Catch

CDC Awards 2016 : Meilleure catcheuse

Don't you know
Talkin' 'bout a revolution
It sounds like a whisper

Tracy Chapman, Talkin' bout a revolution

 

Où l'on dévoilera quelle catcheuse la Rédac' a préférée en 2016, l'on fera un rapide bilan de l'année écoulée et l'on déroulera le classement final tellement qu'on est des dingos.

 

 

Fi-fiiilles.

 

 

CDC Awards 2016 : meilleure catcheuse

 

 

Avant de passer au classement de cette année replongeons-nous dans le palmarès des années précédentes.

 

Top 3 des années précédentes :

2015
1. Paige, 40 points sur 45 possibles
2. Charlotte, 32 points
3. Nikki Bella, 25 points

 

2014
1. Paige, 57 points sur 65 possibles
2. AJ Lee, 55 points
3. Nikki Bella, 29 points

2013
1. AJ Lee, 59 points sur 60 possibles
2. Kaitlyn, 46 points
3. Natalya, 28 points

 

2012
1. AJ Lee, 58 points sur 75 possibles
2. Eve, 56 points
3. Beth Phoenix, 34 points

2011
1. Beth Phoenix, 29 points sur 30 possibles
2. ex Natalya et Kharma, 12 points

 

2010
1. Michelle McCool, 21 points sur 25 possibles
2. Natalya, 17 points
3. Layla, 16 points

2009
1. Michelle McCool, 30 points sur 35 possibles
2. Melina, 17 points
3. Mickie James, 14 points

 

 

Vous avez vu ça les filles ? Que des noms de jobbeuses. Quelle horreur !

 

Double tenante du titre, Paige parviendra-t-elle à dépasser AJ Lee et Michelle McCool ? Ou imitera-t-elle ses devancières en quittant la WWE à son tour ?

 

 

Bilan (rapide) de l'année 2016

 

La fameuse révolution des Divas est enfin lancée. Elle est même tellement bien lancée que la WWE en a profité pour mettre un coup de peinture en renommant le titre féminin en WWE Women's Championship (puis WWE RAW Women's Championship après la séparation des brands) lors de Wrestlemania.

 

A part ce changement de nom salutaire, l'année 2016 a vu les femmes catcher pour la première fois en main event de PPV dans le premier Hell in a Cell féminin de l'Histoire mais aussi le premier Iron Woman Match en PPV.

 

 

Sans parler du "Paf la pastèque challenge" entre Stéphanie McMahon et Roman Reigns.

 

 

Avec Charlotte Flair et Sasha Banks, la division féminine est entrée dans une nouvelle ère. Ces deux femmes sont incontestablement les grandes stars féminines de l'année avec, dans une moindre mesure, Bekcy Lynch et Alexa Bliss.

 

Malheureusement, la performance de ces quatre lutteuses cache les lacunes du roster féminin. Celui-ci manque cruellement de densité depuis la séparation des brands. Ce qui ne facilite pas la mise en place de sotylines secondaires. Il y a bien le triangle mettant aux prises Natalya à Nikkie Bella avec Carmella au milieu mais on ne peut pas dire que cette storyline passionne les foules.

 

Sept membres de la Rédac' se sont dévoués pour ce vote. Sachant que chaque votant devait fournir un top 5 (la 1ère gagnant 5 points, la suivante 4, etc..) le maximum de points pouvant être atteint est de 35.

 

 

Palmarès 2016

 

Les grandes absentes

 

Alicia Fox qui, malgré son changement de look et sa relation avec Cedric Alexander, n'a pas retenu l'oeil de la Rédac'.

 

Natalya. Il est vrai que l'année 2016 de la Canadienne est plutôt moyenne. Entre un heel turn anecdotique sur Becky Lynch et un acting horrible lors de sa feud contre Carmella et Nikki Bella (Hou hou en fait c'eest vrai c'est moi qui t'ai agressée parce que je suis jalouse bouhou), le tout agrémenté de matchs oubliables, l'héritière de la famille Hart est vraiment sur la fin.

 

Emma. L'Australienne avait commencé un retour en grâce avant qu'une blessure au dos en mai ne vienne tout gâcher. Les teasings de son retour ne laissent rien présager de bons car Emmalina la diva risquerait de faire tâche à l'heure où les filles ont enfin le droit de catcher.

 

Dana Brooke. La musculeuse blonde n'a pas convaincu les foules. Il faut dire qu'à part servir de garde du corps pour Charlotte elle n'a pas fait grand chose non plus.

 

 

A part un cosplay d'une poupée gonflable, difficile de dire à quoi peut bien servir Dana Brooke.

 

 

Le Classement

 

Neuf demoiselles forment le classement de la meilleure catcheuse de l'année 2016 pour les Cahiers du Catch (ce qui leur fera une belle jambe à toutes lorsqu'elles l'apprendront).

 

 

6ème ex-aequo avec 1 point sur 35 possibles : Nia Jax, Carmella, Nikkie Bella et Paige.

 

La présence de l'Anglaise peut surprendre tant elle aura davantage fait parler d'elle en-dehors des rings. Néanmoins Rapha-Hell reste encore sous son charme et souligne qu'elle bénéficie toujous du soutien de la foule. Rappelons également qu'elle est parvenue à vaincre Charlotte à deux reprises cette année en solo. Ce qui n'est pas donné à tout le monde.

 

Nouvelle membre du roster après un passage à Nxt en tant que valet d'Enzo Amore et Big Cass', Carmella fait son apparition dans ce classement pour la première fois, forcément. Il y a encore du boulot mais elle peut être utile dans des storylines secondaires ou dans des matchs par équipes.

 

Si elle a également fait ses débuts dans le roster principal cette année, Nia Jax en revanche devrait pouvoir faire plus. Ses débuts ne furent certainement pas fracassants (massacrer des jobbers, beaucoup peuvent le faire) mais sa performance honorable aux Series a prouvé qu'elle était LA menace du roster féminin.

 

 

Non madame. Pour la cinquantième fois vous n'avez pas le droit de manger votre adversaire. Allez voir à la CZW.

 

 

En fait le principal problème pour Nia Jax est la cannibalisation du titre féminin par Charlotte et Sasha Banks. Ces deux dernières ont monopolisé l'attention, ce qui fait que Nia Jax a dû patienter en salle d'attente. Elle s'en était d'ailleurs plainte sur Twitter (néanmoins la question de savoir si cela était kayfabe ou non demeure). Au moins maintenant, elle est installée dans le roster est devrait pouvoir être présente dans des matchs pour le titre en 2017.

 

Sinon au pire elle se retrouvera dans une grosse feud avec Sasha Banks vu comme elle l'a démolie il y a quelques semaines.

 

Enfin Nikki Bella est également présente dans le classement. Tant que Total Divas marchera elle sera encore sur les écrans. Mais comme le souligne Jyskal elle reste une valeure sûre du roster féminin.

 

 

Quant à Rapha-Hell, il s'est vite retrouvé en PLS après un passage à tabac de la part du reste de la Rédac'. Ça lui apprendra à voter Paige après une année comme celle-ci.

 

 

5ème avec 5 points sur 35 possibles : Bailey

 

Celle que certains surnomment la John Cena féminine a fait une année 2016 un brin timide. Il faut dire qu'à l'image de Nia Jax elle est restée dans l'ombre de Sasha Banks et Charlotte. Il est fort probable que la WWE ait souhaité se contenter de l'installer dans le roster pour mieux la mettre en avant en 2017. Et à raison car, vu le potentiel de Bailey en terme de catch mais aussi de star power, il faut bien prendre le temps de l'installer.

 

Maintenant que Sasha Banks semble écartée de la title picture, la place est libre pour Bailey. Avec peut-être une prise de titre à Wrestlemania ?

 

 

Et enfin la gloire, la drogue et les putes !

 

 

4ème avec 17 points sur 35 possibles : Alexa Bliss

 

La petite blonde partait de très loin. Mais elle a su profiter de la hype autour du film Suicide Squad pour se relancer habilement au point de détrôner Becky Lynch en tant que championne de Smackdown.

 

Elle sait se montrer inventive et son attitude de pimbèche hystérique lui sied bien (il faut des blondes caractérielles pour animer le roster). Enfin même si elle n'a pas le talent in-ring de sa Némésis de l'année ou de ses consoeurs de RAW elle n'est pas horrible non plus.

 

 

Bientôt à l'affiche de Suicide Squad 2 ?

 

 

3ème avec 25 points sur 35 possibles : Becky Lynch

 

Place logique pour la rouqine irlandaise fan de steam-punk tant les deux suivantes sont loin au-dessus. Et si la séparation des brands fut bénéfique à quelqu'un c'est bien à elle. Avec une seule ceinture et un seul roster, il était difficile pour Becky Lynch d'exister aux côtés de Sacha Banks et de Charlotte. Heureusement la WWE eut la bonne idée de la placer à Samckdown! et d'en faire l'élément féminin central du show.

 

Malheureusement le manque d'épaisseur du roster féminin fait qu'elle est un peu toute seule à Smackdown! A voir si Alexa Bliss arrive à véritablement exploser ou si une autre demoiselle fera son apparition afin de redistribuer les cartes (au hasard une petite Japonaise haute en couleurs. Mais vraiment au hasard hein).

 

 

L'Irlandaise succède de la plus belle des manières à Nikki Bella pour la médaille de bronze.

 

 

2ème avec 28 points sur 35 possibles : Sasha Banks

 

Malgré une défaite à Wrestlemania en ayant eu l'entrée la plus classe de la soirée (Snoop Doggy Bag quoi), malgré quelques blessures au dos qui ont quelque peu terni ses performances et malgré un booking qui l'a surtout fait passer pour la serpillère de Charlotte, Sasha Banks a réalisé une année 2016 fantastique.

 

Déjà trois règnes de championne pour la Californienne plus un main-event de ppv (une première pour les demoiselles rappelons-le) et une participation au premier Hell in a Cell féminin de l'histoire ainsi qu'à un Iron woman match. 2016 fut une année chargée pour Sasha Banks.

 

 

Premier podium pour Sasha. Médaille d'or l'année prochaine ?

 

 

1ère avec 34 points sur 35 possibles : Charlotte Flair

 

Classement logique pour celle qui est sans doute la plus grande championne féminine depuis Trish Stratus. Encore invaincue en PPV et ayant déjà cinq titres au compteur (le titre Divas et le titre féminin de RAW quatre fois) la fille du Dirtiest Player In The Game est bien partie pour marquer l'histoire du catch féminin de son empreinte.

 

Evidemment son figure 8 est plus qu'oubliable mais pour le reste, in-ring, elle tient la route. Et puis quelle présence quand elle fait son apparition sur la rampe. A n'en pas douter, elle occupe solidement la place de top heel de la fédération et sa rivalité prochaine avec Bailey tombe à pic.

 

Sans surprise, Charlotte Falir a conquis le CDC Award de la meilleure catcheuse comme elle a opéré sa mainmise sur le roster féminin de la WWE.

 

Mon rêve est enfin devenu réalité !

 

12 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut