Catch

London Calling

Je lâcherai tout, même la proie, pour Londres.

Alphonse Allais

 

Salut les jeunes, nous sommes de retour à Full Sail à quelques jours (ok, 48 heures parce que cette review est en retard) de NXT London. Mais alors, que s'est-il passé dans ce go-home show pour un pay-per-view qui aura la lourde tâche de faire mieux que Takeover Brooklyn et Takeover Respect (si vous les avez pas vus, foncez sur le network, for only 9,99).

 

 

C'est pas par là qu'il faut tourner la caméra, crétin! T'as un Zack Ryder derrière toi, bon sang!

 

 

Nalyse de NXT du 9 décembre

 

 

Enzo and Cass ouvrent le show, sans gimmick, mean face et no bullshit attitude, contre la jeune tag team de Corey Hollis et John Skyler, fans de poil et de cuir. Cass débute et martyrise Skyler avec des coups dans le ventre et sur le torse. Un « How you doin’ » plein de haine sort de sa tête de sosie d’Edge. Il a tellement une tête de heel que le doute s'installe, Enzo arrive et s'amuse avec Hollis, tirage de cheveux, dropkick. Cass crie « Enzo, go up top », le temps pour le public d'épeler SAWFT et c'est plié. « We can walk it like we talk it, blindfolded », oh Enzo, comme tes promos sont belles et comme on attend ce match contre Dash & Dawson à Takeover London !

 

 

– Qu'est ce qu'il y a Cass, tu fais un bruit bizarre…

– C'est mon heel turn, je crois que j'ai la gaule.

 

 

Dana Brooke arrive à l'écran, mes oreilles sifflent, heureusement c'est surtout pour la promo de Emma (AkA la plus belle voleuse de housse d'Ipad au monde) vs Asuka au PPV. On attend donc une intervention ce soir lors du match Asuka contre… Aksana ? Ah non, c'est une rookie nommé Dianna Paruso, habillée en vert, avec des logos Ferrari sur les fesses. Elle doit sûrement venir de Norvège. Bref, comme d'habitude, Asuka tord chaque articulation de l'adversaire et cherche la soumission. Après une petite minute, la musique d'Emma retentit, mais pas assez pour distraire Asuka qui balance un roundhouse kick à la jobbeuse du soir. Emma frémit, et bien logiquement. Asuka's gonna kill you !

 

 

– J'ai pas un peu fait une connerie en défiant Asuka ? Ca fait des semaines qu'elle me prouve qu'elle va me ruiner…

– Je crois que j'ai perdu mon Tampax.

 

 

Les Hype Bros viennent expliquer en coulisse qu'ils vont battre Blake and Murphy avec un gag soulignant que Mojo Riley est un peu illettré, ce qui ne serait pas forcément étonnant quand on suit le gars dans Breaking Ground (c'est un boulet et Ryder a du mal à le supporter). On aura aussi droit à Alexa Bliss gueulant sur Blake and Murphy pour avoir perdu contre Bayley, c'est pourquoi elle les oblige à porter un cardigan bouffé par des mites.

 

 

– Merde, mon Apple Watch se détache, bro…

– Vas-y Alexa, il est distrait, pète lui à la gueule !

 

 

Et ce match alors ? Ce sera les broskies à l'attaque en permanence et Blake and Murphy surtout en défense et tricherie. Le public semble ultra-fan de la gimmick « Hype ! », et avouons que Mojo s'améliore de semaine en semaine techniquement, avec une grosse explosivité, qui compense le manque de véritables prises. Et puis c'est toujours drôle de gueuler un « woo woo woo » avant le Broski boot en 2015.

 

J'ai envie de vous épargner le détail de la rencontre Bayley/Peyton Royce. Ce qu'il faut retenir : Peyton est désormais heel et ne s'habille plus en lycéenne, et Bayley a gagné. Par contre, Nia Jax est arrivée après la victoire de Bayley en compagnie de sa nouvelle amie Eva Marie. Cette dernière tente une nouvelle fois de faire une promo, mais le public la hue tellement que Nia Jax prend le relais au bout de quelques secondes (à mon humble avis, pour calmer le public et pas parce que c'était prévu). Pour Nia, le règne de Bayley est un coup de chance, et elle va lui mettre sa raclée à Takeover. On y croit moyen, mais ce sera l'occasion pour Jax de prouver qu'elle n'est pas pushée chaque semaine sans raison.

 

 

Un nouveau jeu remporte un franc succès au Performance Center, on l'appelle « Pétons sur Peyton ».

 

 

Et nous voilà avec le main event qui envoie du steak : Apollo Crews et Finn Bàlor VS Samoa Joe et Baron Corbin. Que dire, si ce n'est que chacun récite sa partition parfaitement pour un match court qui sert vraiment d'apéritif. Corbin est lent et vicieux, Joe fait parler la force et les soumissions, Crews est toujours aussi spectaculaire et explosif, et Finn Balor court toujours comme une fusée.

 

 

La collection de chapeaux automne-hiver de Samoa Joe ne cesse d'impressionner.

 

 

 Les deux matchs promettent des oppositions de style, et on a là deux vétérans (Joe/Balor) contre deux « rookies » (Crews/Corbin), ce qui rajoute encore à l'intérêt. Ce tag-team match finit par une victoire des heels, Joe plaçant son Coquina Clutch sur Bàlor, qui a trouvé bon de… baver pour montrer qu'on l'avait étouffé ? Beurk. Bref, un go-home assez inégal, mais peu importe, la carte de Takeover London était déjà solide avant ce soir. C'était Hank en direct de Full Sail University, à vous les studios.

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut