Catch

CDC Awards 2016: Meilleure feud

Non mais t'as déjà vu ça ? En pleine paix ! Il chante et puis crac, un bourre-pif ! Il est complètement fou ce mec. Mais moi, les dingues, je les soigne. Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère… 
Raoul Volfoni, Les tontons flingueurs
 
Les Cdc awards continuent avec aujourd’hui les querelles, les disputes, les crêpages de chignon qui font tout le sel et l'intérêt de suivre le noble art: LA FEUD! 
 
 
Catégorie garantie sans pixel.
 
 
CDC Awards : meilleure feud
 

 
Avant de dévoiler le classement de cette année, revenons brièvement sur le palmarès de ce prestigieux trophée.
 
 
Top 5 des années précédentes
 
2015
1) John Cena vs Kevin Owens, 42 points sur 45 possibles
2) The Undertaker vs Brock Lesnar, 23
3) The New Day vs Dudley Boyz, 18
4) Seth Rollins vs Brock Lesnar, 17
5) John Cena vs Seth Rollins et Seth Rollins vs Dean Ambrose, 8
 
2014
1) The Shield vs Evolution, 49 points sur 60 possibles
2) Daniel Bryan vs The Authority, 47
3) Dean Ambrose vs Seth Rollins, 29
4) Ex aequo The Shield vs The Wyatt Family, Bray Wyatt vs John Cena, Brock Lesnar vs John Cena, 14
 
2013
1) Hell No et leurs amis vs the Shield, 51 points sur 65 possibles
2) CM Punk vs Paul Heyman, 43
3) Randy Orton + l'Autorité vs Daniel Bryan, 21
4) Cody Rhodes vs Damien Sandow, 18
5) AJ Lee vs Kaitlyn, 16
  
2012
1) CM Punk vs Daniel Bryan, 46 points sur 75 possibles
2) The Rock vs John Cena, 37
3) CM Punk vs Chris Jericho, 35
4) John Cena vs Brock Lesnar, 26
5) Big Show vs Sheamus, 22
 
2011
1) CM Punk vs WWE, 28 points sur 30 possibles
2) Randy Orton vs Christian, 26
3) The Rock vs John Cena, 6
4) Zack Ryder vs Dolph Ziggler / R-Truth vs les conspirateurs, 5
 
2010
1) Nexus vs WWE et John Cena, 25 points sur 25 possibles
2) John Cena vs Batista / SES vs Rey Mysterio, 12
4) Daniel Bryan vs Miz et Cole, 10
5) Sheamus vs John Morrison, 6
 
2009
1) CM Punk vs Jeff Hardy, 30 points sur 35 possibles
2) Chris Jericho vs Rey Mysterio, 23
3) Triple H vs Randy Orton, 17
4) John Cena vs Randy Orton, 8
5) Chris Jericho vs Hall of Famers, 7

– Ah cette feud contre les hall of famers, tu t'en souviens Chris? Qu'est ce qu'ils sont devenus?

– L'un est mort, un autre en taule et le dernier me fait des sandwiches.

– Fallait convier Foley, Ah! Ah! Ah

– AH! Ah! Ah!

 

 

Classement 2016
 
13ème: Braun Strowman vs Sami Zayn avec 1 point sur 40 possibles
 
Votant: Axl (5e place)
 
Le David et Goliath de la WWE édition 2016-17. Où le petit tente de montrer qu’il peut étaler le colosse. Un seul rédacteur, Axl, a choisi cette feud qui a connu sa possible fin début janvier lors d’un Last Man Standing de bon niveau.
 
Le début de la rivalité intervient après Survivor Series et une défaite contre The Miz qui vaut à Zayn la méfiance du Général Manager de Raw, Mick Foley. Ce dernier ne pense pas que Zayn peut résister Strowman et lui lance le défi, à Roadblock, de tenir 10 minutes face à lui — sinon il sera échangé à Smackdown contre Eva Marie et un bon d’achat de 30$ chez Pantashop. Zayn y parvient (grâce à deux minutes d’interruption de Foley), attisant un peu plus la colère de Strowman.
 
Bref, une feud qui symbolise le catch pour les débutants, celui du petit sympa qui veut prouver sa force contre un monstre de la nature. David et Goliath, je vous dis!
 
 

Ou alors, une version alternative de “Des souris et des hommes” où la simplicité de Lennie n’était qu’un stratagème pour attirer George dans les bois et le manger.
 
 
9e ex-aequo: Alexa Bliss vs Becky Lynch, Kevin Owens vs Seth Rollins, Dean Ambrose vs Kevin Owens, Seth Rollins vs Roman Reigns vs Dean Ambrose avec 2 points
 
Votants:
Bliss vs Lynch: Yerem et Seifer (5e place)
Owens vs Rollins: Latrell (4e place)
Ambrose vs Owens: Krix (4e place)
Rollins vs Reigns vs Ambrose: Rapha-Hell (4e place)
 
La feud féminine de Smackdown: Bliss surfant sur le succès populaire (et non qualitatif) de Suicide Squad en s’habillant comme Harley Quinn et Lynch toujours en steampunk ont su s’imposer durant cet automne.
 
L’affrontement a d’abord été retardé suite à une blessure de la championne au mauvais moment dans le calendrier WWE (avant No Mercy) pour avoir finalement lieu dans un Smackdown lambda. Mais la victoire contestée de Lynch et le Pay-per-view TLC à venir (et aussi la volonté de surfer sur la réussite du Hell in a Cell féminin) ont abouti à un match à stipulation pour les demoiselles: les tables.
 
Le titre changeant de hanches ce soir là, la rivalité n’est donc pas terminée. Et ce n’est pas une luchadora de la Foir’Fouille qui viendra atténuer la qualité de la feud.
 

– Qui est le rédacteur qui m’a traité de “bitch de génie”?

– Yerem ou Seifer. Viens, on n'ira plus dans leurs rêves moites.

 

 

On y a enfin eu droit, à l’affrontement entre le SHIELD à Battleground où pour la première fois, Ambrose portait la ceinture majeure d’avant séparation des brands. Ambrose venait de la récupérer après avoir utilisé sa mallette sur Rollins vainqueur de Reigns, le soir même du ppv Money in The Bank. Rivalité courte mais qui a eu le plaisir de ravir Rapha-Hell. Et dire que maintenant, on rêve d’une réunion du groupe. On ne sera jamais satisfaits.
 
 
Benoit Hamon et Arnaud Montebourg attaquant Manuel Valls sur le bilan de la présidence Hollande, illustration.
 
 
Owens contre le Shield, voilà comment on pourrait résumer six mois de l’année du Québécois. Il n’y a que la ceinture qui change. On est passé de l’Intercontinental contre Ambrose et un Last Man Standing de dingo au Royal Rumble (présent dans les matchs de l’année) au titre de l’Univers contre Rollins avec un Hell in a Cell coriace. Le défaut de cette dernière feud est l’omniprésence de Jericho et de sa liste qui a viré au tragi-comique, une rivalité palpitante qu'il nous tarde de revoir.
 
 

Little Pig, Little Pig, let me in

 

 

– Euh, Roman, étant donné qu’il a soufflé sur nos maisons de paille et de bois, c’est à ton tour.

– Ma maison c’est du roc.

 

 

6emes ex-aequo: HHH vs Roman Reigns, AJ Styles vs Dean Ambrose, Roman Reigns vs AJ Styles avec 4 points

 

Votants:
HHH vs Reigns: Latrell (5e place) et Krix (3e place)
AJ Styles vs Ambrose: Jyskal (5e place) et Major Tom (3e place)
Reigns vs AJ Styles: Major Tom (5e place) et Seifer (3e place)
 
Comme le dit si bien Krix, on en a fait couler de l’encre numérique sur la rivalité HHH-Reigns. Un Rumble avec le titre en jeu, remporté par le patron, et une revanche à Mania. Difficile de ne pas prendre en compte cette feud. Après, Mania était trop long et ce main-event nous a lessivés physiquement (même en le regardant en différé comme tout être réfléchi). Le Rumble surtout nous a bien eus, car c’est le vainqueur qui avait décidé de la stipulation et avec la haine de la foule envers le champion, il ne pouvait pas ressortir vainqueur deux années de suite.
 
 

Et l'an prochain, on remet ça en Iron Man match! Whoohoo!! Et Mania ferait 36 heures!

 

 

La suite pour le nouveau champion, c’était AJ Styles, le nouvel arrivant. Et la bonne personne pour jongler sur la possibilité d’un heel turn de Reigns. Le vétéran de toutes les ligues, le everywhere champ contre le cousin du Rock et encore débutant. Du coup, le niveau était assez haut et les matchs de ppv Payback et Extreme Rules ont été excellents. 
 
 
Mettre une bonne note à un match de Reigns ou une mauvaise à Styles. Les spécialistes en ont fait des cauchemars.
 
 
Le titre, AJ Styles arrivera à l’avoir lors de sa feud contre Dean Ambrose dès leur premier match de ppv à Backlash et arrivera à le conserver durant toute leur rivalité. Le gros point noir de celle-ci fut la présence indésirable d’un être difforme, mix entre une tentative ratée du docteur Frankenstein et d’un malfrat irlandais de 1890. Sans lui, et sans le côté crétin d’Ambrose, nul doute que l’on aurait pu retrouver cette feud plus haut.
 
 

– M'enfin qu'est ce que c'est que ça?

– C'est copain.

– Comment ça copain, tu te fous de moi?

– Oui copain, c'est son nom, copain comme cochon.

– (j'étais si bien dans le Mordor)

 

 

5ème: Sheamus vs Cesaro avec 5 points

 

Votants: Rapha-Hell (5e place), Jyskal et Axl (4e place)

 

Cette feud est rigolote car la conclusion est assez déroutante. On est partis sur deux affrontements en un contre un à Raw début août avant de voir les deux s’affronter dans un Best of Seven Series match avec le premier match à Summerslam. A ce moment-là, on partait sur l’espoir d’une feud intense sur la durée.

 

QUE NENNI, la WWE a bouclé l’affaire en un mois, avec même un match capital en house show quand Sheamus menait 3-0. La fin eu lieu à Clash of Champions ou le match se termina en no contest à 3-3 après un superbe affrontement. Alors, au lieu de nous infliger un huitième match, Foley associa les deux compères en une tag team où la tension existait toujours.
 
Puis, après quelques verres et une bagarre à coups de tabouret:
 
 
– En vrai, t’es un pote.
– Non. c’est toi, toi, mon meilleur copain. les autres je m’en balance.
– Dis pas ça, dis pas ça… c’est toi, mon copain.
4ème: Sami Zayn vs Kevin Owens avec 13 points
 
Votants: Yerem (3e place), Major Tom et Seifer (1ere place)
 
Avec l’arrivée de Zayn dans le roster, on savait qu’on n’allait pas y couper. Les archivistes du site brandissaient déjà les affrontements mythiques à la ROH comme étant le maître étalon de toute feud moderne.
 
On avait peur de ce que ça allait donner et on craignait qu’ils en gardent sous la semelle pour ce premier chapitre à la WWE (parce qu’il ne faut pas être naïf, ça va être comme Edge et Cena, ils vont se mettre dessus pendant des années) et on a été plus que surpris.
 
Pas sur la qualité de la rivalité, comme je l’ai dit, on savait à quoi s’attendre, mais sur l’intensité des matchs avec ce summum à Battleground dont re-voici les highlights
 
 
Et tu sais quoi Sami, j'ai acheté la maison à côté de la tienne. Comme ça, je viendrai faire chier mon chien sur ta pelouse, je ferai des barbecues où tu ne seras jamais convié et la fumée ira toujours chez toi.
 
 
3ème: John Cena vs AJ Styles avec 23 points
 
Votants: Latrell, Jyskal (3e place), Krix, Rapha-Hell, Yerem (2e place) et Axl (1ere place)
 
Dès qu’il est entré dans le Rumble match en janvier dernier, tout le monde attendait l’affrontement entre Styles et Cena. Il eut lieu dès le retour de blessure du Marine. Comme le dit Krix (encore lui), cette feud symbolise le combat entre les deux plus grands catcheurs contemporains (pim, dans ta gueule, CM Punk).
 
Les matchs ont été fabuleux, malgré les interventions du Club et du duo Amore-Cass, et la première conclusion à Summerslam fut de toute beauté. 2017 repart sur cette base, au moins jusqu’au Rumble et commence à taper plus durement sur le statut des deux catcheurs. Feud qu’on devrait donc retrouver dans ce classement l’an prochain.
 
 
La poignée de main la plus célèbre de 2016 après celle entre Barack Obama et Raul Castro.
 
 
2ème: The Miz vs Dolph Ziggler avec 27 points
 
Votants: Krix (5e place), Seifer, Axl, Rapha-Hell (3e place), Latrell, Jyskal, Major Tom, (2e place), Yerem (1ere place)
 
Qui aurait pu croire début 2016, qu’une énième feud entre le Miz et Dolph Ziggler durerait six mois et plus et arriverait à être passionnante? Personne.
 
Le niveau a été supérieur, les enjeux importants (Ziggler mettant sa carrière en jeu). Un ladder match magistral pour conclure. Et au milieu de tout ça, un montage vidéo sur la carrière de Ziggler préparé par le Miz. Juste désopilant
 
 
T'as vu, j'ai pas résisté à mettre le seau de merde que John Cena t'avait envoyé sur la gueule. On y avait tous contribué à l'époque. Même Lawler.
 
 
1er: Sasha Banks vs Charlotte Flair avec 32 points
 
Votants: Major Tom, Yerem (4e place), Axl, Seifer (2e place), Latrell, Krix, Rapha-Hell, Jyskal (1ere place)
 
Déjà récompensées du CDC Award du meilleur match, les dames sont encore à la première place dans cette catégorie. La moitié de la rédac qui a participé au vote n’a pas hésité un seul instant à la placer en première position.
 
Elles ont foutu leur division sur une autre planète avec, enfin, des matchs à stipulation. Un Hell in a Cell en main event, un Fall counts anywhere impressionnant et un Iron man match de plus de 30 minutes.
 
C’était couillu de le faire, elles n’ont échoué nulle part dans les matchs au point d’oublier les errements au micro, notamment avant le HIAC où les interviews enregistrées n’étaient pas une bonne idée. 2016 fut leur année, vivement 2017.
 
 
Merci pour ces moments.
 
 
Petite analyse des résultats: outre la première place, on note que les matchs pour les titres majeurs ne nous ont pas bouleversés plus que ça et que c’est un problème assez récurrent. Il faut remonter à 2012 pour voir une première place au classement conquise par une rivalité pour le titre avec deux chouchous du public (Punk vs Bryan).
 
On notera aussi l’absence totale de longue rivalité comme Rusev – Reigns, des tag teams ou encore des grandes icônes que sont le Taker et Lesnar. Ce dernier étant présent dans plus de PPV que l’an passé par exemple mais sans réelle envie.
 
 

– Ils n’ont pas voté pour  nous…
– La peur, sans doute.
– Ils sont cons d'avoir donné leurs noms. On va les retrouver.
13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut