Catch

Transmutation !

Il faut que tout change pour que rien ne change.
Votre grand-mère

Mesdames, messieurs et autres créatures, voici un post qui est peut-être le plus important de toute l’histoire quasi-décennale des Cahiers du Catch. Alors lisez-le attentivement. Le changement, c’est maintenant.


Les CDC apercevant leur salut.

 

Une nouvelle ère pour les CDC

Les plus anciens d’entre vous s’en souviennent peut-être : les CDC sont apparus début 2009, à la suite d’un brainstorming long de quelques mois (dix minutes pour trouver le concept, le reste pour convaincre un ou deux copains doués en informatique de nous fabriquer le site). Notre édito de l’époque trône toujours fièrement dans l’un de nos onglets, ici. Je ne vais pas revenir ici en détails sur la genèse de l’idée ; en résumé, on voulait parler de façon déconnante de cet univers bariolé, baroque et grotesque, propice à tous les détournements, exercices littéraires et autres gnaheries, selon le terme consacré. Largement inspirés par les Cahiers du Foot, auxquels nous avions eu occasionnellement l’honneur de contribuer, nous leur empruntâmes le nom et, dans la mesure du possible, l’approche. La mode du catch en France était alors en plein boom, les sites et blogs divers et variés proliféraient sur la toile, et un peu de retape sur quelques forums très fréquentés (sans oublier un faire-part de naissance sur les CDF) nous amena rapidement un nombre conséquent de lecteurs.


– Ce site constitue un véritable courant d’air frais dans la catchosphère francophone.
– Tout à fait. Le parallèle tracé dans ces colonnes entre la storyline JBL-HBK et la gestion de la crise financière par l’administration Bush est particulièrement pertinent.
– Pour ma part, j’apprécie tout spécialement les vignettes où un catcheur accroupi est présenté comme étant en train de faire caca.
– Kevin, tu sors.

Nous n’avions aucun projet à long terme : à la base, nous (à propos, « nous », en l’occurrence, c’était juste McOcee et votre serviteur) passions notre temps sur un forum généralisto-footballistique, disons ça comme ça (les Kamoulox du Foot pour ne pas les nommer), et comme notre découverte du catch nous avait incités à saouler tout le monde avec des photos d’Edge et de l’Undertaker, des catchphrases incompréhensibles pour nos camarades et un jargon catchesque abscons, nous avions été gentiment invités à aller créer notre propre site histoire de laisser les gens respirer un peu. Nous nous disions alors que les CDC seraient pour nous un espace de respiration où nous posterions de temps à autre quelques conneries ; mais l’afflux d’un lectorat sympathique et demandeur nous poussa à écrire de plus en plus, au point de rapidement nous astreindre à une rédaction systématique de « nalyses » des weeklies et ppv de la WWE, en plus des autres multiples formats que nous mettions en ligne (bios de catcheurs, papiers transversaux ou humoristiques, sondages idiots, concours de pronos). Heureusement pour nous, pas mal de nos lecteurs de la première heure se muèrent rapidement en auteurs : nos vieux comparses des KDF Antoine Adam et Latrell, mais aussi de nouvelles plumes venues à nous via la rubrique commentaires des articles (Reune Jacquot, rebaptisé depuis Thogril Majdar, puis Spanishannouncetable et Silvernights, que nous promûmes rapidement admins à part entière, vite rejoints par Tsurugimi, Arthemiz Gordon, Djobi Jobber, lecharentais, Kovax, Mr Coffeeinthebank, Flying Panda, Julius Ostermark et tant d’autres).


Les nouveaux auteurs arrivant à une conférence de rédaction.

Les CDC florissaient (voir ici le bilan de la première année et des comms qui font chaud au cœur). Chaque article générait des milliers de vues et des dizaines de commentaires. Écrire pour le site était certes une contrainte en termes de temps, mais aussi un plaisir gratifiant, du fait des échanges passionnés, ricanants, désespérés, parfois tendus que nous avions avec des lecteurs qui souvent en savaient bien plus que nous. Nous prîmes un rythme de croisière qui vit le site, fort d’une bonne vingtaine de contributeurs réguliers et de nombreux auteurs de papiers « one shot », publier à peu près un nouveau contenu par jour. Compilations de vignettes, détournements vidéos, débats internes, parallèles vaseux entre le catch et la vraie vie, interviews d’acteurs du catch français, news diverses et variées voisinaient avec les plus traditionnelles nalyses. On se régalait, on se chambrait, on s’engueulait dans la bonne humeur. La tribune (le chat sur la colonne de gauche là) vivait une vie trépidante et le forum, lancé en avril 2010, bouillonnait de posts sur tous les sujets possibles et imaginables. Dans le même temps, sollicités par des maisons d’édition, des journaux et des créateurs de boîtes de jeux, nous rédigions aussi des contenus kayfabe pour des partenaires extérieurs, si bien qu’en ces années bénies, on gagna même du pognon. La vie était belle.


– 25 000 lectures pour les 24h dans la vie de Stephanie McMahon !
– 400 votants pour la dernière session du concours de pronos !
– Un chèque de 80 euros de la part d’Hachette !

Tout cela ne se démentit pas pendant plusieurs années. Cliquez au pif sur n’importe quelle url de nos pages, du genre http://www.lescahiersducatch.com/site/node?page=228http://www.lescahiersducatch.com/site/node?page=147 ou encore http://www.lescahiersducatch.com/site/node?page=97: les posts se bousculent, tous génèrent pas mal de comms, et mes super-pouvoirs d’admin me permettent de voir le nombre de lectures de chaque post : entre 1500 et 4000 pour les posts anciens d’une page lambda.

Mais combien de temps tout cela pouvait-il durer ? Notre approche initiale, basée sur le détournement et l’ironie, avait progressivement cédé le terrain à de la nalyse IWCesque basique : Untel est pushé, Untel ne l’est pas, la victoire de X sur Y indique qu’il va se passer ci et ça… La mode du catch s’affaiblit dans le pays et notre lectorat avec lui. Une partie de nos lecteurs-commentateurs d’antan s’écharpaient désormais sur le forum. Une nalyse, qui nécessaitait, croyez-le ou non, plusieurs heures de « boulot » (voir le show, faire les captures d’écran, écrire le texte, vignetter, relire, mettre en ligne…), n’entraînait plus que quelques commentaires, généralement postés par d’autres membres de la rédac. Cette dernière s’était beaucoup élargie, avec les renforts, entre autres, de Big Botch Man, She Mamuse, Henri Death, Jyskal, Major Tom, Yerem, Rapha-Hell, Seifer, Bastoune, coy, Warrior31, El Mustacho, Zozal, krix… (que ceux que j’oublie ne m’en veulent pas, je suis vieux et sénile). Mais certains auteurs se volatilisèrent, d’autres se firent très rares, et au bout d’un moment il devint assez pénible de s’organiser pour tenir le rythme d’une nalyse par weekly. Nous passames progressivement à un rythme plus clément, qui est celui suivi depuis deux ans : nalyse de ppv, post de pronos, résolution du post de pronos. Avec de-ci de-là d’autres articles, de plus en plus épars. Comment se motiver, en effet, pour consacrer des heures à un papier qui générera certes toujours quelques centaines de lectures mais à peine une demi-douzaine de comms ? Ce sentiment d’écrire dans le vide est devenu de plus en plus prégnant pour bon nombre d’entre nous, si bien que rédiger pour les CDC s’est progressivement mué en contrainte, voire en corvée : « Pfff, OK, je veux bien la prendre, la nalyse du prochain ppv… » remplaça sur notre forum interne les « Moi ! Moi ! Moi !!! » d’antan.

Oh putain, a y est, ma nalyse de Summerslam a un comm ! Vite, cliquons ! Ca dit quoi ?  » Pas vu le ppv, ça vaut le coup ?  » Ah.

Certains formats, comme les Awards annuels et leur camarade la Ceinture de Plomb, alimentaient cependant notre graphomanie. Mais il fallait se rendre à l’évidence : continuer ainsi n’avait plus de sens.

S’ensuivirent quelques échanges circonspects, en cette fin 2017, qui allaient nous mener tout droit vers une extinction honorable, quand soudain, tel Géo Trouvetou, je m’écriai Eurêka ! en faisant défiler ma timeline Facebook.

Pour la centième fois, je constatai qu’un article lambda posté par VoxCatch — le site créé deux-trois ans après les CDC par un habitué de nos lieux orangés, Darren — suscitait en une ou deux heures une cinquantaine de likes sur FB et un nombre élevé de commentaires, sur FB comme sur le site lui-même. Un papier quelconque du genre « Bidule ajouté au match à quatre pour le titre US dimanche prochain », hein, pas l’analyse de Wrestlemania ! Très franchement, un tel succès nous laissait pantois. Il existait donc des lecteurs, dans ce monde, mais ils étaient sur VoxCatch !

Voilà. 27 réactions à une info pas exactement majeure. L’annonce de la signature de Ronda Rousey à la WWE a fait 111. Nous, notre post annonçant la nalyse du Rumble a fait un like. Oui, un (merci à toi, d’ailleurs FalkoTonio !).

Dès lors, l’idée fit son chemin. Il faut savoir que, entre les CDC et VoxCatch, il n’y a jamais eu de guéguerre comme certaines places fortes de l’IWC francophone ont pu s’en livrer par le passé. Darren et son comparse Orbaz avaient publié chez nous à l’occasion avant de lancer leur propre site, pas mal de nos lecteurs traînaient aussi chez eux, et le principe global des deux sites est finalement assez proche : parler de catch avec entrain, mais aussi avec distance, parfois avec irritation, souvent avec humour (mais, nous, on emploie plus de gros mots). Dès lors, pourquoi ne pas nous fondre dans la galaxie Voxcatch, forte de ses milliers de lecteurs ? Après tout, ce qu’on veut, nous, c’est écrire nos conneries et être lus et commentés. Sur Voxcatch, les papiers sont significativement plus lus et plus commentés, et il se trouve qu’on est en bons termes avec le boss des lieux (life hack : pour entrer dans les bonnes grâces de Darren, dites-lui qu’Amiens est la plus belle cité de l’univers et la betterave l’aliment le plus noble de la création). Bing, quelques échanges épistolaires plus tard, un rendez-vous était pris. Le sort de notre îlot de l’IWC francophone se joua dans un restaurant 5 étoiles au sommet de la Tour Eiffel, sous un déluge de champagne et de cocaïne. Et d’huîtres. Le deal fut passé : nous nous plaçons sous le parapluie bienveillant de VoxCatch, qui obtient donc tout un tas de contenus supplémentaires, et bénéficions donc d’une exposition nettement supérieure à ce qu’elle était. Win-win.

 

Quand j’expose à Yerem mon plan concernant Darren.

Comme je n’ai rien pigé aux aspects techniques (mais c’est pas ma faute, c’est parce que je suis un demeuré !), je laisse maintenant la parole à Yerem, qui va vous expliquer en termes clairs ce qui va se passer et quand.

Bon alors Yerem, pour cette histoire de migration du NDD et d’indexation de la BDD en mqysl, tu veux que je l’explique avec mes mots ?

Oh, t’embête pas, je vais le faire moi-même.

*attrape le micro tel l’inimitable Philippe Risoli*

Merci Axl. Toujours un honneur de partager huitres et rédaction d’article avec toi. Pour aborder l’angle technique de l’opération sans assome l’auditoir qui a déjà beaucoup de mérite d’avoir tout lu, je vous propose une liste, parce que tout le monde aime les listes et que je suis monsieur tout le monde.

Site et articles :

  • L’adressse www.lescahiersducatch.com redirigera vers le nouveau site.
  • Tous les articles actuels seront migrés.
  • Votre compte utilisateur actuel ne permettra plus de commenter les articles, car le système de commentaires sera celui utilisé par Voxcatch à savoir Disqus. Vous avez déjà un compte Disqus (pour commenter sur Voxcatch ou n’importe quel site qui en est équipé) ? Vous pourrez directement l’utiliser. Pratique ! Et si vous n’en avez pas, vous pourrez soit en créer un lors de votre prochain commentaire. Encore pratique !
  • Nouvelle interface pour la rédaction du contenu (on passe de Drupal à WordPress). Pour les rédacteurs, plus aucune raison de se plaindre de la vétusté de l’interface !

Forum, tribune et pronostics :

  • Votre compte utilisateur actuell sera conservé pour le forum, la tribune et le module de pronostics
  • Dans un premier temps, le forum et le module de pronostics resteront hébergés sur le système actuel aux adresses habituelles à savoir http://www.lescahiersducatch.com/forum/ et http://pronos.lescahiersducatch.com/site/pronostics

Le plus important :

  • La bannière avec Miz Girl et Aristote est conservée (condition imposée unilatéralement lors des phases de négociation).

Quand ?
Bientôt, très bientôt ! Nous sommes déjà bien avancés sur la migration et la bascule devrait se faire d’ici quelques jours. Peut-être même que vous lisez cet article sur le nouvel emplacement des Cahiers du Catch. Auquel cas : bienvenue ! Si vous avez des questions, des craintes, des espérances, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. À très bientôt dans notre nouveau lieu de débauche !

Catch et volupté dans votre nouveau (nom de) domaine.
Cliquez pour commenter

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut