Catch

Coconut

Courage ou bêtise. Parfois c'est bien la même chose.
Henning Mankell, Profondeurs
 
La noix de coco est le fruit du cocotier. Une coque brune enveloppe le fruit et pour l’atteindre il faut briser la coque en deux à l’aide d’une machette ou d’un autre outil coupant (vous pouvez essayer en jetant des pierres dessus, pas sur que ça marche). Dans l’imaginaire collectif, la noix de coco évoque les vacances et les vahinés qui dansent le tamouré avec la coque en soutien-gorge. Autre chose rigolote, Keith Richards des Rolling Stones, je précise pour ceux qui ont laissé leurs oreilles trop près de leurs enceintes et de Radio Ga-Ga, s’est cassé la gueule d’un cocotier. Pourquoi je vous parle de ça? Parce que c’est creux une noix de coco, comme les shows de cette semaine.
 
 
– Moi, ça me fait penser à Laroche Valmont: t'as le look coco, coco t'as le look.
– FERME TA GUEULE PUTAIN!
 
 
Nalyse de Raw du 5 octobre et de Smackdown du 7 octobre
 

Octobre rose, Automne morose. Ça fait quelques années que l’on constate une baisse importante de la qualité des shows pour le dernier trimestre de l’année et que cette petite rengaine d’ouverture résonne dans les cranes des rédacteurs des Cahiers du Catch. Mais j’ai une astuce (elle marche) quand le show est faible. Après, je regarde un film bien naze, ici PIXELS, pour équilibrer mon esprit.
 
 
Hell in a Cell matchs
 
Deux matchs dans la cellule de l’enfer, le terrain de jeu du Taker ou le territoire de la Bête incarnée, c’est comme vous voulez. Taker vs Lesnar donc mais aussi, et ce sera sans doute l’opener, Bray Wyatt vs Roman Reigns qui feront donc bien attention de ne pas démolir la surface en y faisant les ouistitis.
 
 
De toute façon, IL vous observe.
 
 
Il y a de la logique à voir ces deux longues feuds se terminer ainsi et ça correspond parfaitement aux origines de la stipulation. Sauf qu’il y a un petit problème avec l’affrontement des jeunes.
 
Vu que le match est booké depuis la semaine dernière, Reigns et Wyatt sont en quasi répétition. Du coup, on se tape un match à trois à Raw et un tag team match à Smackdown sans grand intérêt. Pourquoi donc Reigns et Wyatt continuent-ils de se chercher avec des partenaires quand ils seront en un contre un dans une dizaine de jours ?
 
 
– Michael, faut que je t'avoue un truc. Je fais un cauchemar infernal toutes les nuits. Je rêve que Bray Wyatt et Roman Reigns se foutent sur la gueule toute la vie. J'en peux plus.
– Ah bah, c'est pas un cauchemar, c'est la réalité. Je te propose un deal, la semaine prochaine on laisse Barrett et Saxton faire le boulot.
– Ok, j'en ai marre Michael, mais marre…
 
 
Ni la Wyatt Family, ni Ambros,  ni Randy Orton n’ont de programme, ils servent de faire-valoirs et c’est assez triste surtout que ça semble voué à continuer jusqu’au PPV. On a cette désagréable impression que la feud est déjà terminée et qu’on est dans un house show en Europe.
 
On aurait pu n’avoir que des promos. Ce n’est pas gênant, Wyatt peut appuyer sur la fin, sur la terreur de la cellule (c’est leur premier match à tous les deux dans cette cage), sur l’histoire de la stipu, sur la défaite du Rock en mode « crois-tu être supérieur à ton cousin, Roman ? Crois-tu réussir là où il a échoué ? » Au lieu de ça, quand Wyatt cause, c'est pour prévoir le désastre du match à venir, comme à Smackdown.
 
L’autre feud n’a pas besoin de matchs pour faire monter la pression. Lesnar est en pleine tournée de pains dans la gueule et la WWE peut toujours s’amuser a lui donner un jobber – lowcarder pour qu’il se défoule. 
 
 
Vous vous demandez où sont Adam Rose, Zack Ryder et Damien Sandow? Et bien, c'est très simple, il les a mangés.
 
 
Brock a vu le Big Show intervenir en fin de promo pour lui serrer la main, rapport à sa victoire assez rapide au Madison Square Garden. The Beast, soutenu par la foule, offre au TD Garden une suplex et un F5.
 
On ne sait pas si le Taker va venir faire un petit coucou, ce n’est pas obligatoire, le match étant acté, on n'est pas dans la configuration du défi à relever.
WWE Title
 
Voilà, c’est booké, Kane a son title shot contre Rollins et c’est validé par la patronne. La WWE ne se fait pas chier a écrire un scénario béton pour un PPV secondaire. Dans les séries télévisées, Hell in a Cell serait un épisode « filler », un truc sans gros moyens qui se concentre sur des storylines assez faibles (genre dans Friends, celui où Phoebe à la varicelle et retrouve son compagnon, un marin joué par Charlie Sheen).
 
 
Et aussi parce que tu nous a peut-être enculés sur les conditions de contrat qui parlent d'un title shot annuel.
 
 
Ici l’idée est conne et, dans le match opposant les Dudleys à Rollins-Kane, ils nous refont le coup de Corporate Kane blessé qui quitte le ring afin de faire intervenir Demon Kane. Le Lol est poussé au max lorsque les Dudleys, aux abords du ring, décident de sortir une table, se préparent a la faire passer sous les cordes et se font contrer par un tacle glissé de Rollins. Résultat : Victoire par DQ des Dudleys.
 
Steph McMahon, voyant sûrement que le match Rollins – Kane manque de piquant, décide d’inclure une stipulation stupide,  une stupilation (nouveau mot, dans le Larousse dans trois ans): Corpo Kane est viré si Demon Kane perd. Ce qui arrivera et laissera sans aucun doute, tout le plaisir au Kane version masqué de continuer à perturber Rollins.
 
 
En hommage à Wes Craven, sans doute.
 
 
Elle ne sert a rien en fait, cette stipu. Si on part du principe que ce sont deux personnages distincts, Demon doit en avoir rien à taper de Corpo, il n’est même pas un obstacle pour lui alors que l’inverse ne marche pas vu que Corpo a conscience d’être Demon. Donc, bullshit.
 
 
New Day rocks !
 
C’est la stable la plus appréciée et la plus cool du moment. Qui l’aurait dit il y a un an ? Outre le fait de détenir le titre tag team, les joyeux drilles ont décidé à Raw et Smackdown d’imprimer définitivement dans la tête des spectateurs qu’ils ne sont pas que des comiques. Alors, quand le theme song de Dolph Ziggler répond à l’Open Challenge de John Cena et qu’on voit débarquer le blondinet évanoui dans les bras de Big E et de Kofi, on se dit qu’il se passe un truc. D’ailleurs, vu que Zigounet est kaput, c’est un adversaire « bigger » qui se propose : Big E.
 
 
Et si vous n'avez pas saisi, je vais vous jouer Man Down de Rihanna au trombone.
 
 
Puis, bien aidé par le regain de forme de Dolphy et un superkick involontaire dans la tête de Cena, le New Day tabasse les deux lutteurs, résiste aux Dudleys venus préter main forte à Cena et clôture enfin le show avec quatre catcheurs étalés autour d’eux, on se dit que ça ne peut pas être qu’un coup d’épée dans l’eau.
 
Alors quand on apprend qu’a Smackdown, ils sont intervenus à la fin de l’épisode 48 entre Reigns et Wyatt pour s’en prendre au gentil, on se dit que c’est pas possible, qu’on est partis pour une belle storyline globale et que c’est bizarre de la part de la WWE, et on est soulagés quand on voit les Dudleys (encore en mode sauveurs) prendre le dessus et balancer Xavier Woods à travers une table.
 
 
Intéréssé, le Marineland d'Antibes a contacté la WWE pour que Devon leur vienne en aide en remplaçant Inouk lors des spectacles.
 
 
Il est difficile de voir vraiment la direction que la WWE prend avec le New Day. La WWE veut-elle qu’ils challengent sérieusement l’US Championship de John Cena ou c’est une paresse de booking ? Veut-elle en faire une équipe puissante à laquelle trois faces ne peuvent resister sans le soutien des Dudleys, leurs adversaires actuels ? Ou alors, plus simple, elle pose ici les bases de Survivor Series (mais il faudrait avoir deux heels de plus) et de TLC. Car il me semble impossible qu’on ne se tape pas un Tables Match avec cette affiche-là.
 
 
Intercontinental title
 
La paresse. Le vide. On peut dire tout ce qu’on veut de la feud Intercontinentale où Ryback veut récupérer son titre. Alors quand Owens écrase Sin Cara à Raw ou quand Ryback bat Rusev (misère) à Smackdown, il n’y a que peu d’intérêt. C’est la logique du rematch. Allez, qu’on passe vite a autre chose pour Kevin Owens.
 
 
Moi, moi, moi!!
 
 
 Ou le petit là, j'en ai marre.
 
 
Moi, moi, moi, je m'en bats les steacks moi. De toute façon, c'est juste pour patienter en attendant Daniel Bryan ou Sami Zayn.
 
 
 
Diva Revolution – collection Automne
 
Plusieurs segments a se mettre sous la dent. Déjà, un match entre Natalya et Paige pas dégueu, la Canadienne rejoignant à Smackdown Charlotte et Becky Lynch dans un match contre les Bellas et Alicia Fox. Mais on a aussi eu droit a une scène pitresque, digne d’une mauvaise parodie de West Side Story ou des guerriers de la nuit (the warriors en VO) où les Bella (j’inclue Fox dans ce nom) marchent tranquillou sur le parking du TD Garden (ou Fleet Center si vous êtes vieux et que vous ne vous souvenez que de l’époque Antoine Walker aux Celtics) et BAD, en limo, les provoque ! Les vilaines !
 
 
Je tenais personnellement à vous féliciter, les filles. La Diva Revolution c'est de la balle et je suis ravi que le catch féminin soit mis en avant.
 
 
Alors, Charlotte, bravo.
 
 
Bref, c’est pourri donc le match aussi. De toute façon, si cette semaine vous vouliez voir du catch féminin, c'est à NXT qu'il fallait aller.
 
 
Les autres trucs
 
Déjà, beaucoup, beaucoup, beaucoup  trop de cheap heat. Rollins vanne sur Tom Brady, quarterback des Patriots, les Bellas sur les Red Sox et Sheamus sur le fait qu’il est, lui, un vrai Irlandais, pas comme les bostoniens. OK, on a compris que vous êtes à Boston ! Chaque année c’est le même cirque ! Arrêtez ça !
 
 
BOSTON! J'ai une blague! Qu'est ce qui est vert et qui pue dans un gymnase? LARRY BIRD!
 
 
Sheamus, tiens, vu qu’on en parle, ne fait rien d’intéressant. Il combat Neville qui semble être en feud contre Barrett. D’ailleurs, ils se sont affrontés a Smackdown. Boring filler. C’est comme l’épisode de Lost où Claire tente d’attraper une mouette avec un filet de pêche.
 
Egalement le segment Rusev… comment dire pour être poli. Ça touche le fond mais ça creuse encore.
 
Donc dans l’épisode du jour, Summer Rae demande Ruru en mariage. Qui répond Oui, mais pas tout de suite parce qu’ils doivent prouver je ne sais quoi et qu’il se mariera quand il touchera le titre WWE… oook ? C’est ambitieux et pas du tout dans l’air du temps. Et puis ça doit bien faire trois ans qu’on a pas eu une storyline avec un faux mariage dedans. En plus, en ce moment, Rusev n’est plus le mec imbattable de l’an dernier. Il perd contre Ryback à Smackdown.
 
 
Ruru, je veux être avec toi et, pour ça, je suis… prête à tout.
 
 
Rassure moi, Summer, tu sais tu es drôle quand tu fais des contrèpetries? Prête à tout = Tête à prout. Et c'est assez bien vu.
 
 
 
 
Donnez lui une corde putain. On espérait qu’il ne subirait pas la malédiction Kozlov mais nos espoirs s’amenuisent.
 
Enfin, par politesse, je n’évoquerai pas le long segment des cancéreuses avec les frères Winslol, Cena et Roman. On a écrit un papier là-dessus dans le temps. Il est donc plus utile de se souvenir que de répéter.
13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut