Catch

CDC Awards 2015 : Catcheur le plus sous-utilisé

Un des moyens d'extirper la frustration est sans doute la dérision.
Youssef Chahine
 
On continue la distribution de cadeaux du père Noël CDC avec l’award du coeur, celui qu’on aimerait donner à des performers qui ne sont pas beaucoup cités par ailleurs — parce que, pour nous, ils ne méritent pas leur sort. Alors que, si ça se trouve, c’est des gros connards.
 
 
Tu vois Roman? C'est eux que le public veut voir, alors viens pas nous chier dans les chaussons pour te plaindre que personne ne t'aime. T'es mieux traité que ces types.
 
 
CDC Awards 2015 : Catcheur le plus sous-utilisé
 
 

Avant de plonger dans l’enfer de la midcard, voici un rappel des résultats précédents.

2014

1. Cesaro, 67 points sur 70 possibles

2. Cody Rhodes, 25

3. Dolph Ziggler, 24

4. Kofi Kingston, 18

5. Alberto Del Rio, 12

2013

1. Wade Barrett, 31 points sur 70 possibles

2. Justin Gabriel, 27

3. Antonio Cesaro, 25

4. Drew McIntyre, 24

5. Dolph Ziggler, 19

2012

1. Jack Swagger, 54 points sur 75 possibles

2. Tyson Kidd, 50

3. Wade Barrett, 20

4. Kofi Kingston, 16

5. Zack Ryder, 12

2011

1. John Morrison, Jack Swagger, 19 points sur 30 possibles

3. Drew McIntyre, 10

4. Tyson Kidd, 7

5. Gail Kim, William Regal, 5

2010

1. Christian, 13 points sur 25 possibles

2. Kaval, 8

3. Zack Ryder, 6

4. MVP, The Usos, Drew McIntyre, Paul Burchill, 5

2009

1. Jack Swagger, Shelton Benjamin, 16 points sur 30 possibles

3. Paul Burchill, 15

4. Evan Bourne, 13

5. Mike Knox, Natalya, Kane, 7

 
 
Jamais cité depuis l'existence de cet award, John Cena prend conscience que son Open Challenge n'était peut-être pas la meilleure idée. Non. En 2016, il ne fera que des segments backstage et une fois par mois.
 
 
Palmarès 2015
 
14emes, Zack Ryder, Fandango et Rusev, 1 point sur 45 possibles
 
Deux quasi disparus du roster principal, Zack Ryder étant même relégué à NXT dans la division tag team, et un mec qui a vécu une très mauvaise deuxième partie d’année avec sa feud pourrie contre Dolph Ziggler. On craint désormais que Rusev soit sur la voie maudite du “repackaging de l’étranger de l’Est” et se retrouve, après un face-turn venu de nulle part, à faire le zouave avec les tocards de la lowcard.
 
 
ZOUAVE? … MOI?
 
 
Regardez ce qu'il fait à 2015, le zouave.
 
 
13eme, Naomi, 2 points sur 45 possibles
 
Naomi, c’est une année en pleine progression, mais pas suffisamment pour tout le monde. Débarrassée de l’abominable Cameron, mariée à un Uso, elle touche le sommet de sa carrière en obtenant un match pour le titre des divas à Extreme Rules. Puis, la Divas Revolution est arrivée et de chef de clan heel avec la Team BAD, au fil du temps, elle a été déclassée au profit de la plus efficace et intéressante sur le ring, Sasha Banks.
 
 
Raw post Extreme Rules 2015: un seul vainqueur, le salon de coiffure qui a du rectifier cette horrible coupe de cheveux.
 
 
11emes, The Ascension et The Miz, 4 points sur 45 possibles
 
The Ascension, c’est la preuve par un que ce qui marche a NXT ne fonctionne pas vraiment à Raw et Smackdown. On n'a rien contre Viktor et Connor, mais leur gimmick dépassé ne les aide pas à franchir un cap. Au mieux, cette année, ils ont fait partie de l’Elimination Chamber Tag team match. Et vu que les champions sont heels, ce n'est pas demain la veille qu’ils profiteront d’une ouverture. 
 
 
Et puis bon, c'est quand même pas de bol d'avoir eu un nouveau Mad Max en 2015, ridiculisant le look post-apocalyptique du Dôme du Tonnerre.
 
 
C’est un peu différent pour The Miz qui est nettement plus à l’aise dans son rôle bâtard d’intervieweur de Miz TV, juste bon à faire de la mauvaise provocation et de se prendre un pain du Big Show. Alors, que pouvons-nous espérer pour 2016: soit une redéfinition définitive de son rôle en tant qu’animateur, soit une association dans une stable. Parce que bon, le Miz face, on a vu et on n'en veut plus.
 
 
J'ai commencé par la télé réalité comme Steevy Boulay, j'ai été en tag team avec John Morrison, on était les nouveaux Jannetty et Michaels, puis j'ai été le nouveau Jericho avec mon show et mon titre WWE, Ric Flair m'a adoubé avec son figure lock, alors tu vois JBL, il ne me reste plus qu'une chose, me taper des gosses comme Jerry Lawler et j'aurai fait le tour.
 
 
8emes, Curtis Axel, Dolph Ziggler et Luke Harper, 5 points sur 45 possibles
 
Ziggler fait partie de ces catcheurs qui nous feront toujours croire qu’un sort meilleur est possible pour eux (il y en a un autre dans le classement, plus proche du sommet) et on est souvent frustré de son sort. Alors forcément, quand il survole la fin 2014, on rêve d'une percée en main event… et on a une feud pourrie, la bistouquette à l’air, et une version plus jeune qui arrive dans le roster. Barre-toi, Ziggy, casse-toi, va ailleurs, chez les Japonais tiens, ils viennent de perdre des vedettes.
 
 
Les tchintchong hein? On peut m'assurer que je pourrai toucher le titre majeur sans avoir d'histoire de coucheries avec des tapins locaux?
 
 
Curtis Axel et Luke Harper ne doivent leur place dans le classement qu’à trois personnes: Axl, Krix et Seifer. Si on n'a aucune explication pour le grand barbu, le fils Perfect doit surtout sa place au HoganGate qui a gommé toute son existence post-Rumble. Et vu qu’il n’était pas assez charismatique sans copier quelqu’un, on ne l’a plus revu. Il me fait penser à un role player d’équipe NBA, style Jason Caffey de la grande époque des Bulls 95-96, à jouer des bouts de match une fois que c’est plié. Voilà, un mec de Battle Royale parce qu'il faut bien trouver trente pékins pour remplir le ring.
 
 
– Curtis Axel, Jason Caffey, qui sont ces types Luke? Tes nouveaux copains? 
– Gnééé, Luke le pédé, touche-pipi avec Axl.
– AH ah, t'as raison Braun, c'est sûrement ça… tu réponds pas Luke, t'as honte? Tu veux plus de nous c'est ça? tu veux t'é-man-ci-per hein? Grandir. Ben non, Luke, t'es condamné à être ma chose.
– Gnééé Luke, pédé, cul nu dans la cabane.
 
 
6emes, Sasha Banks et Bo Dallas,  6 points sur 45 possibles
 
Pour certains votants, Bo Dallas devrait être plus présent en tant que clown et moins servir de paillasson. C’est quand même un rêve assez étrange mais pourquoi pas dans un roster moins dense que celui de la WWE. Parce que bon, le moche en slip blanc, ça va cinq minutes… si seulement une feud avec son frère Bray pouvait exister et aboutir à la destruction des deux…
 
 
ENFIN! LA CONSECRATION!
 
 
Sasha, c’est plus évident, ses points sont dus à la frustration de ses fans. C’est la catcheuse la plus douée de sa génération et elle n’a eu aucune opportunité pour la ceinture. Son parcours résume à lui seul l’échec relatif, aux yeux de l’IWC, de la Divas Revolution. Alors, on peut toujours espérer que 2016 sera son année à Raw vu son talent (encore démontré a NXT contre Bailey dans un Ironman Match sensationnel) mais peut-être qu’elle ne devrait pas s’acoquiner avec le New Day si son but est le sommet.
 
 
Et il faut aussi arrêter d'imiter les Bella.
 
 
5eme, Jack Swagger, 7 points sur 45 possibles.
 
OK, j’avoue. J’ai donné ma première place à Jacky. Pourquoi? Parce qu’il ne sert que de patriote contre les vilains étrangers, alors cette année, c’est rigolo: le Rumble, la bataille royale de Mania, quelques matchs pour builder Rusev avant Mania, six mois de house shows, et un retour très mouais, lié à celui de Del Rio. Alors, on va espérer que contrairement aux années qui viennent de passer, Swagger va trouver un autre axe de promo que le patriote américain.
 
 
– Euh oui, je peux faire d'autres personnages, je peux faire un surfeur californien, un peu rider sur les bords ou un snowboarder qui veut s'occuper entre deux saisons d'hiver. Il catcherait sur son temps libre avant de se relancer dans la conquête de l'or olympique POUR SON PAYS L'AMERIQUE !!!
– Putain! Jacko!
 
 
4eme, Cody – Stardust – Rhodes, 12 points sur 45 possibles
 
C’est l’histoire d’un mec talentueux qui choisit un gimmick assez spécial, plus axé comédie qu’autre chose. Au départ, ça devait donner une rivalité importante contre son frère Goldust à Mania. Sauf que cette feud a eu lieu plus tôt dans l’année, dans l’anonymat de Fastlane puis, entre le décès du père et une feud (perdue) contre une star de la télé américaine. Au final, Stardust n’était plus rien. Alors, comme il a laissé de très bons souvenirs en tant que Cody Rhodes, l’ensemble des rédacteurs des Cahiers du Catch ne souhaite qu’une seule chose, qu’il se démaquille putain!
 
 
And darling, I'll be there,
Anytime, and anywhere,
Cody I'll be there just for you
Chouette chanson, ce Cody est un sacré veinard
 
 
3e, Cesaro, 20 points sur 45 possibles
 
Cesaro c’est l’assurance des bons matchs, présent presque toute l’année. Alors pourquoi le considérons-nous comme sous-utilisé? Parce qu’il mérite mieux, cent fois mieux, qu’un booker de la WWE le prenne en affection, qu’il se démène contre son autorité pour lui donner une chance de montrer vraiment ce dont il est capable avec le titre suprême en jeu. Parce qu’on sait très bien qu’on le reverra dans ce classement l’an prochain (alors qu'il l'a déjà gagné l'année dernière) et que ça nous déprime complètement.
 
 
Pourtant il maitrise les prises de soumission des plus grands.
 
 
2e, Wade Barrett, 21 points sur 45 possibles
 
Wade Barrett, c’est comme vouloir écrire un poème avec des stylos sans encre. Le mec est fort, beau et charismatique. Sauf que la WWE lui donne un titre de King of the Ring totalement décoratif. Et à ça, tu ajoutes des blessures longues et, du coup, un recul toujours plus loin dans la hiérarchie du roster. C’est assez rare de voir un chef de clan fort (le Nexus) devenir homme de main dans une autre stable, cinq ans plus tard, et ça joue fortement sur notre appréciation sur le bonhomme.
 
 
Aaah bah la voilà, ma feud majeure de 2015. On t'avait perdue dans les limbes de notre mémoire collective.
 
 
1er, Damien Miz/Sandow, 34 points sur 45 possibles.
 
Presque tous les redacteurs ont cité Mizdow dans leur classement aux deux premières places. Tous sauf, Axl qui le met troisième, Seifer quatrième et… moi, Latrell, qui l’ai complètement oublié et qui m’en tape un peu du coup. Sandow, on l’a perdu au même moment que Curtis Axel lors du HoganGate où il se déguisait en Macho Man. Et, il semble avoir donné beaucoup de plaisir lors de sa période doublure du Miz… 
 
Alors, au lieu d’expliquer pourquoi je n’étais pas un fan du bonhomme durant cette période (parce que trop loin du sauveur des masses), autant citer Yerem: "Dommage que sa rivalité avec The Miz ait été expédiée aussi rapidement et avec une conclusion si frustrante. Il aurait dû gagner les droits du nom “The Miz” obligeant son ancien partenaire de vie à s’appeler Mike Mizanin ! Il s’accroche à la branche de la team Meta Powers. Mais l’affaire Hogan a tout plombé, effaçant Sandow des post-its des scénaristes. Parait qu’il est revenu avec son gimmick de messie intellectuel ?"
 
 
Ah ah, sacré Rapha, t'aimerais bien savoir hein? Et bien je ne peux t'encourager qu'a continuer de regarder Raw, à venir dans les house-shows et à acheter des mugs a l'effigie de John Cena.
 
 
Cher lecteur, on a cité 16 catcheurs et catcheuses, est-ce que notre classement te plaît? Est ce qu’on a oublié quelqu’un? Est-ce qu’on n'a rien compris au principe de cet award? Est-ce que tu veux savoir pourquoi Axl a voté Luke Harper? Demande-le dans les commentaires! 
 
 
Alors oui, j'ai une question: et moi? On ne m'a vu que dans deux matchs que j'ai perdus, j'ai dû dire quinze phrases et je n'ai aucun vote. Ce n'est pas normal.
 
 
22 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut