Catch

Retour vers le passé #3

La mémoire n’est-elle pas un voyage dans le temps?
Jacques Lacarrière

C’était il y a presque dix ans. Premier trimestre 2009, la WWE s’apprête à célébrer son 25ème WrestleMania. Il faut marquer le coup pour montrer qu’un palier important est sur le point d’être franchi. La fédération décide alors de coller dans le main event deux de ses plus fidèles et dévoués sujets. C’est acté, Randy Orton et Triple H s’affronteront donc pour le titre suprême en conclusion de ce show qui se doit d’être mémorable. Et pour pimenter encore plus l’affiche, les deux hommes se lancent dans une rivalité dont l’enjeu dépasse rapidement le seul cadre sportif. C’est ainsi qu’Orton endosse le rôle du gros méchant taré et se la joue psychopathe vraiment zélé.

 

Psychopathe, moi?

 

C’est dans ce contexte de guerre psychologique que se déroule la vidéo du jour. Randy parvient à menotter HHH aux cordes du ring et possède dès lors la plus grande des latitudes possibles pour torturer son ex-mentor. Et quoi de mieux pour ce faire que de s’en prendre à une Stephanie McMahon opportunément inconsciente aux abords du ring? La séquence est plutôt dérangeante, un brin malsaine et peut-être même choquante aux yeux de certains. La faute à une Vipère particulièrement crédible dans le rôle du gros sadique qui prend un réel plaisir à faire durer le supplice d’un Triple H totalement impuissant. On en viendrait presque à se mettre à la place du Game, ressentant sa détresse de mari qui assiste à l’humiliation de sa femme sans pouvoir la défendre. Le regard du Legend Killer fait littéralement froid dans le dos. De mémoire, on l’a rarement vu possédé et habité à ce point par son personnage.

Ce segment est en tout cas une preuve de plus que le catch peut s’avérer particulièrement violent et ce, sans faire couler la moindre goute de sang.

Cliquez pour commenter

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut