Catch

Les vignettes du site, page 19

What i like about photographs is that they capture a moment that’s gone forever, impossible to reproduce.

Karl Lagerfeld

Ca faisait un sacré moment qu'on n'avait plus compilé les meilleures vivis du site. Du coup, c'est dans un passé lointain que nous venons de plonger, pour en extraire avec délice la substantifique moëlle de ce qui se faisait de plus rigolo lors du second semestre 2013 et au tout début 2014. Une époque où Damien Sandow cashait sa mallette sur John Cena, où CM Punk en terminait avec Paul Heyman et avec la WWE, où l'Autorité martyrisait le Big Show et Daniel Bryan et, surtout, une époque historique puisque c'est en ce temps-là que, après douze ans d'existence parallèle des titres WWE WHC, Randy Orton unifiait les titres suprêmes…

 

 

… pour l'éternité.

Best of des vignettes du site, épisode 19

 

Lassé d'essayer de percer le plafond de verre, Kofi s'est désormais mis en tête de percer le fond de béton.

 

 

Au moins, le mec de wwe.com ne s'est pas trompé d'Uso!

 

 

Messieurs, le plus cinglant démenti à vos théories xénophobes sera facile à mettre en oeuvre. Nous vous prouverons ce soir que les Noirs sont largement aussi intelligents et raffinés que les Blancs. Wouf wouf wouf !

 

 

– Salut, vous venez pour la remise de Ceinture de Plomb, comme chaque année?

– Heu…

– Je vous en prie, passez donc avant moi.

 

 

Show on ? Show off ? Non, pré-show.

 

 

Ils ont quand même un peu des tronches de consanguins dans cette famille, non?

 

 

Show, je veux que tu ailles dans ce ring et que tu casses la gueule au Miz.

Tout ce que tu veux, mais BOUGE DE MON PIED !

 

 

M. Marella, vous avez encore gagné. Vos récents succès sont très suspects. Veuillez me suivre pour un contôle anti-dopage.

 

 

– À toutes les femmes souffrant d'un cancer du sein, sachez que nous sommes solidaires de vous.

– Ouais. Moi même sans avoir eu à subir une ablation des seins, je me suis fait poser des prothèses. C'est pas de la solidarité ça?

 

 

– Attends je dois cogner qui déjà, Orton je crois…

– Show !

– Merde merde merde… Non c'est Bryan en fait, faut que je cogne Bryan.

– SHOW !

 

 

 

André le Géant ne s’est pas contenté de populariser le catch. Il a aussi apporté aux Américains une certaine idée de la sensualité française.

 

 

– On va buter ce salaud de terroriste.

– Ouais, on va lui botter le cul avec nos pompes taille 48 tout autour de Chicago, puis on va prendre sa bombe atomique, la retourner, l’enrober dans un taco, et on la lui enfoncera dans l’arrière-train si profond que ce jabroni la déclenchera rien qu’en se brossant les dents, si tu sens ce que je mijote!

– Heu, je crois que tu t’éloignes du script, là…

– It doesn’t matter ce que tu crois!

 

 

Ouvrez les portes du stade ! Avec vent dans le dos, je peux l'envoyer jusqu'à New Delhi là ! Vite !

 

 

Ah ça, foutre le nez dans le sac de sport de Kofi, ça vous fait faire de ces trucs.

 

 

Diffusion sur le titantron du trailer de la toute dernière production WWE : Oil Massage Sluts 3, The Viper.

 

 

Putain, t'es lourd Ryback, les règles sont pourtant simples : on n'a pas le droit de toucher son père au chat-bite !

 

 

Écoutez, je n'ai rien contre Big E Langston, n'est-ce pas, mais il serait tout de même mieux dans un champ de coton. Et n'en profitez pas pour essayer me diaboliser, n'est-ce pas.

 

 

À la WWE, même les exhibitionnistes sont PG.

 

 

Fandango, fais gaffe, on voit ta Rae.

 

 

Bon, maintenant, il s'agit de ne pas avoir envie de pisser.

 

 

Faut vous y faire les mecs, maintenant c'est comme ça. J'ai des matchs de championnat comme ça, pour rien. Je prends ce que veux, quand je veux. D'ailleurs toi, là-bas. j'ai un title shot pour baiser ta femme. T'as rien à dire, c'est décidé.

 

 

 

Daniel Bryan s'approche du ring d'une démarche caprine. Il porte la grande tendance printemps-été 2014, le slibard bicolore et les guêtres assorties.

 

 

Shawn Michaels est quant à lui fringué comme un plouc.

 

 

– Goldust, t'as un truc sur le visage.

– Ah mince, où ça ?

– Ben… partout.

 

 

– Hop ! Sharpshooter ! Abandonne, Summer !

– Jamais ! La garde Summer, mais ne se rend pas !

 

 

Avec ton arbalète, tu as abattu des élans, des cerfs et même des ours. Mais face à la puissance de la Chèvre, tu ne peux rien.

 

 

Arven est contente : Aragorn lui a ramené une belle tête d’Uruk-hai.

 

 

– Rien de personnel, mec, c’est le démon qui nous a dit de te massacrer.

Le démon, ça serait pas un petit gros avec un catogan ? J’en connais un comme ça qui s’est fait passer pour Satan à Hell in a Cell.

On pourrait pas te dire, on était complètement défoncés à la mescaline, comme d’hab.

 

 

L’année prochaine, retrouvez-nous dans un programme plus adulte : Bound for Glory Hole.

 

 


– Dis, Heath, tu savais que j’avais été élu co-rookie de l’année 2009, avec Sheamus ? Il s’est passé quoi depuis pour que je devienne un tel loser ?
– J’te sens d’humeur songeuse, Drew. Compose un blues pour notre album !

 

 

Bordel ! C’est où le ring ? Ca fait une demi-heure que je tourne en rond dans ces couloirs de mierda.

 

 

Regarde Alberto, je fais l’entrée en ring de Layla.

 

 

 

 

 

Oh non, mes couilles sont encore aimantées par le turnbuckle ! A l’aide !

 

 


– Rentrons, mes frères. Ce soir, c’est la pleine lune, ça me donne envie de tuer des animaux et de boire leur sang.
– Mais maître, vous avez toujours envie de tuer des animaux et de boire leur sang.
– Tu dis vrai, Luke. Je suis vraiment un putain de gros dégénéré hein ?

 

 

 


– Steph, curieusement, il semble que le public n’ait pas mordu dans cette storyline où le Big Show, après s’être longtemps plié à nos ordres les plus abjects car il avait besoin d’argent, décide qu’il n’a pas besoin d’argent et nous menace d'un procès qu’il est sûr de remporter et qui lui apporterait des millions de dollars ainsi que le contrôle de la compagnie, mais abandonne tout cela pour obtenir un title shot.
– C’est curieux, oui… Je pense qu’il y manquait un ingrédient.
– Lequel ?
– Kane revenant à la WWE plusieurs mois après avoir été kidnappé par les Wyatt, m’offrant son masque et devenant un employé modèle en costard cravate ! C’est ça qui manquait !
– Tu es géniale, ma chérie. Pas pour rien que M. McMahon t’a choisie pour être sa fille.

 

 


– Vous vouliez, je crois, m’interroger sur Kane.
– Oui, chef, si vous le voulez bien, chef.
– Eh bien c’est une excellente question et je vous remercie de me l’avoir posée.
– Je n’ai pas encore posé de question, chef.
– Fermez votre putain de claque-merde quand je parle, Michael.

 

 

C’est ça qui rend l’Amérique si grande : n’importe qui peut se payer un billet pour 80 dollars et venir me huer !

 

 


– Donc voilà ce qu’on va faire (je mets ma main devant ma bouche comme ça personne voit que je te donne des consignes, héhéhé).
– Toute façon personne te voit quand tu fais ce geste.
– Ah ouais, exact.

 

 

– On reste assises les filles ! Comme ça on peut pas prendre de tombé !

Bien vu Brie ! Pas pour rien que t’es le cerveau de la bande !

 

 

 

– Ne pas lâcher, ne pas lâcher, ne pas lâcher…

– T'inquiète pas Nattie, ça n'est arrivé qu'une fois, ça peut arriver à tout le monde de botcher un finish !

– Je ne parlais pas du Sharpshooter.

 

 

Qui dira la souffrance des lowcarders qui mettent leur tenue de ring pour faire un segment de trente secondes sur des jouets avant d'aller dans les vestiaires pour regarder leurs collègues catcher?

 

 

– Tiens, toujours cette odeur de fromage, tu n'as pas changé de slip depuis dimanche?
– Quel slip?
 
 

– John, je suis 11 fois champion du monde, toi 14… Qu'est-ce que t'en dis si à TLC on échange nos ceintures, histoire de booster le nombre un peu plus ?

– Ca me va. De toute façon depuis que je peux plus les compter sur mes doigts c'est du pareil au même pour moi.

 

 

Quelle déchéance pour Desireless.

 

 

– Écoute, Roman, tu ne peux pas affirmer sérieusement que les pré-raphaélites annoncent par leur traitement des scènes mythologiques l’avènement d’un art non narratif, ce serait nier toute influence au fauvisme prussien !

Je t’encule, Dean.

 

 

Mauvaise nouvelle : c'est ENCORE cette période de l'année.

 

 

Fan-dan-goat.

 

 

 

 

Vous ne savez pas qui je suis ? Ça tombe bien, moi non plus. J'arrive pas à me reconnaître dans le miroir à cause de ce masque.

 

 

– Eve, attends, où tu vas ?

Je me casse ! Je vais apprendre aux femmes du monde entier à se défendre contre leurs agresseurs !

Mais tu vas leur apprendre quoi, au juste ?

Pff, quelle question. Le rollup, évidemment.

 

 

Oh merde Luke ! Les vautours nous ont suivis !

 

 

Spider-cochon, Spider-cochon, il peut marcher au plafond !

Est-ce qu'il peut faire une toile ? Bien sûr que non, c'est un cochon !

Prends garde, Spider-cochon est là !

 

 

L’IWC : la meilleure chose qui soit arrivée au catch depuis l’invention du ring.

 

 

 

 

Cache ton boule, bon sang ! Y a des enfants qui regardent !

 

 

C’était « avoir quelque chose sur le bout de la langue », voyons ! Hein, j’ai changé de gimmick ?

 

 

Regarde-moi dans les yeux Roman ! J’ai dit dans les yeux !

 

 

– I am a real American, fight for the rights of every man…

Sauf les métèques, Jack.

– Ben oui, j'ai dit "every man", pas "every thing".

– C'est bien, tu apprends vite.

 

 

Yes ! Stephen Hawking n’a pas atteint le ring à temps ! Encore une victoire par countout !

 

 

Qui peut encore dire que Cena ne plane pas au-dessus de la mêlée ?

 

 

Je… je suis super ému. Parce que dans quelques instants, je vais exploser la rate à Cena.

 

 

Chantez avec nous, sur l’air de « C’est bon pour le moral » : « C’est pour le business, c’est pour le business… C’est bon, bon… C’est bon, bon ! »

 

 

Vazi, fais voir tes superpouvoirs sur le feu un peu. Je suis sûr que tu n’arriveras pas à allumer ma torche !

 

 

Hahaha, et ce con de Bryan qui croyait qu’il ne pourrait pas perdre un Title Match en moins de 18 secondes !

 

 

– Je n'ai pas eu à sucer pour faire carrière, MOI !

– Elle est sérieuse, Brie ?

– Oui Nikki. Cette grosse conne a préféré passer des années à catcher dans des gymnases miteux !

– Non mais quelle idiote…

 

 

– Chef, pourquoi vous faites tout le temps des misères à Daniel Bryan ?

– Il n'y a là rien de personnel, Vickie. C'est juste qu'il est trop petit et trop moche pour que la WWE le mette en avant.

– Mais alors pourquoi il est en une de WWE Magazine ?

– Heu… Tu sais moi, les médias de l'IWC…

 

 

Il est bizarre ce miroir. Où est passée ma casquette ?

 

 

Bizarre ce miroir. Depuis quand j’ai une casquette?

 

 

Haha ! Tout le monde s’attend à ce que j’attaque le champion quand il sera affaibli, mais je vais le prendre de court et l’attaquer quand il sera en pleine possession de ses moyens ! Pas pour rien que je suis un génie !

 

 

 

– Je cashe ! Avoue que tu ne t’y attendais pas !

Je l’avoue bien volontiers.

– J’ai surpris Cena ! Quoi qu’il advienne du match, j’ai déjà remporté une immense victoire symbolique !

– Si y a que ça pour te faire plaisir…

 

 

– Tu sais pourquoi on nous a demandé de poireauter dans cette position, Jack ?

– Oui, on doit attendre l’arrivée d’un revenant mystère.

– Je me demande qui ça peut bien être.

 

 

 

Oh putain ! La Vache qui Rit !

 

 

– Caca !

– Voyons, mon bon ami, pourquoi un tel langage ? N’avons-nous pas fréquenté conjointement les bancs d’Harvard, baguenaudé de concert à la bibliothèque de Princeton, soliloqué à qui mieux mieux lors du concours d’éloquence de Cambridge ?

– Caca !!!

– Eh bien voilà qui augure bien de l’évolution de mon personnage en cas de face turn, ma foi.

 

 

 

 

 

 

Y a bien eu le temps de compter dix tombés là, m’sieu l’arbitre…

– Je sais bien Brie, mais si je me jette au sol je risque de me faire mal à l’érection.

 

 

Je n'arrive pas à te suivre Brie ! Mes nichons me ralentissent trop !

 

 

– Paraît que les filles de NXT sont vachement fortes, limite meilleures que nous !

– Arrête de jacter Eva Marie, tu vas nous faire rater cette choré qu'on répète depuis trois mois !

 

 

Oui, il me faut une pièce à part pour entreposer mes vibros. Bienvenue dans le monde réel, puceau.

 

 

– Tyson, pourquoi ces grosses nulles de Bella Twins sont vachement mises en avant dans Total Divas et pas moi ?

– Parce qu'elles sortent avec Cena et Bryan, alors que toi tu t'es mariée à un jobber.

Ah oui, suis-je bête.

– Arrête de chercher chez les autres les raisons de tes problèmes, Nattie. C'est toi qui as commis cette erreur, assume maintenant.

– Pardon Tyson.

 

 

Dolph Ziggler, sur le point de découvrir que le plafond de verre peut être franchi dans les deux sens.

 

 

– Ah, mes fils chéris ! Je suis tellement fier de vous que je serais presque prêt à oublier que vous êtes pédés.

Mais papa, je suis pas pédé moi.

Arrête ton char, Cody, tu crois tromper qui ? Je t’ai encore vu te laver les mains avant de passer à table l’autre jour.

 

 

– Je vous présente mon nouveau manager, Antisémite Sam !

– Heu non Jack, moi c'est Yosemite Sam.

– Ah oui, scuse, moi je débute à peine en politique.

 

 

Les Brothers of Yestruction.

 

 

Ca y est, Moundir a gagné Koh-Lanta.

 

 

Évidemment qu'on veut les ceintures ! Au prix du cuivre, on pourra s'acheter un nouveau tracteur avec ces trucs !

 

 

Je suis venu te dire que je m’en vais. Et tes larmes n’y sauront rien changer.

Mais je ne pleure pas.

Ca ne va pas durer.

 

 

– Papa, papaoutai, papa, papaoutai !

Je crois que tu prends cette chanson trop à cœur, Punk.

 

 

 

 

 

– Yes ! Cette victoire nous rend nos jobs ! Passez moi le contrat signé par Triple H, les enfants !

– Le contrat ?

– Oh merde, dans quoi tu viens de te moucher là ?

 

 

Ah ben oui, c'est bien Vercingétorix. Quelle sale gueule de pouilleux quand même. Bon, exécutez-le.

Bien, César.

 

 

À quarante ans passés, il serait peut-être temps que Mark Henry apprenne à conduire.

 

 

Cette spectatrice est ravie : elle a sans nul doute la meilleure place de toute la salle pour regarder le show.

 

 

– J’en peux plus Cameron, j’ai l’impression que je passerai ma vie à frotter mon cul au tien…

Te résigne pas chérie ! À force d’insister, on va finir par réussir à faire du feu!

– Putain, tuez moi, s'il vous plaît.

 

 

Ah merde, toujours aussi solide le plafond de verre.

 

 

Désolé le Suédois. Pour jouer les premiers rôles à la WWE, suffit pas d’être costaud, faut aussi être très con ! Et là, tu peux pas rivaliser.

 

 

 

A y est, Cesaro s’est adapté à la WWE : il a appris à caler un headlock bien relou entre deux prises spectaculaires.

 

 

Plus terrifiant que le martèlement du sol par Randy Orton avant son RKO, plus hypnotisant que le You Can’t See Me qui précède l’Attitude Adjustment de John Cena : le « Oh putain je crois que je vais dégueuler » de Titus O’Neil.

 

 

Dire qu’ils croient qu’on n’est que deux. Ils ne sont pas au courant pour la Grande Portée.

 

 

– Dans la famille Rhodes, je demande la tante.

– Hunter, t’es lourd.

– Haha, je ne m’en laisse jamais de celle-là.

 

 

Tu vois Cody, en 2007, tu étais champion par équipes avec un midcarder vétéran, Hardcore Holly. En 2013, à peine six ans plus tard, te voilà champion par équipes avec un autre midcarder vétéran, Goldust ! Ta progression est stupéfiante. Je ne serais pas surpris qu’en 2019, tu sois champion avec Finlay ! Crois en ton étoile mon garçon !

 

 

– Allez Eva Marie, montre-leur de quoi tu es capable dans un ring !

– C’est fait, Jojo.

– Moi aussi !

 

 

Mais arrêtez voyons ! Ce n’est pas une maladie horrible, c’est Tororigolo !

 

 

Et après sœur Abigail elle coupe la tête du veau, elle prend le serpent et… Oh là là, attends, faut que je cache mon érection.

 

 

Je vais te donner un conseil, gamin. N’écoute jamais les conseils des vieux cons qui croient tout savoir.

Merci, mais je n’écouterai pas ce conseil.

Bravo, t’apprends vite.

 

 

Malgré les protestations de ses amis, Bray Wyatt n'a toujours pas consenti à acheter un canap' pour les soirées Raw entre potes dans le bayou.

 

 

Faut qu’il arrête avec ses sequels maintenant, Peter Jackson.

 

 

Le saviez-vous ? Avant le Elbow of Disdain, Damien Sandow réalise toujours le Doigt du Déshonneur.

 

 

C’est pas si grave si je ne suis pas là à tous les shows. L’important, c’est que j’apparaisse chaque nuit dans vos cauchemars.

 

 

Non mais attendez, quand je porte ce truc on voit pas mes abdos ! Il faut que je m’en débarrasse au plus vite !

 

 

– Dites les mecs, je suis là depuis super longtemps, j’ai tout gagné en midcard, je suis super over, est-ce que vous croyez que je pourrais éventuellement envisager l’année prochaine d’obtenir le début d’un embryon de push au main event ?

Chaque année, tu nous demandes la même chose. On t’a déjà dit non.

– Mais…

– Franchement, tu nous fais chier, Kofi.

 

 

 

Eat. Sleep. Yes. Repeat.

 

 

 

 Dressez votre top 5 (ou top 100, ou top 0) dans les comms et retrouvez tous nos best of de vignettes du site ainsi que les Légendes Killers ici!

 

 

 

 

 

 

 

12 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut