Pay-per-view et pronostics

Avant Mania : WWE Cruiserweight Championship

Nous ne saurons jamais tout le bien qu’un simple sourire peut être capable de faire.
Mère Teresa

Damn! C’est à moi qu’incombe la remarquable mission de vous exciter le bulbe avec le Cruiserweight Championship! Autant dire d’entrée que cela s’annonce très compliqué car je suis moi-même un tantinet amorphe, voire apathique à l’énoncé de cette affiche moyenne des poids moyens… Faisons fi de notre absence d’entrain et soyons souriants…

 

Allez, un petit effort.

 

Avant Mania: match pour la ceinture Cruiserweight

 

Flashback : A Wrestlemania 33, l’affiche Cruiserweight opposait Austin Aries à Neville. Wrestlemania 34, nous aurons donc… Cedric Alexander vs Mustafa Ali.

Ouais voilà voilà voilà. Répétez-le tout haut pour voir… Ça fait rêver hein ?

 

– Merde, les gens ont pas l’air super joâsses de nous voir.
– Hmm… Sourions plus fort!

 

Le preshow/Kickoff sera bien évidemment le théâtre de ce combat où un public encore maigre regardera dans une indifférence polie les deux lutteurs évoluer. Non pas que ces deux gaillards ne soient pas bons, mais il y a tout de même un sacré manque de starpower et d’excitation dans cette confrontation.

L’histoire racontée n’emballe et/ou n’intéresse pas grand monde. Et on repassera pour l’opposition de styles in ring entre Ali et Alexander puisque les deux sont des voltigeurs, des faces, et des spécialistes du sourire permanent façon Finn Balor. Va pas y avoir des masses de badass attitude dans ce combat.

Alors on les appelle des « 205 originals », nos deux finalistes, car ils sont au sein de la division depuis ses débuts, ont participé au CWC et ont su bosser dans la durée pour obtenir ce ticket dans le plus grand show de tous les shows, ce qui est tout à leur honneur, mais ça n’empêche que pour le suiveur de catch, il se dit juste : « Mouais mwarf bof, m’enfin ça va, ça devrait pas être trop long, juste le temps qu’il faut pour préparer l’apéro ».

 

– Tu peux pas faire avance rapide, sérieux?
– Ben, on est en direct, quoi…
– Non mais même.

 

Durant l’année qui s’est écoulée entre ces deux WM, la division Cruiserweight a vécu pas mal de turbulences. Austin Aries a claqué la porte de la WWE, Neville s’est mis à bouder très fort (mais a conservé son contrat), lui qui était très chafouin d’avoir perdu son titre devant le très agaçant Enzo Amore. Une fois Enzo parti pointer à Pôle emploi pour des raisons qui ne nous regardent pas, la WWE s’est attelée à donner un autre élan à la division des poids légers.

Une ceinture tag team est en préparation, Triple H a été appelé aux manettes du booking, Drake Maverick (aka Rockstar Spudd) a été nommé au poste de General Manager de 205 live, et un tournoi à seize participants s’est déroulé cet hiver pour déterminer la finale individuelle qui aura lieu à WM34.

Ce tournoi fut plutôt intéressant et la qualité de 205 Live s’est ainsi améliorée ces derniers mois. Vraiment. Sans déconner.

Problème: la division reste somme toute très confidentielle, le starpower chez les cruiserweights est très faible. Pas de Rey Mysterio ou autre Johnny Gargano pour exciter la rétine des spectateurs, et celui qui possédait le plus d’aura dans le tournoi, en l’occurrence Roderick Strong, s’est fait sortir par le souriant Cedric Alexander.

 

– C’est le négro qui sourit le plus, c’est lui qui gagne.
– Mais, M. McMahon, en termes de booking et de constr…
– Ah, ça suffit, je viens déjà de consacrer cinq secondes de mon temps à ces conneries, vous allez pas encore me casser les couilles, sinon je ressors Hornswoggle de sa cage hein! C’est orienté kids, donc on fait gagner Ultra-Brite, c’est réglé.

 

Mustafa Ali, le tout aussi souriant opposant, a lui sorti les deux heels Murphy et Gulak qui auraient amené une vraie dose de méchanceté et de vice dans ce Championship match de WM, mais la WWE en a décidé autrement et a certainement « récompensé » pour leurs bons et loyaux services les deux highflyers bondissants et…. souriants, je l’ai déjà dit?

 

– Quoi, encore?! Bon j’en sais rien et je m’en fous, ils sourient tous les deux, démerdez-vous et me faites plus chier.
– Compris, M. McMahon. Merci M. McMahon.

 

Voilà, la finale c’est Ali vs Alexander, alors le ronronnement de la division des poids moyens va continuer gentiment, à l’image de Raw, où quand parfois les cruiserweights y font quelques voltiges, cela se passe dans une indifférence embarrassante, voire dans un silence gênant. Espérons pour ces deux jeunes que le public de WM soit chaud très très très tôt dans la soirée….

Cette finale de tournoi à WM aura donc avant tout l’intérêt de désigner son nouveau champion paré de la ceinture pourpre et cela n’ira pas beaucoup plus loin (c’est déjà pas mal vous me direz), ça peut servir aussi à apprécier quelques arabesques des deux lutteurs (souriants) et accessoirement à gagner un point dans le concours des pronostics des CDC en misant sur… (Attention spoiler) …Cedric Alexander. Je m’y engage personnellement.

Ma note finale pour ce combat? 2,5 la moyenne quoi, mais toujours avec le sourire.

Allez la vérité vraie, c’est que ce match, je vous le dis les ami(e)s, tout le monde s’en fout et vous avez déjà été bien sympathiques de lire cette preview moyenne pour un match moyennasse des poids moyens. Déjà faudra-t-il encore que vous le visionniez ce match car c’est bien connu, personne ne le regarde le preshow de Wrestlemania, non ?

 

– Ah ben voilà, c’est passé.
– Suffisait d’attendre, en fait.
– Ouais.
– Voilà voilà.
– C’est lequel qui a gagné?
– Je sais pas, j’ai pas fait gaffe. Un mec qui souriait tout le temps, je crois.

 

Cliquez pour commenter

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut