Catch

CDC Awards 2015 : meilleur moment

Un instant de bonheur vaut mille ans dans l'histoire.

Voltaire 

On est tous d'accord : 2015 a pué du cul. La rédaction des Cahiers du Catch vous propose donc de terminer cette année sur une note positive, avec les meilleurs moments offerts par la WWE. 

– Chic, j'adore donner du bonheur aux gens !

– Pas de bol pour toi, on ne prend en compte que le main roster.

– Enculés !

 

 

CDC Awards : meilleur moment

 

 

La WWE, ce n'est pas que des storylines de merde et des moments gênants. C'est aussi, parfois, des moments magiques. Un début ou une une fin de carrière, une victoire inespérée, un retour inattendu ou bien simplement un segment drôle ou un peu kitsch sont autant de choses qui font qu'on a un peu moins honte de regarder du catch. Pour reprendre la définition d'Axl, ces moments ont pour point commun d'être "Youtubisables" et de nous avoir apporté une grande satisfaction. 

 

 

Un peu comme une vidéo porno !

 

 

Pour vous rafraîchir la mémoire, voici le top du classement de l'année dernière (je vous conseille de cliquer sur le lien qui contient aussi les classements des années précédentes ainsi que les liens Youtube qui vont bien) :

 

2014

 

1. La fin de la streak, 39 points sur 60 possibles

2. Le triomphe de Daniel Bryan à Wrestlemania, 29 points

3. La fin des Survivor Series, 16 points

4. ex. Daniel Bryan au sommet de la cage rejette les Wyatt et communie avec le public, 14 points

4. ex. Seth Rollins trahit ses camarades du SHIELD, 14 points

 

 

C'est qui l'patron ? Et ça se trouve, je suis encore premier cette année !

 

 

Pour cette cuvée 2015, neuf rédacteurs ont voté et ils ont cité pas moins de vingt et un moments différents (même si vous le verrez, certains présentent de troublantes ressemblances), prouvant ainsi que l'année ne fut pas si mauvaise à la WWE. Passons sans plus tarder au classement !

 

 

Classement 2015

 

17. L'entrée de Rusev à Wrestlemania ; Orton fait un RKO sur Rollins à Wrestlemania ; Stephanie McMahon présente Charlotte, Sasha et Becky, débutant ainsi la révolution des Divas (Raw du 13 juillet) ; Xavier Woods joue le thème de la Panthère rose au tombone (Raw du 14 septembre) ; Xavier Woods joue le thème de Zelda au trombone, 1 point

 

Deux Wrestlemania moments pour commencer : une entrée totalement démesurée, avec un tank, des canons et des soldats, ça vous pose un heel. Il y avait Lana, aussi, mais je l'ai comptée dans les canons.

 

Et le fameux RKO out of nowhere, que Randy est capable de sortir quand il est au top. Cette fois il contrait le curb stomp de Seth Rollins et le moins que l'on puisse dire c'est que c'était spectaculaire. 

 

Avec le recul nous savons que la révolution des Divas n'a rien révolutionné du tout. Mais quand Steph a appelé les petites nouvelles, tous les espoirs étaient permis !

 

Et enfin deux morceaux différents joués par Xavier Woods, qui nous a régalés cette année avec son trombone. Je n'ai pas trouvé de vidéo où il joue Zelda et l'ai remplacée par l'entrée de New Day sur l'air de New York, New York, à Brooklyn.  

 

 

– Allez, viens Rusev ! Tu as une feud avec Ziggler qui t'attend.

– Moi prrrévenirrr, moi buter tout le monde si vous oblige moi feud de merrrde !

 

 

14. Sheamus encaisse sa mallette à Survivor Series ; l'ovation pour l'Undertaker après son match à Hell in a Cell ; Bray Wyatt joue avec les pouvoirs de Kane et du Taker (Raw du 2 novembre), 2 points

 

L'utilisation de la mallette pour couronner un nouveau champion est souvent source de plaisir. Surtout quand c'est au détriment d'un personnage aussi controversé que Roman Reigns. Mais que ses fans se rassurent, ce dernier a récupéré son bien, et Sheamus ne fut au final qu'un champion paillasson.

 

L'Undertaker est depuis des années une légende du milieu. Aussi quand malgré son âge avancé, il nous propose un match de la qualité de cet affrontement contre Lesnar, le public lui crie ses remerciements. Ce moment émouvant fut malgré tout gâché par la Wyatt Family venue l'enlever pour faire on ne sait quoi. Ah si, pour commencer une feud assez nulle, qui aura au moins eu le mérite de nous montrer un segment amusant dans lequel Bray Wyatt possède les pouvoirs de ses ennemis les Brothers of Destruction. C'est aussi ça le catch !

 

 

– Contemplez mon pouvoooiiiiiir !!! Mouhahahaha ! Putain on a bien fait de payer les artificiers, c'est les 20 dollars les mieux dépensés de ma vie.

– Ben non Bray, il y a la fois où tu a filé 20 boules à Erick pour qu'il se foute un rat dans le fion.

– Et la fois où on a acheté 1 kilo de bonbecs.

– Ah ouais qu'est-ce qu'on a pu attirer comme gamins avec ça !

– Et la fois où…

– Bon, fermez vos claquemerdes, je dépense toujours bien mon fric, on a compris.

 

 

11. Lesnar détruit une voiture (Raw du 6 juillet) ; Bubba Ray Dudley fait son retour au Royal Rumble ; Xavier Woods joue la musique de Rocky au trombone, 3 points

 

Brock Lesnar est un monstre, et c'est pour ça qu'on l'aime. Aussi lorsqu'il a l'occasion d'étaler toute sa puissance destructrice en bousillant la Cadillac de Noble et Mercury, on adore et on en redemande !

 

Le Royal Rumble match est l'occasion rêvée pour le retrour d'un catcheur ou un petit coucou d'une ancienne gloire. Lorsque la musique de Bubba Ray retentit, on ne savait pas encore dans laquelle de ces catégories il figurait, mais quel plaisir ! Surtout que finalement c'était le seul bon moment de cette purge…

 

Xavier Woods nous montre encore l'étendue de son répertoire musical. Quand on vous dit qu'il nous a régalés cette année !

 

 

En exclusivité, le prototype de la voiture de Matt Trakker dans Mask. Sauf que quand elle se transforme, le toit écrase le chauffeur.

 

 

10. Le retour d'Alberto Del Rio à Hell in a Cell, 5 points

 

Il nous avait manqué le couillu. Aussi quand à la surprise générale Zeb Colter a scandé son nom, le plaisir était bien là. Après ça s'est corsé. Il a gagné le titre US au terme d'un match quelconque, son association avec Zeb n'a mené a rien du tout et il est maintenant associé à Sheamus, Rusev et Barrett pour se prendre des branlées par Reigns. Mais on est contents de le revoir, ça oui !

 

 

Mmmpf. Je ne lève qu'un bras, de peur que mes énormes couilles me déséquilibrent…

 

 

8. Kevin Owens bat John Cena à Elimination Chamber ; Ronda Rousey rejoint le Rock sur le ring à Wrestlemania, 6 points

 

Une défaite clean de John Cena c'est rare et précieux, et c'est forcément un événement (la défaite face à Del Rio constituant une exception notable). Aussi, quand un rookie parvient à vaincre le Marine au terme d'un très bon match, on se dit qu'il va aller loin. C'est tout le mal qu'on souhaite à Owens.

 

Ah les célébrités et la WWE… Cela donne des segments géniaux (rarement) ou complètemement débiles (souvent). Ronda Rousey qui monte sur le ring au coté du Rock à Wrestlemania et tente d'arracher le bras de Steph, c'est heureusement plus proche de la première catégorie. Sûrement grâce au t shirt Vegeta.

 

 

– Jabroni !

– Beau p'tit cul !

 

 

7. Segment backstage avec Edge, Christian, New Day, Rollins et les Dudley Boyz (raw du 7 septembre), 7 points 

 

Les bons segments en coulisse sont assez rares pour être signalés. Celui-ci, dans un style totalement loufoque, est plutôt génial. On y retrouve pêle-mêle de la motivation de champion, un duel trombone/kazoo, et Big E qui bouffe le kazoo susnommé. Ainsi qu'un autre moment dont on reparlera plus loin dans le classement, c'est dire !

 

 

– Putain Big E, pourquoi tu bouffes ce kazoo ? C'est ouf, même pour New Day !

– On va voir si Ryback peut faire mieux !

 

 

6. Le retour des Dudley Boyz (Raw du 24 août), 9 points

 

Le re-retour de Bubba Ray, qui cette fois a ramené son frangin D-Von. Le public de Raw n'a pas boudé son plaisir de voir revenir ceux qui ont fait la légende de la division par équipes aux côtés des frères Hardy et de Edge et Christian. Surtout pour les voir s'opposer à New Day, l'équipe qu'on adore détester.

 

 

– On est siamois : encore plus fort que les Uso, qui ne sont que jumeaux.

– D'accord, mais si on catche ?

 

 

5. Le SHIELD se réunit le temps d'une powerbomb à Payback, 11 points

 

Pas de chance pour Orton, ce soir-là les trois anciens partenaires avaient décidé de mettre leurs différends de coté le temps de lui foutre une triple powerbomb jouissive sur la table des commentateurs, comme aux plus grands jours du SHIELD. Mais l'alliance n'a pas été jusqu'à joindre les poings comme avant, au grand dam de Seth Rollins.

 

 

Copains comme avant ? Non ? Putain vous êtes durs les mecs.

 

 

4. Xavier Woods joue la musique de Final Fantasy au tombone (raw du 7 septembre), 12 points

 

Vous ne rêvez pas, nous avons là un meilleur moment au sein d'un autre meilleur moment. Plusieurs rédacteurs ont choisi de distinguer ce clin d'oeil, qui est assez emblématique du ton décalé, geek et fun de New Day.

 

 

 

– Je suis Cloud !

– Et moi Vincent Valentine !

– Et je suis Tifa !

– Putain Big E, tu rigoles ? Tu es le sosie de Barrett.

– Je. Suis. Tifa.

 

 

3. La première apparition de Kevin Owens (Raw du 18 mai), 14 points

 

On a évoqué tout à l'heure sa victoire retentissante à Elimination Chamber face à Cena, mais Owens avait déjà fait forte impression avant cela. On le voit ici rabattre le caquet du Marine en mettant en avant ses quinze années dans le métier, avant de l'étendre avec sa pop up powerbomb et de poser, le pied sur le titre US et brandissant bien haut la ceinture NXT qu'il possédait alors.

 

 

– T'es gros lol ! Et t'es sûrement pédé. Gros pédé va !

– Farme ta yeule, moron !

– Bigre, voilà un adversaire coriace !

 

 

2. Kalisto fait un salida del sol sur une échelle à TLC, 15 points

 

Un mouvement de foumalade, tellement que le deuxième Uso a cru qu'il était devenu frère unique et s'est surpris à rêver d'une carrière solo… Voilà typiquement le type de mouvement qu'on rêve de voir dans un match à échelles, une prise spectaculaire avec une prise de risque énorme. Merci Kalisto, et merci machin Uso.

 

 

– Ooooh si pétite échelle, tou es oune cochonne ! Tou aimes ça hein ?

– Hé mec je suis en dessous.

 

 

1. Seth Rollins encaisse sa mallette et devient champion à Wrestlemania, 30 points sur 45 possibles

 

Seth qui s'incruste dans le main event de Mania et remporte la ceinture, voilà le meilleur moyen de créer une star. Surtout que lors des semaines précédentes on avait assisté au pire moyen de créer une star, avec l'ascension de Reigns qui l'avait mené tout droit à Suplex City (bitch). Toutefois le bonheur de voir l'architraitre, le bicolore l'emporter n'est pas unanime, puisque seulement six rédacteurs ont cité ce moment. Mais les six fois, il était en première position !

 

 

Hin hin… Vous avez cru que le RKO allait m'empêcher d'intervenir, avouez !

 

 

Voilà fidéles lecteurs, vous savez tout sur le palmarès de cette année. Si vous pensez que nous avons oublié un moment ou au contraire donné une note trop haute à un autre, n'hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire. Et bonne année !

 

 

Quoi ch'uis pas premier ? Bon ben j'me casse alors. Bande de cons.

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut