Pay-per-view et pronostics

Goshomètre™ Elimination Chamber – Ouverture et présentation du bousin

On ne connaît pas complètement une science tant qu’on n’en sait pas l’histoire.
Auguste Comte, philosophe français (1798-1857).

Mes amis ! C’est avec une certaine émotion (et une émotion certaine) que je vous écris en ces nouveaux lieux pour d’une part, vous annoncer l’ouverture du Goshomètre dédié au PPV Elimination Chamber, et d’autre part, pour en expliquer l’histoire et le fonctionnement aux néophytes qu’on salue chaleureusement.

C’est pour un premier rendez-vous ?

Ouverture du Goshomètre pour Elimination et présentation pour les néophytes.

Le Goshomètre™ est le fruit de plusieurs années de Recherche & Développement au sein de la Prémonitoire Agence de Catch Onomasiologique (située à Rabanne, dans l’Eure). Pour vous la faire simple – car je sais que je m’adresse majoritairement à un public de non-initiés (et peu diplômé) – c’est une machine bien gaulée qui calcule l’engouement pour un PPV organisé par la WWE (d’où le « Onomasiologique »). Sa première utilisation publique date du 24 mars 2015 lors de la Nalyse du dernier Raw avant Wrestlemania 31. L’épisode avant un PPV étant communément appelé go-home show, la machine fut baptisée… go-home show… goshow… goshomètre ! Amusant : l’équipe marketing en charge du naming n’a, depuis, plus accès à la cantine aux mêmes horaires que le reste des résidents de la PACO.

– Nous aurons besoin de votre nom, de votre âge et de votre sexe. Je veux dire : de *vraiment* votre sexe.

Au début, et parce que la chose scientifique du catch doit être manipulée avec précaution, seul votre humble serviteur était autorisé à utiliser le Goshomètre™. On évitera soigneusement d’énoncer les nombreux cobayes ayant alimenté les nombreux tests précédents (tous les documents sont scellés). En octobre, une seconde itération de la machine permit à une sélection de civils volontaires et inconscients de participer à leur tour et d’en tirer des chiffres plus proches du réel. Dorénavant, l’engouement est mesuré sur quatre critères : Excitation, Curiosité, Qualité Technique et Construction (Build-up dans le jargon de la lutte rémunérée). Chaque match évalué est même accompagné d’une question générée aléatoirement et innocemment posée aux goshométeurs afin d’élargir le débat parce que j’ai beau être un scientifique, les chiffres ça va un moment.

– Bon, on va dire que pour un premier Goshomètre™, ça ira. Mais la prochaine fois, pensez à épiler mieux que ça.

La révolution intervient le 29 avril 2016 à Payback quand le Goshomètre™ s’ouvre à toutes et à tous. Dorénavant, chaque humanoïde doté d’un clavier et atteint du syndrome honteux de fan de catch peut évaluer la carte d’un PPV sur les critères mentionnés et même y adjoindre un commentaire (souvent savoureux). Les résultats sont ensuite compilés et partagés dans un article publié le weekend du PPV. Chacun peut ainsi découvrir l’ensemble des notes ainsi que le taux d’engouement final qui sanctionnent l’événement dominical.

– T’as les mains super douces. C’est quoi, de la crème de quinoa ? – Euh ouais on va dire ça. – C’est marrant, ça me rappelle ma femme. – Ah… quelle coïncidence. Comment va-t-elle ?

Bref, nous y voilà, à quelques jours du redoutable Elimination Chamber et sa carte maigrichonne, mais excitante et féministe. Je vous invite donc, avec un honneur non mesurable lui, à exercer votre droit citoyen à l’évaluation permanente en participant activement au Goshomètre™ en cliquant sur le lien final, que vous partagerez généreusement dans vos réseaux sociaux. Bon Goshomètre™ à toutes et tous !

 

Participer au Goshomètre™ pour Elimination Chamber 2018

 

– Allez sois pas timide, viens goshométrer avec nous !

 

 

 

Cliquez pour commenter

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut