Catch

Ceinture de Plomb 2016, résultats

La parole est au peuple. La parole du peuple, c’est la parole du souverain.

Charles de Gaulle

 

On y a mis le temps, mais ça y est, on a remis nos Awards, rédigé le récit WTF de l’année, on peut enfin se tourner vers 2017 et ce Rumble qui s’ann… hein ? Pardon ? Mais oui ! C’est vrai ! On n’a toujours pas dit à qui vous avez, dans votre immense sagesse, attribué la Ceinture de Plomb !!!

 

 

– A y est, y a un nouveau lauréat ! Ca veut dire qu’on n’est plus Ceintures de Plomb, Tokar ?

– Détrompe-toi Konar. Nous le resterons pour l’éternité, comme tous nos glorieux prédécesseurs.

 

 

Ceinture de Plomb 2016, résultats

 

 

L’étude des classements des années passées est porteuse de nombreux enseignements contradictoires : certains lauréats ont longuement insisté avant d’obtenir le Graal, à commencer par Khali (trois fois de suite deuxième avant de décrocher la timbale pour sa dernière année), d’autres ont surgi de nulle part pour rafler la mise (comme The Ascension, sacrés dès leur année de rookies, en 2015), des légendes absolues ont été sélectionnées (Cena, Undertaker, Triple H…) sans jamais obtenir un rang élevé et on peut même être 5ème à la CDP une année et bien figurer au classement des meilleurs catcheurs de l’année suivante, à l’instar du Miz sur la séquence 2015-2016. Que nous a réservé l’édition 2016, dont vous retrouverez ici le post de présentation ? Le triomphe d’une nullité obstinée, celui d’une grande star tombée bien bas, ou bien encore une nouvelle innovation (après les extrémités centimétriques Horny et Khali, le loser absolu Matt Hardy, le botcheur Sin Cara, le stéroïdé Ryback, la meuf Cameron et le duo Ascension) ? Réponse pas plus tard que tout de suite, juste après le rappel des top 5 établis jusqu’ici !

 

 

Chouette, j’adore, c’est le seul moment de l’année où mon nom est évoqué !

 

 

2015

1. The Ascension, 10,08 points sur 15 possibles

2. Adam Rose, 9,26

3. The Big Show, 8,93

4. Brie Bella, 8,80

5. The Miz, 7,98

 

2014

1. Cameron, 9,39

2. Kane, 9,17

3. Big Show, 8,98

4. Aksana, 8,96

5. Adam Rose, 8,27

 

2013

1. Ryback, 10,43

2. Curtis Axel, 9,61

3. The Miz, 9,10

4. Eva Marie

5. Wade Barrett

 

2012

1. The Great Khali9,68

2. Aksana, 9,10

3. Tensai, 9,09

4. Ted DiBiase

5. Evan Bourne

 

2011

1. Sin Cara, 9,78

2. The Great Khali, 8,23

3. Jinder Mahal, 8,09

4. Jacob Novak

5. Johnny Curtis

 

2010

1. Matt Hardy, 9,24

2. The Great Khali, 8,07

3. Shad Gaspard, 7,60

4. David Otunga

5. Titus O’Neil

 

2009 :

1. Hornswoggle (scores non dispos)

2. The Great Khali

3. Eric Escobar

4. Les Bella Twins

5. Matt Hardy

 

 

Bwa bwa bwa bwa bwa bwa bwa. Bwa bwa bwa bwa ? Bwa.

 

 

 

CLASSEMENT 2016

 

15. The Undertaker

2,57 points sur 15 possibles

 

14. Brock Lesnar

3,76 points

 

Décidément, nos lecteurs, qu’on prenait à tort pour des smarts sans concession, sont en réalité de gros marks ontologiquement incapable de sanctionner des « légendes ». On l’avait déjà constaté à plusieurs reprises au cours des années passées, quand le Taker (déjà), mais aussi Triple H, Cena et autres Jericho avaient été repoussés aux dernières places du top 15. Pourtant, cette fois, on y croyait un peu plus : le Taker, dont la raison d’exister semble s’être évanouie avec la Streak, a été particulièrement nul et inconsistant, acceptant sans aucune raison de jouer les hommes de main de Vince pour bastonner son non-catcheur de fils, qu’il mit 25 loooongues minutes à vaincre dans un combat bien moche à Mania. Puis il revint en novembre à Smackdown, promettant de veiller à ce que tout le monde file droit aux Series… et disparut de nouveau. Il vous faut quoi de plus pour le châtier, sérieusement ?

 

 

– Je suis la mort, la terreur et la nuit. Je suis la mort, la terreur et la nuit. Je suis la mort, la terreur et.

– … Heu, papa, il a buggué, non ?

– Attends, laisse-lui le temps, il ventile.

– La nuit.

– Là, tu vois bien qu’il est encore en parfait état de marche !

 

 

Quant à Lesnar, il s’est surpassé en 2016 dans sa posture de branleur juste venu toucher son chèque : il quitte le Rumble sans gloire et sans révolte après une élimination pourtant illégale infligée par les Wyatt, effectue à Fastlane le seul match correct de son année face à Reigns et Ambrose, livre un combat sans saveur à Ambrose à Mania (après avoir refusé dans les semaines précédentes d’écouter les diverses propositions créatives de son adversaire), refait un tour à l’UFC où il se fait pincer pour dopage, puis revient à Summerslam pour massacrer Randy Orton qu’il laisse dans une mare de sang à l’issue de ce qu’on aura bien du mal à considérer comme un combat de catch, et enfin jobbe en une minute contre Goldberg aux Series. Un investissement minimal qui ne l’a pas empêché d’empocher sans doute bien plus de fric que la quasi-totalité du roster et aurait bien mérité qu’on cloue sa tête de con au pilori… Mais non, vous êtes comme ça, vous : les stars, pas touche ! Bravo !

 

 

– Alors Brock, pour notre match, j’ai eu une super idée, écoute un peu…

– Est-ce que ton idée, c’est que je t’enfonce les pouces dans les yeux et que j’appuie jusqu’à ce que je sente le fond de ton crâne ?

– Euh, non.

– Dommage, parce que c’est la mienne.

 

 

 

13. Enzo Amore

4,65 points

 

OK, donc tout en bas du classement, juste devant les deux branleurs de part-timers qui livrent des matchs de merde les rares fois où ils daignent se déplacer, vous avez placé qui ? Putain, vous avez placé Enzo Amore, l’un des catcheurs les plus horripilants du circuit, complètement nul dans le ring, insupportable de laideur, ulra-répétitif dans ses promos et dont le grand moment en 2016 aura été de se balader la bite pixellisée à l’air… Mais sérieusement, vous avez pas compris les règles, c’est ça ? Vous nous avez concocté un classement à l’envers, c’est ça ?

 

 

– Tu vois Cass, je suis exactement comme le jeune HBK : je suis petit et surexcité, je suis fringué n’importe comment et je suis accompagné d’un grand con de 2m15 qui rattrape mes conneries.

– Mais HBK, il savait un peu catcher aussi, non ?

– Heu, ah oui, merde. Ca se teache, ça ?

 

 

 

12. Natalya

4,76 points

 

Eh voilà, ça se confirme, avec ce classement incroyablement clément pour Natalya, complètement à la masse alors que la Wevolution enflamme les autres gonzesses du circuit. Voilà la prétendue « meilleure technicienne du circuit » affublée d’un perso de pouffiasse hargneuse qui catche de moins en moins — et de moins en moins bien —, qui reste coincée dans des feuds sordides (sérieux, l’agression de Nikki ? Mais on s’en tamponne !), qui passe plus de temps dans l’enfer de Total Divas qu’au gymnase… Mais non, vous écriez-vous tous LA BOUCHE EN CUL DE POULE, c’est Nattie, on doit l’aimer, zut, donc on la prive du top 5 qu’elle méritait amplement et on l’envoie dans les tréfonds de la liste. Rhaaa.

 

 

– Alors paraît que c’est toi, la nouvelle qui promet ? Je te préviens, ici c’est moi la taulière, et que tu sois la fille de Flair ne m’impressionne pas, moi je suis la nièce de Bret Hart, je suis la technicienne la plus pointue du roster, avec moi c’est souplesses et renversements de clés dans tous les sens, je vais te montrer de quel bois se chauffent les championnes de la WWE, je…

– Dis donc, je veux pas t’interrompre mais j’ai cru voir Brie Bella avec les mêmes escarpins que toi.

– QUOI ?! La salope ! Je fonce lui crêper le chignon !!!

 

 

 

11. Sin Cara

6, 09 points

 

10. Baron Corbin

6,16 points

 

C’est plus le même mec sous le masque de Sin Cara, mais il botche désormais  autant que l’original ; il joue les inutiles utilités pour Kalisto, ce qui empêche ce dernier de jouir du destin de Rey Mysterio qu’il mérite, et il se fighte avec ses collègues en tournée… mais vous, ça vous fait rien, vous vous êtes donné le mot, c’est sûr maintenant. Et puis vous avez une mémoire de hamster aussi. Baron Corbin, quoi ! On aurait voté en octobre, il écrasait le concours haut la main, tellement il s’était montré depuis ses débuts chiant, ennuyeux, fastidieux, monotone, rébarbatif, lassant, insipide, soporifique, pénible, morne, relou, dépourvu de la moindre once de charisme… Mais y a eu un léger mieux en fin d’année, donc hop, vous l’aimez, d’un coup. Non mais sans déconner. Baron Corbin, quoi.

 

 

Voilà qui aurait fait une merveilleuse finale de la CDP, si vous aviez mieux voté. Regardez, ils sont aussi expressifs l’un que l’autre !

 

 

 

9. James Ellsworth

6, 24 points

 

Attendez, Tête de Fion n’est même pas dans la première moitié du classement ?! L’espèce d’avorton qui a imposé sa gueule d’expérience scientifique ratée tout l’automne à Smackdown, qui a complètement parasité ce qui aurait dû être une feud historique entre le phénoménal AJ Styles et Dean Fucking Ambrose, au point de décider par lui-même du sort du titre WWE à TLC ? OK, je commence à comprendre, c’est un immense trollage, c’est ça ?

 

 

Franchement, vous trouvez pas que ce qu’il manquait pour rendre la feud Styles-Ambrose épique, c’était moi ?

– Non.

– Mais moi non plus putain ! Mais Mr McMahon m’a obligé, alors que j’étais si bien à la ferme à manger les mouches ! Vous pouvez lui dire de me laisser repartir ?

Oh, t’en fais pas, il a bien fini par se lasser de Hornswoggle, ça sera pareil dans ton cas…

Il l’a relâché au bout de combien de temps, Hornswoggle ? Six mois ? Sept mois ?

Heu… Bon courage, hein.

 

 

 

8. Paige

7,08 points

 

Bon, là, j’ai plus de doute. Paige, on l’a mise là parce qu’il fallait bien quelqu’un pour finir quinzième avec une moyenne de 1 sur 15. La meuf a catché pour le titre, c’est elle qui a lancé la putain de révolution, et elle s’est pété l’épaule, du coup elle n’est plus à l’antenne… et voilà, vous, vous, vous… vous lui filez plus de 7 points sur 15, parce que vous jugez que c’est sa faute. On aurait dû inclure Bryan et Edge aussi dans la liste, ces feignasses, vous leur auriez bien montré que c’est mal de se faire mal, hein ?

 

 

Non, ce n’est pas une pose naturelle. C’est la seule pose que je peux garder sans hurler de douleur, ça fait six mois que ça dure. Je comprends bien que vous me sacquiez pour ça, vous qui êtes sans doute tous d’immenses warriors surmontant chaque jour des douleurs insensées.

 

 

 

7. Jack Swagger

7,27 points

 

OK, il est même pas sur le podium, le Jack ? On parle bien du mec qui a fait croire pendant six mois à la relance de sa carrière en répétant sans cesse exactement le même gimmick nationaliste pourri, et qui a fini par totalement se vaporiser ? Bon, au moins il arrive pour la première fois dans la première partie du classement, à sa quatrième participation à la CDP, c’est déjà ça, on va dire. Encore quelques années de cet acabit et vous lui offrirez une CDP d’honneur pour l’ensemble de son œuvre, j’espère.

 

 

– Écoute Donald, j’ai juste un service à te demander… Y a un p’tit gars à la WWE qui serait parfait en chauffeur de salle pour tes meetings et ça serait cool si…

– Swagger, hein ? Il lâche rien ce brave gosse. Ca marche, dis-lui de me tweeter.

 

 

 

6. Darren Young

7, 56 points

 

Il est nul en solo, il est nul en équipe, il est nul avec un manager, il est nul sans. Il ne sera jamais great again parce qu’il n’a jamais été great, il offrait par son gimmick l’occasion d’humilier profondément le monstre orange qui vient de s’installer à la Maison-Blanche, mais ça ne vous a pas effleuré l’esprit, hein ?

 

 

Humilier le pire catcheur de la WWE, les pires bookers du monde et le président le plus clownesque de l’histoire ? Nan, trop mainstream pour nous !

 

 

 

5. Les Shining Stars

7,59 points

 

Bon alors voilà le top 5, et c’est un énorme nawak. Ils vont ont fait quoi exactement Primo et Epico ? Ils sont venus, ils ont gentiment jobbé, sans botcher, sans blesser personne, en bumpant bien comme il faut, et en égayant nos sombres weeklies d’un gimmick complètement à l’ouest (enfin au sud), tout cela en occupant quelques courts instants d’antenne par semaine. Vous êtes quand même au courant que chaque roster a besoin de jobbers ? Et que ceux-là remplissent parfaitement leur office ? Eux aussi on les a mis ici, comme Paige, en tant que leurres, mais naaaan, fallait que vous preniez leur nomination au premier degré et les envoyiez carrément en cinquième position, non mais au secours quoi.

 

 

Votre seule excuse serait que vous ayez réellement signé pour un time share à San Juan.

 

 

 

4. Alberto Del Rio

7, 92 points

 

Bande de sales racistes.

 

 

Le seul Mexicain qui est content de faire le trajet en sens inverse.

 

 

 

3. Titus O'Neil

8,30 points

 

Il a bousculé Vince !!! C’est bien pour ça que vous le collez carrément sur le podium, non ? Parce qu’on ne l’a pratiquement jamais vu tout le reste de l’année, en fait. La bite c'était en 2010 et le vomi en 2013, bon sang!

 

 

Oh non, lui vomir sur moi avec sa bite!

 

 

 

2. Mojo Rawley

8,37 points

 

« Je suis tellement jaloux de sa grâce quand il danse. J’aimerais tellement dégager le même mélange de puissance et de charisme que lui. Mais je suis à des années lumière d’un mec comme ça… Ca me rend fou ! Je sais ! Je vais le foutre tout en haut de mon classement à la CDP, ça lui fera les pieds, na ! » Vous savez qui a pensé ça ? Ouais, vous le savez.

 

 

C'EST VOUS!

 

 

 

1. Adam Rose

8,97 points

 

Bra-fucking-vo. Fait pas bon être une ambulance qui passe à proximité de vous quand vous avez une mitraillette dans les mains, pas vrai ? Le gars Rose, son année c’est quoi ? On le balance dans un projet mort-né avec les Social Outcasts et on le vire en mai. Alliez-vous laisser le rideau retomber sobrement sur sa pauvre carrière ? Non, vautours que vous êtes. Il vous fallait lui donner le coup de l’âne et, ce faisant, réaliser une innovation de plus au palmarès en désignant un vainqueur viré sept mois plus tôt. Ris-peucte !

 

 

Un homme à terre ! Vite, piétinons-le à mort !

 

 

 

Voici donc le classement définitif pour l’année 2016 présenté de façon claire.

 

1. Adam Rose, 8,97 points sur 15 possibles

2. Mojo Rawley, 8,37 points

3. Titus O'Neil, 8,30 points

4. Alberto Del Rio, 7, 92 points

5. Les Shining Stars, 7,59 points

6. Darren Young, 7, 56 points

7. Jack Swagger, 7,27 points

8. Paige, 7,08 points

9. James Ellsworth, 6, 24 points

10. Baron Corbin, 6,16 points

11. Sin Cara, 6, 09 points

12. Natalya, 4,76 points

13. Enzo Amore, 4,65 points

14. Brock Lesnar,  3,76 points

15. The Undertaker, 2,57 points sur 15 possibles

 

 

Et vous allez voir qu’il va s’en trouver pour le juger conforme à la réalité !

 

 

Heureuse de voir que le concept d'Alternative Facts s'étend déjà jusqu'à la France.

16 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut