Catch

Payback : le goshomètre club (avec pronostics)

Dites trente-trois.

Ton médecin du travail.

 

Mes amis ! Une nouvelle saison a commencé au lendemain de WrestleMania, le plus grand événement goshométré à ce jour. De nouveaux athlètes, de nouvelles histoires, de nouvelles rivalités. Ici, au grand laboratoire, on ne pouvait pas rester sur la touche. Dorénavant, le goshomètre est ouvert à tous ! Pour connaitre l'URL de chaque édition, rendez-vous sur le topic dédié à Raw en semaine de go-home show. Pour le premier test de cette nouvelle mouture, pas moins de trente-trois cobayes ont mis leur doigt dans la prise. Le résultat est un goshomètre plus proche du peuple – ou une bêtise du genre. Sans plus attendre, voici le goshomètre de Payback.

 

Et pour accéder directement aux pronostics c’est ici !

 

  • – Ce goshomètre est dédié aux portes ouvertes.

 

 

Heil Ziggler.

 

 

Goshomètre et pronostics pour Payback 2016

 

 

 

United States Champion Kalisto vs. Ryback
 

 

Ce qu’il s’est passé à Raw : Rien. Niet. Nada. Kalisto et Ryback sont totalement ou presque absents des écrans depuis le kick-off de WrestleMania où ils s'étaient déjà affrontés pour le titre. Traitement identique en pre-show pour cette redite, qui a le mérite d'être le seul match en concordance avec la thématique du PPV.

 

Entendu à Mexico City : "Les Open challenge de Cena et la domination de Rollins sont bien loin.",  "Le titre US est en cale sèche", "Que le cyborg refonde Rybaxel !", "Il n'y a que 3 ceintures individuelles à gérer et c'est quand même raté", "#BoycottTheRyback"

 

 

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

2,64

3,70

2,27

1,65

2,55

 

 

On va pas builder un pré-show oh.
Latrell, booker.

 

 

Enzo Amore & Colin Cassady vs. The Vaudevillains (WWE Tag Team Championship No. 1 Contenders’ Tournament Final)
 

 

Ce qu’il s’est passé à Raw : Les beaufs chevelus de Swaft sont venus défier les gentlemen moustachus de The Vaudevillains dans un battle de micro tenu par les champions lubriques de The New Day. Les excités ont le public dans la poche mais auront-ils encore assez de place pour les deux ceintures de cuivre? Début de réponse dimanche avec la finale qui décidera quelle équipe NXT affrontera les tenants du titre.

 

Vu dans Jersey Shore : "Le build up était de qualité avec un super tournoi et ça faisait bien longtemps.", "Build-up classique, deux bonnes équipes.", " la qualité technique pourrait surprendre plus d'une personne ", "Gimmick foireuse face à pas de gimmick = j'm'en fous !", "C'est la porte ouverte à une nouvelle ère ce truc là."

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

5,64

5,55

6,52

6,52

6,05

 

 

Un délice que ce tournoi tag team et ses multiples histoires.

Bourock, gourmet.

 

 

 

Dolph Ziggler vs. Baron Corbin
 

 

Ce qu’il s’est passé à Raw : C'était le grand retour à Raw pour Damien Sandow. Cela n'aura duré que quatre secondes, mais quelles quatre secondes ! Levant brièvement son poing au ciel pour saluer discrètement le public, l'homme au slip rose a soulevé la foule et reçu un soutien sans faille des fans qui se languissent de son retour en haut de l'affiche. Ah, et Baron Corbin et Dolph Ziggler se sont mis sur la gueule, annulant du coup le match prévu entre le loup solitaire et le sauveur intellectuel des masses. Mais quelle pop !

 

Entendu dans les bois : "Dolph Jobber vs Le Mou solitaire.", "La seule chose à retenir c'est que le match a bénéficié d'un build up correct., "Build up nul.", " On reste sur un premier affrontement inachevé, ils ont joué la carte de l'économie de matchs du coup on est pas gavé. Rafraîchissant.", "Aussi expressif qu'un veau mort et aussi talentueux qu'un rocher décrochant d'une montagne".

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

3,70

4,12

3,42

4,00

3,81

 

 

 Corbin a le charisme d'un poulpe en ayant le défaut d'être un brawler épais comme un clou. 

iPee, bricoleur.
(ndlr: oui on sait, ce n'est pas Corbin sur la photo, mais quelle pop ce Damien Sandow, quelle pop !)

 

 

Dean Ambrose vs. Chris Jericho
 

Ce qu’il s’est passé à Raw : Vexé comme un vieux, Jericho est venu réclamer des excuses publiques au jeunot Ambrose. Peine perdue pour l'homme aux gouts vestimentaires avant-gardistes (ou dégueulasses). A la place, ce ne sont que moqueries et railleries qu'il récolte. Las, il décide d'offrir généreusement une leçon de savoir-vivre en plaçant son Walls of Jericho sur l'irrespectueux gamin.

 

Vu sur SNL : "Cette feud aurait dû avoir lieu plus tôt", "Le build-up a été très bon, notamment grâce à un Dean Ambrose qui s'affirme comme un des meilleurs talkers du roster", "Jericho semble en boucle depuis 15 ans", "Pffffffffff en fait ce match m'intéresse pas", "Un programme solide contre une légende du business".

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

6,39

7,03

6,15

6,30

6,47

 

 

En fait, je ne sais même pas quoi dire.
AlexMinot, loquace.

 

 

Intercontinental Champion The Miz vs. Cesaro

 

Ce qu’il s’est passé à Raw : Enchainant les prestations dignes des plus grands acteurs (de Liam Neeson à Robert De Niro en passant par Kev Adams), l'impeccable Miz, accompagné de sa charmante épouse, a dû subir les critiques acerbes de Cesaro, auto-acclamé roi de la critique. Si le Suisse ambitionne de postuler aux Cahiers du Cinéma, on lui conseillera plutôt de rester ici, aux Cahiers du Catch.

 

Lu sur Allociné : "Le build up est laborieux", "Seuls, je ne trouve aucun intérêt à Maryse et au Miz. Ensemble, ils se subliment.", "The Miz arrive a faire la promo pour deux", "Cesaro s'est trouvé un costume dans lequel il est mal à l'aise", "Le spectacle promet d'être fun, et c'est ça aussi le catch".

 

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

6,18

6,55

6,76

6,36

6,46

 

 

C'est tellement le Poulidor de la WWE que j'ai peine à y croire.
Feud Me More, éternel second.
 

 

Sami Zayn vs. Kevin Owens
 

Ce qu’il s’est passé à Raw : Dix ans d'amitié, ça vaut bien la peine de se mettre sur la gueule de temps en temps. Sami Zayn en sait quelque chose, puisqu'il se retrouve à nouveau en froid avec son pote de longue date, le gros KO. Est-ce là une amitié étroite comme on les aime ? Pas le temps de répondre, Owens passe à tabac son copain qui venait de rejoindre la courte liste de ceux qui ont vaincu Rusev.

 

Lu dans le Journal du Québec : "Le build-up de ce match, ça va faire 20 ans qu'il a commencé", "Classique mais furieusement efficace", "Gros potentiel pour être un des matchs de la décennie", "Zayn me laisse indifférent", "Construction en automatique", "On ne peut pas dire qu'on soit dans l'originalité", "l'Histoire s'écrit sous nos yeux".

 

 

 

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

8,42

8,82

7,91

7,67

8,20

 

 

J'achète !
Lametriec, dépensier.

 

 

WWE Women's Champion Charlotte vs. Natalya
 

 

Ce qu’il s’est passé à Raw : Natalya a disposé d'Emma et sa nouvelle attitude (nouveau terme WWE-proof pour dire gimmick). Charlotte était évidemment aux commentaires pour cribler la Canadienne de provocations. Mais la nièce de Bret Hart (absent) est déterminée et compte bien gagner la guerre des familles. Vous êtes plutôt #TeamHart ou #TeamFlair ?

 

Entendu dans le Dojo Hart : "Un match de transition bien buildé mais sans intérêt", "Ca sent la castagne de vieux bien dégueulasse", "Une grosse ficelle facile à tirer", "Bret vs Ric ammène une intensité supplémentaire à l'histoire", "On ne va pas bouder notre plaisir", "Où est Bret Hart ?".

 

 

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

5,03

6,55

4,76

4,79

5,28

 

 

Hart qui passe ses journées à cracher sur la WWE va venir faire sa cachetonneuse.
Fishiguchi, intermittent du spectacle.

 

 
WWE World Heavyweight Champion Roman Reigns vs. AJ Styles
 

 

Ce qu’il s’est passé à Raw : Décidement, il ne fait pas bon avoir ses potes rappliquer à la WWE. AJ Styles en fait encore les frais, lorsque Gallows et Anderson tentent de passer à tabac Reigns après son match face à Del Rio. Obligé d'intervenir, le Phenomenal se prend une volée par un Samoan bien irrité. Mais l'ancien champion NJPW réplique à son tour, étalant d'un poing volant le champion poids lourd WWE.

 

Entendu à la Japan Expo :  "Le duo Gallows-Anderson rajoute un piment tout particulier à cette feud", "L'enjeu est moins la possession du titre que l'intervention du Bullet Club", "Une belle histoire bien construite", "La WWE ne va pas désavouer ce qui est sa démarche depuis plus d'un an", "Le build up est pas dégueu", " Ca sent l'over-booking à plein nez".

 

Goshomètre

Excitation

Technique

Curiosité

Qualité du build-up

7,06

6,58

7,61

7,18

7,11

 

 

Avec ce facteur X supplémentaire, mes sens sont titillés à l'extrême.

Jyskal, pornographe.

 

 

 

Conclusion

 

Score du goshomètre pour Payback:
59,04

 

Après cette semaine de go-home shows, l'affiche qui emballe le plus nos cobayes est l'affrontement opposant les vieux copains Kevin Owens et Sami Zayn. Si les scénaristes n'ont pas eu à foutre grande chose pour faire monter la sauce, la rivalité naturelle et historique ainsi que la qualité technique supérieure des deux catcheurs suffisent à nourrir l'espoir d'un match fort qui en appellera d'autre. En deuxième position, on retrouve le main-event (une place rare finalement) dans lequel Roman Reigns défendra son WWE World Heavyweight Championship face à AJ Styles. Une construction qui a démarré lentement avant de trouver son véritable souffle avec l'implication ambigue des deux acolytes du Phenomenal. Enfin, pour un centième de point près, l'inévitable Ambrose vs Jericho vole la troisième marche du podium au match pour le titre intercontinental.

 

Classement final : 

  1. Sami Zayn vs. Kevin Owens
  1. WWE World Heavyweight Champion Roman Reigns vs. AJ Styles
  1. Dean Ambrose vs. Chris Jericho
  1. Intercontinental Champion The Miz vs. Cesaro
  1. Enzo Amore & Colin Cassady vs. The Vaudevillains (WWE Tag Team Championship No. 1 Contenders’ Tournament Final)
  1. WWE Women's Champion Charlotte vs. Natalya
  1. Dolph Ziggler vs. Baron Corbin
  1. U.S. Champion Kalisto vs. Ryback (Kickoff Match)

 

Rappel : pour jouer à Madame Irma, cliquez ici.

 

Et vous qu’avez-vous pensé de ces go-home shows ? Vous ont-ils donné envie de suivre le PPV ? Quelle affiche vous excite le plus ? Dans quel hôpital Major Tom a fait son internat ?

 

 

Le vrai test pour la rentrée dans le grand bain !
Corwin, propre.
 
 
17 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut