deux tag teams, qui annoncent glorieusement qu’ils sont challengers pour le titre à Night of Champions mais qu’ils ne connaissent pas encore leur adversaire vu que les Prime Time Players ont leur rematch la semaine prochaine.
 
Alors ? On se donne un title shot gratos ? C’est sympa ça. Et vous avez fait quoi pour mériter ça ? Le passé et battu les anciens champions ? Ok. Allez donc montrer votre talent face à la redoutable équipe des MATADORES !
 
 
– Ah. Fantastique, les Matadores. Qu'est ce qu'on s'en fout. On continue notre blind test-kazou et après j'enchaîne 'Message in the bottle' au ukulélé.
– Pupupu pupupupu pupupu pupupu pupu pu
– La Compagnie Créole, 'ça fait rire les oiseaux'. Formidable le blé en l'air pour ce podcast. Qu'est ce qu'on se marre.
 
 
Match sans intérêt, les Dudley pètent une table post match car, comme il y a déjà quelques mois, Deprimo ou Epino s’en est pris à Tororigolo. La WWE essaie de nous faire croire qu’on avait oublié ça. Mais non.
 
 
Et hop.
 
 
 
Divas Title
 
Aaaah la menace qui énerve tout l’IWC, Nikki Bella va battre le record du plus long règne des divas. Aaah, ça agace même dans ces pages, où l'on dit que c’est une vengeance contre le couple AJ-Punk, que c’est vraiment puéril de la part de la WWE, que ce n’est pas classe.
 
Ah oui, on a droit à tout depuis le 30 juin et un post de Kennard sur le forum. Ca fait donc 2 mois que le complot grandit et seulement deux semaines que la WWE a sorti le compte à rebours. Mon dieu! La prophétie!
 
Eh bien non, parce qu’il a été décidé que le match contre Charlotte aurait lieu la semaine prochaine. Et vu qu’il y a les heures et les minutes sur ce chrono, il semble que ça va se jouer à la minute près.
 
Mais l’IWC a déjà une pirouette de prévue (même deux) en cas de victoire de Charlotte avant que le record ne soit battu:
 
– C’est la fille de Ric Flair, donc ce n’est pas juste que ce soit elle.
– Ça fait de Nikki la championne avec le deuxième règne le plus long, ce qui est un scandale vu son talent.
 
 
Dis donc, tu le savais toi qu'on avait un point commun? Personne ne peut nous blairer.
 
 
Heureusement, à côté de ça, on a eu un bon match entre Sasha Banks et Paige.
 
 
 
Soap Opera
 
Derrière les titres à défendre et à vendre en weeklies, il y a le nawak. Et la WWE joue carrément le jeu du soap dans l’histoire Ziggler – Rusev – Lana – Summer Rae.
 
Du violon, une voix off qui répète les faits, manque plus qu’un cadre rose et des fondus au noir après une moue boudeuse pour qu’on ait l’impression de revoir l’épisode d’Hélène et les Garçons où Bénédicte et Christian se font choper dans le garage en plein galochage par Hélène.
 
 
Tu sais, personne n'a remarqué qu'il s'était passé 20 minutes entre ton entrée et ta sortie du vestiaire. J'espère que tu en as profité pour faire un peu de revenge porn?
 
 
Lana est blessée, Rusev s’excuse et accuse Dolph d’être le vilain de l’histoire, Summer Rae rappelle l’histoire vécue entre elle et Dolph en 2014 (donc elle a déjà vu son zizi ! OH!). Bagarre. Match à Night of champions. Lexomil.
 
 
 
Delivrance 2
 
Bray Wyatt a recruté un monstre aux yeux ronds. Tout ça pour battre Roman Reigns et Dean Ambrose. Du coup, les ex du SHIELD recrutent à leur tour.
 
Et il n’y a pas beaucoup de prétendants. Axl en a fait la liste dans la dernière nalyse en regardant les forces en vigueur, mais il faut voir comment annoncer la chose.
 
 
Oh oui, dis nous.
 
 
Déjà, évoquons le cas Orton. On a vu Dean et Roman deviser avec lui et les Wyatt sont intervenus pour casser la gueule à l’Apex Predator après son match contre Sheamus. Ce n’était pas violent, mais à quinze jours du PPV, ça peut l’éliminer de la course.
 
Sinon, ce serait très débile de s’être choisi leur propre adversaire. Ils auraient dû cogner Zack Ryder pour s’éviter un adversaire costaud. Car logiquement, vu le monstre en face, il est préférable pour Dean et Roman de choisir un mec puissant et non un revenant de blessure comme Daniel Bryan ou Sami Zayn même si ils sont les favoris de certains ici. Hein, Major Tom ?
 
 
Surpris hein?
 
 
Ma théorie préférée est de ne faire intervenir le troisième catcheur que le soir du PPV, mais pour cela, il faut un theme song reconnaissable, ce qui exclut un jeune de NXT comme Baron – Poker Face – Corbin, qui a la bonne taille mais aussi le talent et le charisme d’un tabouret, ou bien un mec d’une autre fédé comme Magnus (mais ce dernier ne veut pas venir à la WWE).
 
Alors, vu qu’on a sorti les Dudley et Sting pour le PPV, continuons de jouer la carte du Old Dirty Bastard et invoquons Diesel ! Ca râlera dans les chaumières mais perso, je kifferais comme un cabri.
 
Si la WWE tente ce coup de l’invité de dernière minute, c’est mon choix numéro 2. Car le premier, même si son calendrier est chargé, est une évidence.
 
Si je vous dis : Surprise + Star Power + Famille 
 
 
 
 
Et ouais, mes cons ! Dwayne The Rock Johnson ! Qui d’autre, putain ! Ce serait inattendu, surtout que le match ne sera ni l’opener ni le main event, mais voilà !
 
Et qu’on ne me parle pas de son agenda, il était au Rumble pour un coucou houleux et à Mania pour un segment kiffant avec Ronda Rousey… Alors, il pourrait  bien se libérer.  On va pas lui demander de faire des moonsaults, juste le plus qu’il faut au SHIELD pour surprendre les Wyatt, redonner un putain d’intérêt à ce match et nous faire lever un sourcil pour ce ppv qui s’annonce plan-plan.

Plan-plan… comme dans "PLAN DE TABLE"!

 

 

22 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut