Hall of Fame

CDC Awards 2017: Meilleure équipe

La réussite appartient à tout le monde. C'est au travail d'équipe qu'en revient le mérite.

Franck Piccard

 

3 vainqueurs en 4 éditions, voilà le bilan de ce prestigieux trophée: Le Shield, à jamais les premiers, les Usos, recordmen du nombre de points glanés, et Le New Day, double vainqueurs après deux perfects d’affilée. Le hasard et l’histoire veut que tous nos vainqueurs concourent cette année pour l’édition 2017 de cet award. Est-ce l’un de ces duos (trios) qui a récolté le graal ou est-ce qu’un 4e larron va jouer les trouble-fêtes et rafler la mise ?

 

 

Par exemple, sur cette image avez-vous le 4e larron?

 

 

CDC Awards 2017 : Meilleure équipe

 

 

Edition 2016

1. New Day, 40 points sur 40 possibles

2. Sheasaro, 19

3. Heath Slater et Rhyno, 17

4. Usos, 15

5. Wyatt Family, 14

 

Edition 2015 

1. New Day, 45 points sur 45 possibles

2. Cesaro et Tyson Kidd, 28

3. Luchas Dragons, 25

4. Usos, 13

5. Les Dudley Boys, 11

 

Edition 2014

1. The Usos, 67 points sur 70 possibles

2. Rhodes Brothers, 42

3. Wyatt Family, 41

4. Miz & Mizdow, 39

5. Real Americans, 11

 

Edition 2013

1. The Shield, 68 points sur 75 possibles

2. Hell No, 61

3. Rhodes Brothers, 44

4. Real Americans, 18

5. The Usos, 17

 

Passons maintenant à ce que vous attendez tous, le classement de cette année.

 

 

Vous ne verrez pas les Colons ici, vu qu'ils visent le record d'invisibilité de JTG

 

7e American Alpha / Gable et Benjamin, 1 point sur 50 possibles

 

Cela peut sembler lointain pour beaucoup d’entre nous vu le chemin accompli en 2017 par Jason Jordan, mais lui et Gable ont commencé l’année en tant que champions par équipe de Smackdown. En effet, le 27 décembre, ces jeunes enthousiastes ravirent les titres aux pouilleux de la Wyatt Family, et ont tout de même eu un règne de trois mois. Malheureusement, le passage en mode « fils à papa » et le remplacement de Jordan par Shelton Benjamin ont totalement occulté ces champions de notre mémoire. Enfin, presque pour tout le monde, vu qu’Axl a tenu à honorer cette équipe depuis dissoute.  Quant à Yerem, l’inventeur du goshomètre a aussi accordé son point à Gable et un de ses acolytes de l’année pour « leur grosse intensité dans le ring, la dynamique vétéran/apprenti rare, une v2 de American Alpha meilleure que la première itération ». Comme quoi les American Alpha ont su marquer les esprits.

 

 

Les American Alpha ont gagné le titre, tandis que les autres se battaient sur des vers, ou se sont mis de rideaux sur la tête, mais il parait que ce sont les Wyatt qui ont été mis en avant…

 

 

6e Hardy Boyz, 8 points sur 50 possibles

 

Rappelez-vous:  nous sommes à Wrestlemania, et un match à échelles va avoir lieu pour le titre par équipes. The Bar, le Club et Enzo & Cass y participent. Mais il manque une équipe, et quelle équipe. Après plus de 10 ans, l’une des plus grandes équipes, les Hardy Boyz, reviennent au bercail, dans un match qui a fait leur renommée. Et ils s’emparent du titre dans une enceinte toute acquise à leur cause et chauffée à blanc.  Quel début mes amis, et nos deux ex-têtes d’affiche de la TNA ont enchainé avec une « belle rivalité face à Cesaro et Sheamus » (Rapha-Hell), rivalité leur faisant perdre le précieux sésame de Raw. On se rappellera de ce rematch dans un Iron Match se jouant à quelques secondes.  Des vétérans qui ont su consolider la légitimité du Suisse et de l’Irlandais, qui ont su se mettre au service des plus jeunes, voilà ce qu’ont salué 6 membres du jury sur 10.

 

 

N'importe quoi ce classement, les Hardyz n'ont aucun sens de la mode!

 

 

5e Breezango, 11 points sur 50 possibles

 

Comment ? Une équipe de jobbers aux portes du podium ? Sans catcher qui plus est ? Et bien on n’y aurait pas cru si on n’avait pas vu les Breezango et leur Fashion Files à l’œuvre. Et Jyskal nous le résume parfaitement : « Les mecs ont créé un concept qui donne envie à tout le public de les voir chaque semaine à Smackdown, rien que pour ça ils méritent une place dans le top. »  Recueillant des points de 60% du jury, on ne peut que saluer LE feuilleton – fil rouge de cet été / début d’automne, mais aussi cet improbable mais réussi comedy match face aux si sérieux Usos. On vous aime les gars, j’espère que vous saurez perpétrer votre univers sans nous lasser !

 

 

N'oublions pas que les méchants des Fashion Files ont un nom digne de Super Mario: Les Frères Matraque.

 

 

4e The Shield (Ambrose et Rollins), 13 points sur 50 possibles

 

Nous connaissons tous l’histoire des trois du Shield, qui ont touché le Graal et alterné les matches entre eux. Mais les trois se sont retrouvés à RAW suite au draft d’Ambrose. Et le hasard veut que les trois soient du côté clair de la force. Alors que le Miz, Curtis Axel, Cesaro et Sheamus les harcèlent, l’architraitre et le lunatique ont fait fi de leurs différends passés pour former une équipe qui est allée chercher le titre de The Bar. Résultat : « Le public accroche à fond, Rollins se retrouve une seconde jeunesse en face et Ambrose reprend enfin toute sa dimension de taré ». Succès salué par six d’entre nous, dont krix qui leur octroie la troisième place de son vote.

 

 

PAPA!!!! Ils ont préféré le taré à mon association avec Seth, fais quelque chose!

 

 

2e The Bar / The New Day, 36 points sur 50 possibles

 

23 points. 23 points séparent la quatrième marche du classemet de la deuxième, où se serrent deux équipes. Sur un total de 50 points possibles, c’est énorme. Cela montre que ces deux équipes, et la lauréate bien sûr, ont dominé de la tête et des épaules les divisions par équipes, au point que nous les avons tous placées dans nos votes, et très souvent aux trois premières marches du podium.

 

Du côté bleu, nous avons le trio de fans de licornes les New Day. Sortant d’un règne historique, ils ont commencé par se mettre en retrait de la compétition, le temps de nous laisser digérer leur très grande présence. Et de reconstruire des équipes pouvant se hisser à leur niveau. Et une équipe a ainsi pu leur tenir la dragée haute. Face aux Usos, les New Day ont « du retrouver une intensité largement perdue lors de leur interminable run du record » d’après Yerem, et je ne peux qu’acquiescer. Woods a musclé son jeu, la rivalité avec les Usos a gagné en intensité, s’achevant dans un Hell in a Cell match absolument dantesque. Les titres bleus changeaient régulièrement de mains (passant deux fois dans celles du jour nouveau), et les matchs, qu’ils soient en preshow ou en opener, étaient parfois le seul bon moment des PPV (remember Battlegroud). Bref, New Day s’est adapté au côté rugueux des Usos, et ces gars-là nous ont proposé la feud tag team de l’année.

 

 

– Hey Dash, faut s'inspirer des New Day, mais c'est mal parti, ce sont devenus des légendes.

– OK, on se rétablit de notre bronchite et dans trois mois, on revient sur les rings.

 

 

Dans le coin rouge, si je vous demande de citer les équipes de Raw de 2017, je suis sûr que l’on pensera tous à la même : The Bar. Après avoir conquis les titres face au Club lors du Rumble, ils les perdident à Mania à cause du retour des Hardyz, puis reprirent leur bien qu’il ne lachèrent qu’à la formation du Shield. Blessés dans leur orgueil, ils récupérèrent bien vite leurs précieuses ceintures, mais l’improbable association Rollins/Jordan les a remis à nu de nouveau.

 

Bref, en lisant ceci, vous avez compris que the BAR est bien la SEULE équipe de Raw à avoir été dans la title picture tout au long de l’année, soit en tant que challengers, soit en tant que mâles alphas.

 

Et on ne va pas cracher notre plaisir. « Excellents dans le ring, convaincants en heels contre toute attente, ils peuvent se vanter d'avoir écrit la légende : prises de titre contre le New Day, les Hardyboyz et le Shield, peu peuvent s'en vanter » nous écrit Yerem. Et à ce formidable passage, je ne peux que surenchérir et rajouter l’abnégation dont font preuve les deux Européens, le Suisse luttant avec des dents enfoncés dans la gencive et l’Irlandais avec une grave blessure au cou. Bravo messieurs !

 

 

Merci Seifer d'avoir rappelé que l'on a été champions.

 

 

1er The Usos, 44 points sur 50 possibles

 

Alors je ne vais pas bouder mon plaisir pour encenser mes chouchous tag team. Cela fait des années que je les trouve géniaux mais ils nous ont encore proposé des matches de folie, une gimmick plus agressive qui s'affine au fil du temps, ils ont toujours été mes chouchous, et je les kiffe de plus en plus…  Si le New Day est si haut, c’est parce que les deux frangins ont contribué eux aussi à construire la feud tag team de l’année. Et comme dirait Jyksal : « Leur feud contre les New Day était juste dingue, ils ont enchainé les matchs de maboule à Smackdown et en PPV toute l'année, ont gonflé leur palmarès et ont surtout marqué les esprits avec ce turn violent et efficace qui a complètement revitalisé leur run récent. La transition face qui semble opérer à nouveau sur la fin d'année est également un gros signe de leur maturité en équipe avec cette faculté de changer d'alignement en conservant les points forts qui ont fait d'eux des heels super over. Franchement une année de fou pour eux. »  On ne peut rien dire de plus, je ne vais pas rerésumer la feud face au New Day, mais rien ne semble pouvoir empêcher cette équipe de faire un mauvais match, peu importe leurs adversaires. Les Usos sont pour moi la plus grande équipe des années 2010. Ouais, devant les New Day, car ils étaient là lors de la résurrection de la division tag team, et y ont même contribué. Et ce classement montre qu’ils ont accompli quelque chose de grand en 2017. Alors messieurs, la même chose en 2018 !  

 

 

Mais faites gaffe, on pourrait aussi avoir 365 jours de fête nationale bulgare…

12 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut